Author Archives: pHneutre

  • 4

Agriculture & Alimentation : bilan global

Fabien, militant Alternatiba/ANV-COP21, a profité du confinement pour faire le point sur la situation agricole globale de la planète.

Agriculture et Alimentation : une vue d’ensemble

La place de l’alimentation dans notre société s’est progressivement dégradée alors que c’est elle qui nous fait vivre. La crise actuelle nous permet de rappeler l’importance d’une sécurité alimentaire et les contraintes pour que chacun ait accès à une alimentation de qualité. Mais dans notre monde interconnecté et complexe, lorsque l’on parle d’agriculture c’est tout un système qui est concerné dont les principales composantes sont : les intrants agricoles, la production, la transformation, la distribution, la consommation, les déchets, le tout soumis à des politiques foncières et agricoles. Il est important d’avoir cette vision systémique en tête lorsque l’on évoque les constats et les solutions à apporter.

La nature décline à un rythme effréné et l’agriculture a sa part de responsabilité :

  • 75% des sols sont dégradés au niveau mondial (à cause de l’utilisation de produits chimiques, du tassement des engins, de la déforestation liée à notre expansion agricole…) et nos pratiques ont des conséquences multiples et inestimables sur notre environnement (destruction de la biodiversité sur terre et en mer, perte de diversité génétique, perte de rendement agricole mondial par rapport aux débuts de l’agriculture industrielle, perturbation des écosystèmes aquatiques par l’apport excessif d’engrais, augmentation des GES, augmentation des particules fines à cause de l’épandage, etc…).
  • Alors que le pâturage représente 26 % de la surface émergée du globe, ce sont au total 70 à 78 % des terres agricoles qui sont utilisées directement ou indirectement pour l’élevage.
  • La loi du marché fait déforester d’un côté et planter la culture la plus rentable d’un autre côté. L’accaparement et la destruction des terres se fait pour nourrir les pays les plus développés au détriment des populations les plus pauvres qui en subissent les conséquences sociétales et sanitaires tout en dégradant la résilience des sociétés et la qualité alimentaire partout dans le monde (obésité, diabète…).
Forest burned for agriculture

Forêt brulée pour l’agriculture au sud du Mexique – CC By par Jamidwayer

La crise du Covid-19 met en lumière le fait que la modification de l’équilibre de nos écosystèmes peut impacter la totalité
des humains dela planète.

L’agriculture joue donc un rôle primordial et pourtant en France le nombre d’agriculteurs est en baisse constante car ce métier est difficile, soumis à d’énormes contraintes extérieures et n’a parfois pas le crédit qu’il mérite.

Malheureusement, c’est dans ce contexte que le changement climatique fait planer au-dessus de nos têtes les menaces de sécheresses, d’inondations, d’événements extrêmes plus fréquents : autant de difficultés qu’il va nous falloir gérer pour permettre l’approvisionnement alimentaire de tous. De la survie de nos écosystèmes dépend l’atténuation des problématiques environnementales (captage du carbone) et notre résilience alimentaire.

Les solutions existent mais il faut agir à tous les niveaux, partout, dès maintenant :

  • en réformant l’agriculture par le développement de l’agroécologie, la sortie des intrants néfastes, la remise en question de l’élevage intensif, etc… Tout cela en soutenant les agriculteurs dans ce changement de paradigme, en favorisant l’installation et les liens entres exploitants, mais aussi en rendant cette profession plus attractive.
  • en relocalisant l’alimentation localement (mais partout dans le monde). La résilience alimentaire doit être étudiée au niveau local en comprenant tous les maillons de la chaîne agricole, avec l’appui des acteurs du territoire et la conscientisation des consommateurs.
  • en sanctuarisant les espaces de biodiversité, en diversifiant les variétés et en favorisant la vie sauvage (diminuer les prélèvement marins notamment).

Ces changement ne pourront se faire que par une remise à plat de la répartition des aides et taxes des politiques communes, qui devra tenir compte des impacts environnementaux et non pas uniquement de la production et de la rentabilité.

Toutes ces solutions nécessitent une transformation profonde de notre société, des mentalités, dans tous les domaines et à tous les niveaux (consommateur, territoires, entreprises et politiques) afin de mettre la biodiversité au centre des priorités.

 

Revue de presse associée

Constats généraux sur l’état de la biodiversité

Interview d’Hélène SOUBELET sur les constats de la dégradation de la biodiversité et les liens avec le Covid (6 avril 2020). Pour ceux qui n’ont pas d’abonnement chez Mediapart on retrouve les idées sur cet article (8 avril 2020).

Alors que le GIEC étudie le climat, l’IPBES est la plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les risques écosystémiques (qui regroupe des scientifiques de quelque 130 pays), et qui a pour rôle d’assister nos chers gouvernements sur les problématiques environnementales. Et il faut dire que leur dernière évaluation mondiale n’est pas très rassurante (2019).

Dégradation du sol, déforestation, élevage

La dégradation des sols en 5 chiffres chocs sur le site de Novethic (19 décembre 2019).

Sur l’utilisation des terres agricoles en Europe, dont 71% sert à nourrir le bétail, un article du journal de l’environnement (12 février 2019).

Article sur les conséquences de la culture du soja, qui le consomme, où est-il cultivé, ses impacts et quelles pistes d’amélioration envisager ? La Relève Et La Peste (29 avril 2018)

Pollution de l’air

Un document de l’Ademe intéressant pour sa description du lien entre l’agriculture et la pollution de l’air. Il explique notamment les problématiques liées à l’épandage que l’on pourrait résumer ainsi : les particules PM10 à l’origine des pics de pollution sont parfois des nitrates d’ammonium, une combinaison entre des oxydes d’azote (issus de la combustion fossile) et de l’ammoniac essentiellement agricole. L’agriculture est responsable des 94% d’ammoniac rejeté en Europe dont 75% uniquement par les effluents d’élevages, lisiers, fumiers… L’ammoniac est un gaz précurseur qui en fonction des conditions météorologiques peut se déplacer sur des centaines de km et expliquer les pics de pollution en période d’épandage, dans des villes éloignées des campagnes.

Épandage de lisier dans un champs

Épandage de lisier dans une ferme en Écosse – CC-By par Brian Forbes

Article sur les liens entre la pollution de l’air et le coronavirus. On y apprend notamment que les émissions d’ammoniac sont corrélées aux cours des céréales (quand les prix proposés sont élevés, les agriculteurs sont incités à augmenter leur production en investissant dans les engrais). Sciences et avenir (20 mars 2020).

Les pesticides

Comment des pesticides utilisés au Brésil se retrouvent dans nos assiette, territoire où ils sont interdits? Article Bastamag  (2 juillet 2019)

Contre les pesticides, restaurer «de la diversité afin de favoriser la lutte biologique» Mediapart (19 septembre 2019)

Le système politico-financier

Les menaces du CETA sur l’agriculture, action d’ATTAC au salon de l’agriculture

Coupe de budget pour le développement rural (bio, environnement) prévue pour la prochaine réforme de la PAC : article Ouest-France (23 octobre 2019)

L’agriculture en France

Article de Bastamag qui explique, derrière l’appel massif de travailleur dans les champs, les conditions précaires de travail et les dérives du systèmes (17 avril 2020)

Conséquences de la baisse du nombre d’agriculteurs en France : un court podcast France Culture (25 février 2020)

Tribune de l’association Terre de liens pour relocaliser notre agriculture : faire germer les jours d’après (8 avril 2020)

Les futures conséquences de la crise sur le système alimentaire

Dans cet article l’association les greniers de l’abondance résume les effets directs de la crise sanitaire sur le système alimentaire des pays industrialisés.

 

Pour aller plus loin

Le rapport sur les aides publiques dommageables pour l’environnement : “Les experts réunis ont reçu pour mission d’inventorier les aides dont le lien de causalité avec le déclin de la biodiversité est démontré, et de proposer des pistes de réforme.”

Guide des Greniers de l’Abondance sur la résilience alimentaire.

Argumentation pour une autosuffisance alimentaire au niveau communal.

 


  • 0

Alternatiba et les élections municipales

Petit rappel : Alternatiba Toulouse est un collectif apartisan qui a pour objet de sensibiliser sur l’urgence climatique, et mettre en avant des alternatives aussi bien individuelles que collectives, pour y remédier.

À l’approche des élections, et afin de lever toute ambiguïté, nous souhaitons par ce communiqué (re)préciser plusieurs choses :

  • Alternatiba Toulouse ne soutient aucune liste électorale quelle qu’elle soit, et reste en particulier détaché de tout parti politique.
  • Nous considérons que la démocratie et l’action citoyenne ne se limitent pas à voter une fois tous les 5 ou 6 ans.
  • Nous estimons que l’urgence climatique et l’urgence sociale sont indissociables.

Notre position plus détaillée est lisible dans un précédent article.

Par ailleurs, et indépendamment de cette position, nous souhaitons mettre en avant le travail du Pacte Toulousain pour le climat dont nous sommes cosignataires, et qui donne une idée des ambitions des principales listes aux élections municipales de 2020.


  • 0

Nos vœux pour 2020

Au-delà du cynisme, faisons preuve de réalisme. L’année 2020 sera très probablement encore plus chaude que 2017, 2018 et 2019. Alors on a envie de vous souhaiter plein de belles choses, mais surtout, on a besoin de se donner une vision positive pour cette année et la prochaine décennie.

Chez Alternatiba, nous luttons pour la justice climatique et sociale. Et pour ça, en 2020, nous souhaitons pour l’ensemble de la planète :

  • le début d’un monde sans pesticides
  • l’interdiction totale de l’huile de palme
  • la protection internationale des forêts primaires
  • le remplacement du tout-jetable par des produits durables
  • la relocalisation de l’économie et de l’alimentation à travers un véritable développement des circuits courts
  • le développement d’une infrastructure de transports en commun à un prix abordable pour remplacer la majorité des voitures
  • une taxe sur le kérosène
  • la réhabilitation du transport fluvial et ferroviaire des marchandises
  • une taxation des multinationales pour financer la transition et la résilience
  • plus de solidarité entre toutes et tous, et l’épanouissement de chacun-e !

En 2020 et au-delà, souhaitons la fin de l’hyper-capitalisme pour un monde basé sur des valeurs de coopération, d’altruisme et d’équité.

En somme, en 2020, osons espérer un monde meilleur.


  • 0

Journée Géniale du 14 décembre

Ce samedi 14 décembre a eu lieu la Journée Géniale la plus tranquille de notre histoire : seulement 12 personnes présentes… ce qui ne nous a pas empêché d’être productifs et motivé-e-s !

Lors de l’atelier du matin, nous avons abordé la structure du collectif via la définition des groupes de travail et des pôles thématiques et de leurs liens entre eux. Résultat, un organigramme du collectif sera présenté prochainement pour que chacun trouve sa place.

En savoir plus

  • 0

Communiqué de presse complémentaire au Pacte pour le Climat

Communiqué de presse d’Alternatiba Toulouse

au sujet des élections municipales de 2020

et du “Pacte toulousain pour le Climat”

 

Le mouvement Alternatiba Toulouse s’est associé pleinement à l’appel pour un pacte de la transformation écologique dans notre ville et dans la métropole (qu’il a signé aux côtés d’une vingtaine d’associations et de mouvements locaux, fédérés dans le collectif “Urgence Climatique”), et il partage les objectifs énoncés aux travers des “engagements incontournables” qui y figurent.

En savoir plus


  • 0

Mardi 3 décembre : apéro d’accueil à l’Itinéraire Bis !

Rendez-vous mardi 3 décembre à partir de 19h à l’Itinéraire Bis, dans la salle du haut (22 Rue de Périole, 31500 Toulouse)

Viens découvrir Alternatiba Toulouse lors d’un temps convivial et informel !

Si tu découvre le mouvement, si tu souhaites en savoir plus sur le collectif, t’investir dans un groupe de travail, cette soirée est faite pour toi !
Rassure-toi, même si tu es un.e ancien.ne du collectif, si tu veux juste boire un coup et discuter en bonne compagnie cette soirée est aussi faite pour toi 😉

À mardi !


  • 0

Le petit mot du Pôle Logistique

Pendant le Mini-village consacré aux déchets (en avril dernier), en parlant entre nous, l’idée est venue de créer un « groupe logistique ». Son but ne serait pas d’organiser des villages mais plutôt de préparer le matériel nécessaire.

Ce groupe est ouvert à tous, même pour des actions ponctuelles, à l’approche d’un événement par exemple. L’idéal serait de constituer un noyau de motivés ayant des notions de bricolage dans différents domaines : électricité, plomberie, menuiserie, électronique, pourquoi pas infographie, etc., tout est possible, possédant un peu d’outillage et, ayant la possibilité de récupérer des matériaux ou ayant des connexions pour en trouver.

Si vous n’avez pas de compétences particulières (mais je suis sûr que vous en avez), vous êtes bien sûr les bienvenu-e-s, toute les bonnes volontés sont appréciables.

Nous pourrions nous retrouver peut-être une fois par mois, à Labège ou à la MES, ou dans le garage de l’un d’entre nous, le « travail » ayant été défini à l’avance à travers un échange de mail. Bien sûr, les rassemblements pourront se rapprocher à l’approche d’un événement.

Notre “mission” sera d’entretenir, de vérifier le matériel mutualisé et la construction de nouveaux éléments : par exemple des toilettes sèches supplémentaires, une banderole ou autre, en fonction de nos forces et du budget alloué.

Si vous êtes intéressés, pouvez-vous m’envoyer : nom, prénom, tél et mail, vos compétences si vous le souhaitez et vos envies.

Si vous vous êtes déjà inscrit-e à la dernière plénière, pouvez-vous m’envoyer néanmoins un message pour confirmer vos coordonnées ?

Nous organisons une réunion le 02 juillet, à 18h, au CASC, 10 bis rue du colonel Driant (portail blanc, près du métro St Michel-Marcel Langer) pour faire connaissance et définir le fonctionnement du groupe.

A bientôt,

Gilles pour le Pôle Logistique


  • 0

Réunion Existentielle #1 (11 juin 2019)

Ce mardi 11 juin au soir, à la salle du Barry, le collectif s’est réuni pour répondre aux questions qu’il se pose sur son identité et sa mission. Etaient présents : Pascal, Laurent, Delphine, Vianney, Fred, Fabrice, Corentin, Yann, Sibylle, Sylvie, Valérie, Suzy, Jacqueline, Bernard, Gwarr, BenM, Bé, Camille, Gilles, Paul, et Jeanne (animatrice externe).

En savoir plus

  • 0
"Plus tard c'est trop tard"

Pourquoi un salariat ?

Alternatiba Toulouse se paye un salarié…

Pour faire rayonner les alternatives et construire le monde de demain

Depuis 2014, le collectif Alternatiba Toulouse a œuvré de toutes ses forces contre le changement climatique en mettant en lumière les alternatives lors des Villages Alternatiba chaque année (250 exposants et 35000 visiteurs en 2017, le plus grand de France !). A présent que le combat est plus urgent que jamais, et qu’Alternatiba a diversifié ses modes d’action (politique locale, actions directes non-violentes, mini-villages, conférences, participation à de nombreux évènements), le collectif est à bout de force et manque du rebond nécessaire à la réalisation de son potentiel pour faire le lien entre les alternatives et le public, et jouer son rôle de lobby citoyen.

Entièrement bénévoles, les membres d’Alternatiba Toulouse n’ont eu recours qu’à deux contrats aidés ponctuels dédiés à la préparation des grands Villages de 2015 et 2017. Mais de tels projets, chronophages et épuisants, ne sont plus à l’ordre du jour et le collectif lutte désormais pour assurer sa gestion quotidienne. Alternatiba Toulouse a la capacité d’être un grand acteur local de la lutte pour la justice climatique et de la résilience écologique et citoyenne, mais celle-ci restera dormante dans les conditions actuelles.

Un emploi salarié chez Alternatiba Toulouse ?

Les solutions pour sortir de cette impasse, aussi bonnes soient-elles, ne parviennent pas à être mises en œuvre car l’amorçage lui-même est incapable de s’amorcer, faute d’humains disponibles au quotidien. Pour sortir de ce cercle vicieux, nous avons décidé d’employer un-e salarié-e. Or nous ne souhaitons pas dépendre de subventions publiques qui peuvent disparaître d’un jour à l’autre, surtout si nous souhaitons réellement “changer le système et pas le climat“. Nous avons donc besoin de vos dons !

Nous croyons au collectif et ce/cette salarié-e n’aura pas de position hiérarchique ni de pouvoir décisionnaire particulier. Nous ne renions pas notre ADN d’autogestion, et nous prenons cette décision pour répondre à une situation préoccupante.

 


  • 0

Sondage de collecte pour un salarié

Alternatiba Toulouse lance un grand sondage de collecte pour tenter d’engager un-e salarié-e qui pourrait nous permettre, dans cette période un peu difficile pour le collectif, de rebondir de plus belle pour faire valoir les alternatives ! Ça se passe par ici et c’est à diffuser le plus largement possible ! 🙂

Sondage de collecte

Adresse courte : https://frama.link/SondageDonAlternatiba


  • 0
Bannière marche pour le Climat "Société Générale, n°1 des énergies sales # "Opération Nettoyage"

Marche pour le climat et actions contre les énergies fossiles

Ce samedi 8 septembre fut un moment-clé pour le mouvement pour la justice climatique. Suite à la démission de Nicolas Hulot du ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, un mouvement populaire spontané a fait émerger de nombreuses Marches pour le Climat aux quatre coins de la France, alors que dans le même temps, l’ONG 350.org avait appelé à une mobilisation internationale, “Rise For Climate“, à cette même date. A Toulouse et dans de nombreuses autres villes, des groupes ANV-COP21 et Amis de la Terre se joignirent aux festivités par la biais d’actions directes non-violentes visant spécifiquement la Société Générale, qui financent des projets climaticides outre-atlantique.

En savoir plus

Rechercher sur le site

Évènements

  • Aucun évènement