Vendredi 29 novembre: Block Friday contre la surproduction et la surconsommation

  • -

Vendredi 29 novembre: Block Friday contre la surproduction et la surconsommation

Le 29 novembre, des militant.e.s d’ANV COP21, d’Extinction Rebellion Rennes, de Youth For Climate Rennes, de Résistance Ecologique Rennes et des Gilets Jaunes Rennes se sont mobilisé.e.s contre la surproduction et la surconsommation lors de cette journée symbolique du Black Friday.

Comme partout en France, les militant.e.s ont bloqué un haut lieu de la consommation : un centre commercial.

Le centre commercial des Galeries Lafayette à Rennes, les entrepôts à Paris, Lyon et Lille, le centre commercial des Quatre-temps à La Défense, toutes ces enseignes ont été bloquées dans un même but : dénoncer la surproduction assassine dans le contexte d’urgence climatique. 

Alerter le public sur la surconsommation et la surproduction

Les français achètent deux fois plus de vêtements qu’il y a 15 ans, et pourtant ses vêtements durent deux fois moins longtemps. Ils possèdent aussi en moyenne 99 appareils électroniques

Le blocage, commencé à 8h30, s’est terminé par l’intervention des CRS vers 10h30-11h pour se terminer aux alentours d’11h30 toujours dans un cadre d’action de désobéissance civile non violente. Un blocage certes, ça ne va pas faire tomber le système économique actuel. Ça ne va pas arrêter la surproduction de vêtements dans des pays à l’autre bout du monde, dans des conditions terribles. Ça ne va pas arrêter l’exploitation des ressources et des personnes aux 4 coins du globe. Mais nous persistons dans cette démarche d’action de désobéissance civile non violente pour inverser ce rapport de force qui nous est défavorable et néfaste à la planète.

Bloquer des centres commerciaux, des entrepôts, des grandes chaines, ce n’est pas pour blâmer le consommateur d’acheter toujours plus. Il achète plus car la publicité est toujours plus présente dans l’espace public, créant des besoins inutiles. Bloquer ces lieux, c’est pour nous, critiquer un système d’une violence sociale monstre, qui pousse les gens à consommer plus, des produits de moins bonne qualité, produits de manière non éthique, tout en réduisant les acquis sociaux (comme combattu par la récente mobilisation du 5 décembre contre la réforme des retraites).

Nos médiateurs ont discuté avec des dizaines de personnes, nous avons été mentionné.e.s dans plusieurs articles et dans toute la France des militant.e.s de nombreuses associations se sont mobilisé.e.s pour faire de même. Plus il y aura de personnes qui se mobiliseront chaque jour pour mettre des cailloux dans les rouages du système économique, plus il sera facile de changer ce système de fond en comble.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Revue de presse