Élections municipales : des citoyens interpellent les candidats sur l’agriculture et l’alimentation responsables

  • -

Élections municipales : des citoyens interpellent les candidats sur l’agriculture et l’alimentation responsables

Tags : 

À Marseille, Rennes, La Rochelle et d’autres villes et villages de France, des citoyens ont organisé un goûter devant les écoles invitant parents, élèves, mais surtout les candidats aux élections municipales afin de mettre agriculture et alimentation responsables au coeur de l’agenda politique. Cette journée qui s’inscrit dans le cadre de la campagne Alternatives Territoriales, portée par Alternatiba et le Réseau Action Climat, est la première d’une séquence qui s’ouvre jusqu’aux élections municipales pour mobiliser les candidats sur l’urgence climatique.

A la sortie des écoles, les militants de la campagne Alternatives Territoriales et du Pacte pour la Transition, ont donné rendez-vous aux enfants, parents d’élèves et candidats pour un goûter issu de productions locales et raisonnées ce lundi 16 décembre. L’objectif de la journée était clair : sensibiliser les futurs électeurs et électrices sur l’importance d’une alimentation et d’une agriculture moins carnées, biologiques et locales en réponse à l’urgence climatique. Ce fut l’occasion d’interpeller les candidats aux élections municipales afin qu’ils s’engagent sur des mesures ambitieuses pour le climat, notamment en signant le Pacte pour la Transition, recueil de 32 mesures pour engager la transition écologique et sociale sur les territoires.

En cette première journée de mobilisations décentralisées, les groupes ont présenté les alternatives possibles au système agricole et alimentaire qui existent sur leur territoire : changer les pratiques alimentaires via la restauration collective, favoriser l’installation d’agriculteurs biologiques en leur proposant des débouchés, faire évoluer les modes de consommation en sensibilisant les citoyens sur l’importance des régimes plus végétariens, biologiques et locaux pour lutter contre le dérèglement climatique, etc. “Dans le Pacte pour la Transition, ce sont trois mesures pour une agriculture responsable qui sont proposées à l’adoption par les futurs candidats.” explique Aliette Lacroix du Collectif pour une Transition citoyenne. “C’est dans l’optique de lutter contre le dérèglement climatique, mais aussi contre les inégalités sociales, que les groupes poussent les candidates et candidats à s’engager à mettre en oeuvre des politiques alimentaires et agricoles ambitieuses.” 

Sur la question de l’alimentation, les communes ont un gros levier d’actions via les cantines scolaires”, développe Rebecca Wangler de la campagne Alternatives Territoriales. “Inscrire moins de viande, plus de biologique ou de produits locaux au menu aura un impact direct sur la santé des enfants, sur l’activité agricole de la région et sur le bilan carbone de la collectivité. Il est important aujourd’hui de permettre un changement des pratiques alimentaires pour que le système agricole réponde à l’enjeu climatique.

A l’heure où le GIEC affirme que l’échéance pour inverser la tendance actuelle et respecter l’Accord de Paris est 2030, les élections municipales à venir sont un moment crucial car les futurs élus auront jusqu’en 2026 pour mettre en oeuvre leur programme. Le slogan de la campagne “Dernier mandat pour le climat” prend alors tout son sens.

C’est pourquoi, tous les mois jusqu’en mars 2020, auront lieu partout en France des actions de mobilisations thématiques afin de promouvoir les solutions à mettre en oeuvre pour lutter contre le dérèglement climatique. La prochaine journée de mobilisation, s’attaquant aux questions de mobilité et de pollution de l’air, vient d’être annoncée : elle se tiendra le 14 janvier 2020 dans de nombreuses communes en France.


Rechercher sur le site

859 345 !!

Nombre de personnes ayant participé à un Village Alternatiba ou à une étape d'un Tour.

Restez informés !

Abonnez-vous et recevez notre infolettre !

Suivez-nous sur Twitter