Tag Archives: Marches pour le climat

  • 0

Marche annulée mais des actions symboliques maintenues : le climat est aussi une priorité ! #DernierMandatPourLeClimat

Tags : 

Communiqué – Alternatiba ANV Rhône – 14 mars 2020 Lyon
#DernierMandatPourLeClimat 

A la veille du premier tour des municipales, Alternatiba ANV Rhône se mobilise dans les rues de Lyon pour rappeler que les élections prochaines constituent le dernier mandat pour le climat. Lyon Climat, collectif composé de plusieurs associations et collectifs citoyens de Lyon, annonçait le 13.03 l’annulation de la marche pour le climat à Lyon qui devait avoir lieu aujourd’hui. En prenant compte des mesures préconisées pour faire face à la pandémie COVID-19 et la nécessité d’annuler la mobilisation massive initialement prévue, 89 militant-es déterminé-es ont agi de manière décentralisée dans 8 lieux stratégiques à Lyon. L’objectif : réaffirmer les lignes rouges à ne pas dépasser lors du prochain mandat.

Alternatiba ANV Rhône met l’accent L’Anneau des Sciences et la publicité  !

Un groupe de militant.e.s est allé à la rencontre des citoyen.ne.s pour distribuer presque 4000 tracts. Le collectif Alternatiba ANV Rhône porte depuis plusieurs mois un plaidoyer fort autour de l’Anneau Des Sciences. Gérard Collomb défend encore ce projet climaticide et ce malgré les nombreuses oppositions et actions organisées. Cependant, Alternatiba ANV Rhône tient à lui rappeler par un rire jaune : “C’est en construisant n’importe quoi qu’on devient n’importe qui”

Crédit : Bastien Doudaine

 

« Dépendance à la voiture, pollution de l’air et de l’eau, destruction de la biodiversité, injustice sociale : continuer à défendre l’anneau des sciences aujourd’hui c’est prendre un temps de retard fatal par rapport aux changements radicaux qu’il faut enclencher dès maintenant face à la crise climatique. » 

« Face aux tentatives éhontées de certains  politiques pour verdir ce projet autoroutier, un véritable travail de ré-appropriation citoyenne a été mené pour alerter sur les impacts de ce projet, et de montrer que des solutions alternatives existent. »
Elise Lebreton, Alternatiba ANV Rhône

Une autre ligne rouge à ne pas franchir : l’installation d’écrans vidéo publicitaires dans les rues de la métropole ! Énergivores, agressives, abrutissantes et véhiculant tous les clichés possibles, les publicités sont en surnombre et ne doivent jamais arriver sur écrans vidéo ! Mobilisé-es depuis plus d’un an sur le sujet, les militant-es d’Alternatiba ANV Rhône ont créé une nouvelle brigade anti-pub déterminée à lutter contre l’agression publicitaire : les PubBusters ! Cette dernière n’a pas manqué le rendez-vous ce matin et a participé à un grand recouvrement publicitaire tout en rappelant, à la veille des élections municipales et métropolitaines, que la “Publicité est un choix politique”. En effet, selon une consultation réalisée par le collectif Plein La Vue, l’installation de ces panneaux numériques dans les rues ne fait pas consensus auprès de l’ensemble des candidat-es.

La publicité alimente les mécanismes de la surconsommation alors que nous vivons dans un monde aux ressources limitées. L’urgence est à la dé-densification et à l’interdiction des écrans numériques publicitaires* ! Les futur-es élu-es auront donc des décisions importantes à prendre concernant la place de la publicité dans l’espace public, notamment lors du vote du prochain RLPI (Règlement Local de Publicité Intercommunal). Ils et elles doivent se montrer à la hauteur des enjeux sociaux et climatiques que cette question soulève!”
Alex Montvernay, militant Alternatiba ANV Rhône

 

La brigade antipub des PubBusters lors du recouvrement publicitaire. Crédit : Bastien Doudaine

D’autres actions visuelles et symboliques à Lyon 

La mobilisation climat n’a pas pu prendre la forme d’une mobilisation de masse cette fois, mais cela n’a en rien entamé la détermination des Grands Lyonnais et Lyonnaises : plusieurs dizaines de photos postées sur l’événement de la marche annulée avec les messages que les personnes souhaitaient partager lors de cette marche accompagnée du #DernierMandatPourLeClimat, des tags en mousse sur les murs pour rappeler que la végétalisation et biodiversité font partie des revendications… En fin de matinée, un groupe restreint de personnes se retrouvait devant La Métropole de Lyon avec les 7 grandes banderoles pour une dernière photo symbolique : 7 revendications phares pour le dernier mandat pour le climat. Les habitant-es du Grand Lyon seront au rendez-vous ; élu-es, le serez-vous?  

*97% des habitants du Grand Lyon interrogés sont très défavorables à l’installation des écrans numériques publicitaires. 

Contacts presse :
Elise Lebreton – Alternatiba ANV Rhône 06 04 15 12 47
Alex Montvernay – Alternatiba ANV Rhône 06 86 25 96 59


  • 0

Marche climat 14 mars 2020 Annulée à Lyon

Tags : 

Face à l’ampleur de l’épidémie de COVID-19 et aux mesures nationales annoncées, la marche pour le climat de Lyon le 14 mars 2020 est annulée 

Communiqué de Presse – Lyon Climat – 13 mars 2020

Au vue de l’évolution rapide de la situation sanitaire et suite à l’allocution d’Emmanuel Macron concernant le risque d’épidémie de COVID-19, l’équipe d’organisation de Lyon Climat a pris la décision d’annuler la Marche pour le Climat du samedi 14.03.2020 à Lyon.

La manifestation, bien que validée par la préfecture et organisée avec le plus grand soin par plus d’une centaine de bénévoles, ne répond pas aux préconisations des autorités sanitaires. Une marche populaire massive n’a malheureusement pas toutes les conditions réunies pour garantir la sécurité des participants et participantes à Lyon.

Les scientifiques sont unanimes, les dix prochaines années seront décisives dans la lutte contre le réchauffement climatique. A la veille des élections municipales et métropolitaines, Lyon Climat rappelle aux candidat.e.s et futur.e.s élu.e.s que de lourdes responsabilités pèsent sur leurs fonctions. Plus de 50% des leviers de décision et d’action visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre se trouvent dans les mains des maires.
Si les citoyen.e.s ne pourront pas défiler ce samedi dans les rues de Lyon, leur mobilisation reste inchangée autour de l’urgence climatique et des 7 revendications portées par le mouvement climat lyonnais.

A5Flyers-LYONCLIMAT14-03.jpg

Lyon Climat appelle tous les citoyen.ne.s qui soutiennent la mobilisation depuis le début et avaient prévu de venir manifester à faire entendre leurs voix sur les réseaux sociaux en publiant une photo accompagnée du hashtag #DernierMandatPourLeClimat.

Lyon Climat 

Contacts presse
Célia CICHOCKI 06.72.25.70.40 Alternatiba ANV Rhône
Cyril SMIT 06.75.83.74.53 Agir Pour Le Climat – Rhône


#DernierMandatPourLeClimat  #MarchePourLeClimat #AffaireDuSiècle

A la veille des élections municipales, des marches pour le climat auront lieu sur tout le territoire français. Ce n’est pas moins de 95 mobilisations recensées en France à ce jour.
L’année dernière l’appel avait rassemblé plus de 350 000 marcheurs en France dont 40 000 à Lyon le 16 mars.
Deux dates lyonnaises à retenir : le 13 et 14 mars 2020 à Lyon! 

Le mouvement Lyon Climat 

Le collectif Lyon Climat qui a été créé en 2018 s’inscrit pleinement dans cette mobilisation. Il rassemble aujourd’hui plus d’une quinzaine d’associations et organisations portés par les citoyennes et citoyens de la région lyonnaise. Parmi les fondateurs de ce mouvement Lyonnais, Alternatiba ANV Rhône est attachée à marquer plus que jamais sa présence et son soutien pour ses mobilisations.

Deux dates complémentaires

A la veille du premier tour des élections municipales 2020, deux dates ont été choisies avec deux objectifs : Rappeler à chacun.e l’urgence climatique à la veille de ce scrutin capital et annoncer aux futur.e.s élu.e.s que les citoyens et citoyennes de Lyon sont attentifs et mobilisés sur ces questions.

Vendredi 13 marche – Grève internationale des Jeunes
Départ 11h30 – Lyon Place Jean-Macé 
Evénement Facebook 

Samedi 14 mars – Marche pour le climat
Départ 10h30 – Lyon Charpennes 
Evénement Facebook

Sept revendications

Le mouvement Lyon Climat, portera ses sept revendications phares lors de la marche climat. Celles-ci sont toutes sur des thèmes au plus près de l’actualité et de l’urgence climatique :

    • Mobilité : Abandon définitif du projet autoroutier de l’Anneau des Sciences, pour investir massivement dans les transports en commun et un grand plan vélo,
    • Publicité : Diminution de la place de la publicité et interdiction des panneaux numériques dans le Règlement Local de Publicité Intercommunal,
    • Biodiversité : Préservons et améliorons les trames vertes et bleues, ramenons la vie dans nos territoires et dans nos assiettes,
    • Déchets : Division de moitié de la production de déchets ménagers par un programme territorial de réduction des déchets créateur d’emplois et d’innovations sociales, pour une diminution des capacités d’incinération,
    • Finance : Adhésion des collectivités à La Gonette pour mettre cette monnaie locale au service de l’intérêt général et des besoins du territoire,
    • Éducation : Lancer un large plan de financement des personnels des écoles primaires et collèges pour les former aux enjeux environnementaux,
    • Social : Réquisition des bâtiments vides pour les personnes sans solution d’hébergement.

Envie d’aider le jour J ? Inscris-toi !
Soutiens financièrement l’organisation de la marche par un don.

Conférence de presse publique

Rendez-vous le mardi 10 mars 2020 à 11h à l’AlternatiBar MDA, 126 Montée de la Grande Côte, 69001 Lyon.
Evénement Facebook


  • 0

15 000 pour le climat et la biodiversité le 21 sept. Lyon

Tags : 

Les lyonnais.e.s étaient bel et bien au rendez-vous ce samedi 21 septembre 2019.
Après la mobilisation des Jeunes pour le climat du vendredi 20 , grève, marche et action directe de plantage d’arbres, c’est 15 000 personnes qui étaient au rendez-vous ce samedi 21 septembre. Alors que la répression se fait de plus en plus forte contre les militant.e.s, la communauté climat de Lyon reste bel et bien déterminée.


Communiqué du collectif Lyon Climat

Lyon, le 21 septembre 2019

15 000 lyonnais·e·s dans la rue pour le climat et la biodiversité : la mobilisation ne faiblit pas à Lyon !

15 000 lyonnais sont descendus dans les rues de Lyon ce samedi 21 septembre pour le climat et contre l’effondrement du vivant. Après les 2000 jeunes mobilisés hier, la mobilisation lyonnaise déterminée et massive pour le climat et la biodiversité ne faiblit pas depuis un an ! 

Cette marche était en solidarité avec le vivant qui s’effondre, avec les forêts ravagées par les flammes partout dans le monde. Partout nous devons nous battre pour préserver le vivant et changer le système afin de faire face à la catastrophe climatique. Cette marche lyonnaise s’inclut dans une mobilisation mondiale sans précédent. Des millions personnes ont marché sur tous les continents ces deux derniers jours dans des milliers de marches. C’est historique et à la veille du sommet de l’ONU il est temps que les actes politiques suivent.

Il est temps que l’Etat entende ces mobilisations de masse. Lundi, des militants pour la justice sociale et climatique ont été relaxés au nom de l’état de nécessité face à l’inaction gouvernementale. La surdité et le blabla d’Emmanuel Macron ont assez duré, les belles paroles ne suffisent plus et la répression doit cesser. Nous exigeons des mesures à la hauteur de l’enjeu. Localement, toute la Métropole de Lyon est concernée, nous voulons un plan de végétalisation massif dans tous les quartiers, dans toutes les villes de la Métropole, au delà de l’hypercentre. Nous voulons des villes vivantes, vertes et populaires, cela commence par l’abandon du grand projet inutile d’Anneau des Sciences et ça va jusqu’à la lutte contre les îlots de chaleurs que sont nos places totalement minérales, sans biodiversité. Il est temps d’imaginer la construction de nos villes sur d’autres bases que croissance et développement et apporter une réponse locale et solidaire aux problèmes du dérèglement climatique.” conclue Maxime Forrest d’Alternatiba Rhône.

*Lyon Climat est un collectif regroupant des citoyens et des organisations qui se mobilisent lors des marches climat lyonnaises. Pour cette marche on retrouve : Alternatiba/ANV Rhône, Conscience & Impact Écologique, Anciela, Youth for Climate Lyon, Greenpeace Lyon, Nous voulons des Coquelicots, Extinction Rebellion Lyon, Collectif Plein La Vue, La Ville à Vélo, La Gonette


  • 0

20 et 21 sept. Lyon • Grève et Marche pour le climat

Tags : 

“De l’Amazonie à la Sibérie, de l’Afrique centrale au Groenland, la forêt brûle, NOUS brûlons.

Ces destructions sont irréversibles, la catastrophe se rapproche des points de bascule. Les causes sont connues : agro-industrie, déforestation sauvage, prospection minière etc… C’est au nom de notre mode de développement que partout sur le globe sont commis des écocides. Cependant, paradoxalement, nous avons vécu cette année, les plus grandes mobilisations que nous ayons jamais connues pour le climat. De plus en plus de gens sont sensibilisés à l’écologie et s’investissent dans ce combat, nous ne devons pas désespérer ! Cette histoire commune nous rappelle qu’il est plus que jamais temps de se rassembler et d’agir.

C’est pourquoi, à la fin du mois de Septembre, Youth for Climate et Lyon Climat convergent vers des objectifs communs les 20 et 21 septembre 2019 (…) “

— Communiqué Youth For Climate Lyon et Lyon Climat du 11 septembre 2019

 

Vendredi 20 septembre Grève mondiale pour le climat “L’avenir nous regarde” Lyon [14h-17h]
3ème grève scolaire, appel large à la grève – Déjà soutenu.es par plusieurs syndicats
Départ de la mobilisation 14h Métro Charpennes

L’événement Facebook
Formulaire bénévoles

De la grève à la Marche : Youth For Climate passe le flambeau [17h-20h]
Les jeunes passent le flambeau à l’ensemble des lyonnais.es en fin de journée – Rendez-vous Place Bellecour
L’événement Facebook

Samedi 21 septembre Marche pour le climat “Sève la planète !” Lyon [10h30-12h]
Débitumons, plantons, semons, cultivons ! – Départ Place Bellecour
L’événement Facebook
Formulaire bénévoles

La Marche pour le climat est organisée par Lyon Climat, collectif de citoyen.nes et d’organisations Alternatiba/ANV Rhône, Conscience & Impact Écologique, Anciela, Youth for Climate Lyon, Greenpeace Lyon, Nous voulons des Coquelicots, Extinction Rebellion Lyon, Collectif Plein La Vue, La Ville à Vélo, Monnaie locale La Gonette…

Alternatiba/ANV Rhône soutient et prend part aux mobilisations des 20 et 21 septembre 2019 à Lyon dans le cadre de la rentrée climatique et sociale, dénonçant dans le même temps la répression et réaffirmant son soutien aux militant.es climat poursuivi.es par la justice à Lyon – dans le cadre de trois campagnes : Inaction climatique (Décrochages de portraits d’Emmanuel Macron – 3 militant.e.s poursuivi.es), Pollution de l’air (2 jeunes poursuivis) et Publicité (1 militant poursuivi).

Soyons nombreuses et nombreux dans les rues de Lyon les vendredi 20 et samedi 21 septembre, pour le passage de flambeau vendredi en fin de journée ainsi qu’en soutien à la semaine d’actions des jeunes pour le climat qui s’annonce (20 au 27 septembre).

Alternatiba ANV Rhône @alternatiba69 – Facebook Twitter Instagram – alternatiba.eu/rhone
Base de mobilisation climat : AlternatiBar Maison des Alternatives de Lyon 1 – RDV le 1er jeudi de chaque mois pour l’Apéro climat

— Contacts presse Sylvine BOUFFARON 06.87.50.65.35 / Maxime FOREST 07.60.41.14.68


  • 0

COMMUNIQUÉ | 40 000 ! Urgence sociale et climatique : Lyon entre en résistance ce samedi 16 mars

Tags : 

 

Lyon, le 17 mars 2019

#MarcheDuSiecle #Lyon  #EntronsEnResistance

Véritable marée humaine et démonstration historique de la prise de conscience et de l’engagement des lyonnais vis à vis de l’urgence climatique et sociale ces deux derniers jours. Face à l’inaction de nos élus, devant leurs actions climaticides (comme le projet de l’Anneau des Sciences), devant l’accroissement des inégalités sociales, plus de 55 000 personnes se sont mobilisées sur 2 jours.

Photo Simon Cavalier – Marche pour le climat – 16 mars 2019 – LYON

Vendredi 15 mars, 15 000 jeunes ont participé à la grande marche de Lyon, dénonçant le non-sens de poursuivre ses études lorsque l’on sait son avenir menacé. Plus de 65 établissements étaient mobilisés sur la métropole, des écoles maternelles aux écoles supérieures répondant ainsi largement à l’appel à une grève scolaire mondiale.

Samedi 16 mars c’est 40 000 personnes qui se sont mobilisées à Lyon et ont défilé, déterminées et pacifiques jusqu’à la Métropole. Le cortège a su réunir largement : enfants, collégiens, lycéens, étudiants, actifs, chômeurs, retraités, militants climat, gilets jaunes, syndicats, toutes et tous unis pour proclamer l’entrée en résistance.

Des marches du Palais de Justice à la Métropole de Lyon
Symboliquement, la mobilisation de Lyon est partie des marches du Palais de justice, avec prises de paroles de LyonClimat et Alternatiba, ainsi que Greenpeace et Oxfam, deux des organisations portant le recours de l’Affaire du Siècle, attaquant l’état français en justice pour inaction climatique. Soutenu par plus de 2 millions de signataires et déposé ce 14 mars au tribunal administratif, le message est clair : “Climat : à quand la réaction du siècle ?”.

Photo Simon Cavalier – Marche pour le climat – 16 mars 2019 – LYON

Marin, Youth For Climate Lyon a également pris la parole pour faire le lien avec la mobilisation historique des jeunes du vendredi 15 mars, très largement applaudi par la foule.

Photo Simon Cavalier – Marche pour le climat – 16 mars 2019 – LYON

A Lyon les enfants sortent Macron et ouvrent la Marche !
Le portrait d’Emmanuel Macron réquisitionné dans le 2e arrondissement le 21 février dernier a fait une apparition surprise sur les marches du palais de justice, porté par des enfants, victimes de la pollution de l’air dans leur propre cours d’école. Rendez-vous a été donné pour le procès de deux militants ANV-COP21 le 2 septembre, appel à en faire le procès de l’inaction climatique et à poursuivre d’ici là les actions.

Photo Antoine Merlet, samedi 16 mars 2019

En convergence, c’est également 4 000 gilets jaunes qui ont rejoint la mobilisation sur les Quais de Saône.

Les enfants, en très grand nombre sur cette mobilisation, ont ensuite ouvert la marche à 15h avec une banderole de tête “Nous sommes la nature” menant ainsi le cortège jusqu’à la métropole.

Photo Simon Cavalier – Marche pour le climat – 16 mars 2019 – LYON

Tout au long de la mobilisation des actions de désobéissance civile non-violentes portées par ANV-COP21 et I-Boycott ont été menées, dénonçant principalement l’évasion fiscale et les investissements dans des projets climaticides (parmi les enseignes visées Starbucks, Société Générale, BNP, HSBC).

Les participants ont également dénoncé la position ambiguë de la Métropole de Lyon et de son président David Kimelfeld quant au projet autoroutier de l’Anneau des Sciences. Ce projet doublement climaticide contribuerait à augmenter les émissions de gaz à effet de serre de la Métropole de Lyon et les émissions de particules fines et autres polluants atmosphériques. En mobilisant un budget de près de 3 milliards d’euros, il obérerait aussi la réalisation d’aménagements de transport en commun et d’aménagements cyclables que nos concitoyens attendent dans de nombreux secteurs encore trop mal desservis. 3 milliards d’euros sont l’équivalent de 16 années de financement du SYTRAL. Au regard de ces enjeux, le mouvement climat demande à David Kimelfeld de clarifier, dans les meilleurs délais sa position et de stopper toutes les études en cours sur ce projet. Début 2019, la Métropole de Lyon avait voté une enveloppe de 5,9 millions d’euros pour “des études, les sondages géologiques et la mise en place du dispositif de dialogue et de concertation”.

Photo Simon Cavalier – Marche pour le climat – 16 mars 2019 – LYON

Etaient également présente dans le cortège de Lyon la Coordination des Opposants au projet d’autoroute A45 qui reste plus que jamais mobilisée.


Appel : Lyon entre en résistance le samedi 16 mars

Le cortège était si important que toute la foule n’a pu rentrer dans la place devant la métropole qui s’est retrouvée complètement encerclée ce samedi 16 mars.
A l’arrivée, les enfants ont été invités à lancer des bombes à graines, là où la veille, les plus jeunes avaient planté des arbres, des images symboliquement très fortes.

Photo Simon Cavalier, vendredi 15 mars, Métropole de Lyon

A l’arrivée sur le parvis, ce samedi 16 mars 2019, les lyonnais ont acté collectivement un message fort d’entrée en résistance.

 

Urgence sociale et climatique : Lyon entre en résistance

Nous, habitants de Lyon, de la Métropole de Lyon et de la planète Terre,

nous n’acceptons pas d’être condamnés à un monde invivable.

Nous n’avons plus le temps, nous n’avons plus d’excuses.

Aujourd’hui, nous nous engageons collectivement, massivement et immédiatement dans la bataille décisive pour l’humanité et la vie sur Terre !

Défendons-nous face aux projets climaticides, (extractivistes, consuméristes), face à la destruction du vivant.

Construisons l’alternative, la justice sociale, la sobriété conviviale, les souverainetés alimentaires et énergétiques, la solidarité et le refus de toutes les exclusions ou discriminations.

Aujourd’hui à Lyon, nous rentrons en résistance pour construire

un avenir vivable à toutes et tous.



La métropole n’écoute pas : on la recouvre !

Premier acte de résistance depuis les Mains rouges apposées sur la Métropole de Lyon le 13 octobre dernier : 61 militants ANV-COP21 et Gilets Jaunes ont mené une action massive de résistance en recouvrant les murs de la Métropole de Lyon d’affiches publicitaires, très vite rejoints par l’ensemble de la foule. Première opération réussie sur les murs extérieurs, les barrières ont dans un second temps été levées pour atteindre l’enceinte principale, ce qui a enclenché une réaction immédiate et vive des forces de l’ordre. L’action est restée déterminée et non-violente.

L’opération visait à dénoncer le projet de règlement local de publicité intercommunal (RLPI) présenté le 14 mars dernier par la Métropole de Lyon, un projet qui va clairement dans le sens des lobbies publicitaires. Elle souhaite, entre autre, autoriser des écrans publicitaires faisant jusqu’à 6m2, alors que 97% des habitants refusent ces dispositifs comme en témoigne le résultat de la consultation publique.

Les participants ont donc dénoncé ce que cautionne la Métropole : un territoire surchargé de publicité, qui incite ses habitants à surconsommer et à piller les ressources naturelles.

Ils demandent à leurs élus de réagir pour faire évoluer ce projet. Le message était clair ce samedi “Pub ou climat : il faut choisir !”

 

Photo Simon Cavalier, Lyon, samedi 16 mars 2019

Ces dates des samedi 15 et vendredi 16 mars 2019 inscrivent Lyon dans une mobilisation historique en France et dans le Monde.
Nous ne nous arrêterons pas là.

Retour en images complet ici



Contacts presse :

Fabien Bagnon 06 59 12 75 89 fabien.bagnon@gmail.com
Marin Bisson, Youth for climate Lyon 06 51 12 62 66 marinbisson@gmail.com
Sylvine Bouffaron 06 87 50 65 35 sylvinebouffaron@orange.fr
Maxime Forest 07 60 41 14 68 maxime.forest180@gmail.com


  • 0

Communiqué | Etat d’urgence climatique et social : Lyon entre en résistance les 15 & 16 mars

Tags : 

Communiqué de presse

Lyon, le 12 mars 2019

Etat d’urgence climatique et social :

Lyon entre en résistance les 15 & 16 mars



15 mars : Grève scolaire mondiale pour le climat

Ce vendredi 15 mars, les lycéens et étudiants de Lyon organisent une grève scolaire pour le climat, avec pour mot d’ordre : “Un avenir juste, juste un avenir”. Comme l’a fait Greta Thunberg, cette jeune suédoise, les jeunes français dénoncent l’irresponsabilité générale et interrogent l’utilité d’aller en cours quant leur avenir n’est plus garanti. La mobilisation lyonnaise commencera dès le matin dans les établissements avant de converger à 12h30 pour un pique-nique géant Place Bellecour, suivi d’une marche à partir de 14h jusqu’à la Métropole de Lyon. Plusieurs actions sont également prévues. “J’appelle à faire grève, car si nos dirigeants ne sont pas capables de prendre les mesures nécessaires, alors c’est à nous de leur faire comprendre l’urgence de la situation” Marin Bisson, 15 ans, en classe de seconde à Lyon, signataire de l’Appel national des Jeunes pour le climat [1]

 

16 mars : Grande mobilisation mondiale non-violente pour le climat et la justice sociale !

Comme de nombreuses villes de France, Lyon se mobilisera massivement ce samedi.

Tandis que le mur continue de se rapprocher de plus en plus vite, devant l’inaction totale du gouvernement, la désormais certitude qu’il n’y aura aucun changement de cap malgré les 2 millions de signataires de l’Affaire du Siècle [2], aucun changement de cap non plus en local malgré les revendications portées depuis septembre 2018 et les 4 mobilisations lyonnaises : c’est à un rassemblement large que les citoyens sont appelés, en convergence jeunes, actifs, profs, Gilets Jaunes et mouvement climat.

Le 16 mars, Lyon se déclare en état d’urgence climatique et sociale et entre en résistance !

Le départ sera donné samedi du Palais de Justice (Lyon 5) à 15h, en écho au recours de l’Affaire du Siècle. Les enfants ouvriront la Marche [3] et de nombreuses actions de désobéissance civile non-violentes sont déjà annoncées. Les organisateurs prévoient une arrivée à la Métropole de Lyon.

Le samedi 16 mars, les enfants ouvrent la marche !

 

En bref :
Mobilisation pour le climat – Lyon
Samedi 16 mars 2019
Départ : 15h au Palais de Justice (Lyon 5)
Arrivée : 16h30 à la Métropole de Lyon

 

[1] Appel Grève des Jeunes pour le climat
https://alternatiba.eu/rhone/2019/02/14/appel-greve-des-jeunes-pour-le-climat/
[2] L’Affaire du siècle https://laffairedusiecle.net/
[3] Vidéo Les enfants ouvrent la marche https://youtu.be/EUPCNKc5NXw


Photos libres de droit et visuels accessibles ici
Evénement Facebook ici

Contacts presse
Marin Bisson, Youth for climate Lyon (15 mars) 06 51 12 62 66 marinbisson@gmail.com
Fabien Bagnon (15&16 mars) 06 59 12 75 89 fabien.bagnon@gmail.com
Maxime Forest (15&16 mars) 07 60 41 14 68 maxime.forest180@gmail.com
Sylvine Bouffaron (15&16 mars) 06 87 50 65 35 sylvinebouffaron@orange.fr


  • 0

15&16 mars Etat d’urgence climatique et social : Lyon entre en résistance

Tags : 

Le 6 mars 2019
Communiqué LyonClimat

Etat d’urgence climatique et sociale : Lyon entre en résistance les 15 & 16 mars
Grande mobilisation mondiale non-violente pour le climat et la justice sociale !

Affiche à imprimer en suivant ce lien

Tandis que le mur continue de se rapprocher de plus en plus vite, que notre situation a aujourd’hui dépassé le stade critique : que fait l’État pour nous protéger ? De beaux discours. Nous ne pouvons plus, pour notre propre survie laisser notre gouvernement coupable d’inaction face aux enjeux climatiques et sociaux sans agir. Sans se mobiliser massivement, et passer à l’action là où c’est nécessaire.

“Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux”
Lyon entre en résistance !
Relevons la tête, à nous de faire bouger les lignes.

Le 15 mars : tous les collégiens, lycéens et étudiants, qui ne comprennent plus l’utilité de faire des études dans un monde qui ne promet aucun avenir, se mobilisent pour faire sentir déception et colère face à des adultes irresponsables. Toutes les infos sur Grève scolaire pour le climat Lyon. Avec Youth For Climate Lyon [lire l’Appel Grève des Jeunes pour le climat]

Le 16 mars : nous ne nous contentons plus de “demander” à nos élus qu’ils agissent enfin concrètement et courageusement face à l’urgence climatique et sociale. Le 16 mars, nous ne serons pas seuls. Nous convergerons toutes et tous, jeunes, actifs, profs, Gilets Jaunes, familles, pour passer à l’action. Les marches pour le climat montent d’un cran pour faire monter en pression les décideurs : nous ne leur laisserons plus le choix !

Nous nous déclarons en état d’urgence climatique et sociale : les 15 & 16 mars, Lyon entre en résistance !

Samedi 16 mars :
– Départ : 15h sur les marches de la Cour d’Appel de Lyon
– Tracé : Pont Alphonse Juin – Cours Lafayette – Rue Garibaldi
– Arrivée : 16h30 à la Métropole de Lyon

Au programme :

– 12h : Pique-nique et préparation de la tête de cortège des enfants par les enfants : Les enfants ouvrent la marche !
– Actions de désobéissance civile non-violentes tout au long du cortège
– Pique-nique éco-citoyen géant avec création de banderoles, de bombes à graines et de slogans par les enfants.
Toutes les infos ici : Les enfants ouvrent la marche !
– Ramène ta poubelle, Bombes à graines etc.

 


  • 0

APPEL | Grève des jeunes pour le climat

Tags : 

Jeudi 14 février 2019

 

10 jeunes venant de 10 villes différentes répondent à l’initiative de Greta Thunberg et lancent un appel à la grève pour le climat vendredi 15 mars 2019.

Collégien.ne.s, lycéen.ne.s, étudiant.e.s, nous appelons à faire grève pour le climat le 15 mars

Depuis des années notre planète vit une crise sans précédent. La biodiversité s’effondre, les catastrophes liées au climat sont de plus en plus nombreuses, des millions de personnes sont obligées de migrer vers d’autres territoires et dans le même temps la température atteint -48°C à Chicago et +49°C en Australie…. L’humanité court à sa perte. Depuis plus de 50 ans, les scientifiques alertent sur la catastrophe qui nous guette mais les puissants de ce monde, pouvoirs publics et multinationales, continuent leur course à la croissance, agissant comme si l’urgence climatique ne les concernait pas. Aujourd’hui nous assistons à ce qui s’annonce comme étant la sixième extinction de masse.

« Puisque nos leaders se comportent comme des enfants, nous sommes obligés d’assumer la responsabilité qu’ils auraient dû endosser il y a bien longtemps ». C’est ce qu’a déclaré Greta Thunberg, une jeune suédoise de 16 ans qui, depuis le mois d’août dernier, mène une grève de l’école chaque vendredi. Alors que l’école est censée lui permettre de préparer son avenir, Greta, qui est à l’origine du mouvement Fridays For Future, nous interpelle sur le fait que son avenir est justement mis en péril par l’aggravation du dérèglement climatique qu’on ne se donne pas les moyens d’empêcher.

Les mots de Greta font écho aux derniers rapports scientifiques, notamment celui du GIEC. Une hausse de la température de 1,5°C aurait déjà un impact terrible sur les conditions de vie de l’Humanité, mais il est encore temps d’éviter le pire et l’augmentation de 3 à 4°C vers laquelle nous nous dirigeons. Pour cela, nous devons collectivement impulser un changement massif et sans précédent du fonctionnement de toute notre société.

Depuis les premières grèves de l’école en Suède, les jeunes de nombreux pays se sont aussi mis en grève. De l’Europe à l’Australie en passant par les Etats-Unis, les mobilisations se mettent en place. Récemment en Belgique et en Suisse plus de 30 000 lycéen.ne.s se sont réuni.e.s dans les rues en réponse à cet appel. Relevons le défi lancé par Greta Thunberg et lançons la mobilisation en France !

Dans l’Hexagone, les conséquences du dérèglement climatique ont été particulièrement visibles depuis cet été, et suite à la démission de Nicolas Hulot, la mobilisation pour le climat n’a cessé de grandir. Des mouvements citoyens sont nés ou se sont développés, et  les climatologues s’engagent de plus en plus dans leurs discours. Une procédure sans précédent, “L’Affaire du siècle”, a été engagée pour porter plainte contre l’État pour inaction face au dérèglement climatique. Elle est aujourd’hui soutenue par plus de deux millions de personnes.

« Pourquoi devrions-nous étudier pour un futur qui n’existera bientôt plus, alors que personne ne fait rien pour le sauver ? » (Greta Thunberg)

Nous, collégien.ne.s, lycéen.ne.s et étudiant.e.s, avons notre mot à dire face à l’inaction de la majorité de nos aînés. C’est notre avenir qui est en jeu. Un appel a été lancé par la jeunesse à une grève internationale pour le climat le vendredi 15 mars. Nous nous devons de répondre à cet appel, car personne n’a envie d’étudier ou de travailler pour un futur qui n’existera pas. Chacun peut participer à son échelle, mais si les adultes ruinent nos espoirs par leur inaction, nos efforts auront été inutiles. Même le regret sera impossible.

L’inaction nous mène vers la fin de l’humanité, agissons ensemble et mettons le climat au cœur des discussions. Contactons les Conseils de Vie Lycéenne et toutes les Commissions de Développement Durable de nos établissements et universités, organisons des débats, des conférences, des actions…

Défendons notre avenir et soyons nombreux.ses à rejoindre cette mobilisation internationale pour envoyer un message fort à nos dirigeant.e.s.

Construisons et exigeons une société plus respectueuse de l’Humanité et de la seule planète dont elle dispose, organisons une mobilisation historique sur notre territoire pour ce vendredi 15 mars 2019 !

SIGNER L’APPEL

 

Ils et elles lancent l’appel

InstagramMail
Instagram Mail
Instagram
Facebook
Facebook
Instagram Facebook

  • 0

COMMUNIQUE Pollution de l’air, plus de 5000 lyonnais demandent des actes plus forts à leurs élus

Tags : 

 

Revue de presse – en pas de page

L’Album photo

 

COMMUNIQUE

Lyon, le 27 janvier 2019 

#LyonClimat

Après trois marches pour le climat, ce dimanche 27 janvier,  plus de 5000 personnes ont formé une chaîne humaine pour en finir avec la pollution de l’air sur la métropole de Lyon. Malgré le froid et la pluie, c’est dans une ambiance festive et non-violente qu’un cordon humain de 4km s’est formé entre la place des Terreaux et la place Bellecour, fermant ainsi la presqu’île à la circulation.

Photo Simon Cavalier

Opérations de recouvrement publicitaires, fanfares, graffs propres apposés au sol, on pouvait lire sur la banderole de tête : “Lyon suffoque, on veut respirer !”. Dans le cortège, des opposants au projet d’autoroute inutile A45, le collectif de parents de l’Ecole Michel Servet, des Gilets Jaunes, des familles, des associations, des syndicats étaient présents, montrant une conscience forte de toute la population sur l’urgence sanitaire, sociale et climatique que représente la pollution de l’air.

Photo Simon Cavalier

A l’arrivée place Bellecour, des milliers de personnes se sont munies de masques et  ont symboliquement représenté les victimes de la pollution de l’air en s’allongeant au sol. Image forte des 48 000 morts prématurées par an, rappelant ainsi l’urgence sanitaire liée la pollution de l’air. Cette mobilisation fait partie des 120 rassemblements pour le climat qui se sont tenus tout le week-end sur l’ensemble du territoire.

Photo Simon Cavalier

Ce rassemblement à la veille du conseil de la métropole où sera voté la création de la Zone de Faibles Émissions (ZFE) est le point d’orgue de quinze jours d’actions, de sensibilisation non-violentes dénonçant la pollution de l’air et le manque d’ambition des mesures prises par les politiques.

Pour Maxime Forest, d’Alternatiba Rhône : “Cette Zone à Faibles Émissions est un tout petit pas vers la réduction de la pollution de l’air. Elle manque d’ambition et n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Depuis début septembre, première marche climat, nous demandons que soit élargie cette zone aux véhicules particuliers et une accélération du développement des alternatives. Nous n’avons pas été entendus. Après la mobilisation d’aujourd’hui nous demandons des décisions rapides de la Métropole.

Celles et ceux qui sont descendus dans la rue aujourd’hui veulent des actes politiques forts en faveur de la qualité de l’air. Leur présence apporte un soutien clair à la proposition faite par Alternatiba/ANV Rhône, Greenpeace, La Ville à Vélo, le collectif VALVE, le Collectif contre la pollution – Ecole Michel Servet, les organisateurs des marches pour le climat et la Coalition Climat Rhône de débattre lors du Conseil de Métropole des mesures suivantes

– La planification de sortie des véhicules particuliers dans la ZFE dès 2024 pour le diesel et 2028 pour l’essence.

– La mise en place d’une journée sans voiture mensuelle pour expérimenter et accompagner la transition vers les mobilités durables.

– La publication des mesures réalisées dans l’ensemble des écoles de la métropole dans le cadre du décret n°2015-1000.


Contacts presse

Fabien Bagnon – 06 59 12 75 89
Maxime Forest – 07 60 41 14 68
Sylvine Bouffaron – 06 87 50 65 35

 


19/20 France 3 Rhône-Alpes 27 janvier 2019

 

Revue de presse du 27.01.19

Le Monde planète
Lyon Capitale
Le Progrès
France 3 Rhône-Alpes
BFM TV
20minutes
AFP Lyon
Sciences et avenir
C News


  • 0

COMMUNIQUE | Une chaîne humaine pour en finir avec la pollution de l’air

Tags : 

France 3 Rhône-Alpes le 24 janvier 2019

 

Communiqué des organisateurs des Marches lyonnaises pour le climat

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Lyon, le 21 janvier 2019
#LyonClimat

Une chaîne humaine pour en finir avec la pollution de l’air

 

Après trois marches pour le climat, qui ont réuni entre 10 000 et 15 000 personnes, une nouvelle mobilisation est organisée le dimanche 27 janvier, avec un mot d’ordre : “Lyon suffoque ! Tous mobilisés contre la pollution de l’air et pour le climat !”  
Rendez-vous est donné à 14h30 Place des Terreaux pour une grande chaîne humaine sur la presqu’Île et un final place Bellecour.

 

La pollution atmosphérique c’est :

  • la 3ème cause de mortalité en France : 48 000 décès par an
  • à l’échelle de la Métropole de Lyon : 980 morts/an soit plus de 2/jour
  • 6 mois d’espérance de vie en moins pour les grands lyonnais

Sur la métropole, plus de 47.000 personnes sont exposées à des dépassements du seuil réglementaire de Dioxyde d’Azote (NO2) et 1,2 million à des doses de particules fines (PM10) supérieures aux recommandations de l’OMS. Pourtant si le seuil de l’OMS était respecté, plus de 600 décès par an pourraient être évités sur la métropole; un chiffre qui monte à 1.500 si l’air de la Métropole devenait celui des communes françaises les moins polluées.


Le 27 Janvier, les organisateurs des marches pour le climat appellent les habitants de la Métropole de Lyon à se retrouver à 14h30 place des Terreaux. Fidèle à l’esprit non-violent de nos actions, une zone sans voiture dans la presqu’île de Lyon sera symbolisée par une grande chaîne humaine, vivante, joyeuse, déterminée. Les deux bras de la chaîne humaine se rejoindront ensuite place Bellecour pour un happening géant sur le thème de la pollution de l’air.

 

Est-il normal d’en être réduit à condamner des cours de récréation ou à filtrer l’air de gymnases d’écoles trop exposées ? Dès la première mobilisation du 8 septembre 2018, le sujet de la pollution de l’air avait été pointé auprès du Président de la Métropole David Kimelfeld et ainsi que les insuffisances du Plan Oxygène. La proposition de création d’une Zone à Faibles Emissions (ZFE) qui sera soumise au vote des élus de la Métropole de Lyon, le 28 janvier, n’est pas assez ambitieuse et ne répond pas au problème associé de l’urgence climatique.

 

Il devient urgent de planifier une nouvelle manière de se déplacer au sein de la Métropole, ainsi nous demandons à ses élus, comme l’ont fait les organisations : Alternatiba/ANV Rhône, Greenpeace, La Ville à Vélo, le collectif VALVE, le Collectif contre la pollution – Ecole Michel Servet et la Coalition Climat Rhône, de débattre lors du Conseil de Métropole des mesures suivantes :

  1. La planification de sortie des véhicules particuliers dans la ZFE dès 2024 pour le diesel et 2028 pour l’essence
  2. La mise en place d’une journée sans voiture mensuelle pour expérimenter et accompagner la transition vers les mobilités durables
  3. La publication des mesures réalisées dans l’ensemble des écoles de la métropole dans le cadre du décret n°2015-1000

 

Changer nos habitudes de transport est un levier majeur pour réduire à la fois la pollution de l’air et les émissions de gaz à effet de serre. Alors, comme le demande Maxime Forest : « Réclamons à nos élus des prises de positions fortes et ambitieuses pour répondre à l’urgence climatique, sociale et sanitaire ».


Contacts Presse :

Fabien Bagnon – 06 59 12 75 89  
Maxime Forest – 07 60 41 14 68
Sylvine Bouffaron – 06 87 50 65 35

 

L’événement Facebook

Communiqué de Presse – Actions Voeux du 3ème arrondissement et de Saint-Genis-Laval

Lien visuels Evénement