Garde à vue de 3 militant.e.s d’ANV COP21 Rennes

  • -

Garde à vue de 3 militant.e.s d’ANV COP21 Rennes

Lundi 6 Juillet – Ce matin, 3 activistes d’Action Non-Violente COP21 Rennes sont entendus par les forces de l’ordre, placés en garde à vue et perquisitionnés, suite à des actions de réquisition de portraits officiels d’Emmanuel Macron. Ces actions non-violentes avaient été menées pour dénoncer l’inaction du gouvernement pour le climat et la justice sociale. Ces nouvelles arrestations s’ajoutent à de nombreux.sesactivistes inquiétés suite à ces actions symboliques.

 A 7h15 ce matin, la gendarmerie de Betton a perquisitionné les domiciles de deux militant.e.s à la recherche du portrait pour ensuite les placer en garde à vue. Une militante a été relâchée sans poursuite comme elle n’était pas présente le jour de l’action. Deux autres militants ont reçu une composition pénale pour le 15 octobre pour vol en réunion.

Ces opérations surviennent après des actions non-violentes de réquisition de portraits d’Emmanuel Macron dans des mairies françaises.

Depuis le début du mouvement “#SortonsMacron” lancé le 21 février 2019,  149 portraits ont été réquisitionnés aux quatre coins de la France pour symboliser l’absence de mesures ambitieuses pour la justice sociale et climatique du gouvernement français. En réponse, depuis, au lieu d’actes forts à la mesure de l’urgence, plusieurs dizaines de militant.e.s ont été placés en garde à vue et perquisitionnés. 

Nous condamnons ces procédures injustifiables face à la nécessité de nous mobiliser face à au dérèglement climatique, sujet totalement occulté par le gouvernement actuel. La procédure de perquisition et de garde à vue est traumatisante ainsi qu’intrusive et ne devrait en aucun cas viser des militant.e.s non violents.

Nous soutenons pleinement les personnes interpellées à Rennes et partout en France, dans un climat de répression policière de plus en plus forte.