Tag Archives: mobilisation

  • -

Un an après les élections municipales, les citoyen·nes interpellent leurs élu·es pour mettre en œuvre la transition

Tags : 

Vendredi 2 juillet 2021 – Tout au long de la semaine, des citoyens se sont mobilisés dans plusieurs villes de France pour interpeller les élus locaux afin qu’ils respectent leurs promesses électorales en faveur du climat et de la justice sociale. L’objectif de ces mobilisations ? S’assurer que les élus précisent les étapes de mise en œuvre des engagements et rappeler que les citoyens attendent d’eux de prendre leurs responsabilités. 

A Grenoble, des activistes d’Alternatiba devant leur mairie.

Plusieurs actions dans plusieurs territoires ont été réalisées tout au long de cette semaine. Portées par Alternatiba, ANV-COP21 et le Réseau Action Climat avec le soutien du Pacte pour la Transition, Zero Waste France, Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP) et Greenpeace France, ces mobilisations visuelles avaient un but : montrer que les citoyens sont mobilisés sur leur territoire et rappeler aux élus l’urgence de concrétiser les promesses électorales, un an après les élections municipales.

Un réveil symbolisant l’urgence climatique et le rappel de la nécessité d’agir dès maintenant

À Nantes, Grenoble ainsi qu’à Auch et Alfortville, des dizaines de citoyens se sont rassemblés devant leurs mairies du lundi 28 juin au vendredi 2 juillet. Ils étaient accompagnés d’un grand réveil symbolisant l’urgence à agir, d’une bande son faisant retentir un ‘tic-tac’ et d’une banderole avec pour mot d’ordre « Des engagements, un mandat = la transition n’attend pas ! ». 

Pour les citoyens sur place, l’objectif est de se faire entendre et d’entrer en discussion avec les élus pour co-construire les actions à mettre en place. Comme l’explique Pierre Forêt « Nous sommes mobilisés aujourd’hui pour faire sonner l’alarme climatique, interpeller nos élus et ouvrir la discussion. Ils portent une responsabilité, et cela nécessite de la transparence vis-à-vis des citoyens ». À Auch, ou encore à Nantes, un livret a été remis aux élus locaux pour rappeler les engagements qu’ils ont pris lors des élections municipales pour la transition et montrer l’écart entre ce qui est actuellement réalisé et ce qu’il reste à accomplir. L’intention est de rendre transparent leur plan d’actions pour les cinq années à venir, mais aussi d’engager un dialogue avec les élus sur ces sujets.

Des actions concrètes à l’échelle locale

Alors que près de 18 000 promesses ont été signées avec le Pacte pour la transition en 2020, ce sont plusieurs centaines de citoyens engagés en France dans différentes campagnes qui s’assurent collectivement que ces promesses soient traduites en action. Que ce soit concernant le développement des transports durables, le soutien à alimentation saine et écologique, pour la réduction des déchets ou la réduction de la publicité dans l’espace public, les solutions existent et peuvent être mises en œuvre à l’échelon local.

Pour Rebecca Wangler, porte-parole d’Alternatiba,  « l’urgence climatique et sociale nécessite de faire prendre conscience aux élus qu’ils ont la responsabilité d’agir car les effets du dérèglement climatique sont déjà là ». Le récent extrait du rapport du GIEC rappelle ainsi que les impacts du dérèglement climatique vont s’accélérer et devenir douloureusement palpables bien avant 2050 [1], alors que les températures record liées au dérèglement climatique s’enchaînent avec près de 49,5°C au Canada, 48°C en Sibérie [2]. Elle poursuit :« les élus locaux ont le pouvoir et le devoir d’agir pour enclencher une transition juste et nécessaire, et les citoyens sont là pour le rappeler!»

Zoé Lavocat du Réseau Action Climat  rappelle ainsi que « les collectivités territoriales sont des acteurs clés de la transition. À la fois dans la planification et l’opérationnel, les élus locaux peuvent agir pour, premièrement mettre en œuvre des objectifs de transition et deuxièmement rehausser l’ambition ! Il est temps d’innover, d’agir et de relever les défis car nous n’avons pas le temps d’attendre la fin du mandat ! »

Ces mobilisations étaient la première étape du suivi des engagements en faveur du climat et de la justice sociale. Le prochain rendez-vous est donné en septembre pour la remise de la feuille de route, complétée par les élus, aux citoyens. 

Dossier avec des photos et un exemple de livret

[1] https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/06/23/dereglement-climatique-l-humanite-a-l-aube-de-retombees-cataclysmiques-alerte-le-giec_6085284_3244.html#xtor=AL-32280270-%5Btwitter%5D-%5Bios%5D

[2] https://www.lefigaro.fr/international/le-dome-de-chaleur-a-deja-fait-des-dizaines-de-morts-en-amerique-du-nord-20210629


  • -

En juin, déconfinons les mobilisations ! ✊

Tags : 

Après deux mois de confinement au cours desquels nous avons dû réinventer nos manières de nous mobiliser, nous rentrons dans une nouvelle phase d’ébullition sociale.

Le mois de juin, c’est le moment de reprendre possession de nos rues en joignant notre voix à celle des autres mobilisations sociales : contre le racisme et les violences policières, pour un hôpital public fort, contre la réintoxication du monde… Le mois de juin, c’est aussi le moment de reprendre possession de nos territoires et de nous remobiliser en vue des élections municipales qui se tiendront le dimanche 28 juin, c’est le moment de faire entendre notre voix et de demander à ce que nos territoires enclenchent une véritable métamorphose. Alors, à vos agendas ! ✊

📆 Le samedi 13 juin, on va manifester à l’appel du collectif Vérité pour Adama pour exiger vérité et justice pour Adama et toutes les victimes de violences policières, et contre le racisme.

Rassemblement à Paris le 2 juin, organisé par le collectif Vérité pour Adama, Crédit photo : Basile-Mesré Barjon

📆 Le mardi 16 juin, on se mobilise aux côtés des soignant·es qui appellent à une grosse journée de mobilisation pour défendre l’hôpital public et exiger de remettre l’humain au cœur du soin.
Vous pouvez trouver le point de départ de la mobilisation près de chez vous, sur cet événement facebook ou vous renseigner auprès de collectifs de votre territoire.  

Mobilisation du 4 juin du personnel hospitalier de l’hôpital Saint-Louis, Crédit photo : Basile-Mesré Barjon

📆 Le mercredi 17 juin, on répond à l’appel contre la réintoxication du monde avec des rassemblements, des actions de blocage et de désobéissance civile, pour signifier qu’après cette crise sanitaire on ne veut pas voir redémarrer l’économie comme avant. Retrouvez l’appel entier sur le site de Reporterre.

📆 Les mercredi 24 et vendredi 26 juin, on apporte notre soutien aux Décrocheur·euses de portrait de Macron qui seront en procès à Nancy et Bordeaux afin de montrer qu’iels ne sont pas seul·es ! Leur message est plus que jamais d’actualité : l’inaction climatique et sociale de notre président et de son gouvernement est inacceptable.

Le procès en appel de Bordeaux a lieu le mercredi 24 juin à 14h. Une mobilisation a lieu sur le temps du midi devant le tribunal. 
➡️ Lien de l’événement Facebook

Le procès de Nancy a lieu le vendredi 26 juin à 8h30.
➡️ Suivez leur page Facebook pour avoir les informations.

Mobilisation à Nantes le 14 mars 2020 en vue du premier tour des élections municipales. 

📆 Tout au long du mois de juin, on se mobilise en vue du second tour des élections municipales pour faire de ces élections un tournant dans la manière de penser nos territoires. Parce que le Jour d’Après ne doit pas ressembler au Jour d’Avant, nous exigeons que le climat et la justice sociale soient au cœur des préoccupations de nos futur·es élu·es et dès maintenant, nous posons ensemble une base solide au rapport de force à construire vis-à-vis d’elles et eux. 

Des temps forts sont prévus le 15 juin (date du lancement des campagnes municipales), puis les 22 et 23 juin. Pour participer à l’action d’interpellation en ligne du 15 juin :



  • -

Témoignage de Laure, cycliste du Tour Alternatiba

Tags : 

Triplette dans les montagnes Tour Alternatiba

“C’était une aventure incroyable!” C’est la phrase qui me vient spontanément quand on me demande comment se sont passées mes deux semaines sur le Tour Alternatiba. Aventure car on se déplace à vélo – et pas n’importe quels vélos ! – pour aller à la rencontre des acteurs de différents territoires. Incroyable parce que cette aventure n’a pas d’équivalent, et qu’elle avance à la force des convictions de plein de gens qui ont tous ce point commun de vouloir faire bouger les lignes et construire une autre société. Je n’avais jamais rencontré autant de personnes engagées, dans divers domaines, en aussi peu de temps. Participer au Tour c’est découvrir et rencontrer un concentré de réalisations, d’idées, de propositions, d’ambitions qui ont toutes leur originalité parce que portées par des personnes différentes sur des lieux différents. Ce qui est incroyable aussi c’est la cohésion et la complicité qui se sont créées entre les cyclistes du Tour. Je dirais que cette complicité prend racine dans la nécessité de faire équipe pour avancer : avancer sur les triplettes et avancer dans la transmission du message de l’urgence climatique.

J’aime beaucoup les challenges, que ce soit au niveau sportif ou dans mes engagements. Participer au Tour Alternatiba, c’était un vrai challenge : un challenge personnel sportif et militant, et un challenge collectif. J’ai l’impression d’avoir grandi dans mes réflexions et dans mes convictions. Je me souviendrai toujours de la première prise de parole que j’ai faite à Lausanne (lecture du texte qui parle de l’urgence climatique et des solutions proposées). Tout le monde écoutait avec beaucoup d’attention, dans le jardin d’une grande maison. J’avais déjà entendu cette prise de parole plusieurs fois, mais la lire à voix haute, pour les autres, en essayant de trouver la bonne mélodie pour chaque phrase, le bon ton pour chaque mot, a vraiment fait résonner en moi le sens de ce discours qui est à la fois un cri d’alarme et un appel à la mobilisation.

Prise de paroles Lausanne Tour Alternatiba

Je suis engagée dans une démarche zéro déchet depuis un an et j’ai été heureuse de voir des stands zéro déchet dans beaucoup d’étapes ! C’est quelque chose dont j’aime beaucoup parler. Raconter mon quotidien zéro déchet amène les gens à questionner leur mode de consommation. C’est cette simplicité qui est à l’œuvre dans les villages des alternatives. Ils nous montrent que vivre autrement et s’engager c’est à la portée de tous et que nombre d’initiatives existent, proches de nous.

J’ai changé beaucoup de choses dans mon quotidien ces deux dernières années, à la fois au niveau personnel, dans ma manière de consommer, et aussi au niveau associatif. Je me suis notamment engagée dans l’animation d’un groupe de partage sur l’écologie. Rejoindre le Tour Alternatiba en tant que cycliste c’était pour moi aller plus loin dans mon engagement. Un engagement militant à la fois joyeux et résolu ! Je suis convaincue que le message des alternatives et de la résistance se transmet par la convivialité et la joie. C’est ce que j’ai ressenti sur les étapes et lors des vélorutions ! Qu’il y ait eu 40 ou 400 personnes, les vélorutions ont toujours été des moments festifs et fédérateurs.

Vélorution à Lyon Tour Alternatiba

Je reviens dans mon quotidien avec un petit sentiment de décalage, comme si je n’étais pas encore complètement descendue de triplette ! Mais je rentre surtout avec un trop plein d’énergie positive qui, je l’espère, se transmet à tous ceux qui me demandent : “Alors c’était comment ces deux semaines sur le Tour Alternatiba ?”.


  • -

Appel à mobilisation le 12 décembre 2017

Tags : 

Mobilisation_Paris

Du 10 au 12 décembre prochains, mobilisons-nous pour dire haut et fort : pas un euro de plus pour les énergies du passé !

Le 12 décembre prochain, deux ans après l’adoption de l’Accord de Paris, la France accueillera un sommet international “Finance et climat”.

Maintenir le réchauffement climatique en dessous des 2°C, c’est à dire une terre vivable et vivante, impose de stopper ces financements à leur source : pas un euro de plus ne doit aller vers les activités destructrices du climat. Les financements doivent être intégralement réorientés dans le soutien à la transition vers des sociétés justes et durables.

Ensemble, 350.org, Alternatiba, les Amis de la Terre France, ANV-COP21, Attac France, le CRID, le Réseau Action Climat France, Oxfam France, préparent des mobilisations de grande ampleur, pour faire entendre nos voix.

Mobilisation_Paris_2

Le 10 décembre, vous pourrez participer à un Tribunal des peuples qui, après les témoignages des personnes impactées, jugera la finance climaticide.

Le 12 décembre, nous nous retrouverons au lever du soleil, pour une action de grande ampleur, dans un lieu iconique de Paris pour faire entendre haut et fort notre voix et appeler la France et la communauté internationale à passer enfin aux actes et exiger l’exemplarité de la France.

Pour réussir cette grande mobilisation, nous vous invitons le 21 novembre à une réunion publique d’information. Des ateliers seront ensuite organisés sur des week-ends pour nous répartir les rôles-clés et les préparatifs.

Vous êtes prêt·e·s à vous mobiliser ?

Je veux participer

 

Infos pratiques
Réunion le mardi 21 novembre à 19h au 23, rue du Château Landon,
Bâtiment au fond de la cour, troisième étage
Métros Louis Blanc ou Stalingrad
Pour plus d’infos :
contact@pasuneurodeplus.info
pasuneurodeplus.info


Rechercher sur le site

Reste informé·e !

Abonne-toi et reçois notre infolettre !

Suis-nous sur Twitter