conférence avec Christophe Cassou climatologue et Emma Tosini porte parole d'ANV-COP21
crédit photo : Laure Tezier (Bizi)
conférence avec Christophe Cassou climatologue et Emma Tosini porte parole d'ANV-COP21 crédit photo : Laure Tezier (Bizi)

Camps climat : cet été le mouvement climat s’est rassemblé

L’été touche à sa fin et la saison des Camps climat aussi. Organisés par Alternatiba, ANV-COP21 et les Amis de la Terre, ce ne sont pas moins de 8 Camps climat qui ont rassemblé des militant·es de différents territoires et 3 restent encore à venir pour cette édition 2022. 

On vient aussi de vivre un été rythmé par des catastrophes à répétition, nous avons tou·tes senti les conséquences du dérèglement climatique dans notre chair. Alors que les décideurs n’agissent pas à la hauteur, les Camps climat ont permis de lancer l’organisation d’actions citoyennes contre les projets climaticides.  

SE FORMER POUR REJOINDRE LA LUTTE

Les Camps climat ont aussi été des moments pour se familiariser aux alternatives qui existent déjà et qui n’attendent qu’à être développées et généralisées partout sur le territoire. Le constat partagé : il est possible de construire, ensemble et maintenant, pour un monde plus désirable. Les militant·es avaient aussi l’occasion de réfléchir au développement d’Alternatibases, ces lieux d’organisation collective qui permettent de développer des alternatives concrètes et d’organiser la lutte contre le dérèglement climatique.

Partout en France, des citoyen·nes ont participé à des formations, ateliers, conférences ou encore mises en situation de la mobilisation climat. Iels ont pu en apprendre davantage sur les enjeux climatiques et les techniques de lutte non-violente : les rôles lors d’actions de désobéissance civile, la communication, le plaidoyer avec les élu·es ou encore la logistique, tout en créant ou renforçant les liens avec les luttes ancrées sur leurs territoires. Des connaissances qui ont pu être mises en application à l’occasion de simul’actions ! Et qui pourront être utilisées dès les semaines à venir par les militant·es pour lutter directement sur leurs territoires contre les projets climaticides 🤫. 

RETROUVER DE LA CONVIVIALITÉ

Tout cela s’est déroulé dans des campements autogérés, où l’on apprend à s’organiser efficacement, rythmés par des moments de partage et d’échanges entre militant·es.

Au programme aussi : des soirées de concerts et de jeux, convaincu·es que la joie est essentielle pour la lutte !

PREPARER LA RENTRÉE

Cet été, les Camps climat se sont aussi diversifiés : le Camp climat furtif s’est installé à Orcet pour occuper une zone menacée de bétonisation et a pris la forme d’une action de désobéissance civile. Le Camp climat de Lille s’est organisé autour du projet de la création d’une Base (Base d’action sociale et écologique) dans la ville. Le Camp climat du Pays Basque quant à lui a été coorganisé avec Alda, un mouvement de défense des intérêts des milieux et quartiers populaires, réponse concrète à l’impératif de de l’écologie populaire et d’élargir nos luttes pour mobiliser de plus en plus largement pour amplifier notre mouvement populaire.

Face à  l’urgence climatique rappelé encore dans le dernier rapport du GIEC, partout en France, les citoyen·nes s’organisent pour lutter contre les projets climaticides qui continuent de se développer sur nos territoires. Les rencontres et apprentissages des Camps climat permettront d’accélérer ces mobilisations – pour passer à l’action dès la rentrée !

Articles similaires

  • 16 septembre 2022