Category Archives: Actualités

  • 0

Cent noms pour une Zone d’Agriculture Durable à Notre-Dame-Des-Landes

Tags : 

Reprise de la tribune parue sur Médiapart le 12 avril

Alors qu’à Notre-Dame-des-Landes, la ferme des cent noms est tombée, de nombreuses personnalités politiques, associatives, syndicales ou universitaires demandent «l’arrêt immédiat des interventions policières et l’ouverture d’un vrai dialogue qui permette dans le respect de la loi l’élaboration de conventions individuelles, mais aussi collectives».

Au prétexte du respect de l’« État de droit », des femmes et des hommes qui cultivaient la terre et pratiquaient l’élevage ont été délogé·e·s de leur lieu d’activité et de vie. Leur ferme, où deux agneaux sont nés la semaine passée, a été détruite. Ces paysannes et ces paysans occupaient un terrain appartenant à l’Etat. Pourtant, il leur avait été promis qu’une solution viable, pacifique et tournée vers l’avenir serait recherchée. Ils/elles étaient en discussion avec la préfecture pour obtenir une convention d’occupation collective de ces terrains.

Le collectif : voilà le sujet du combat qui se joue à Notre-Dame-des-Landes. Quand le Gouvernement impose des conventions d’occupation temporaires individuelles, des paysan·ne·s, de la ferme des Cent noms ou d’ailleurs, envisagent leur activité collectivement.

La question de la propriété de la terre et le fait qu’elle puisse appartenir à celles et ceux qui la travaillent est un enjeu considérable de l’Histoire politique de notre pays et du monde. L’un des ressorts de la Révolution française reposait sur cette question majeure. La lutte des paysan·ne·s sans-terre d’Amérique latine comme l’accaparement des terrains agricoles par la Chine et les puissances occidentales en Afrique en sont l’expression criante aujourd’hui. Si notre tradition et notre Histoire envisagent la possession de terres principalement de façon individuelle, l’imaginaire politique qui existe à Notre-Dame-des-Landes et ailleurs prend appui sur un constat critique du rapport à la propriété pour expérimenter des propositions nouvelles.

Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants. Dès lors, les écologistes et toutes celles et tous ceux qui réfléchissent à une autre relation à l’agriculture et aux sols envisagent légitimement, à coté de la propriété individuelle, une propriété collective, partagée, de la terre, ainsi qu’un travail lui aussi appréhendé collectivement.

Depuis des décennies, le labeur des agricultrices et des agriculteurs n’a cessé de s’alourdir pour des revenus de plus en plus faibles. Isolé·e·s les un·e·s des autres, les agriculteurs·trices de notre pays souffrent et meurent. À Notre-Dame-des-Landes, l’intervention brutale des forces de l’ordre ne vise pas à faire respecter le droit. Elle vise à combattre une idée : celle d’un autre rapport à l’agriculture, en rupture avec le modèle productiviste.

Dans un monde globalisé, où la concurrence et l’individualisme font rage en délitant les liens de solidarité humaine et en détruisant l’environnement, les paysan·ne·s de Notre-Dame-des-Landes sèment les graines d’un autre monde. Les défricheuses et les défricheurs de ce nouveau monde désirable n’ont pas toujours raison, mais celles et ceux qui les moquent, les oppriment et qui les blessent ont toujours tort. En accordant la possibilité de conventions d’occupation collective des terres de Notre-Dame-des-Landes à celles et ceux qui en font la demande, ce que le droit permet, le Gouvernement n’abandonnerait pas son autorité. Au contraire, il ferait la preuve de sa disponibilité et de son ouverture à une approche différente de l’agriculture.

La ferme des 100 noms est tombée mais son imaginaire, celui qui s’est épanoui à Notre-Dame-des-Landes, est porteur d’espoir. Nous sommes convaincu·e·s que cet espoir est notre avenir. Il n’est pas trop tard. Nous réclamons le droit de laisser vivre cette alternative pour transformer en réalité le rêve d’une agriculture ancrée sur les territoires, respectueuse du vivant et des paysan.ne.s.

Nous affirmons que cette France qui s’investit contre les grands projets destructeurs et dangereux sait et peut construire un monde meilleur.

Nous demandons l’arrêt immédiat des interventions policières et l’ouverture d’un vrai dialogue qui permette dans le respect de la loi l’élaboration de conventions individuelles, mais aussi collectives, d’occupation des terres de Notre-Dame-des-Landes.

Pour signer cette tribune en ligne :

https://100noms.typeform.com/to/TO4gy9

 

Premier·es signataires :
Arnaud Apoteker, tribunal Monsanto; Isabelle Attard, ancienne députée; Clémentine Autain, députée du groupe LFI; Geneviève Azam, Attac; Laurence Abeille, ancienne députée écologiste;

Pénélope Bagieu, autrice de bandes dessinées; Guillaume Balas, co-coordinateur de Génération.s; Clotilde Bato, directrice de SOL-asso; Michel Bauwens, fondateur de la Fondation P2P; Julien Bayou, porte-parole EELV; Sandrine Bélier, ancienne députée européenne; Esther Benbassa, sénatrice EELV; Fatima Benomar, Les effrontées; Michel Bérhocoirigoin, paysan, co-fondateur de la Confédération paysanne; Martine Billard, secrétaire nationale à l’écologie du PG; Christophe Bonneuil, historien, CNRS; Dominique Bourg, philosophe; Jacques Boutault, maire du 2e arrondissement de Paris; Pauline Boyer, porte-parole Alternatiba; Sophie Bringuy, conseillère régionale EELV des Pays-de-Loire; Sophie Bussière, avocate au barreau de Bayonne et militante écologiste;

Valérie Cabanes, essayiste et juriste; Alice Canabate, vice-Présidente de la FEP; Aymeric Caron, journaliste, écrivain, porte-parole du REV; Damien Carême, maire EELV de Grande-Synthe; Naima Charai, Génération.s; Pascal Cherki, Génération.s; Philippe Colomb, président d’Agir pour l’environnement; Eric Coquerel, députée du groupe LFI; Maxime Combes, économiste; Hugo Cordier, co-secrétaire des Jeunes écologistes; David Cormand, secrétaire National EELV; Christel Cournil, juriste et enseignante chercheuse; Thomas Coutrot, porte-parole d’Attac;

Célia Da Costa Cruz, co-secrétaire des Jeunes écologistes; François Damerval, Cap21; Laurence de Cock, professeure et chercheuse; Jean-Paul Deléage, fondateur et directeur de la revue Ecologie & Politique; Estelle Deléage, rédactrice en chef de la revue Ecologie & Politique; Karima Delli, députée européenne EELV; Stéphane Delpeyrat, Génération.s; Florence Denier-Pasquier, membre du CESE; Marie Desplechin, auteure; Rokhaya Diallo, journaliste et réalisatrice; Cyril Dion, auteur-réalisateur; Clémence Dubois, 350.org; Michel Dubromel, Président de FNE; François Dufour, conseiller régional, syndicaliste et faucheur volontaire; Marc Dufumier, agronome; Julien Durand, porte-parole de l’ACIPA, paysan;

Quentin Erades, lauréat de l’Institut De l’Engagement; Txetx Etchevery, Bizi;

David Flacher, Porte-parole d’Utopia; Charles Fournier, vice-Président EELV de la Région Centre Val-de-Loire; Bastien François, président de la Fondation pour l’écologie politique;

Roccu Garoby, autonomiste corse, membre du PNC; François Gemenne, chercheur en sciences politiques, Université de Liège, professeur à SciencesPo.; Guillaume Gontard, sénateur divers gauche de l’Isère; Gueraud Guibert, président de la Fabrique écologique;

Emilie Hache, philosophe; Nicolas Haeringer, 350.org; Benoit Hamon, Génération.s;

Nicolas Imbert, directeur de Green Cross France;

Yannick Jadot, député européen EELV; Mila Jeudy, Génération.s; Eva Joly, députée européenne EELV; Samuel Juhel, Président du REFEDD; Jean-François Julliard, Délégué général de Greenpeace France;

Stéphen Kerckhove, Délégué général d’Agir pour l’environnement;

Annie Lahmer, conseillère régionale EELV; Jean-Charles Lallemand, secrétaire général du PG; Aurore Lalucq, porte-parole de Génération.s; Philippe Lamberts, président du groupe Verts – ALE au Parlement Européen; Frédéric Lamblin, directeur d’une association agricole et environnementale; Mathilde Larrere, historienne; Sarah Legrain, Secrétaire nationale aux relations extérieures du PG; René Louail, paysan; Benjamin Lucas, Génération.s; Roxane Lundy, Génération.s; Alexandra Lutz, présidente de CliMates;

Sébastien Mabile, avocat; Noel Mamère, journaliste et militant écologiste; Dominique Méda, sociologue et philosophe; Jean-Luc Mélenchon, président du Groupe LFI à l’Assemblée nationale; Guillaume Meurice, humoriste; Benoit Monange, directeur de la Fondation de l’Ecologie Politique; Claire Monod, co-coordinatrice Génération.s; Corinne Morel-Darleux, conseillère régionale AURA LFI; Cécile Muret, secrétaire Nationale de la Confédération Paysanne;

Franck Nicolon, conseiller régional EELV Pays-de-Loire;

Jon Palais, ANV-Cop 21; Mathilde Panot, députée du groupe LFI; Corine Pelluchon, philosophe, professeur à l’Université Paris-Est-Marne-La-Vallée;

Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération Paysanne; Eric Piolle, maire EELV de Grenoble; Emmanuel Poilane, directeur de France Liberté; Thomas Porcher, économiste; Loïc Prud’homme, député du groupe LFI;

François Ralle Andreoli, conseiller consulaire; Sandra Regol, porte-parole EELV; Michèle Rivasi, députée européenne EELV; Marie-Monique Robin, journaliste d’investigation et réalisatrice; Barbara Romagnan, militante écologiste et féministe; Clément Rossignol Puech, maire de Bègles;

Laetitia Sanchez, conseillère régionale EELV de Normandie; Olivier de Schutter, ancien rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation de l’ONU et Président de IPES Food; Arnaud Schwartz, membre du CES européen; Pierre Serne, conseiller régional EELV; Danielle Simonet, coordinatrice du PG;

Claude Taleb, conseil Régional écologiste de Normandie; Laura Slimani, Génération.s;

Annie Thebaud-Mony, association Henri Pezerat; Nicolas Thierry, vice-président du Conseil Régional Nouvelle Aquitaine, EELV; Marie Toussaint, présidente de Notre affaire à tous;

François Veillerette, militant écologiste; Véronique Vinet, conseillère régionale EELV d’Occitanie; Vincent Verzat, youtubeur; Denis Vicherat, directeur des éditions Utopia; Patrick Viveret, philosophe…

 


  • 0
Etape de Lyon - Tour Alternatiba 2018

Une soirée festive pour le climat

Tags : 

Jeudi 15 mars dernier, l’Alternatibar – Maison des Alternatives a accueilli la première soirée consacrée au Tour Alternatiba 2018 ! Près de 60 personnes étaient présentes à l’occasion de la soirée de présentation du Tour et surtout de son passage à Lyon le 26 Août prochain.

présentation tour alternatiba 2018 Lyon
Aux petits soins de l’équipe organisatrice de l’étape lyonnaise, nous avons passé un bon moment : rencontres avec les nouvel.le.s arrivé.e.s, échanges militants, concert de Mister Lucio & Guss, dégustation de crêpe, soupe et vin chaud.

Tour Alternatiba 2018 - préparation Lyon
Une première soirée militante et festive
C’est Pierrot, engagé dans Alternatiba Rhône depuis septembre qui a inauguré la soirée avec sa première conférence gesticulée : une histoire des faucheurs de chaises, où humour et pédagogie sont venus raviver notre envie de nous engager.
Camille a ensuite raconté l’histoire du collectif Alternatiba et du tour à vélo 2015, avec la vidéo de l’étape lyonnaise de 2015 à l’appui.
Puis Lise, membre de l’équipe de l’organisation de l’étape lyonnaise a présenté l’avancée des préparations et les différentes commissions déjà au travail (logistique, programmation militante, programmation artistique, communication, financement…)
La soirée c’est terminée en musique avec le concert des infatigables et généreux Mister Lucio & Gus.

Le Tour à vélo 2018
Co-organisé par Alternatiba, Les Amis de la Terre et ANV COP21, le Tour 2018 c’est 5 800 km à vélo et plus de 200 étapes sur toute la France, du 9 juin au 6 octobre. Son passage permettra de mettre en lumière les alternatives locales et les résistances au changement climatique, pour rappeler qu’un autre monde est possible : plus juste, plus solidaire, plus équitable.

Devenir Bénévole - Tour alternatiba 2018 LyonRejoins l’équipe lyonnaise !
Faisons du 26 août un grand événement militant, festif et engageant à l’image de la ville et de ses habitant.e.s et porteur de changement ! Tu es intéressé.e et souhaite rejoindre l’équipe ? Nous nous réunissons un lundi sur deux de 20h à 22h à l’Alternatibar, 126 Montée de la Grande Côte. La prochaine réunion est le 26 mars. De nombreuses informations sont également disponibles ici ou sur la page facebook d’Alternatiba Rhône.

 

Un grand merci à Juliette Treillet pour les photos de la soirée.


  • 0
action bayer monsanto samedi 3 mars

Action samedi 3 mars : contre la fusion entre Bayer et Monsanto ! 💥

Tags : 

Action : contre la fusion entre Bayer et Monsanto !

Ce samedi 3 mars, pour exprimer notre opposition à la fusion entre Bayer et Monsanto nous passerons à l’action ! Nous vous donnons rendez-vous à 10h30 dans le square à l’extérieur de la station de métro Gorge de Loup à Lyon.

Bayer tente de racheter la firme américaine Monsanto

La Commission européenne (CE) s’interroge sur la l’impact de cette fusion vis-à-vis du respect de la loi du marché / de libre concurrence car la fusion des 2 firmes conduirait à une situation de monopole. (30% du marché mondial des semences & 24% des pesticides)

La Commission possède un pouvoir de veto (au delà de toute transaction supérieure à 5 milliards d’euros : ici, c’est 60 Milliards d’€) afin de valider ou non cette fusion. Le vote initialement prévu fin 2017 a été repoussé au Lundi 12 mars.

C’est pourquoi

« nous proposons aux citoyen·nes de passer de l’indignation à l’action »
en participant à une action public de désobéissance civile non-violente, afin de mettre Bayer et ses employé·es face à cette problématique de santé publique et économique.
En effet, nous ne pouvons accepter que deux mastodontes de l’industrie des semences et des pesticides fusionnent et forment une seule et même entité.

Un die-in pour dénoncer la mise en danger des êtres vivants

Nous allons réaliser un die-in (personnes allongées et immobiles durant quelques minutes) devant le siège social de Bayer dans le quartier de Lyon 9ème.

Nous vous invitons à venir déguisé·es en animaux, fruits et légumes, ou simplement en Humains victimes des pesticides dont Bayer et Monsanto sont les promoteurs.

À la suite de cette chorégraphie, des prises de paroles de divers collectifs et citoyen·nes (naturalistes, paysan·nes, représentant·es associatifs, élu·es …) auront lieu.

Cette action, a pour but de sensibiliser les citoyen·nes sur la dangerosité du glyphosate, produit phare de Monsanto, et de convaincre l’Union Européenne que cette fusion n’est pas le bon choix pour ses citoyen.nes.

Notre action est publique et vous pouvez relayer notre appel via l’événement sur facebook et twitter, et signer la pétition suivante.

RDV
SAMEDI 3 MARS
toutes et tous déguisé·es
à 10h30
station de métro Gorge de Loup – Lyon

En quelques chiffres :

– 200 000 morts / an en France à cause de pesticides
– 68 000 tonnes de pesticides vendus en 2016 en France
– 60 milliards d’€ c’est le coût de rachat de Monsanto par Bayer
– En 2016 & 2017, le ministère de l’agriculture a autorisé la mise sur le marché de 50 nouveaux produits dits CMR (Cancérigènes Mutagènes Reprotoxiques).

 


  • 0

(G)RAAaaa… Tu l’entends le rugissement ?

37 personnes de 6 territoires différents se sont réunies le week-end des 17&18 février 2018 pour le lancement de la Coordo RAA (Coordination Rhône-Alpes-Auvergne Alternatiba ANV-COP21) !

Sur la commune de Mornant (69), à tout juste 3 km du tracé de l’A45, s’est tenu le premier week-end de travail de la Coordo RAA. Accueilli dans une ferme typique des Monts du Lyonnais, ce premier temps d’échanges a engendré une énergie de dingue. “C’était un vrai temps fort pour moi” commente Betty d’Alternatiba 63.

run 1

run 2

Renforcer les liens sur le territoire, travailler à des problématiques communes à l’échelle régionale, se donner un horizon pour 2018, année charnière climat, fêter les victoires locales et goûter aux spécialités : défi relevé pour ce premier rendez-vous.

Enrichi.e.s des interventions du Réseau Action Climat, du Collectif Eau Bien Commun AURA, des opposants contre le projet d’autoroute A45, de bonnes soirées avec la découverte du nouveau lieu alternatif BarKiPass, les militant.e.s d’Isère, du Puy-de-Dôme, du Rhône, de Savoie, Haute-Savoie et invité.e.s proches comme Léman ont démontré une chose : ça peut rugir grrrrraaaave en Rhône-Alpes-Auvergne !

Continuer de mener de front la mise en place des alternatives concrètes pour lutter contre le réchauffement climatique et les actions de résistance contre les projets inutiles et fausses solutions : on se coordonne, on met un coup de boost et on passe à l’action !

(G)RAAaaa… en 2018, on est chaud pour :
le passage du Tour Alternatiba
se faire entendre sur la Pollution de l’air
se mobiliser sur la Campagne Alternatives Territoriales Alternatiba
accueillir encore plus de monde à l’AlternatiBar MDA de Lyon,
créer d’autres dynamiques locales et lieux alternatifs

Photo GRAAaaa

>>> Rejoins les groupes de Grenoble, du Puy-de-Dôme, du Rhône
contacte directement la Coordo RAA <<<

 


Retour en images complet

Un très grand merci à Dimitri pour les photos


  • 1

Interview – Pourquoi et comment participer au Tour Alternatiba depuis Lyon ?

A quelques jours de la Soirée spéciale TOUR ALTERNATIBA (le 15 mars à l’AlternatiBar), l’équipe communication a interviewé pour vous Pierre et Nathan, bien impliqués dans l’organisation de l’étape lyonnaise du Tour.
Bonne lecture, et RDV le 5 ou le 15/03 pour rencontrer cette belle équipe, et pourquoi pas vous impliquer sur une mission qui vous motive !


 

Pourriez-vous nous présenter rapidement le Tour Alternatiba, et plus précisément le but de cette étape à Lyon?

Le Tour Alternatiba 2018 c’est 5800km et plus de 200 étapes sur toute la France du 9 Juin au 6 octobre. A chaque ville où le tour s’arrêtera, les alternatives locales et les résistances au changement climatique seront mises en lumière, c’est ainsi que tout le monde pourra voir que ces solutions existent au quotidien, près de chez nous. Il sera alors temps de les connecter entre elles et enfin de les faire changer d’échelle afin qu’elles occupent plus de place sur leur territoire. Le Tour 2018 c’est l’outil le plus approprié qu’Alternatiba, ANV COP21 et les Amis de la Terre ont trouvé pour changer le système et relever le défi climatique. Déjà 46 organisations au rayonnement national et international ont signé l’appel et s’engagent à soutenir le Tour 2018.

L’étape de Lyon sera l’occasion de franchir un nouveau cap pour la transition écologique au niveau de notre ville et de notre région. Depuis 2015 et ses deux villages des Alternatives en amont de la COP21 (Givors en Mai, puis Lyon en Octobre), le collectif Alternatiba Rhône a lancé une véritable dynamique en soutien aux alternatives locales. Le dernier projet en date, l’Alternatibar, est devenu une véritable Maison des alternatives, lieu ressource, de réunion ou de soirée pour nombre de collectifs et d’associations, dont Les Colibris, La Gonette, I-Boycott,…

Le passage du Tour 2018 va montrer que les alternatives sont bien réelles, qu’elles sont mises en pratiques tous les jours par des milliers de citoyen-ne-s. Ce 26 Août 2018, nous, citoyen-ne-s des 4 coins de la région Rhône Alpes Auvergne montreront que tout-e-s ensemble, nous sommes une force immense !!

 

>> Quand aura lieu l’étape à Lyon, où, et comment se rend-on sur les lieux?

Le passage à Lyon se fera le Dimanche 26 Août. Pour l’instant, nous pouvons d’ores et déjà annoncer qu’un événement à la hauteur de la lutte contre le réchauffement climatique commence à s’organiser et que nous avons besoin de toutes les forces vives pour gagner ce défi ! Pour mettre l’eau à la bouche, on peut vous annoncer qu’un événement aura lieu dans un espace connu du centre ville, le lieu est encore à déterminer et qu’une déambulation cycliste, appelée aussi vélorution, accompagnera les cyclistes du Tour 2018 pour les 5 derniers kilomètres de leur étape entre Heyrieux et Lyon.

 

>> Quel format d’événement proposez-vous? (animation, débats, ateliers?)

L’événement sera composé de nombreuses facettes et s’organisera en plusieurs temps. Une programmation militante avec la présentation de porteurs d’alternatives, des luttes locales et des moyens d’actions sous différents formats (conférences, débats, activités, …), ainsi qu’une programmation festive où de nombreux artistes seront missionnés pour faire de cet événement un moment convivial. Tout reste encore à définir, l’équipe d’organisation est en pleine émulation, les idées fusent, la machine est en marche. Il n’en reste pas moins que l’événement, bien qu’organisé par Alternatiba, se doit d’être à l’image de la dynamique locale. Pour l’instant, nous sommes une poignée et nous avons besoin que tous les collectifs, associations, enfants, femmes, hommes…nous rejoignent pour que l’étape lyonnaise du Tour 2018 soit à l’image de Lyon, de ses habitants et de ses alternatives.

 

>>Est-il possible de participer à l’étape en vélo, et si oui, comment?

Pour participer à vélo à l’étape de Lyon, plusieurs possibilités. Vous souhaitez vous investir dans le Tour Alternatiba, cliquez sur ce lien pour vous inscrire en tant que cycliste du Tour 2018, si vous êtes sélectionné-e-s, vous aurez alors la chance de participer à cette grande aventure, de vous former par la pratique à la logistique, la communication,… Deuxième possibilité, vous souhaitez seulement vivre l’aventure du Tour 2018 tout en gardant votre autonomie, renseignez vous sur le tracé du Tour sur ce site et composez vous même votre itinéraire. Vous pourrez alors faire route avec le Tour, cependant vous devrez être parfaitement autonome en mécanique, ressources, sommeil,… Enfin, si votre souhait est d’accueillir les cyclistes du Tour lors de leur arrivée à Lyon, vous n’aurez qu’à rejoindre le départ de la vélorution qui sera organisé pour l’occasion… Plus d’informations à venir !

 

>> En tant que bénévole, pourquoi m’engager dans ce tour?

Nombreuses sont les raisons de s’investir dans cette magnifique expérience. En voici quelques-unes mais vous en découvrirez bien d’autre par vous-mêmes ! La première raison, celle qui paraît la plus essentielle, est d’agir pour notre avenir à tous en participant à la lutte contre le changement climatique.
D’autre part l’expérience humaine du bénévolat est par nature extrêmement motivante, elle est vectrice d’un sentiment d’accomplissement très fort notamment lorsqu’il s’agit de la cause climatique.
Suivant les degrés d’implication la liberté d’entreprendre en bénéficiant d’un soutien méthodologique, de communication et de l’expérience d’un collectif permet de gagner en compétences, de découvrir de nouveaux outils, de nouvelles manières de communiquer, de prendre des décisions communes, …
Et enfin, c’est ici que l’on rencontre les acteurs du changement, les gens qui se bougent et ça … ça motive !

 

>> De quelle manière puis-je m’engager durant l’étape sur Lyon (cuisine, hébergement, organisation…)?

En amont, en aval, financièrement, à distance,…les manières d’être acteur de l’étape de Lyon sont multiples. Etant encore au début de l’organisation de l’étape, tout reste à faire, cela signifie que si vous avez quelques heures disponibles dans votre emploi du temps, vous pouvez vous mettre en contact avec nous en écrivant à cette adresse : pierre.goinvic@gmail.com pour avoir plus d’informations.
Nous n’en sommes pas encore là, mais le Jour J, nous ferons également appel aux compétences de chacun-e pour faire de cette étape une formidable tremplin pour le développement des résistances et alternatives au réchauffement climatique. Un autre moyen très simple de nous aider si vous n’avez pas le temps est de faire tourner un maximum les infos via Facebook : liker, commenter, partager… et inviter vos ami-e-s aux soirées proposées (voir page Facebook Alternatiba Rhône et AlternatiBar).

 

>> Combien de temps dois-je consacrer à la préparation de l’étape (avant, pendant, après) ?

Vous vous investissez dans le projet à hauteur de vos envies et de votre temps disponible. Toute l’équipe est composée de bénévoles dont l’emploi du temps est également très variable. Nous avons pour l’instant adopté le rythme de 2 réunions par mois (les lundis).
Ces réunions durent 2h, pas une minute de plus ni de moins, le but étant de permettre au plus grand nombre de s’investir et de savoir à quelle heure il/elle rentrera chez lui. Quoi qu’il en soit vous êtes libre de vous engager comme bon vous semble.
Attention non plus de ne pas vous surcharger pour garder l’esprit clair !


>> Existe-t-il une plateforme qui recense les informations (réunions, documents, communication…) ?

Pour cela je vous conseille de consulter le site internet du Tour 2018 pour avoir les informations générales.
En ce qui concerne l’avancement au niveau local, des réunions ouvertes sont organisées le lundi toutes les 2 semaines entre 20h & 22h à
l’Alternatibar 126 Montée de la Grande côteProchaine réunion le 05/03.
Et pour celles et ceux qui découvre le projet, nous proposons une Soirée spéciale Tour Alternatiba le 15 mars : l’occasion de poser toutes vos questions !
Vous retrouverez tous les Rdv à venir sur la page Facebook d’
Alternatiba Rhône ainsi que sur celle de la Maison des Alternatives – Alternatibar où de nombreuses activités en lien avec le Tour ont lieu chaque semaine.

>> Merci à vous, Pierre et Nathan ! RDV le 15 mars donc !

 

 


  • 0

RAA… c’est parti ! Go pour le groupe Rhône-Alpes-Auvergne

Nouvelle année et renforcement de dynamique : la Coordination régionale Alternatiba/ANV-COP21 Rhône-Alpes-Auvergne (RAA) se lance avec un premier week-end de travail les 17 & 18 février 2018.


Accueil chaleureux prévu à Mornant dans le Rhône (69) à base de produits de toute la grande région : dégustation de Chartreuse, Génépi, Reblochon, Côte du Rhône, saucisson lyonnais, produits locaux préservés du tracé de l’A45… Il n’en faudra pas moins pour faire fuser les idées sur ces deux jours d’échanges autour des groupes locaux Rhône, Clermont-Ferrand, Grenoble et de dynamiques en Savoie, Haute-Savoie, Ardèche et Drôme. Les forces locales Alternatiba, ANV-COP21 et Amis de la Terre ont bien dans l’idée de s’adjoindre pour continuer de mailler le territoire, construire la résistance et faire avancer ensemble la transition en cette année 2018 charnière pour le climat.

 

P1033205a1er Apéro régional au Camp Climat Maury (66) – Août 2017


L’idée émerge depuis déjà quelques mois
de se renforcer localement, de gagner en capacité et en force de frappe. La volonté est forte de partager les ressources, les expériences, les acquis entre groupes qui existent pour certains depuis déjà 3 ans – plusieurs Villages des Alternatives, Tours Vélos locaux, et actions de résistance à leur actif – et d’autres en renforcement ou en création. 

Faire émerger de nouvelles dynamiques en s’épaulant , échanger et s’accompagner sur la création de lieux alternatifs comme l’AlternatiBar Maison des Alternatives de Lyon , se renforcer pour les étapes du grand projet Tour Alternatiba 2018, avancer ensemble dans le cadre de la campagne Alternatives territoriales , multiplier les parcours de formations , faire campagnes et actions communes autour de problématiques régionales – A45, Lyon-Turin, pollution de l’air etc. – les groupes sont chauds pour 2018 !

Réuni·e·s pour la première fois à une cinquantaine en août dernier pendant le Camp Climat Maury 2017, la Coordo RAA avance donc d’un premier grand pas avec ce week-end de travail rhodanien des 17&18 février 2018. On en reparle très vite !


  • 0

Nouveau : un Menu #Miam bio et local chaque soir à l’AlternatiBar !

Depuis la mi-janvier 2018, l’AlternatiBar vous propose des repas chauds, bios, locaux et végétariens !

Une cuisine alternative et inspirante, à découvrir chaque soir, du mercredi au samedi.

Et bonne nouvelle, ce menu #Miam aussi bon pour le climat que pour nos papilles !
Manger local et végétarien constitue en effet une alternative majeure pour réduire fortement  son empreinte carbone.

En voilà une bonne raison pour tester chaque semaine un nouveau plat, sans oublier le dessert 😉
Le plus dur sera de choisir…

 

Mais qui cuisine ces délices ?

Passionnées de cuisine, Margaux et Florence nous font profiter de leur talent à tour de rôle, une semaine sur deux.

La première a fondé le “Gomarz bistrot ambulant” et livrait déjà plusieurs lieux alternatifs lyonnais ; la seconde fait partie du collectif « Les Savoureux Compagnons », également basé à Lyon.


* Margaux Heyndrickx – “GOMARZ Bistrot ambulant”

Présentation à venir.
En attendant, n’hésitez pas à faire un tour
sur sa Page Facebook  et son Instagram : @gomarzmiam


* Florence Gonzalez

Sa philosophie : si la grisaille est à l’extérieur, les couleurs peuvent être dans votre assiette !

Sa préférence va ainsi aux produits frais, aux légumes de saison, aux produits cultivés localement par des petits ou moyens producteurs, et aux cultures bio car elles protègent nos écosystèmes.

La cuisine est pour Florence un lieu de créativité : si elle s’inspire toujours d’une recette précise, c’est pour mieux la détourner en y intégrant ce qui la tente au marché du coin.
Elle aime aussi prendre le temps de redécouvrir l’infinie richesse des légumes, notamment ceux de la “morte saison” : les variétés de courges, de choux, les légumes racines… avec l’envie de les partager !

En reconversion culinaire depuis quelques mois, Florence a rejoint le collectif lyonnais « Les Savoureux Compagnons », ces cuisiniers nomades et inspirés qui cuisinent ensemble, notamment aux Halles de la Martinière et à la MJC de Montplaisir.

Contact : flogonza (at) club-internet.fr


  • 0

Cette semaine à l’AlternatiBar 23-27 janvier

Chouette PROGRAMME cette semaine !

#Vélo #Voyage #Jeux #Spectacle
** Mardi : TOUR Alternatiba 2018 – Réunion ouverte à tou.te.s
https://www.facebook.com/events/318582065316931/

** Mercredi : Soirée JEUX – En mode détentehttps://www.facebook.com/events/396002100838808/

** Jeudi : Récit de VOYAGE & écologie avec On The Green Road https://www.facebook.com/events/158658978093332/

Et FORMATION Bar : https://www.facebook.com/events/551773085177207/

** Vendredi : THEATRE Cie La Luba https://www.facebook.com/events/471428819918264/

** Samedi : CONCERT des Seb’s sisters https://www.facebook.com/events/1897196690590810/

 

NOUVEAU ! Repas chauds, végétariens et bios au Menu chaque soir, du mercredi au samedi

#Miam 

 


  • 0

CINEMA l Réserver sa place pour Irrintzina au Comoedia le 15 janvier 2018 !

“Irrintzina – le Cri de la Génération Climat”
au Cinéma COMOEDIA le 15 janvier à 20h !

 #LaGénérationClimatSeLève

Réservation conseillée, nombre de places limité :
https://www.cinema-comoedia.com/reserver/F223084/

>>  VOIR LA BANDE ANNONCE <<

avis-presse-irrintzina

Le film d’une génération qui ne se résigne pas, qui crée et invente un avenir désirable où bataille écologiste et sociale rime avec plaisir et joie d’être ensemble. Soutenu par près de 1250 contributeurs, avec la participation d’une vingtaine de techniciens à travers toute la France !

Face au sentiment d’impuissance que provoque l’extrême gravité du dérèglement climatique, quelques militants de l’organisation basque Bizi ! font un pari fou : construire en quelques années une mobilisation sans précédent en vue de la COP21 et lancer un grand mouvement non-violent pour le climat : Alternatiba.
De Bayonne à Paris, sur des vélos multiplaces, coup de pédale après coup de pédale, en multipliant les villages des alternatives, de petites victoires en grandes mobilisations contre les multinationales des énergies fossiles et les banques qui les soutiennent, le film raconte les étapes de cette mobilisation.
Irrintzina, c’est un cri d’alarme sur l’effondrement de notre monde mais c’est aussi un cri de joie poussé par des milliers de militants déterminés qui ont réalisé que si, ensemble, ils ne faisaient rien, personne ne le ferait à leur place.

 

>> FLASHBACK : VIDEO souvenir de l’exceptionnelle soirée “avant-première” du 15/09 au cinéma Les Alizés !  <<

Avec Irrintzina-le-filmAlternatiba Rhône et ANV Action non-violente COP21


  • 0

Programme Janvier 2018

Tags : 

26112486_789265967943829_1961061110533562984_n

 

>> Plus de détails sur l’agenda d’Alternatiba Rhône

>> Retrouvez tous les événements sur la page Facebook de l’AlternatiBar. A partager avec vos ami.e.s !