Le projet de l’événement 2015

[1/09/2015 : une nouvelle vidéo de présentation est disponible !]
Créé en mars 2014, le collectif Alternatiba Toulouse a d’abord eu comme objectif l’organisation d’un grand événement/festival les 12 et 13 septembre 2015 sur les allées Jules Guesde.

Affiche_webCe forum qui a pris la forme d’un « Village des Alternatives » a proposé des ateliers participatifs, des démonstrations pratiques, des conférences et tables rondes, des cercles socratiques, des expositions, des stands montrant quelques solutions possibles pour s’attaquer aux causes et aux conséquences du dérèglement climatique.

ReuAlternatiba-mars2015 arrivee-tour-Alternatiba-Daurade

Né à Bayonne en octobre 2013, le mouvement “Alternatiba” a pour ambition de :

  • sensibiliser le grand public et les élu-e-s à l’urgence du défi climatique ;
  • montrer de façon concrète que des solutions existent, qu’elles sont mises en pratique quotidiennement avec succès et qu’elles sont à la portée de chacun ;
  • combattre le sentiment d’impuissance et donc la démobilisation en proposant des alternatives individuelles, collectives, territoriales et systémiques aux causes du dérèglement climatique, de la crise énergétique et de leurs conséquences économiques et sociales ;
  • modifier les comportements individuels par une pédagogie de la pratique

Le projet de village des alternatives d’Alternatiba Toulouse s’est construit autour d’une quinzaine de grands thèmes ou domaines d’activité qui seront présentés sous forme de « villages » lors de l’événement.

Chaque « village » avait son propre comité d’organisation et son autonomie.

Repas partagés, animations ludiques, spectacles, concerts, déambulations artistiques ont donné à cet événement un caractère de fête populaire.

 

Nouvelle vidéo de présentation (1/09/2015) :


Merci encore à Annie et Claire de “TV-Bruit” pour la réalisation de cette vidéo !

…sur facebook :

Vous trouverez ci-dessous un livret d’accueil au format numérique présentant notre projet plus en détail, ainsi que notre charte :

Bonne lecture !

 


Retrouvez-nous sur les media sociaux !