Action Aviation à Roissy, Crédit photo : Julien Helaine
Action Aviation à Roissy, Crédit photo : Julien Helaine

Réduire le trafic aérien

L’avion est le moyen de transport le plus polluant, le plus inégalitaire et le moins nécessaire. La croissance du trafic aérien est totalement incompatible avec le respect de la limite cruciale d’1,5°C de réchauffement global. Il est urgent de réduire le trafic aérien et de développer les alternatives. Un autre voyage est possible !

Pourquoi se mobiliser pour la réduction du trafic aérien ?

Pour limiter les émissions du secteur aérien, de nombreux rapports concluent à la nécessité de réduire le trafic, notamment celui d’ISAE-Supaéro. En particulier,  les innovations technologiques avancées par le secteur ne suffiront pas, et l’hypothétique avion vert n’existera pas avant des décennies ; or c’est maintenant qu’il faut réduire les émissions de gaz à effet de serre !

Afin de réguler le trafic aérien dans un esprit de justice sociale, nous exigeons : 

  • l’abandon de tous les projets d’extension d’aéroports en France
  • la suppression des lignes aériennes court-courrier, au moins celles qui se font en moins de 5 heures en train.
  • la fin des exonérations accordées au secteur de l’aviation : 
    • suppression de l’exonération de taxe kérosène, 
    • TVA ramenée au taux normal de 20%, 
    • fin des subventions régionales et locales 
    • réforme de la fiscalité avec un vrai plan de développement du secteur ferroviaire utilisant toutes les capacités du train de jour et de nuit, tant au niveau français qu’européen. 
  • la régulation puis l’interdiction des vols en jets privés et des vols d’affaires, qui ne profitent qu’à une minorité très aisée 
  • plus largement, un plan de relocalisation des emplois et de reconversion du secteur de l’aéronautique, à élaborer avec les salarié·es concerné·es

Revoir le débat de notre porte-parole, Charlène Fleury, face à Thibaud Normand, directeur climat chez Safran. 

Schéma de "l'avion de demain", le T.R.A.I.N
L’avion de demain, le T.R.A.I.N, Crédits : Léo Gauttier et Corentin Cholley – Artistes Alertes

Nos mobilisations

Des militants sur une piste d'aéroport
Marche sur les aéroports le 3 octobre 2020 – activistes sur le Tarmac de Roissy – Charles de Gaulle / Crédit photo : Julien Helaine

Le samedi 3 octobre 2020, 2 000 citoyen·nes, scientifiques, étudiant·es, salarié·es et syndicats du secteur aérien se sont mobilisé·es sur 18 aéroports en France pour exiger la réduction du trafic aérien, la reconversion des emplois du secteur et le développement des transports alternatifs.

Suite à cette journée de mobilisation inédite, deux procès ont eu lieu en 2021 : à Bordeaux le 22 février et à Bobigny le 7 octobre. Condamné·es à 700 euros d’amende avec sursis pour leur intrusion sur le tarmac de Bordeaux-Mérignac, les activistes d’ANV-COP21 Gironde et d’Extinction Rebellion Bordeaux ont fait appel de la décision.

Pour leur opposition spectaculaire et victorieuse au projet de T4 à Roissy, les militant·es d’Alternatiba Paris et du collectif « Non au T4 » ont été relaxé·es à Bobigny ! Il s’agit d’une immense victoire qui vient valider la légitimité et la nécessité de leur action. Néanmoins, le parquet a fait appel de la décision. Les dates des deux procès en appel ne sont pas encore connues.

Depuis 2020, de nombreux groupes Alternatiba et ANV-COP21 se mobilisent sur leur territoire pour faire appliquer nos revendications à différentes échelles. Face à l’échec de la loi climat, largement insuffisante pour réguler le trafic aérien, nous nous battons notamment pour stopper les projets d’extensions d’aéroports partout en France, et pour obtenir la fin des vols courts et des subventions aux aéroports régionaux. Mais aussi pour contribuer à un autre imaginaire du voyage, de la mobilité… Par exemple, et si on passait nos #VacancesSurTerre ?

Bref, nous continuons la lutte, localement et globalement !

Rejoins nos mobilisations !

Une militante avec une banderole "Changeons le système, pas le climat !"
Changeons le système, pas le climat !

S’informer

De plus en plus de collectifs de scientifiques, salarié·es du secteur aérien, citoyen·nes tirent la sonnette d’alarme et documentent la nécessaire réduction du trafic aérien et les mesures pour y parvenir. 

  • Comprendre comment le secteur aérien met en scène de fausses solutions pour continuer à voler comme avant grâce aux fiches greenwashing du réseau Stay Grounded / Rester sur Terre

Les derniers articles sur la campagne