Category Archives: Activités Mouvement Toulouse

  • 0

Vélorution 25 septembre : Retour en photos

Nous étions plus de 230 personnes à manifester samedi 25 septembre dans les rues de Toulouse afin de visibiliser les enjeux et insuffisances des infrastructures cyclables dans la ville Rose.

Portée par une dizaine d’associations et collectifs, Greenpeace Toulouse, ANV COP21 Toulouse, Alternatiba Toulouse, France Nature Environnement Midi-Pyrénées, Youth for Climate, Extinction Rebellion Toulouse, Deux Pieds Deux Roues, Axe vert de La Ramée, cette vélorution dénonce le retard des politiques locales autour des mobilités douces et s’inscrit dans une journée nationale de mobilisation avec des vélorutions organisées dans plusieurs villes de France.

Merci à tous les participants et membres de l’organisation qui ont porté cet évènement, merci pour vos sourires et votre énergie.

>> Retrouvez l’album photo complet <<

Petit avant-goût :

Photos : Stéphanie Torres


  • 0

Nous voulons un nouveau cap dans les déplacements !

Tribune inter-associations :
2 Pieds 2 Roues, Autate, Amis de la Terre Midi Pyrénées, France Nature Environnement Midi Pyrénées, 60 Millions de PiétonS 31, Axe vert de La Ramée, Alternatiba Toulouse, Vélorution Toulouse, Plaisance pour le Climat

lundi 20 septembre 2021

Nous partageons un même constat sur le plan de la mobilité : l’aire toulousaine accumule des retards, des lacunes et les perspectives restent sombres. Nous portons une même proposition : donner un souffle novateur sur de nouvelles bases.

Quels retards ?

En 2014, la ligne B devait être prolongée jusqu’à Labège avec une mise en service en 2020. Ce projet a été stoppé en 2015, Labège n’est toujours pas accessible par un transport en commun efficace.

Le Boulevard Urbain Nord a été déclaré d’utilité publique en 2011, il devait accueillir une ligne de bus en site propre et des cheminements pour piétons et cycles. Ce projet a été définitivement stoppé en janvier 2021 sans remplacement. Que d’argent dépensé en études, frais de justice, acquisitions… pour finalement rien.

La 3e ligne de métro initialement prévue pour 2024 est retardée à fin 2028. Elle a encore devant elle de nombreux obstacles: l’enquête environnementale, son bilan carbone, l’abattage de 2500 arbres, le déplacement du Monument aux Combattants, le combat des personnes expropriées, son le le financement…

Le tramway pour l’aéroport va être interrompu de 2023 à 2026 pour des travaux visant entre autres à fluidifier… des carrefours! Le prix du billet Tisséo va augmenter. Pire, le lien direct centre-ville-aéroport sera perdu, il faudra changer de tram, quelle régression !

Les bouchons routiers sont toujours présents ; l’élargissement récent de 50 millions d’euros à 2×3 voies de la rocade n’a pas changé la donne.

En plus d’être en retard ou annulés, ajoutons que ces grands projets sont très discutables sur le plan écologique ou financier.

Toulouse est dans le viseur de l’Europe avec 10 autres métropoles pour pollution au dioxyde d’azote hors-norme. Suite à un recours porté par des requérants dont les Amis de la Terre, le Conseil d’État a condamné l’État à verser 10 millions d’euros d’amende par semestre de retard dans la baisse de la pollution de l’air.

Le réseau piéton et cyclable oscille entre promesses ambitieuses et réalisations modestes et tardives.

Quelles lacunes ?

Les problématiques ?

Les habitants de la périphérie sont les grands oubliés (1re et 2e couronnes), alors que Toulouse représente moins de la moitié des habitants du territoire couvert par Tisséo (territoire total : 1050000 habitants, et commune de Toulouse 480000).

La Zone à Faible Émissions devrait promouvoir les modes alternatifs à la voiture et faire baisser la pollution. Mais sa mise en œuvre a été repoussée à maintes reprises. Aucun plan spécifique pour le développement d’alternatives à la voiture n’a été élaboré. Certains SUV lourds et récents vont même sortir “gagnants” de ce dispositif, un comble.

Le souhait de conserver au maximum les voies dédiées uniquement aux voitures conduit à des situations dangereuses et inconfortables : conflits entre piétons et cycles sur des espaces trop étroits, cheminement cyclable peu attirant (voitures stationnées ou circulant près).

Le PDU en vigueur est celui de 2012, obsolète pour l’environnement et les déplacements, et Tisséo ne semble pas disposé à la mettre à jour.

Des points positifs sur le plan des transports ?

Des projets ont vu le jour : le doublement de la ligne A, des rues plus propices à la marche en centre-ville (Ramblas, Matabiau, Daurade, Saint-Sernin…), quelques nouvelles lignes Linéo, pistes cyclables, passerelles. Mais une impression domine : les projets concrétisés sont loin de satisfaire les besoins actuels de l’agglomération toulousaine et encore moins à l’horizon 2030. Le seul projet important réalisé dans ce mandat sera le téléphérique Téléo. Bien, mais le trafic attendu de 8000 passagers par jour laisse dubitatif.

Certaines perspectives restent sombres

Les problèmes de congestion routière ne seront pas réglés avec la 3e ligne de métro ; c’est ce qu’a indiqué l’autorité environnementale (MRAE).

La production de gaz à effet de serre (GES) ne diminue pas dans la région. Nous sommes très loin d’une baisse continue jusqu’à 2030 qui est pourtant un objectif légal obligatoire.

C’est d’ailleurs une des raisons qui ont conduit l’association 2P2R à demander l’annulation du Plan de Déplacements Urbain (PDU), prononcée en 2021. Ajoutons que le Plan d’Urbanisme (PLUiH) a également été annulé car il consommait trop d’espaces naturels et agricoles.

Le développement du transport ferroviaire n’est pas enclenché. Les diverses entités se renvoient la balle. Beaucoup d’intentions sont affichées mais les réalisations restent très en-deçà des intentions.

Une partie des décideurs publics continue de penser que les nouveaux projets routiers sont une solution ; pourtant, l’expérience montre qu’ils augmentent la production de GES, étendent la congestion et détruisent les espaces naturels.

Les finances publiques sont fortement sollicitées depuis la crise Covid. Les opérateurs de transport publics ont dû demander l’aide de l’État. Les projets coûteux comme la 3e ligne sont fragilisés dans leur progression.

D’ailleurs, cette 3e ligne prétendument “écologique” ne l’est pas vraiment : le percement des tunnels, l’extraction, le béton, etc. vont générer 880000 tonnes de CO2. Il faudra 35 ans pour “amortir” cette dette carbone! En outre, les nombreux chantiers un peu partout sur Toulouse vont plomber la mobilité dans les années à venir. Beaucoup ont cru au miracle d’un métro qui allait rapidement tout changer. Le miracle se transforme peu à peu en mirage.

Bref, avec ce tableau et sans changement de cap, les pouvoirs publics ne peuvent pas aller vers des déplacements plus vertueux et plus efficients.

Besoin d’un nouveau souffle !

Nous proposons de recréer une dynamique. Comment ? Tout d’abord, lançons un nouveau PDU efficace tout de suite.

Celui-ci devrait partir des besoins et mettre en avant : le train, le bus, le tramway, le réseau piéton et cyclable. En revanche, nous demandons un moratoire sur les projets routiers qui ont pour effet d’augmenter le trafic motorisé.

Mettons le respect des normes environnementales au cœur de ce PDU : baissons les GES au lieu de les augmenter comme le prévoyait le PDU annulé ; diminuons la pollution pour les poumons de nos enfants et ne plus être mis à l’index par l’Europe.

Choisissons des projets plus réalistes que le métro comme des lignes de bus Linéo en site propre.

Mettons clairement en suspens le projet de la 3e ligne de métro; et ceci, au moins jusqu’à l’adoption d’un nouveau PDU comparant plusieurs scénarios.

Repensons les rocades et autoroutes urbaines en réservant une voie pour les transports en commun.

Créons des lignes d’autocars express sur autoroutes.

Poursuivons le partage de la voie publique en réduisant le nombre de voies actuellement réservées aux automobiles, afin de rééquilibrer l’espace en faveur des transports en commun, des cyclistes et des piétons. La diminution du nombre de places de stationnement permettra de récupérer de l’espace, mais aussi de créer du report modal.

Développons enfin le rail : des trains cadencés de 6h à minuit, des lignes diamétrales comme Montauban Castelnaudary, des correspondances entre bus Tisséo, bus régionaux, et TER, une tarification lisible et attractive.

C’est la Semaine de la Mobilité. Nous appelons tous les acteurs à prendre ce nouveau cap salutaire pour les déplacements : État, Région, Département, Toulouse Métropole et Tisséo

 


  • 0

Camp climat Toulouse 2021 : Merci pour ces 6 jours intenses !!

15 jours se sont écoulés depuis la fin du Camp Climat de Toulouse, le temps de profiter un peu de l’été, et de préparer une rentrée sur les chapeaux de roues !

Nous voulons vous remercier chaleureusement pour ces 6 jours intenses ! On est tristes et déçu⋅es de ne pas avoir pu accueillir plus de monde… Mais nous avons été ravi·es des moments passés ensemble !
Nous publierons bientôt un album des meilleurs photos du camp climat.

Un grand merci à toutes les personnes et les collectifs qui nous ont aidé à rendre ça possible :

Au syndicat Sud Solidaire pour l’impression des livrets, les affiches et les flyers et leur gentillesse. À Quentin pour ses dessins et les photographes qui ont contribué à l’expo photo sur le camp, à Audrey pour sa plastifieuse ^^. À Delphine d’être venue filmer les formations et l’organisation du camp, et à Tien pour ses photos le dimanche.

À Claire (la maman de Mathilde) pour avoir pris du temps pour aider et conseiller sur l’électricité. Au COL pour leur matos au top. À toutes les personnes qui ont filé un coup de main au montage/démontage (spéciale dédicace à Nassim). À toutes les personnes qui nous ont prêté du matos, en vrac : Éclaireuses & Éclaireurs de France du Lauragais, Korzéame, Emmaüs Labarthe, la Mairie de l’Union, la Mairie de Ramonville Saint-Agne pour leur disponibilité et pour le prêt gracieusement renouvelé encore cette année des salles de formationle Sicoval, la MES évidemment (spéciale dédicasse à Yassin d’Arch Crowd et Dominique), L’atelier des bricoleurs, Les Faucheurs Volontaires, Nature Pradettes, Germain, Le moulin, et Micka.

Un énorme merci à celles & ceux qui nous ont nourrit pendant tout le camp : Cerry, Hortense & Suzy pour ses délicieuses pâtisseries ! Et bien sur à tous⋅tes les autres bénévoles cuisine pour leur aide précieuse !

Grand merci également à tous les fournisseurs qui nous ont approvisionné pendant tout le Camp ! 🙂

Merci aux Jardins de Cocagne, notamment du Giroux et du Volvestre, pour nous avoir fourni en légumes bio et locaux gratuitement pendant tout le Camp

Merci aux Biocoop Trinité et Biocoop Minimes pour nous avoir fait de gros dons de nourriture

Merci à O Local Bio de nous avoir aidé à trouver des fournisseurs bio et locaux, et à se procurer des fruits bio en grande quantité

Merci à Fabrice Métayer, de la Ferme de l’Échelette, de nous avoir fourni en œufs bio et locaux.

Merci également aux groupes qui sont venus animer les soirées !

etc.

Nous nous revoyons sur les prochaines mobilisations, nous publierons très vite un article pour les lister.


  • 0

Camp Climat Toulouse 2021 : point sur les normes sanitaires

Avec les dernières annonces présidentielles, vous êtes de plus en plus nombreux·ses à nous demander comment nous allons procéder par rapport à la situation sanitaire.
Nous avons dû nous adapter in extremis à ces nouvelles contraintes, ce qui nous oblige, avec regrets, à limiter le nombre de personnes présentes sur le Camp.

En savoir plus

  • 0

Les inscriptions au Camp Climat Toulouse sont ouvertes !

Le programme des formations du Camp Climat Toulouse est publié, et les inscriptions sont ouvertes ! Pour vous inscrire directement 👉 : c’est par ici.

En savoir plus

  • 0

Les 48 heures de l’agriculture urbaine

Les 48 heures de l’agriculture urbaine propose chaque année une multitude d’événements participatifs organisés par des associations locales.

Pour cette cinquième édition des 48h à Toulouse, les structures participantes ont choisi de parler d’accès à une alimentation saine et durable pour tous.

C’est notamment sur trois lieux de rassemblement au plus proche des quartiers que des animations sont proposées :

  • Au jardin du Ramier, proche d’Empalot, la journée du samedi 12 juin sera dédiée à la découverte de ce lieu accessible à tous et sera animée par les jardiniers et les associations du collectif du ramier.
  • A Bagatelle, BaFaPaTaBor en transition proposera de découvrir les actions mises en places par et pour les habitants, le samedi à partir de 14h.
  • Au bassin des filtres à Pont-Jumeaux, un dimanche après-midi où des ateliers pour tous seront proposés.

Tout le long du weekend du 12 et 13 juin des animations sont proposées dans Toulouse.

Voir tous les événements


  • 2

Appel à volontaires pour le Camp Climat Toulouse 2021

✨ Nous cherchons des volontaires pour nous aider à organiser le Camp Climat 2021 à Toulouse ! ✨

Vous le savez peut-être déjà… les Camps Climat de l’été sont en train de se préparer ! 🏕️
Si vous voulez vous faire une idée de l’évènement, vous trouverez plus d’information sur le site campclimat.eu.

A Toulouse, une équipe d’organisation travaille avec enthousiasme pour proposer un Camp Climat début août.
📆 Les dates précises et le lieu de l’évènement ne sauraient tarder, encore un peu de patience.

📣 L’équipe d’organisation recrute toutes celles et tous ceux qui sont volontaires pour aider à la préparation du camp ! Aucune compétence n’est requise, l’envie de contribuer suffit ! Les tâches sont variées : communication, programmation de soirées… Il y en a pour tous les goûts !
Nous avons grand besoin d’aide pour les jours et les semaines à venir.

➡️ Si vous êtes motivé⋅e⋅s, vous êtes les bienvenu⋅e⋅s à notre prochaine réunion de préparation qui aura lieu Mardi 25 mai 2021 de 18h30 à 20h30 en présentiel : envoyez un petit message à campclimat@toulouse.alternatiba.eu pour signaler votre participation et connaître le lieu exact. On vous accueillera avec plaisir !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous écrire à campclimat@toulouse.alternatiba.eu

✨ Nous vous attendons nombreux⋅euses !

Photo de groupe du camp climat Toulouse 2020

L’équipe du Camp climat 2020 Toulouse – Photo Léandra


  • 0

Loi Climat : la Marche d’après : 9 mai

Malgré le succès (110000 en France, 2500 à Toulouse) des Marches pour une Vraie Loi Climat le 28 mars, le gouvernement persiste dans son inaction face au dérèglement climatique, qui lui a déjà valu une condamnation par le tribunal administratif de Paris et la trahison des conclusions de la Convention Citoyenne pour sur le Climat ! La Loi Climat et Résilience qui doit être votée le 4 mai ne sera pas à la hauteur des enjeux climatique, sociaux et environnementaux.

Hermétiques aux avis des scientifiques et de la population, le gouvernement et la majorité des députés piétinent les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat, et torpillent littéralement la loi Climat.

Nous dénonçons ces manœuvres anti-démocratiques, et réclamons une véritable justice sociale et environnementale ! 😡 💢

📢 Le 9 mai 2021, organisations et citoyens marcheront dans toute la France pour se rejoindre dans la lutte pour le Climat. Il est notre bien commun vital au même titre que l’air, l’eau, les terres, les forêts, le vivant… 🌍

✊ Rejoignez-nous à Toulouse, le 9 mai à 14h, en haut des allées Jean-Jaurès, pour dénoncer l’inaction climatique du gouvernement !

Organisée par

Des citoyen⋅ne⋅s, soutenu⋅e⋅s par des organisations. Premiers signataires (localement sur Toulouse) :

  • Alternatiba
  • Amis de la Terre
  • ANV-COP21
  • Artisans du Monde
  • Association des Jardiniers (Tournefeuille)
  • Association “Eau Secours”
  • ATD Quart Monde
  • Atelier d’Écologie Politique
  • ATTAC
  • C.C.F.D. “Terre Solidaire”
  • Citoyens pour le Climat
  • Collectif “La Maison” (Ramonville)
  • Extinction Rebellion
  • Fédération Syndicale Unitaire
  • Fondation “Copernic”
  • France Nature Environnement
  • GreenMyCity
  • Greenpeace
  • L214
  • Ligue des Droits de l’Homme
  • Mouvement de la Paix
  • Réseau des AMAP
  • Together 4 Earth
  • Toulouse en Luttes
  • Toulouse en Transition
  • Union Syndicale “Solidaires”
  • Université Populaire
  • Youth for Climate

Événement sur “Démosphère”
Événement sur “Mobilizon”
Événement sur FB

L’appel national unitaire

(à retrouver ici)
Pendant qu’ils avancent à reculons, nous marchons partout en France !

Alors que les débats sur la loi Climat et Résilience viennent de prendre fin à l’Assemblée nationale, nous constatons que le texte, déjà initialement bien en deçà de ce qu’il faudrait pour atteindre les objectifs de réductions des émissions de gaz à effet-de-serre que la France s’est fixés, a encore été raboté par les députés. Malgré l’ambition affichée de « grand texte du quinquennat » et après à peine deux semaines de débats dans l’Hémicycle, cette loi ne sera de toute évidence pas à la hauteur de l’amorce du plan de changement systémique fourni par les 150 de la Convention Citoyenne pour sur le Climat (CCC), et encore moins à la hauteur de l’urgence climatique. Le gouvernement avait pourtant l’opportunité de marquer un véritable tournant dans sa politique pour que la France traduise enfin en mesures concrètes son engagement pris lors de l’Accord de Paris en 2015. Force est de reconnaître que le travail de sape des lobbies a porté ses fruits.

Cette loi aurait pu être l’instrument d’une réorganisation de notre société en donnant les moyens à tous les citoyens et citoyennes de vivre dignement en préservant la planète, et donc notre avenir. Elle aurait pu être l’instrument clé de régulation pour faire payer les plus gros pollueurs et réduire la pression exercée sur les plus précaires, déjà les plus impactés par les effets du dérèglement climatique. Elle aurait pu anticiper la reconversion des emplois des secteurs les plus polluants et la création d’emplois dits « verts ».

Cette loi devient le symbole du crash de la politique climatique d’Emmanuel Macron.

En l’état actuel, la loi Climat et Résilience ne permettra pas de nous assurer un avenir juste et soutenable. Le gouvernement d’Emmanuel Macron continue à mener une politique à des années lumières des enjeux climatiques et de la volonté démocratique. Pourtant, l’urgence n’a jamais été aussi criante dans un monde ravagé par la Covid-19 et sous la menace du dérèglement climatique dont l’intensité s’accroît un peu plus chaque jour à mesure que le gouvernement garde le silence.

Nous n’avons plus le temps d’attendre du Président de la République qu’il mette en adéquation ses actes avec ses paroles, comme si le dérèglement du climat n’avait pas d’impact sur le vivant ou sur le risque d’augmentation de la fréquence des pandémies. Les mesures proposées par les 150 de la CCC auraient permis que la lutte contre le dérèglement climatique soit socialement juste, sans que personne ne soit mis de côté.

Alors le dimanche 9 mai, nous nous retrouverons une nouvelle fois dans la rue partout en France. Nous marcherons pour clamer le désaveu généralisé de cette loi Climat et Résilience et la trahison de la promesse faite par Emmanuel Macron au processus démocratique de la CCC. Nous marcherons pour dénoncer le pouvoir laissé aux lobbies qui condamnent nos vies en toute impunité.

Nous exigeons, dès maintenant, la reconversion des emplois dans tous les secteurs polluants, l’accès aux soins, à un logement décent, à de la nourriture saine, de l’eau potable et de l’air pur pour toutes et tous, la préservation de la biodiversité et des ressources naturelles. Des mesures pour modifier nos moyens de production et de consommation doivent être prises en tenant compte que ce n’est possible qu’en réduisant les inégalités pour construire une société plus juste. Nous sommes profondément convaincus que la justice climatique va de pair avec la justice sociale.

Le dimanche 9 mai, nous marcherons car nous n’avons plus le choix face à ce gouvernement qui demeure éternellement sourd. Nous marcherons, ensemble, dans la joie et avec détermination. Car, si Emmanuel Macron avance à rebours de l’Histoire, nous sommes déjà en train de construire l’après.


  • 0
Photos personnes devant le TGI avec des pancartes

[Communiqué de presse] Procès de l’inaction climatique

Tags : 

En procès pour avoir décroché le portrait d’Emmanuel Macron : les prévenus plaident l’état de nécessité et la liberté d’expression.

En savoir plus

  • 0

Pour une vraie loi climat, marchons le 28 mars !

Nous rejoignons l’organisation de la marche climat du dimanche 28 mars, grâce à l’initiative lancée à Toulouse par un groupe de personnes motivées. Nous marcherons pour une vraie loi climat à la hauteur de l’urgence écologique, et qui reprenne réellement les mesures de la Convention Citoyenne pour le Climat. Bientôt plus d’infos sur le lieu et l’heure ! Lisez l’appel national.

En savoir plus

  • 0

Budget participatif culture de la Région Occitanie : Trois projets que nous soutenons

Nous vous avions invités à voter pour 3 projets dans le budget participatif “Ma solution pour le Climat”. La Région Occitanie propose de voter pour vos projets préférés sur budget participatif culture “Vos solutions pour la culturejusqu’au 15 mars prochain.

Trois projets nous tiennent à cœur, portés par des associations ou collectifs amis.

C.I.E.L., un Tiers-lieux culturel au cœur de l’île du Ramier

C.I.E.L : Un Tiers-Lieu culturel au cœur de l’île du Ramier ! par le collectif du Ramier, collectif d’associations culturelles, sportives et écologiques, qui travaillent à créer un écoparc et plus encore sur l’île du Ramier. Ils expliquent ici comment voter à ce budget participatif.

Votez pour C.I.E.L

Le Mange-Pommes, lieu Multiculturel Partagé

Le Mange-Pommes, Lieu Multiculturel Partagé : une structure itinérante écoresponsable par le collectif la Maison, collectif d’associations et de SCOPs qui gère la Maison de l’économie Solidaire à Ramonville, et qui a accueilli le camp climat Toulouse en 2020.

Votez pour le Mange-Pommes

Occi-Ten, chaîne culture et environnement

Portée par Toxic Planet, producteur du film L’Âge de l’Anthropocène que nous avons soutenu, OCCI-Ten se veut une chaîne locale tout public, sur les thématiques culture et écologie.

Voter pour OCCI-TEN


  • 0

Des nouvelles du projet de micro ferme aux Pradettes

De bonnes nouvelles du projet de micro ferme collective, écologique et éducative des Pradettes !

En savoir plus

Rechercher sur le site

Prochains évènements

  • Aucun évènement