Inauguration de la cuisine de l’AlternatiBar MDA

  • 0

Inauguration de la cuisine de l’AlternatiBar MDA

Samedi 1er février 2020, Alternatiba/ANV Rhône a inauguré, après quelques mois de travaux et d’organisation, la cuisine de l’AlternatiBar Maison des Alternatives (MDA) de Lyon.

Lancement 

La possibilité de cuisiner dans notre lieu et de créer une mobilisation autour de l’alimentation a été identifiée et actée lors de notre week-end réflexion de juillet 2019. L’été 2019 a permis de réaliser une grande réhabilitation de la salle du fond de l’AlternatiBar MDA pour accueillir une cuisine et une salle de travail. Nous avons notamment repeint l’ensemble des murs, poser du carrelage et installer un évier. Puis de septembre à décembre 2019, nous avons terminé l’équipement de la cuisine avec la construction de plans de travail, la récupération de matériel, l’organisation des étagères …

En janvier 2020, la cuisine était enfin prête pour une utilisation plus intensive.

Une cuisine politique 

Le collectif Alternatiba/ANV Rhône fait le constat que l’alimentation est un point commun à l’ensemble du vivant et donc un moyen de communiquer et diffuser des idées particulièrement intéressant. Si elle est un point commun, l’alimentation est aussi l’occasion de recréer du commun ! Pour répondre à l’urgence climatique et sociale, nous devons lutter contre l’individualisation de la société : le chacun pour soi. Par l’alimentation nous pouvons recréer des espaces de partages, de réappropriation et donc d’expression politique !

Le système alimentaire actuel majoritaire provoque de grands dégâts humains et environnementaux, de nombreuses alternatives sont à créer et proposer et cette cuisine travaillera très concrètement ces alternatives, notamment autour du végétarisme et véganisme.

Enfin, la réappropriation de la nourriture permet d’aborder la notion de résilience alimentaire par le partage de savoirs et la gestion des ressources. C’est pourquoi le collectif a inauguré la cuisine avec Pascal, compagnon, en charge du projet “de la terre à l’assiette” au village Emmaüs Lescar Pau. En effet le village travaille à une résilience concrète par le développement de leur propre élevage, maraîchage, boulangerie, restaurant, épicerie, sans oublier la dimension régénératrice que peut apporter l’alimentation. Nous avons pu renforcer, lors de cette journée, nos liens avec le village Emmaüs Lescar Pau qui fait parti de notre réseaux de lieux partenaires au même titre que La Base à Paris ou le Barkipass (Sainte-Catherine, Rhône).

Par ce pôle cuisine, Alternatiba/ANV Rhône souhaite participer concrètement à une alimentation alternative mais aussi mieux comprendre le fonctionnement du système en place et comment le bousculer ! Ainsi, samedi 1er février nous avons réalisé une table ronde en présence des amis de la confédération paysanne et du village Emmaüs Lescar Pau pour explorer notre utopie alimentaire.

 

S’organiser

Afin d’organiser notre réflexion et la suite du pôle cuisine, nous identifions différents axes d’action :

  • La récupération
  • La transformation
  • La distribution

La récupération en milieu urbain représente l’équivalent de la production. Actuellement un tiers de notre nourriture est jetée sur l’ensemble du processus, nous devons apprendre à mieux gérer nos ressources afin de limiter notre impact sur la planète ! Notre pôle cuisine s’appuiera sur la récupération issue de différents gisements/ressources : marchés, poubelles mais aussi magasins. Par exemple, nous sommes partenaires de l’association Les Eco-Charlie, qui fait des récupérations dans différents magasins bio de Lyon pour les redistribuer ensuite, nous tenons aussi une AMAP à l’AlternatiBar MDA qui a parfois quelques paniers en trop !

Ensuite, la transformation est l’occasion de travailler sur des procédés de cuisine qui limite l’apport animal mais aussi la quantité d’eau, la limitation des déchets ou les techniques de conservation.

Enfin, la distribution offre de grandes possibilités en fonction des objectifs qu’on se fixe et influence la manière d’utiliser la récupération ou la transformation. En effet, nous ne pouvons pas travailler les aliments de la même manière, cela dépend du repas prévu : pour une réunion de militant.e.s, pour des bénévoles du bar, pour réaliser une maraude ou pour faire de la vente.

 

Si l’ensemble de ce programme est très prometteur, nous souhaitons avancer dans la construction de cette alternative en embarquant autant de monde que possible, donc l’ensemble des axes est soumis à évolution et surtout à réalisation en fonction des énergies présentes et de personnes souhaitant être référentes !

Pour s’inscrire, il suffit de répondre à ce formulaire : https://forms.gle/WqyYWAM9x7KyQjYv5