Inaction climatique et sociale : le grand Procès

  • 0

Inaction climatique et sociale : le grand Procès

Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - 02/04/2021
8 h 00 min - 14 h 00 min

Emplacement
Tribunal de Grande Instance - Toulouse

Catégories


Le 02 04 c’est le procès de l’inaction de Macron face à la catastrophe climatique et sociale

3 militant·es d’ANV-COP21 Toulouse sont convoqué·es devant la justice le vendredi 02/04 :

Virgile et Clarisse, pour avoir dénoncé les belles paroles non tenues du gouvernement face au danger climatique en décrochant un portrait de Macron ; Alice, pour les avoir soutenu·es devant la gendarmerie lors de leur interpellation.

Virgile, Clarisse et Alice encourent 5 ans de prison et 75000€ d’amende.

Nous encourons tous et toutes l’extermination du vivant sur Terre.

Et Macron, qu’encourt-il ? Viens faire son procès, le 02/04 dès 8h devant le Tribunal de Grande Instance de Toulouse, pour une journée de mobilisation festive et engagée !

✹ Programme de la journée ✹

MATIN : DEVANT LE TRIBUNAL – Allées Jules Guesdes (métro et tram Palais de Justice)

  • 8h-12h : soutien aux activistes ! Venez montrer votre soutien aux prévenu-es qui diront un mot avant d’entrer au tribunal à 8h
  • 12h-14h : pique-nique rencontre au jardin des plantes (entrée côté Muséum). Et on espère que les prévenu-es auront fini et seront parmi nous.

Dans le contexte sanitaire actuel, nous vous invitons à ramener votre pique-nique individuel, à vous installer par groupes de 6 personnes maximum et à respecter les gestes barrières.

Pourquoi désobéir

En 2015, lors de la COP21, le gouvernement français prenait des engagements pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre, limiter le dérèglement climatique, et donc assurer la protection de la population présente et future face au péril climatique.

En 2019, le gouvernement de Macron aura donné le feu vert à plusieurs projets climaticides (forages en Guyane, autorisation donnée à la Mède) et son aversion pour toute régulation contraignantes envers les entreprises, les reculs contenus dans les plans climat-énergie présentés (en contradiction avec la loi sur la transition énergétique et la croissance verte votée en 2015), le gel de la taxe carbone, ont démontré la stratégie d’Emmanuel Macron sur le climat : le grand écart permanent entre les beaux discours et les actes.

Si nous ne tentons pas maintenant de limiter l’emballement du dérèglement climatique, c’est tout le vivant qui est menacé.
En décrochant le portrait présidentiel, nous dénonçons l’irresponsabilité du gouvernement et sa faillite à garantir une justice sociale et climatique. En décrochant le portrait présidentiel, nous rappelons au gouvernement les engagements pris lors de la COP21.

Quand tous les recours légaux ont été utilisés et que l’urgence se fait toujours sentir, il nous faut désobéir !


Leave a Reply