L’argile et ses bienfaits

dyn004_original_600_388_pjpeg_2586341_d3b2fecf293dc51202b3c223817417b3

Savez-vous que l’argile déloge les toxines du corps, même à distance du tube digestif ?

Les bienfaits de l’argile sont principalement connus sous forme de cataplasme en application sur les articulations douloureuses ou encore en masque de beauté. Pourtant l’argile, c’est-à-dire les silicates d’alumine, possède bien d’autres bénéfices.

Non toxique pour l’homme ni pour les animaux, même à forte dose, elle reste dans le tube digestif de la bouche à l’anus, sans jamais pénétrer le  réseau sanguin.

L’argile peut être utilisée par voie interne ou externe. Comment l’utiliser, laquelle choisir et pour quel problème du quotidien ?

Matériel nécessaire :

  • Un verre en verre ou un saladier en verre,
  • Une cuillère à café ou à soupe en bois (à défaut, une cuillère en plastique).

La taille de la cuillère n’a pas vraiment d’importance puisqu’il n’y a pas de risque de surdose pour la santé.

Important : Surtout pas de métal, d’inox, de céramique. Ces matières désactivent l’effet de l’argile. Le bois reste donc l’idéale.

Quelle argile choisir ?

Celle qui vous convient. Faites des tests.

Il existe de la blanche, de la verte, de la rose… peu importe. Elles contiennent toutes les mêmes éléments.
Sachez seulement que la blanche est plus « douce » que la verte. Si certains ont la peau sensible et sèche, il vaut donc mieux la blanche en application externe.

En usage externe, l’argile n’a pas besoin d’être  « ultra ventilée », mais juste « concassée ». Lorsqu’elle est concassée, il y a encore des grains de sable.
En usage interne ou sur effraction cutanée (plaie fermée, brulure, piqûre..), il faut toujours utiliser de l’argile « ultra ventilée ».

Pour garder son efficacité, l’argile doit être contenue à l’abri de la lumière.
Attention donc aux argiles vendues dans un emballage plastique transparent, notamment sur internet, elles n’ont plus d’efficacité  pour l’usage en  voie interne.

Où les acheter ?

Les argiles se trouvent dans tous les magasins Bio pour un prix raisonnable. L’argile verte “Cattier ultra ventilée Montmorillonite-illite” est à mes yeux la meilleure pour une utilisation par voie orale.

Pour l’usage en cataplasme, les pâtes toutes faites en tube ou en pot sont intéressantes pour leurs disponibilités immédiates.

Pour quel problème du quotidien ?

En application externe : cataplasme  pour  les entorses, bosses, douleurs musculaires, migraine, abcès, boutons, eczéma, mauvaise digestion, douleur abdominale ou encore saupoudré sur une plaie pour arrêter le saignement après l’avoir nettoyée avec du savon,  ou encore soulager en cataplasme la douleur d’une brûlure et réparer la peau avec parfaite cicatrisation….

En solution buvable : l’argile est efficace  en cas de  fatigue installée, maux d’estomac, ballonnement, ulcère gastrique, gastroentérite, infection urinaire…. Et bien d’autres maux encore.

L’eau d’argile peut être utilisée pour le lavage de nez (rhume, sinusite…) et dans le biberon des nourrissons qui ont des coliques à raison d’une cuillère à café d’eau d’argile dans le biberon.

Précautions d’emploi :

  1. Saupoudrer 1 cuillère à café d’argile dans un verre,
  2. Laisser pauser entre 10 et 20 min. sans remuer,
  3. Boire son contenu après l’avoir remué avec une cuillère en bois ou sans remuer si l’on souhaite boire uniquement l’eau d’argile.

Combien de temps la boire ?

Il existe plusieurs méthodes.

  • Ponctuellement.
  • Une cure à chaque changement de saison (environ 3 semaines à chaque fois)
  • Une cure 1 ou 2 fois l’année (environ 3 semaines à chaque fois)

Prise à quel moment de la journée ?

Quand vous le souhaitez, de préférence avant le coucher. Les premières prises, vous pouvez ne boire que l’eau d’argile pour habituer le corps. Puis quand vous serez prêt, vous pourrez boire l’eau et l’argile. Vous ne sentirez ni goût ni sensation de boire de la boue.

Contre-indications :

  • Pas de prise médicamenteuse 2 heures avant et 2 heures après la boisson.
  • Éviter de manger gras juste après avoir bu de l’argile, elle capte les graisses formant des petites boules qui peuvent constiper.

Pour tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur les bienfaits de l’argile, vous pouvez commencer par consulter :

  1. Le site internet du Dr Jade Allègre, elle est naturopathe et spécialiste de l’argile : http://jade-allegre.com/  Vous trouverez quelques unes de ses conférences sur YouTube.
  2. Lire l’ouvrage de Raymond Dextreit, L’argile qui guérit, éditions Vivre en harmonie, 1997.

Audrey D.
Infirmière DE,
spécialisée en naturopathie