Category Archives: Activités Mouvement Toulouse

  • 0

Communiqué de presse complémentaire au Pacte pour le Climat

Communiqué de presse d’Alternatiba Toulouse

au sujet des élections municipales de 2020

et du “Pacte toulousain pour le Climat”

 

Le mouvement Alternatiba Toulouse s’est associé pleinement à l’appel pour un pacte de la transformation écologique dans notre ville et dans la métropole (qu’il a signé aux côtés d’une vingtaine d’associations et de mouvements locaux, fédérés dans le collectif “Urgence Climatique”), et il partage les objectifs énoncés aux travers des “engagements incontournables” qui y figurent.

Les prochaines élections municipales de 2020, un moment de la démocratie de proximité, doivent en effet donner lieu à des discussions approfondies sur ces thèmes, et à des décisions fortes et des engagements durables, qui permettent d’affronter les menaces qui pèsent sur les populations, et d’évoluer localement vers d’autres modes de vie et de fonctionnement social, significativement moins destructeurs pour l’environnement et pour les communautés humaines qui vivent dans ces territoires.

Mais au-delà, le mouvement Alternatiba Toulouse, qui a organisé dans cette ville, entre autres événements et manifestations, deux grands villages des alternatives (en 2015 et 2017), fédérant plus de 200 organisations engagées dans ce domaine et attirant à chaque fois plus de 30000 visiteurs autour d’une quinzaine de thèmes (dont la démocratie), tient à rappeler un certain nombre de principes qui structurent sa démarche :

  • Le suffrage universel (surtout à l’échelon décisif pour les transformations que constitue la commune, d’autant qu’il y est appliqué avec des modalités en partie proportionnelles) constitue évidemment un acquis précieux. Cependant, il ne saurait être suffisant à lui-seul pour asseoir la “démocratie élargie” à laquelle aspirent des citoyen.ne.s de plus en plus nombreu-x/ses (comme on a pu le voir récemment, en France, mais aussi à l’échelle internationale). Espacé dans son exercice par plusieurs années (5 ou 6, selon les scrutins), des exemples récents ont encore montré qu’il pouvait être contourné, détourné de ses orientations, dévoyé, voire “trahi” par certains élus peu scrupuleux.

  • En ce qui concerne les engagements demandés à Toulouse (en l’occurrence) aux candidat.e.s, nous pensons que les listes devraient les concrétiser, au-delà d’un simple “oui” ou “non”, par des indications sur les moyens (en particulier les budgets) qui sont envisagés pour les remplir, en complément des mesures déjà exposées pour atteindre les objectifs généraux.

  • Nous considérons que la participation et la mobilisation des citoyen.ne.s sont indispensables pour permettre des changements réels et durables, avant comme après les échéances électorales  :

    • pour exercer une vigilance, veiller à l’application concrète et durable des engagements, et faire pression sur les élus et/ou les institutions qui dévieraient de ceux-ci ;

    • par adhésion avec les “bonnes” solutions proposées, qui ne doivent pas être mises en œuvre uniquement de façon verticale et descendante ;

    • pour, le cas échéant, soutenir celles-ci face aux lobbies qui agissent à tous les échelons en vue de défendre en coulisses leurs intérêts égoïstes, et aux forces rétrogrades qui ne manqueront pas de s’exprimer haut et fort et d’agir contre ces mesures…

La signature de l’accord international lors de la COP 21 est, sur le plan des menaces climatiques, un exemple frappant de déclarations de “bonnes intentions” non suivies d’effet, puisque les objectifs affichés ne sont pas atteints, et qu’au contraire, les émissions de gaz à effet de serre sont partout (y compris en France), reparties à la hausse, rendant quasiment caduque l’intention de maintenir la hausse des températures à 1,5°C (les projections des tendances actuelles pourraient même déboucher sur une augmentation de +7°C à la fin de ce siècle).

  • Enfin, l’histoire et l’actualité nous imposent de ne dissocier en aucun cas la transition écologique et la justice sociale. En effet, les populations les plus défavorisées sur le plan socio-économique sont celles qui sont, à la fois :

    • les moins responsables des atteintes à l’environnement et au climat (dans un rapport de 1 à 8 d’une extrémité à l’autre du spectre sociologique) ;

    • les plus exposées aux conséquences et dégâts des catastrophes écologiques en général, et de celles causées par le dérèglement climatique en particulier (comme on a pu le voir aussi en France ces dernières années).

Nous considérons par ailleurs que c’est le même fonctionnement systémique qui est la cause à la fois des destructions de l’environnement planétaire et de la souffrance de millions d’êtres humains, en France comme dans le monde entier. C’est donc ce fonctionnement qu’il faut parvenir, à la fois par nos actions collectives et nos comportements individuels, localement et globalement, à changer radicalement.

C’est dans ces perspectives que le mouvement Alternatiba, aujourd’hui et demain, seul et avec ses partenaires, à Toulouse comme ailleurs, continuera d’agir et d’informer, en y consacrant toute ses énergies, et en appelant les citoyen.ne.s à rejoindre nombreu-x/ses cette démarche (qui transcende les intérêts de telle ou telle organisation).

Alternatiba Toulouse salue donc l’initiative de ses partenaires du collectif Urgence Climatique, mais compte néanmoins consacrer l’essentiel de ses forces à la démarche exposée dans le présent communiqué.


  • 0

Communiqué : appel à la grève générale le 5 décembre

Le 5 décembre prochain, les militants toulousains contre le réchauffement climatique seront dans la rue pour manifester aux cotés des syndicats, des salariés, des étudiants, des retraités et des citoyens dans leur ensemble.

La perte récurrente des acquis sociaux, la diminution des revenus des plus faibles, l’augmentation de la durée du travail sont autant de dispositions qui contribuent à creuser les écarts entre les plus riches et les plus démunis, mais ce sont aussi des mesures néfastes pour le climat. Justice climatique et justice sociale vont de paire en effet, pour lutter contre un modèle qui détruit la planète pour le profit de quelques uns au détriment d’une population qu’on ne cesse de précariser.

La destruction progressive des services publics, la cession des biens communs à des sociétés privées ne se font ni en faveur de la qualité de vie, ni en faveur de l’environnement !

C’est pourquoi nous appelons à la grève générale, pour que notre gouvernement entende le cri des citoyens : Justice sociale, justice climatique, même combat !

ALTERNATIBA – ANV COP 21 – LES AMIS DE LA TERRE – ATTAC – CPLC – EXTINCTION REBELLION – YOUTH FOR CLIMATE


  • 0

Mardi 3 décembre : apéro d’accueil à l’Itinéraire Bis !

Rendez-vous mardi 3 décembre à partir de 19h à l’Itinéraire Bis, dans la salle du haut (22 Rue de Périole, 31500 Toulouse)

Viens découvrir Alternatiba Toulouse lors d’un temps convivial et informel !

Si tu découvre le mouvement, si tu souhaites en savoir plus sur le collectif, t’investir dans un groupe de travail, cette soirée est faite pour toi !
Rassure-toi, même si tu es un.e ancien.ne du collectif, si tu veux juste boire un coup et discuter en bonne compagnie cette soirée est aussi faite pour toi 😉

À mardi !


  • 0

L’âge de l’Anthropocène, des origines aux effondrements

Réalisé par Gwarr Greff, avec le soutien de l’Atelier d’Écologie Politique (ATECOPOL), l’Âge de l’Anthropocène est un documentaire qui explore l’impact écologique des activités humaines, et les conséquences à en tirer. En attendant sa sortie et la première diffusion, retrouvez le teaser :

En savoir plus

  • 0

#Financez la lutte : une nouvelle bénévole témoigne

        Je m’appelle Agathe, tout juste arrivée dans la ville rose, le 9 octobre je suis allée à la plénière d’Alternatiba Toulouse. Ma première marche pour le climat remonte à 2014 à Paris. Je ne savais pas à ce moment-là qu’on aurait encore à marcher et clamer haut et fort l’injustice climatique 5 ans après. La lutte pour un changement cohérent et à fort impact positif est longue, et pourtant la prise de conscience n’a jamais été aussi palpable.
        En allant à la rencontre d’Alternatiba Toulouse, je voulais rencontrer des gens avec les mêmes valeurs que moi et avec lesquels mener des actions concrètes pour un monde meilleur. En seulement une réunion, me voilà propulsée dans un écosystème dynamique et force de propositions. Je m’engage rapidement à donner un coup de main sur différents sujets parce que oui le changement de système, c’est là que ça se passe !
        A la réunion suivante, je constate que non seulement, il y a un plein de choses qui se passent, mais en plus le collectif est assez bien structuré. Une foule d’outils permettent de mieux communiquer et mieux prendre les décisions, le respect de la parole de chacun·e est omniprésent et c’est simple de s’intégrer en tant que nouvelle.
        Tout cela est possible grâce aux bénévoles, mais aussi à l’impulsion qu’a lancé le collectif en juin dernier. Il a été décidé de salarier une personne afin de garantir l’animation, la formation, l’organisation et la structuration du collectif et de toutes ces belles énergies. Le salarié n’est pas là pour remplacer les bénévoles, et ça se sent : chacun·e a sa place. Mais, tou·te·s les bénévoles bénéficient de l’appui de Paul qui coordonne, s’assure que les informations circulent bien et que chacun·e puisse être acteur·rice du changement que nous construisons ensemble.
        Alors voilà, pour une association, financer un poste n’est pas chose aisée. Il ne pourra durer qu’au travers des dons réguliers de personnes comme moi qui souhaitent que la lutte pour la justice climatique ait sa place localement et puisse agir dans les meilleures conditions possibles.
        Car la résilience doit s’activer localement, j’ai décidé de donner chaque mois 5 euros à Alternatiba Toulouse.
        J’ose croire que le succès de ce pari sera rendu possible grâce à ces marcheurs·euses du climat qui n’ont pas trop de temps pour faire plus et à ces bénévoles qui en plus de leur temps peuvent donner un peu chaque mois.
        Ça vous fait penser à quelqu’un·e ? Alors, rejoignez-moi en donnant un peu chaque mois par ici : https://alternatiba.eu/toulouse/don/
        
       Et n’hésitez pas à partager autour de vous à vos ami·e·s et famille pour répandre largement la justice climatique et sociale !

  • 0

Soutiens les activistes en procès

Le 20/11, c’est le procès de l’inaction de Macron face a la catastrophe climatique et sociale !

3 militant·es d’ANV-COP21 Toulouse sont convoqué·es devant la justice le mercredi 20/11 : Virgile et Clarisse, pour avoir dénoncé les belles paroles du gouvernement face au danger en décrochant un portrait de Macron ; Alice, pour les avoir soutenu·es devant la gendarmerie lors de leur interpellation.

Faire un donDevenir bénévole

Partage cet événement et rejoins la mobilisation le 20/11 ! ✊

En savoir plus

  • 0

Financez la lutte !

Depuis quelques semaines, nous avons relancé la campagne de financement d’un emploi salarié au sein d’Alternatiba Toulouse. En place depuis juin 2019, il a permis de rendre le collectif plus efficace et démocratique, mais il reste encore des choses à améliorer, et c’est plus compliqué lorsque cela ne repose que sur des bénévoles.

En savoir plus

  • 0

Appel à bénévoles pour la mobilisation du 20 Novembre : organisons le procès de l’inaction climatique et sociale !

Le 20 novembre à Toulouse, c’est le procès de l’inaction climatique et sociale du gouvernement ! 3 militant·es d’ANV-COP21 sont poursuivi·es en justice pour avoir dénoncé la faillite d’Emmanuel Macron à protéger la population face au chaos climatique à venir. Scandaleux, n’est-il pas ? L’appel à se mobiliser est en ligne !

En savoir plus

  • 0

Le petit mot du Pôle Logistique

Pendant le Mini-village consacré aux déchets (en avril dernier), en parlant entre nous, l’idée est venue de créer un « groupe logistique ». Son but ne serait pas d’organiser des villages mais plutôt de préparer le matériel nécessaire.

Ce groupe est ouvert à tous, même pour des actions ponctuelles, à l’approche d’un événement par exemple. L’idéal serait de constituer un noyau de motivés ayant des notions de bricolage dans différents domaines : électricité, plomberie, menuiserie, électronique, pourquoi pas infographie, etc., tout est possible, possédant un peu d’outillage et, ayant la possibilité de récupérer des matériaux ou ayant des connexions pour en trouver.

Si vous n’avez pas de compétences particulières (mais je suis sûr que vous en avez), vous êtes bien sûr les bienvenu-e-s, toute les bonnes volontés sont appréciables.

Nous pourrions nous retrouver peut-être une fois par mois, à Labège ou à la MES, ou dans le garage de l’un d’entre nous, le « travail » ayant été défini à l’avance à travers un échange de mail. Bien sûr, les rassemblements pourront se rapprocher à l’approche d’un événement.

Notre “mission” sera d’entretenir, de vérifier le matériel mutualisé et la construction de nouveaux éléments : par exemple des toilettes sèches supplémentaires, une banderole ou autre, en fonction de nos forces et du budget alloué.

Si vous êtes intéressés, pouvez-vous m’envoyer : nom, prénom, tél et mail, vos compétences si vous le souhaitez et vos envies.

Si vous vous êtes déjà inscrit-e à la dernière plénière, pouvez-vous m’envoyer néanmoins un message pour confirmer vos coordonnées ?

Nous organisons une réunion le 02 juillet, à 18h, au CASC, 10 bis rue du colonel Driant (portail blanc, près du métro St Michel-Marcel Langer) pour faire connaissance et définir le fonctionnement du groupe.

A bientôt,

Gilles pour le Pôle Logistique


  • 0

Réunion Existentielle #1 (11 juin 2019)

Ce mardi 11 juin au soir, à la salle du Barry, le collectif s’est réuni pour répondre aux questions qu’il se pose sur son identité et sa mission. Etaient présents : Pascal, Laurent, Delphine, Vianney, Fred, Fabrice, Corentin, Yann, Sibylle, Sylvie, Valérie, Suzy, Jacqueline, Bernard, Gwarr, BenM, Bé, Camille, Gilles, Paul, et Jeanne (animatrice externe).

En savoir plus

  • 1
"Plus tard c'est trop tard"

Pourquoi un salariat ?

Alternatiba Toulouse se paye un salarié…

Pour faire rayonner les alternatives et construire le monde de demain

Depuis 2014, le collectif Alternatiba Toulouse a œuvré de toutes ses forces contre le changement climatique en mettant en lumière les alternatives lors des Villages Alternatiba chaque année (250 exposants et 35000 visiteurs en 2017, le plus grand de France !). A présent que le combat est plus urgent que jamais, et qu’Alternatiba a diversifié ses modes d’action (politique locale, actions directes non-violentes, mini-villages, conférences, participation à de nombreux évènements), le collectif est à bout de force et manque du rebond nécessaire à la réalisation de son potentiel pour faire le lien entre les alternatives et le public, et jouer son rôle de lobby citoyen.

Entièrement bénévoles, les membres d’Alternatiba Toulouse n’ont eu recours qu’à deux contrats aidés ponctuels dédiés à la préparation des grands Villages de 2015 et 2017. Mais de tels projets, chronophages et épuisants, ne sont plus à l’ordre du jour et le collectif lutte désormais pour assurer sa gestion quotidienne. Alternatiba Toulouse a la capacité d’être un grand acteur local de la lutte pour la justice climatique et de la résilience écologique et citoyenne, mais celle-ci restera dormante dans les conditions actuelles.

Un emploi salarié chez Alternatiba Toulouse ?

Les solutions pour sortir de cette impasse, aussi bonnes soient-elles, ne parviennent pas à être mises en œuvre car l’amorçage lui-même est incapable de s’amorcer, faute d’humains disponibles au quotidien. Pour sortir de ce cercle vicieux, nous avons décidé d’employer un-e salarié-e. Or nous ne souhaitons pas dépendre de subventions publiques qui peuvent disparaître d’un jour à l’autre, surtout si nous souhaitons réellement “changer le système et pas le climat“. Nous avons donc besoin de vos dons !

Nous croyons au collectif et ce/cette salarié-e n’aura pas de position hiérarchique ni de pouvoir décisionnaire particulier. Nous ne renions pas notre ADN d’autogestion, et nous prenons cette décision pour répondre à une situation préoccupante.

 


  • 0

Bazar au Bazacle du 1er au 4 mai : besoin de bénévoles

Le Bazar au Bazacle 2019 approche à grands pas : il est fait appel à l’aide militante des bénévoles, du vendredi 26 avril au lundi 6 mai, pour faire vivre cette nouvelle édition, consacrée à deux thèmes d’actualité : “Désobéissance” et “Démocratie” !

Description des besoins en bénévolat ici.

Contacter le Bazar pour vous inscrire (en précisant vos disponibilités) via un courriel à : bazarobazacle@gmail.com


Évènements