Confiné-es mais mobilisé-es, le 1er mai des militant-es climat pour le Jour d’Après

  • -

Confiné-es mais mobilisé-es, le 1er mai des militant-es climat pour le Jour d’Après

Communiqué de presse – Premier mai 2020 – 11h – Dans toute la France

En ce premier mai confiné et pour la première fois, le mouvement climat, les associations pour la justice sociale et les syndicats se retrouvent autour d’un même mot d’ordre. Partout en France, ce n’est exceptionnellement pas dans la rue, mais aux balcons, fenêtres et sur les réseaux sociaux que s’organisent les manifestations pour fêter cette journée internationale des travailleurs et travailleuses, et appeler ensemble à un Jour d’Après écologique, social, inclusif et démocratique.

Pour le Jour d’Après, je veux…

Syndicats, mouvements climat et pour la justice sociale se mobilisent ensemble autour d’un même mode d’action : un premier mai festif, revendicatif, aux fenêtres et sur les réseaux sociaux. Le mot d’ordre est celui de la pétition ‘Plus Jamais ça, Construisons ensemble notre avenir’ qui a déjà récolté plus de 150 000 signatures.  Les mobilisations ont débuté ce matin, avec le déploiement de banderoles aux fenêtres et la diffusion des premières photos et vidéos confinées appelant à la construction d’une société soutenable et solidaire. Toute la journée, des photos de pancartes commençant par ‘Pour le Jour d’Après, je veux…’ seront postées sur la toile, avec les hashtags #PourLeJourDApres et #PlusQueJamaisLe1erMai. Une cartographie recense également les mobilisations via le site https://pourlejourdapres.fr/.Les travailleurs et travailleuses en première ligne à l’honneur

#PlusQueJamaisLe1erMai

A midi, Bella Ciao a été entonné pour rendre hommage aux travailleurs et travailleuses en première ligne de l’épidémie du coronavirus et à toutes celles et ceux qui œuvrent pour tracer la voie d’une société soutenable et juste. ‘Les métiers vitaux pour la société, habituellement invisibilisés car peu valorisés par notre modèle économique libéral, sont aujourd’hui célébrés. Personnel de santé, aide à la personne, employé-es de nettoyage ou travailleurs et travailleuses dans les magasins d’alimentation… sont applaudi-es aujourd’hui mais qu’en sera-t-il demain ? La crise du coronavirus n’arrête pas celle du dérèglement climatique. Continuer dans la même direction fera le lit des prochaines crises écologiques, sociales et sanitaires. La mobilisation est donc cruciale pour demain.’ explique Léa Vavasseur, porte-parole d’Alternatiba.

Ouvrir la voie d’une société soutenable et solidaire

C’est en réponse aux mauvais signaux envoyés par le gouvernement ces dernières semaines montrant qu’il ne prend toujours pas en compte l’ampleur de la crise climatique, que les citoyens et les citoyennes se mobilisent. ‘En cette journée de fête des travailleurs et travailleuses, les mots de la pétition ‘construire ensemble le Jour d’Après’ résonnent particulièrement. L’urgence climatique nous impose une réorganisation sociétale qui supprimera certains emplois et en créera de nouveaux, comme dans les domaines de la rénovation énergétique, l’agriculture biologique… C’est main dans la main avec les syndicats que nous devons penser ces reconversions pour se donner les moyens d’entrer rapidement dans une transition écologique et sociale à l’échelle de la société.’ déclare Pauline Boyer, porte-parole d’Action Non-Violente COP21.

En ce premier mai, syndicats et mouvements de la société civile rassemblent largement autour d’une proposition alternative au chaos climatique et à la misère sociale : la voie d’une société soutenable et solidaire. 


Rechercher sur le site

859 345 !!

Nombre de personnes ayant participé à un Village Alternatiba ou à une étape d'un Tour.

Restez informés !

Abonnez-vous et recevez notre infolettre !

Suivez-nous sur Twitter