COMMUNIQUE | Une chaîne humaine pour en finir avec la pollution de l’air

  • 0

COMMUNIQUE | Une chaîne humaine pour en finir avec la pollution de l’air

France 3 Rhône-Alpes le 24 janvier 2019

 

Communiqué des organisateurs des Marches lyonnaises pour le climat

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Lyon, le 21 janvier 2019
#LyonClimat

Une chaîne humaine pour en finir avec la pollution de l’air

 

Après trois marches pour le climat, qui ont réuni entre 10 000 et 15 000 personnes, une nouvelle mobilisation est organisée le dimanche 27 janvier, avec un mot d’ordre : “Lyon suffoque ! Tous mobilisés contre la pollution de l’air et pour le climat !”  
Rendez-vous est donné à 14h30 Place des Terreaux pour une grande chaîne humaine sur la presqu’Île et un final place Bellecour.

 

La pollution atmosphérique c’est :

  • la 3ème cause de mortalité en France : 48 000 décès par an
  • à l’échelle de la Métropole de Lyon : 980 morts/an soit plus de 2/jour
  • 6 mois d’espérance de vie en moins pour les grands lyonnais

Sur la métropole, plus de 47.000 personnes sont exposées à des dépassements du seuil réglementaire de Dioxyde d’Azote (NO2) et 1,2 million à des doses de particules fines (PM10) supérieures aux recommandations de l’OMS. Pourtant si le seuil de l’OMS était respecté, plus de 600 décès par an pourraient être évités sur la métropole; un chiffre qui monte à 1.500 si l’air de la Métropole devenait celui des communes françaises les moins polluées.


Le 27 Janvier, les organisateurs des marches pour le climat appellent les habitants de la Métropole de Lyon à se retrouver à 14h30 place des Terreaux. Fidèle à l’esprit non-violent de nos actions, une zone sans voiture dans la presqu’île de Lyon sera symbolisée par une grande chaîne humaine, vivante, joyeuse, déterminée. Les deux bras de la chaîne humaine se rejoindront ensuite place Bellecour pour un happening géant sur le thème de la pollution de l’air.

 

Est-il normal d’en être réduit à condamner des cours de récréation ou à filtrer l’air de gymnases d’écoles trop exposées ? Dès la première mobilisation du 8 septembre 2018, le sujet de la pollution de l’air avait été pointé auprès du Président de la Métropole David Kimelfeld et ainsi que les insuffisances du Plan Oxygène. La proposition de création d’une Zone à Faibles Emissions (ZFE) qui sera soumise au vote des élus de la Métropole de Lyon, le 28 janvier, n’est pas assez ambitieuse et ne répond pas au problème associé de l’urgence climatique.

 

Il devient urgent de planifier une nouvelle manière de se déplacer au sein de la Métropole, ainsi nous demandons à ses élus, comme l’ont fait les organisations : Alternatiba/ANV Rhône, Greenpeace, La Ville à Vélo, le collectif VALVE, le Collectif contre la pollution – Ecole Michel Servet et la Coalition Climat Rhône, de débattre lors du Conseil de Métropole des mesures suivantes :

  1. La planification de sortie des véhicules particuliers dans la ZFE dès 2024 pour le diesel et 2028 pour l’essence
  2. La mise en place d’une journée sans voiture mensuelle pour expérimenter et accompagner la transition vers les mobilités durables
  3. La publication des mesures réalisées dans l’ensemble des écoles de la métropole dans le cadre du décret n°2015-1000

 

Changer nos habitudes de transport est un levier majeur pour réduire à la fois la pollution de l’air et les émissions de gaz à effet de serre. Alors, comme le demande Maxime Forest : « Réclamons à nos élus des prises de positions fortes et ambitieuses pour répondre à l’urgence climatique, sociale et sanitaire ».


Contacts Presse :

Fabien Bagnon – 06 59 12 75 89  
Maxime Forest – 07 60 41 14 68
Sylvine Bouffaron – 06 87 50 65 35

 

L’événement Facebook

Communiqué de Presse – Actions Voeux du 3ème arrondissement et de Saint-Genis-Laval

Lien visuels Evénement