Crédit photo : Sébastien Fauvel
Crédit photo : Sébastien Fauvel

Le mouvement Alternatiba

Alternatiba est un mouvement citoyen pour le climat et la justice sociale. Avec notre réseau de plus de 130 collectifs locaux et de 10 bases de mobilisation, nous sommes un acteur incontournable de la mobilisation climat depuis 2013.

Partout sur le territoire, Alternatiba met en lumière les alternatives concrètes pour lutter contre le dérèglement climatique et les relie. Partout, le mouvement agit pour un monde juste et soutenable qui ne laisse personne de côté.

Rejoins le mouvement

Nos valeurs, nos engagements


Alternatiba œuvre pour une société écologiquement soutenable, socialement juste et démocratique, basée sur des valeurs de solidarité, de partage, d’entraide et de coopération, une culture de la non-violence, de tolérance, de bienveillance et de respect.

Les idées et comportements xénophobes, racistes, sexistes, homophobes et plus généralement excluants, discriminatoires, anti-démocratiques, violents, sont jugés incompatibles avec la société que nous souhaitons construire. Nous les combattons partout, autour de nous comme au sein de notre propre organisation.

Pour nous, le climat est une bataille centrale, car elle conditionne les autres enjeux fondamentaux. Le chaos climatique rendra encore plus difficile la justice sociale, la paix, la démocratie, la solidarité internationale, la préservation de la biodiversité. 

Alternatiba combat les fausses solutions (géo-ingénierie, nucléaire…) et se mobilise partout pour que les alternatives deviennent la norme.

Nous agissons pour un changement radical de nos modes de production, de consommation, d’aménagement du territoire, de partage du travail et des richesses, de sortie du système néolibéral, capitaliste, patriarcal, productiviste, de la logique de surconsommation et de croissance matérielle infinie. 

En savoir plus

Nos actions et nos campagnes ↓

Alternatiba mobilise et rassemble lors de grands temps populaires et conviviaux : deux Tours Alternatiba, les Marches pour le climat, les vélorutions ou les Villages des alternatives. Le mouvement organisera en juillet 2022 à Lyon son premier Festival Alternatiba.

Dans chaque territoire, nous faisons campagne auprès de nos élu·es (notamment via la campagne “Alternatives Territoriales”) pour promouvoir une société soutenable qui ne laisse personne de côté. Nous soutenons et mettons en lumière les alternatives, ces solutions concrètes en matière d’alimentation, d’énergie, de transport, d’économie, d’habitat, d’éducation etc. 

Alternatiba forme des milliers de citoyen·nes pendant les Camps Climat, globaux et régionaux depuis 2016, ainsi qu’au cours de nombreuses formations données dans nos bases de mobilisation et en ligne.

Dans de nombreux espaces comme les Alternatibases (nos bases de mobilisation pour le climat et la justice sociale), au sein des collectifs locaux et dans nos propres méthodes d’organisation, nous vivons déjà le changement que nous voulons voir advenir dans la société.

Découvre nos actions

Soutiens-nous

Fonctionnement


Un réseau

Aujourd’hui, Alternatiba compte plus de 130 collectifs locaux et continue de s’étendre. Le réseau est présent dans tout l’Hexagone mais aussi en Haïti, en Suisse, au Sénégal et en République démocratique du Congo.

L’action citoyenne est au cœur de notre démarche. Nous constituons un mouvement large, déterminé, radical et populaire pour le climat et la justice sociale. Notre dynamique se construit depuis les territoires.

Alternatiba fonctionne en réseau décentralisé. Chaque collectif est signataire de la Charte des Alternatiba et autonome dans ses activités et campagnes, comme dans sa recherche de financement. Nous menons aussi à l’échelle nationale de grands temps de mobilisation, des campagnes d’action et de plaidoyer. 

Les groupes locaux se coordonnent entre eux grâce à des méthodes communes de fonctionnement, un solide système de communication interne et lors de réunions physiques de Coordination du mouvement.

Une équipe d’animation globale, également décentralisée, met en œuvre les orientations politiques du mouvement. Elle s’occupe également des relations avec les autres organisations et avec les médias nationaux, met en place des outils mutualisés pour les collectifs locaux et les appuie dans leurs mobilisations, lance des projets à l’échelle nationale, etc. Cette équipe d’animation, validée en Coordination du mouvement tous les trois ans, se renouvelle et se renforce entre temps par cooptation.Les membres de cette équipe travaillent à distance, en réseau, depuis les territoires et les Alternatibases.

Toi aussi, participe à la transformation de ton territoire et renforce le mouvement climat : rejoins un collectif Alternatiba :

Rejoins un groupe

Un mouvement organisé : l’importance des méthodes ↓

Nos pratiques, manières de nous organiser et de nous coordonner nous inscrivent dans la société que nous voulons voir advenir. Alternatiba est une dynamique, un mouvement, qui fait avec les évolutions de ses membres et celles de la société. 

Alternatiba utilise des méthodes de travail rigoureuses alliant efficacité, démocratie et bienveillance, et s’attache depuis ses débuts à les transmettre le plus largement possible (formations physiques, en ligne et aux Camps Climat). Les réunions commencent et se terminent à l’heure, les ordres du jour sont minutés et envoyés à l’avance, des systèmes de demande et de distribution de parole favorisant l’inclusivité et la parité sont systématisés. Des modes de prise de décision efficaces et des comptes-rendus synthétiques envoyés rapidement précisant les décisions actées et les tâches à faire comptent parmi les clés de notre organisation. 

Une de nos valeurs clés est le radicalo-pragmatisme. Il se traduit par un certain nombre de pratiques, notamment : partir de propositions concrètes et pratiques pour créer la conscience et non pas l’inverse ; viser le grand public en créant des liens qui font bouger les lignes plutôt que de rechercher la pureté militante ; définir la radicalité comme étant ce qui permet de changer les rapports de force et de transformer la société.

Une partie importante du financement provient de citoyen·nes qui ont choisi d’agir par le don, renforçant ainsi la légitimité d’Alternatiba en tant que mouvement citoyen. Nous ne sommes financé·es par aucune entreprise aux activités climaticides, et nous refusons la moindre contrepartie politique en échange d’une subvention. Alternatiba maintient ainsi toute son indépendance et sa liberté d’action.

Parcourir le livret d'accueil

Le lien avec ANV-COP21 ↓

Dans tout l’Hexagone et au-delà, Alternatiba réunit des milliers de citoyennes et de citoyens engagé·es face à l’urgence climatique. Dans le même temps que la promotion des alternatives, partout, nous luttons contre tout projet et politique climaticide. Pointer du doigt, dénoncer, nous opposer, avec nos corps s’il le faut, contre ce qui aggrave le dérèglement climatique est un enjeu central. Action non-violente COP21 est la seconde jambe sur laquelle nous marchons, celle de la résistance et de la désobéissance civile.

Alternatiba et ANV-COP21 ont une seule et même équipe d’animation, une seule et même Coordination de mouvement et beaucoup des collectifs locaux sont fusionnés. 

En savoir plus sur le mouvement de résistance ANV-COP21

Notre histoire


La genèse ↓

Initié à Bayonne en 2013, Alternatiba s’est fondé sur deux constats : d’une part, le dérèglement climatique s’accélère, touche les populations les plus pauvres de la planète et menace à moyen terme les conditions de vie sur Terre. C’est maintenant qu’il faut agir pour nous éviter d’atteindre des seuils d’emballement climatique inarrêtables. D’autre part, des solutions existent et sont à portée de main, déjà expérimentées par des dizaines de milliers de personnes au quotidien, elles n’attendent que nous. Alternatiba participe à les mettre en lumière, à les multiplier dans tous les territoires et à les relier pour changer le système, pas le climat !

Alternatiba Bayonne, une mobilisation citoyenne inédite

Le dimanche 6 octobre 2013, 12 000 personnes se retrouvent au centre-ville de Bayonne pour le premier Village des alternatives au changement climatique Alternatiba. Nous sommes quelques jours après la publication du premier volet du 5e rapport du GIEC. La mobilisation est large, festive, familiale, bien au-delà des cercles convaincus. Le Village présente les solutions concrètes qui existent déjà, les met en lien autour de conférences et d’ateliers pratiques. La lutte contre le dérèglement climatique n’est plus un défi douloureux et immense sur lequel nous n’avons pas de prise. Elle devient un élan formidable, dans lequel tout le monde peut avoir sa place et dessine un projet de société, une promesse d’avenir attractive et mobilisatrice.


En savoir plus sur les Villages des Alternatives

L’Appel à multiplier les Alternatiba et les débuts de la dynamique 

À Bayonne, un appel est lancé : l’Appel à créer 10, 100, 1000 Alternatiba dans tous les territoires, en amont de la COP21 à Paris en 2015. L’objectif est « autant d’interpeller les dirigeants sur les conséquences dramatiques de l’absence d’accord international ambitieux, efficace, contraignant et juste sur le climat, que d’appeler les populations à mettre en route sans plus attendre la transition sociale, énergétique et écologique nécessaire pour éviter le dérèglement profond et irréversible des mécanismes du climat. »

Le but sera également d’unir toutes celles et ceux “qui d’une manière ou d’une autre, par les alternatives ou les combats dont ils sont porteurs, contribuent, parfois sans le savoir, à préserver le climat.” Lire l’intégralité du texte, traduit en 26 langues

Un kit méthodologique “Comment et pourquoi créer un Alternatiba dans sa ville, son canton ou son territoire” est mis en ligne appelant à reproduire ce format.

Dès les mois suivants, les citoyen·nes répondent à l’appel. Des villages s’organisent à Agen, Nantes, Lille ou Bordeaux en 2014 puis dans tout l’Hexagone et au-delà en 2015. Plus de 100 Villages Alternatiba seront organisés en deux ans, de Bayonne à la COP21.

Un immense tour à vélo sur des tandems 3 et 4 places, le Tour Alternatiba, [lien] traverse au cours de l’été 2015 six pays européens en 187 étapes. Parti de Bayonne, il arrive à Paris le 26 septembre 2015 pour un grand Village Alternatiba après avoir relié les alternatives et luttes du territoire. Ce jour-là signe également la naissance d’ANV-CO2P1 [lien], mouvement appelant à entrer en désobéissance civile et à se mobiliser en amont et pendant la COP21, sommet mondial pour le climat. Les deux mouvements fonctionneront dès lors ensemble, articulant ce que nous appellerons les deux jambes : alternatives et résistances.

Massification du mouvement

La dynamique est lancée. Les Villages Alternatiba se multiplient, la campagne de désobéissance civile des Faucheurs de Chaises [lien] dénonçant l’évasion fiscale et appelant à investir sans plus tarder dans la transition écologique et sociale met en action des centaines de citoyen·nes partout sur le territoire. Les deux jambes se mettent en action.

Le documentaire “Irrintzina, le cri de la génération Climat” (Fokus 21, 2017) retrace l’histoire des débuts du mouvement, du Tour Alternatiba 2015 au blocage du Sommet du pétrole offshore de Pau en passant par la COP21 et la campagne des Faucheurs de Chaises.

Formations, création de lieux et plaidoyer local A partir de l’été 2016, Alternatiba co-organise avec ANV-COP21 et les Amis de la Terre des Camps Climat, temps forts de formations, de convivialité et de synergie pour le réseau. Il y en aura désormais chaque été [lien], globaux puis régionaux.

Des Alternatibases, bases de mobilisation climat et justice sociale voient le jour comme celles de Lyon, Marseille, Nantes, Paris en même temps que les collectifs se multiplient.

Un second Tour Alternatiba s’organise en 2018. Il intègre aussi des formations à l’action non-violente et lancera la campagne Alternatives Territoriales pour porter des demandes précises et concrètes aux élu·es de leur territoire.

Marches Climat et accélération de la bataille climatique

Alternatiba est un acteur clé du mouvement des Marches pour le climat qui s’organisent partout sur le territoire en 2018 et 2019. Le mouvement prendra également part aux mobilisations Gilets Jaunes avec le slogan “Fin du monde, fin du mois, même combat”. Il est partie prenante de la dynamique “Plus jamais ça”, initiative inédite réunissant ONG, mouvements citoyens et syndicats au moment de la pandémie de covid-19 appelant à lier les questions d’emploi et de climat.

Des marches sur les aéroports (2020) aux campagnes thématiques comme celle portant sur les questions de transports, mobilité et de pollution de l’air, Alternatiba poursuit son travail de plaidoyer, de mobilisation citoyenne, de reprise en main des territoires, de mise en avant et de connexion des solutions concrètes.

Alternatiba organisera en juillet 2022 son premier Festival, déjà annoncé comme un véritable temps fort de la mobilisation climat.

Les temps forts


25 septembre 2021

Vélorutions dans 27 villes – Reprenons nos territoires !

Vélorution à Toulouse
Crédit photo : Stéphanie Torres
Aviation
Crédit photo : Julien Helaine

3 octobre 2020

Marches sur les aéroports pour la réduction du trafic aérien

Mai 2020

Publication du recueil “Et Si…?” pour dessiner le monde d’après

Et Si Visuel
Marche climat à Lyon en 2019
Crédit photo : Lucas Lemmel

A partir de 2018

Marches pour le climat partout en France, co-organisées par les groupes Alternatiba

Juin-octobre 2018

Tour Alternatiba – 5 800 km
Lancement de la campagne Alternatives Territoriales

Tour Alternatiba à Grenoble
Crédit photo : Sébastien Fauvel
Carte Transiscope France

2017

Lancement de la plateforme web des alternatives “Transiscope”

Été 2016

Premier Camp Climat à Espère qui deviendra un rendez-vous annuel

Crédit photo : Raphaël Bodin

5 au 7 avril 2016

Blocage du sommet MCEDD du pétrole offshore à Pau avec ANV-COP21

Novembre-décembre 2015

Mobilisations de la COP21, Village mondial des alternatives à Montreuil

Sommet des chaises (fauchées)
Crédit photo : Jérémie Wach-Chastel

Juin-septembre 2015

Tour Alternatiba – 5 637 km de Bayonne à Paris

2015

Lancement de la campagne des Faucheurs de chaises et d’ANV-COP21

Faucheurs de chaises chez Hsbc
Crédit photo : Alternatiba Rennes

2014

Multiplication de la dynamique : Villages des alternatives à Nantes, Lille, Bordeaux etc.

6 octobre 2013

Premier village des alternatives Alternatiba à Bayonne

Village des Alternatives