BLOCK FRIDAY : L’heure n’est plus à la mise en place de nouveaux entrepôts

  • 0

BLOCK FRIDAY : L’heure n’est plus à la mise en place de nouveaux entrepôts

Lyon, le 29 novembre 2019 [18h00]

Nous dénonçons fermement la violence dont ont fait preuve les forces de l’ordre pendant les délogeages des deux points de blocage, gazage, strangulation, coups.
Contusions et hématomes pour strangulation et coups de matraque ont été attestés cet après-midi par un médecin pour l’un de nos militant·es. La détermination des activistes agissant à visage découvert, dans la détermination et la non-violence est restée sans faille devant le déploiement de cette force pour protéger les intérêts de la multinationale.

Nous saluons la résistance des militant·es lyonnais·es, dont beaucoup passaient pour la première fois à l’action et remercions toutes celles et tous ceux mobilisé·es sur ce #BlockFriday

L’album photo complet

Lyon, le 29 novembre 2019 [11h00]

Délogeage plus que musclé par les forces de l’ordre des deux points d’entrée de la plateforme logistique Amazon de Saint-Priest (69) proche Lyon après 3h30 de blocage.

La détermination des militant·es est restée sans faille devant le déploiement de force pour protéger les intérêts de la multinationale.

Communiqué

Lyon, le 29 novembre 2019 [8h00]

Aujourd’hui, le black friday est annulé pour Amazon. Plus de 200 militants d’ATTAC Rhône-Alpes, Youth For Climate Lyon, Extinction Rebellion Lyon, ANV-COP21 Rhône, ANV-COP21 Bourg-en-Bresse, Greenpeace Lyon et I-Buycott ont décidé de mener une opération de blocage de l’entrepôt Amazon de St Priest pour perturber l’activité économique de l’entreprise, alerter l’opinion publique sur l’impunité sociale, climatique, environnementale et fiscale d’Amazon et envoyer un message fort à nos députés en exigeant l’intégration de mesures ambitieuses comme l’amendement des Amis de la Terre*3 au projet de Loi économie circulaire qui auait pu être voté le 9 et 16 Décembre à l’Assemblée Nationale.

Amazon prévoit la construction d’un nouvel entrepôt de 160000m² près de l’aéroport Lyon Saint Exupéry afin de poursuivre sa progression foudroyante en France. Le tribunal administratif de Lyon est allé récemment à l’encontre du rapporteur public qui prévoyait d’annuler le permis de construire suite aux plaintes déposées par deux associations riveraines.

La construction de cette nouvelle plateforme logistique est un nouveau recul pour la transition écologique et sociale. Amazon ne se cache pas de miser sur le trafic aérien pour livrer toujours plus vite alors qu’on connaît les ravages écologiques de ce secteur. Amazon se justifie et avance la création d’emplois alors que l’on sait d’après une étude de 2015 aux États-Unis, que pour 1 emploi créé (au total 145800 emplois salariés à plein temps, temps partiel et intérimaires) par Amazon, 2 emplois sont détruits (294 574 emplois dans les magasins traditionnels).*1

Amazon ne respecte pas le droit du travail et n’applique pas la convention collective du commerce et de la distribution. Amazon pratique une évasion fiscale massive qui lui permet, selon nos estimations, de dissimuler 58% de son chiffre d’affaires réalisé en France.*2

Un amendement a été déposé à l’assemblée nationale pour arrêter la construction de nouveaux entrepôts et zones commerciales par des députés de tous bords politiques. Dans le cadre de la loi économie circulaire votée prochainement, l’assemblée nationale aurait le pouvoir de stopper leur construction d’ici l’année prochaine et nous exigeons qu’ils le votent.*3

Co-signataires : ATTAC Rhône-Alpes, Extinction Rebellion Lyon, ANV-COP21 Rhône, Youth for Climate Lyon, ANV-COP21 Bourg-en-Bresse, Greenpeace Lyon et I-Buycott

Notes :

*1 : www.syndicat-librairie.fr/images/documents/ilsr_amazonreport_fr_bd.pdf (p39), traduction du rapport de l’Institute for local self reliance https://ilsr.org/amazon-stranglehold/

*2 : https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/nouveau-rapport-impunite-fiscale-sociale-et-environnementale-immersion-dans-le

*3 : Amendement des AT