Les conférences de la salle Léo Lagrange

Tout au long de la journée, des intervenants locaux et nationaux viennent approfondir des sujets de fond et proposer des alternatives à mettre en place au niveau local, national ou international.

 

Détails des interventions

10h : Reflexion sur les nouvelles strutures mondiales

Renversons la pyramide actuelle de la société pour mettre la nature et le citoyen en haut et les causes de leur exploitation en clarté et soumises à une nouvelle instance. La création d’un corps législatif et judiciaire mondial remplacera les pouvoirs en place, et le bien-être de toutes les espèces vivantes deviendrait visible. Une documentation détaillée sera disponible sur le stand de l’intervenante, et sera gratuite. Nous, mesdames et messieurs, NOUS sommes le changement en cours!

Umi LIEN: Grâce à une bourse, Umi est partie étudier l’écologie profonde en Angleterre à Schumacher College  en 1990. On y retrouvait des représentants de 30 pays, et les problèmes de la détérioration de la Terre, de l’air, et de l’eau étaient partout présents. Ensuite, elle a fait partie des Amis de la Terre et a rédigé des articles pour la Criirad. En 1986, elle a organisé une journée d’information sur Tchernobyl sur ce qui s’est vraiment passé. En 1994, elle est partie vivre et apprendre des Toltèques au Mexique et dans le Colorado. Depuis, elle enseigne les techniques et sagesses des peuples premiers et elle a écrit des articles pour le Pluriel Nature et une auto-édition “Toltec Memory” en anglais. Conférencière passionnée, bilingue, elle se dévoue corps et âme pour la santé de notre si belle et troublée planète et la survie de la nature.

 

10h45  Table ronde Média : Quelle est la responsabilité des médias dans la transition écologique?

Les médias actuels sont-ils un contre-pouvoir ou un quatrième pouvoir, imbriqué avec la Justice, l’Exécutif et le Législatif ? Quel prix à l’info aujourd’hui ? Comment définir l’indépendance d’un journal ? Quel pouvoir à celui de la communication ? Comment l’utiliser ? Les journalistes et patrons de médias invités auront le plaisir de discuter des enjeux actuels du monde médiatique. Chacun exposera sa singularité, l’alternative qu’il pratique au sein son média. Table ronde animée par Eric Raulet.

Les médias représentés :

strada radio06  LOGO AGORA FOND TRANSPARENT   ressources  s!lence

  • la Strada: ce journal gratuit distribué dans les Alpes-Maritimes, le Var et Monaco est une mine d’informations sur l’actualité culturelle du moment. Tous les quinze jours, il recense les concerts, festivals et autres événements à ne pas rater ! (page Facebook),
  • Radio ZéroSix (http://radiozerosix.fr/),
  • Agora FM: Radio associative à but non-lucratif, Agora Côte d’Azur est depuis 33 ans la radio à la disposition des tous les acteurs de la vie sociale, associative et culturelle, des services publics et des collectivités territoriales. Elle informe et sensibilise les auditeurs aux politiques publiques visant à faire reculer les discriminations et à promouvoir l’égalité des chances. Elle contribue au dynamisme social et au développement local. (http://agoracotedazur.fr/),
  • Magazine Ressources : nouveau magazine azuréen. Apolitique et aconfessionnel, ce nouveau support entend aborder les sujets de la thématique développement durable dans un esprit à la fois dépassionné mais éventuellement critique. Avec également l’objectif pédagogique de rappeler les enjeux réels du développement durable, concept qui ne se limite pas à la seule dimension environnementale mais se définit comme « l’efficacité économique au service de l’humain dans le respect de l’environnement. » (http://www.ressourcesmagazine.fr/)
  • S!lence: Cette revue se veut un lien entre toutes celles et ceux qui pensent qu’aujourd’hui il est possible de vivre autrement sans accepter ce que les médias et le pouvoir nous présentent comme une fatalité. (http://www.revuesilence.net/)

 

11h45  La chimie dans l’alimentation

Générations Futures vient de publier le 15 septembre dernier un rapport  sur les pesticides contenues dans notre alimentation et les produits du  quotidien (dont les produits de beauté). Angelo Sanfilippo vous propose une synthèse de  ce rapport et comment facilement, en modifiant notre comportement, on  peut changer cela.

logo-generation-futures-blog3

Angelo SANFILIPPO: chimiste retraité,  membre permanent de la commission du Ministère de l’écologie pour l’homologation des biocides et membre du CA, et délégué sud-est de Générations Futures. Générations Futures est une association de défense de l’environnement agréée par le ministère de l’écologie depuis 2008. Elle mène des actions (enquêtes, colloques, actions en justice, campagne de sensibilisation…) pour informer sur les risques de diverses pollutions (notamment les substances chimiques en général et les pesticides en particulier) et promouvoir des alternatives en vue d’en réduire les impacts négatifs pour la santé et l’environnement. Plus d’informations sur http://www.generations-futures.fr/

 

12h30 Un autre avenir pour nos poubelles

Les déchets ménagers et industriels représentent un formidable défi pour les municipalités et leurs responsables, à l’heure où l’ensemble des acteurs constate une très forte augmentation des volumes et toxicité des résidus de notre vie quotidienne. Dans la communauté de communes des portes d’Alsace, ils réussissent à recycler 60% de leur déchet (alors qu’en France la moyenne est autour de 15%) et la quantité de déchet de manière générale a été divisée par 2.
Tout cela grâce à la mise en place d’un système de pesée qui fait que chaque citoyen ne paie que ce qu’il jette!!!

Daniel DIETMANN: Daniel est un élu alsacien, maire d’une petite commune du Haut-Rhin (Aspach) et président de la communauté de communes des portes d’Alsace (15 000 habitants). Il est à l’origine de l’introduction en France de la redevance incitative au tri pour les ordures ménagères. Son combat a débuté en 1991 lorsqu’il s’est trouvé interpelé par les riverains d’une gigantesque décharge à Retzwiller (230 000 t par an !) et par des projets de construction de nouveaux incinérateurs dans le Haut-Rhin.

 

13h50  Paris 2015 ! Dépasser les apparentes fatalités et transformer les contraintes en opportunités d’agir : attentes, enjeux et défis de la COP21

Présentation des principaux enjeux et défis de la Conférence « Paris Climat 2015 » qui se déroulera en décembre à Paris où les Etats-Parties devront s’accorder sur l’adoption d’un accord universel juridiquement contraignant, fixant des objectifs en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour la période post 2020. Cet accord devra être bien plus qu’un simple accord climatique mais bel et bien le point de départ pour un nouveau modèle économique, énergétique et de développement conjugué avec une plus grande solidarité.
La conférence rappellera les grands défis auxquels nos sociétés sont confrontées et les enjeux de la COP21. Les opportunités d’actions concrètes pour l’ensemble des acteurs seront présentées. L’importance des nouvelles formes de citoyenneté et des démarches participatives et inclusives sera soulignée.

energies 2050

Stéphane POUFFARY: Stéphane travaille dans le domaine de la coopération internationale depuis plus de 30 ans. Il est le Fondateur et Président d’Honneur de l’Association ENERGIES 2050, une Organisation non gouvernementale qui travaille dans l’intérêt général en France et à l’étranger sur les questions associées au développement soutenable, au changement climatique et à la transition énergétique. L’association fédère des membres et des partenaires d’une cinquantaine de nationalités (www.energies2050.org). Il en est le Directeur Général depuis janvier 2012. Ses domaines d’expertise sont le changement climatique, le développement durable, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, le secteur du bâtiment et de la construction, les villes et les territoires ainsi que les questions de gouvernance et de changement de comportement. Stéphane POUFFARY participe aux négociations sur les changements climatiques et sur le développement durable depuis plusieurs décennies.

 

 

15h10 Droits humains et acteurs économiques

Tout acteur de la société, état, entreprise, institution nationale ou internationale, doit, selon les termes même de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme,  exercer sa responsabilité en matière de promotion et de défense des droits humains et ainsi contribuer à un développement équitable pour tous les acteurs de la société.

amnesty-international-logo

Jacques-Noël BOUTTEFEUX-LECLERCQ: membre d’Amnesty International depuis 2000, ancien ingénieur de l’informatique, a été de 2000 à 2006 le responsable de la commission entreprises d’Amnesty International France. A ce titre il a participté à de nombreux débats au sein de cercles d’entreprises sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises, l’Investissement Socialement Responsable et le Développement Durable. Il a également contribué à plusieurs ouvrages traitant du développement durable et fait la promotion au sein des entreprises d’un projet de normes des Nations unies qui leur soient applicables.

 

16h30 Pour une transition énergétique réussie avec le scénario négaWatt

Les enjeux climatiques, énergétiques et environnementaux nous poussent aujourd’hui à redéfinir nos modèles de consommation et de production d’énergie, afin de s’inscrire dans un authentique développement soutenable.
En appliquant la démarche négaWatt – sobriété, efficacité énergétique, énergies renouvelables – à l’ensemble de nos besoins, l’Association négaWatt a élaboré un scénario prospectif à horizon 2050 basé quasi-exclusivement sur des sources d’énergie d’origine renouvelable, performance rendue possible grâce à une exploration en détail du formidable potentiel d’économie d’énergie qui nous entoure.
Ce scénario, l’un des plus aboutis à l’échelle nationale, englobe l’ensemble des consommations d’énergie (électricité, carburants, …) et couvre les différents secteurs consommateurs d’énergie (bâtiment, transports, industrie).

En savoir plus : http://www.negawatt.org/scenario-negawatt-2011-p46.html

Emmanuel RAUZIER : Professeur d’énergétique.  Directeur d’études d’une licence professionnelle “Bâtiments à Hautes performances énergétiques”. Formateur en développement durable.

logo nŽgawatt association 2B

L’Association négaWatt est un groupe d’études, de propositions et d’actions pour une politique énergétique fondée sur la sobriété et l’efficacité énergétique et sur un recours plus affirmé aux énergies renouvelables.
Elle s’appuie sur un réseau de près de 1000 adhérents et est animée depuis 2001 par la Compagnie des négaWatts, un collège d’une vingtaine d’experts et praticiens de l’énergie indépendants et engagés à titre personnel.
En savoir plus : www.negawatt.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *