L’Appel de Lyon 19.12.2019 #DecrochonsMacron

  • 0

L’Appel de Lyon 19.12.2019 #DecrochonsMacron

Après la relaxe historique, les deux Décrocheurs lyonnais sont à nouveau convoqués devant la justice. Rendez-vous le 19 décembre à 12h sur les marches de la Cour d’Appel.

► Le lundi 2 septembre dernier, Fanny et Pierre, deux Décrocheurs lyonnais ont été jugés pour “vol en réunion”. Ce fut l’un des 21 procès de la campagne de désobéissance civile de décrochages de portraits présidentiels dans les mairies de France, lancée en février dernier par ANV Action non-violente COP21. Le but : dénoncer l’irresponsabilité et l’inaction climatique et sociale d’Emmanuel Macron et du gouvernement.

► La relaxe
Le 16 septembre 2019, le Tribunal de Grande Instance de Lyon relaxe les deux activistes reconnaissant la légitimité de leur action et l’état de nécessité devant les enjeux climatiques actuels. Une décision historique qui fera la Une à l’international. Le procureur fera appel de cette décision le soir même.

Le jeudi 19 décembre prochain, Fanny et Pierre sont à nouveau convoqué.es devant la justice.

Plus que jamais, nous serons là pour les soutenir.

La campagne Décrochons Macron https://decrochons-macron.fr

L’événement : Rendez-vous à midi devant la Cour d’Appel de Lyon

Participer sur les réseaux sociaux

Participer en tant que bénévole http://bit.ly/2D3ofam

Soutenir financièrement https://decrochons-macron.fr/

** Programmation complète à venir (Animations, Conférence-débat, Formation à l’action directe, Concert)

#LAppelDeLyon #DecrochonsMacron


“Le 16 septembre dernier, Pierre Goinvic et moi avons été relaxé.es au bénéfice de l’état de nécessité, après avoir été pousuivi.es pour vol en réunion, pour avoir décroché le portrait de notre Président dans une mairie de Lyon, afin de dénoncer son inaction climatique.

Le juge a admis ce jour-là que notre gouvernement est aujourd’hui défaillant en matière de politique climatique et emmène la population française vers un danger extrême. Il a également reconnu la légitimité de notre action, en la considérant comme “le substitut nécessaire du dialogue impraticable entre le président de la République et son peuple”.

Une décision historique et très courageuse, une belle victoire, une bonne dose d’énergie et d’espoir et un signal extrêmement fort quant à la prise de conscience de notre société sur l’effort qu’il faut fournir face aux enjeux liés au climat !

C’était sans compter sur le fait que l’Etat lui, en manque énormément de courage… Le procureur a décidé le jour même de faire appel de cette décision !

Nous revoilà à nouveau devant un juge le 19 décembre prochain. Nous avons donc cette fois encore besoin de toi, de vous, de votre énergie, de vos sourires, de vos cris et de votre soutien pour montrer à quel point le message que nous avons voulu délivrer en décrochant ce portrait, celui de l’inaction climatique de notre gouvernement, est entendu, partagé et soutenu. Soyez à nos côtés, on compte sur vous.”

Fanny, le 21 novembre 2019