“Je risque 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende”

  • 0

“Je risque 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende”

Témoignage de Pierre, l’un des deux prévenu.e.s de Lyon #DécrochonsMacron

Bonjour,

Je m’appelle Pierre, j’ai 33 ans.

Le 2 septembre 2019, je serai en procès à Lyon avec Fanny pour avoir décroché le portrait d’Emmanuel Macron de la mairie du 2ème arrondissement.

Pourquoi j’ai décroché ce portrait ?

Je l’ai décroché parce que c’est nécessaire.

Depuis que je suis enfant, j’ai grandi dans l’idée que je dois m’occuper de mon environnement, de mon quartier, de mon lotissement, de mon école, d’une association ou encore de mes proches. L’état doit faire sa part, doit me donner les conditions matérielles nécessaires à ma santé, à mon éducation,…mais moi en tant que citoyen, j’ai aussi ma part à faire, je ne peux pas juste m’occuper de mon confort personnel. Je dois faire des petits pas au quotidien pour rendre le monde qui m’entoure meilleur, plus juste, plus équitable et plus agréable.

Depuis une quinzaine d’années maintenant, j’ai donc donné de mon temps à droite et à gauche : aide aux devoirs auprès d’enfants incarcérés, entraîneur d’une équipe de hand-ball, démontage de scènes de concert au sein d’une association socio-culturelle locale, animateur d’ateliers associatifs de réparation de vélos, réalisation d’un documentaire sur la réparation de vélos à Berlin,… J’en passe !

Et puis, il y a eu cet apéro chez Lauréline et Yannick. C’était en février 2015. Yannick m’a dit : “avec Alternatiba, on est en train d’organiser un tour à vélo pour parler du dérèglement climatique dans plus de 170 territoires et on aurait besoin que quelqu’un nous organise une étape du côté de Bellegarde sur Valserine.” J’ai dit oui. Sans le savoir à ce moment là, ce “oui” allait changer le cours de ma vie au sens propre comme au sens figuré. En quelques semaines, j’ai compris que tout ce que je faisais depuis des années ne pourrait continuer à être qu’à la condition que toutes et tous, collectivement, nous arrivions à enrayer le dérèglement climatique et à faire face à ses conséquences.

Depuis 4 ans, ma vie a été rythmée par cette lutte contre le dérèglement climatique : organisation de village des alternatives, formations à la désobéissance civile non-violente, animation de processus de prise de décision, organisation de marches pour le climat, de chaînes humaines,… Pendant ces 4 dernières années, j’ai mis entre parenthèses ma vie d’avant, j’ai mis de côté des choses que j’aimais faire,… Heureusement, j’ai des ami.e.s qui, malgré le temps passé loin d’elles et eux, ne m’ont jamais lâché ! Merci à vous toutes et tous (vous saurez vous reconnaître) !

Pourquoi j’ai décroché ce portrait ?

J’ai décroché ce portrait parce que je ne veux pas que le monde que l’on va laisser aux adolescent.e.s qui sont sur les bancs des collèges aujourd’hui ressemble aux photos de guerre qu’ils voient dans leur livre d’histoire.

Pourquoi j’ai décroché ce portrait ?

J’ai décroché ce portrait parce que j’ai essayé de passer par tous les moyens légaux à ma disposition en tant que citoyen et que trop peu a changé.

J’ai décroché ce portrait parce qu’aujourd’hui Emmanuel Macron a le pouvoir de nous faire faire des grands pas dans la lutte contre le dérèglement climatique, des pas de géants même. Au lieu de quoi, il méprise la voix de 2,3 millions de personnes signataires de la pétition “L’affaire du siècle”, signe des accords de libre échange comme le CETA, repousse l’interdiction du Glyphosate, déploie une répression policière sans précédent contre des citoyennes aux abois et enfin criminalise des personnes qui luttent au quotidien pour plus de justice sociale et climatique. Le champion de la Terre n’a de champion que le nom et la Terre doit être bien triste de l’avoir comme champion.

J’ai décroché ce portrait dans l’espoir que cette action ne sera qu’une goutte d’eau dans un océan de milliers d’autres actions. Je crois intimement qu’ensemble, de manière organisée, véritablement démocratique et avant tout non-violente, nous pouvons en tant qu’habitantes et habitants de la planète Terre permettre à chacune et chacun de vivre dignement.

Chacune et chacun, à sa manière, peut contribuer à rendre le monde plus juste. Si tu ne sais pas comment faire, voici quelques idées :

Tu peux venir le 2 septembre 2019 à Lyon pour le procès de l’inaction climatique (je serai très heureux de voir ton sourire à la sortie du tribunal)

Tu ne peux pas être là mais tu n’as pas envie de me laisser payer une possible amende tout seul, je t’invite à faire un don en fonction de tes moyens pour financer les suites de la campagne #DecrochonsMacron

Tu peux t’engager au quotidien dans des collectifs locaux de mise en avant des alternatives ou de désobéissance civile pour le climat (si, si, il y en a près de chez toi…et sinon tu peux toujours en créer un)

Ce qui me ferait le plus plaisir serait que tu partages ce post à un maximum de tes amies et amis, au sein de groupes,…