Participation exceptionnelle dans les villages Alternatiba : plus de 110.000 personnes !

  • -

Participation exceptionnelle dans les villages Alternatiba : plus de 110.000 personnes !

La dynamique Alternatiba continue de progresser en touchant de plus en plus de personnes. Après deux weekends consécutifs qui ont mobilisé 50.000 puis 70.000 citoyens, il semblait difficile de tenir le rythme… Mais c’était sans compter sur la tenue de 11 villages ou l’arrivée du Tour Alternatiba à Paris ! Les conditions étaient donc plus que réunies pour célébrer les alternatives au changement climatique !
Au final, et deux mois avant la COP21, ce ne sont pas moins de 110.000 personnes qui se sont rendues dans ces différents villages organisés partout en France. Cela amène le total de personnes ayant participé à un village Alternatiba ou à une étape du Tour à plus de 400.000 ! Qui a dit que cette dynamique n’était connue que des convaincus ?

 

 

L’arrivée du Tour Alternatiba était l’événement du weekend, et a marqué le village Alternatiba Paris. En effet, après avoir parcouru en près de 4 mois plus de 5600 km sur 187 étapes à travers la France et 5 pays limitrophes, son arrivée était largement attendue sur la capitale, avec 20.000 personnes présentes ! Notons également que plus de 1500 cyclistes ont participé à la Climate Pride : le défilé festif et revendicatif à vélo, skate, rollers ou trottinette pour les 5 derniers kilomètres de ce gigantesque road-movie climatique, qui s’est terminé sur la Place de la République, où se tenait le villages des alternatives Alternatiba Paris.

velorution

village

Avec 400 organisations et 14 quartiers thématiques, les participants ont pu découvrir des alternatives concrètes et locales au mode de vie actuel, pour réduire notre impact sur le climat et vivre mieux. Dans une ambiance familiale, des milliers de visiteurs et passants ont participé à des ateliers comme la fabrication de cosmétiques bio, la réparation de vélos, la production d’énergies renouvelables ou encore le recyclage de matériaux à des fins artistiques. Ce festival des solutions pour le climat aura rassemblé sur le weekend environ 60 000 personnes. Un réel succès qui confirme l’existence d’une mobilisation citoyenne d’ampleur, engagée dans la transition pour “changer le système, pas le climat”. A deux mois de la COP21, ces événements, renforcés par le succès des 10 autres Village des Alternatives, illustrent l’émergence d’un grand mouvement pour la justice climatique, déterminé à gagner des batailles décisives pour le climat.

Capture d’écran 2015-09-30 à 21.53.15

 

sancé

Parmi les 10 autres villages ayant lieu ce weekend, on peut retrouver celui de Sancé / Mâcon. Sur l’ensemble du weekend, il a réuni 2000 personnes et une centaine d’alternatives et animations. 13 conférences ont également eu lieu, avec notamment une table ronde sur le nucléaire : « Le nucléaire solution au dérèglement climatique ? », qui a connu un grand succès. Rappelons que le nucléaire, s’il est un sujet tabou en France, reste une fausse solution emblématique de la lutte contre le changement climatique.

 

1978630_10153617384909192_4474867808360494996_n

A Grenoble, c’est par une banderole « Changeons le système, pas le climat » accrochée à la grille de l’entrée du Jardin de Ville de Grenoble que le collectif Alternatiba local accueillait les Grenoblois dans son village des alternatives, ce samedi 26 septembre. Point d’orgue d’une semaine de conférences, débats, films et expositions qui avait débuté le mardi 8 septembre, l’événement a fait le plein et a su trouver son public. Ainsi, 27780 personnes ont pu découvrir quelles alternatives à la crise climatique pouvaient être d’ores et déjà envisagées et mises en place. Le tout dans une ambiance familiale, festive, musicale, conviviale et bon enfant.

 

11062423_10153617385879192_471489163355711239_n
Outre les conférences, le village a fait la part belle aux ateliers pratiques. Construction de briques en terre, réparation d’appareils ménagers, système d’échanges local, jeux coopératifs, méditation… En cheminant entre les quelque quatre-vingt dix stands, il était possible de faire un tour complet des solutions alternatives.
Dans cette ville gagnée aux dernières élection par un écologiste (Eric Piolle), pas moins d’une trentaine de maires et d’adjoints des communes composant la Métropole étaient présents pour affirmer leur volonté politique de s’engager en faveur du climat : « L’enjeu est là. Le pouvoir des élus locaux dans l’action qu’ils mènent peut avoir des traductions sur des enjeux qui sont planétaires et, notamment, sur celui du changement climatique », conclura Christophe Ferrari, le président de Grenoble-Alpes Métropole. Reste à voir si ces discours seront suivis d’actes, notamment à l’aide des outils de suivi proposés par le Pacte pour la Transition.

thumbpiolle

 

Des élus étaient également présents au village des alternatives de Mimizan, qui a drainé près de 1000 personnes venus de tout le département des Landes. Cette journée chaleureuse a convaincu les participants, et les organisateurs ont déjà eu des demandes pour recommencer l’an prochain ! Parmi les alternatives qui ont eu le plus de succès, on retrouve les pâtés végétaux de l’Ecolieu Jeanot (au pays du foie gras..!), le pôle énergie avec le fournisseur d’électricité verte Enercoop ou encore le challenge “Familles à énergie positive”, et le pôle santé au naturel, qui a tourné à plein régime toute la journée ! Enfin, la projection / débat du film LIBRES ! avec son réalisateur Jean-Paul Jaud et les conférences sur TAFTA ou les TEPOS ont été des grands moments de convergence du public sur le village.

 

12019848_1636118196665169_6785083576608329566_n

Ce weekend, le Nord Franche-Comté avait également son village des alternatives au changement climatique et à la crise énergétique, qui se déroulait à Audincourt. Après un premier jour consacré à une conférence de Geneviève Azam (Attac) et Frédéric Parrenin (glaciologue au CNRS), le samedi était la journée portes ouvertes des initiatives locales : maison en paille, usine de tri et recyclage de matériel électrique et électronique, éco quartier, maison des énergies, potager partagé, etc. Le village des alternatives a ensuite eu lieu dimanche, regroupant une centaine d’acteurs, associations, collectifs, artistes et musiciens autour des thèmes de la biodiversité, l’agriculture, l’énergie, les déplacements, l’alimentation, l’économie, etc. Tout au long de la journée, 1500 personnes ont pu découvrir les nombreuses alternatives concrètes permettant de lutter contre le changement climatique.

 

mtp

Le groupe local Alternatiba Montpellier a quant à lui rassemblé 13.000 personnes, dans un formidable moment de convergence et de mobilisation citoyenne sur le climat. Plus de 120 associations étaient présentes dans un grand foisonnement d’idées et d’énergie pour changer la société, orchestré par les 300 bénévoles regroupés autour de cet événement. Cette journée populaire avait pour objectif de donner des idées et faire des démonstrations sans volonté moralisatrice, en restant pratique. Ce qui compte, c’est le citoyen : lui seul pourra bouger les choses et mobiliser la société vers la transition écologique et sociale.


 

A ces villages, il faut également ajouter Alternatiba Marne et Gondoire, qui a rassemblé 1000 personnes, Alternatiba Bergerac aussi 1000 personnes, Alternatiba Loiret au moins 700 personnes, Alternatiba Lorient 900 personnes, et Alternatiba Le Havre 1200 personnes.

C’est donc une mobilisation citoyenne pour le climat sans précédent qui a eu lieu ce weekend ! De très bon augure pour la COP21 et les nombreuses manifestations qui seront prévues pendant sa durée, pour montrer aux dirigeants que les alternatives existent et sont en marche pour changer le système, pas le climat !

 

12039549_1010857612299018_4947342349465452515_n


Rechercher sur le site

Reste informé·e !

Abonne-toi et reçois notre infolettre !

Suis-nous sur Twitter