Alerte pollution de l’air : Cordon sanitaire autour de l’école Michel Servet

  • 0

Alerte pollution de l’air : Cordon sanitaire autour de l’école Michel Servet

Lyon, Mardi 21 janvier 2020

Ce mardi 21 janvier, à l’heure de l’entrée en classes, Alternatiba ANV Rhône entoure l’école Michel Servet d’un cordon sanitaire et lance à deux mois des élections municipales une grande séquence de mobilisation pour interpeller les candidats sur la pollution de l’air et rappeler l’urgence de repenser les mobilités sur la métropole de Lyon.

A 8h30 ce matin, comme dans plusieurs villes de France dans le cadre de la campagne Alternatives Territoriales portée par Alternatiba, ANV-COP21 et le Réseau Action Climat, 23 membres d’Alternatiba/ANV Rhône ont entouré l’école Michel Servet (Lyon 1) d’un cordon sanitaire. Pendant 20 minutes, des masques ont été distribués aux enfants et flyers remis aux passants et parents d’élèves mettant en avant une mobilité douce et un air plus respirable. L’école Michel Servet, située aux abords du Tunnel de la Croix-Rousse et d’un important trafic routier est en effet dans une zone extrêmement polluée de la ville de Lyon, mettant clairement et depuis longtemps en danger les enfants.

Alors que le secteur du transport est le premier émetteur de gaz à effet de serre en France avec 31% des émissions, plus de la moitié de ces émissions sont dues à la voiture individuelle. Enjeu climatique central, les transports sont aussi responsables de la pollution de l’air, véritable problème de santé publique, en particulier pour le public vulnérable que constitue les enfants.


Quel est l’impact de la pollution de l’air sur la Métropole Lyonnaise ?

La pollution de l’air est responsable de 48 000 décès prématurés par an en France. Pour la Métropole de Lyon le coût humain et financier s’élève à 536 décès par an et 1 200 euros par habitant. 93% de la Métropole est exposée à des concentrations annuelles qui dépassent les normes de l’organisation mondiale de la santé pour les particules fine. Les seuils pour les autres polluants comme le dioxyde d’azote et l’ozone ne sont pas non plus respectés. Cette situation est illégale, comme l’a rappelé la justice européenne le 24 octobre 2019 en condamnant la France pour non respect des normes européennes de qualité de l’air, et ce depuis 2010 de manière systématique et répétée dans plusieurs villes ciblées, dont Lyon.

Que font nos élus ?

“Alors que nous savons que la première source de pollution de l’air sont les transports routiers, que font nos élus ? Pas assez, de toute évidence : une Zone à Faible Émission sans ambition, pas de garantie de la poursuite des expériences piétonnes, et certains portent toujours le projet autoroutier de l’Anneau des Sciences qui impactera une dizaine d’école implémentées à côté des échangeurs…” rappelle Maxime Forest porte-parole Alternatiba ANV Rhône.

Les revendications

Pour répondre à ce risque sanitaire et à la crise climatique, il est aujourd’hui urgent de sortir du modèle actuel centré sur la voiture, et de repenser en profondeur notre rapport à la mobilité. Pour cela il est nécessaire de :
– Abandonner définitivement le grand projet inutile de bouclage périphérique ouest (Anneau des Sciences) qui constitue un gouffre financier et une absurdité écologique
– Réviser de la Zone à Faible Émission votée en 2019 en incluant les véhicules particuliers, les poids lourds et les utilitaires pour fixer un cap de sortie des véhicules polluants en priorisant les véhicules diesel d’ici 2025 puis les véhicules essences d’ici 2028
– Maintenir l’expérimentation d’une journée sans voiture par mois dans le centre de Lyon et étendre la piétonnisation aux autres centres-villes de la métropole
– Mise en place du grand plan vélo “Une métropole cyclable pour toutes et tous” proposé par les associations lyonnaises

Prochains rendez-vous à Lyon

Cette action lance une séquence de mobilisation climat portée par une dizaine d’organisations et collectifs lyonnais jusqu’aux élections municipales. Les candidats sont tous appelés à se saisir de l’enjeu crucial de la mobilité et de la pollution de l’air dans un contexte de danger sanitaire avéré et d’urgence climatique.
– Mardi 21 janvier au soir : les parents d’élèves sont conviés à une réunion publique de mobilisation “Parents : Agissez contre la Pollution de l’air” organisée par Greenpeace Lyon
– Jeudi 23 janvier : publication d’un dossier d’analyse des impacts et des alternatives à l’Anneau des Sciences réalisé par Alternatiba ANV Rhône
– Jeudi 13 février : Conférence sur l’Anneau des Sciences dans l’Ouest Lyonnais par les collectifs membres d’ADS Non Merci
Une série d’actions à venir sur la pollution de l’air et l’Anneau des Sciences jusqu’aux élections

Une mobilisation nationale

De nombreuses agglomérations sont dans le rouge selon le classement des 12 agglomérations de France sur les transports publié ce 11 décembre par le Réseau Action Climat, Greenpeace et UNICEF. Avec le soutien d’Alternatiba et ANV-COP21, de multiples mobilisations ont été organisées partout en France ce mardi 21 janvier pour promouvoir les mobilités alternatives et diminuer la place des véhicules polluants.