Actualités

  • 0

Projection du documentaire Irrintzina à la MCE vendredi 3 mai à 19h

Après avoir signé en 2018 une convention de partenariat avec la Maison de Consommation et de l’Environnement (MCE) de Rennes, nous sommes heureux de vous annoncer qu’Alternatiba Rennes est officiellement membre de la MCE depuis le 2 avril 2019 ! 
Nous rejoignons ainsi les 29 associations de la MCE oeuvrant pour la défense des consommateurs, la protection de l’environnement et la défense et l’organisation du cadre de vie à Rennes. 
Nous connaissons et collaborons déjà avec plusieurs associations au travers de la Fête des Possibles (AMAP), de la Breizh COP (IVINE, Eaux et Rivières…) ou divers évènements (La Bonne Assiette, Sortir du Nucléaire…).  
Pour célébrer cette bonne nouvelle et nous faire connaître auprès des autres associations et du grand public , une projection du film documentaire Irrintzina retraçant l’histoire des mouvements non-violents et citoyens: Alternatiba et ANV COP21 – Action non violente COP21 est prévue le vendredi 3 mai à 19h à la MCE ! Dans un contexte de mobilisation internationale pour le climat  en vue d’amorcer la transition écologique et sociale nécessaire, Irrinzina retrace le parcours de centaines de personnes qui ont travaillé pendant des mois pour construire et réussir la mobilisation climatique.
Cette projection sera suivie de débats et d’un repas partagé. 
Venez nombreux!

  • 0

Retour sur le pique nique pour le futur du 13 avril 2019

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Samedi 16 avril 2019, c’était le pique-nique pour le futur organisé par Citoyens Pour Le Climat et La Semaine de l’environnement . L’occasion pour nous d’être présents pour présenter Alternatiba et ANV autour d’un stand et d’animations sur l’action non violente.


C’est sous un beau ciel bleu qu’a débuté cette journée. Les diverses associations venues pour l’évènement ont fini d’installer leurs stands. Le midi, un pique-nique est organisé sur le principe du zéro déchet. Un stand propose ses tartines végétariennes à base de divers pestos confectionnés par leur soin tandis que les personnes présentes se posent dans l’herbe pour partager ce casse croûte convivial.

L’après midi sera suivi de diverses animations par les associations:  Galléco, R2R,  Zero Waste Pays de Rennes, Groupe LPO Ille et Vilaine, LPO Bretagne, Vert le jardin , la Nature en ville, Incroyables Comestibles Rennes, Ambassad’Air …

A cette occasion, nous avons impulser un échange citoyen autour de l’action non violente. Dans un premier temps, sous forme de débat mouvant avec des propositions d’actions que chaque participant.e pouvait juger plus ou moins violente et ainsi engendrer un dialogue sur le sujet. Puis un second temps fut consacré à la recherche d’idées d’actions non violentes. Le but était d’amener les gens à réfléchir sur les moyens pour bousculer les codes de notre société, que ce soit sur le thème des énergies fossiles, le transport, la finance, la publicité, l’alimentation ou encore l’agriculture. De nombreuses luttes contre le changement climatique demandent aujourd’hui à être prises en charge par les citoyens. Comment amener et sensibiliser à une transition écologique qui tarde à se mettre en place ? Quelles actions proposer pour nous faire entendre face à l’urgence climatique? De belles ébauches d’idées ont été soumises, il reste maintenant à les faire germer et pousser pour que les mouvements et luttes d’aujourd’hui soient une réponse au défi de demain.

  • -

Action ANV du 30 Mars 2019 – Sortons Macron de la Mairie de St Grégoire

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce samedi 30 mars vers midi, 11 militants climats d’Action Non Violente-COP 21 se sont emparés du portrait officiel du président Macron, dans la mairie de Saint-Grégoire (35).

Alors que depuis quelques semaines, une répression démesurée a lieu dans diverses villes de France suite à des actions du même type, les militants restent déterminés pour dénoncer l’inaction du gouvernement face à l’urgence climatique.

Cette réquisition est le 29 ème portrait présidentiel retiré d’une mairie depuis le 21 février 2019. Ces actions sont menées en réaction à la réponse inacceptable du gouvernement suite au recours juridique déposé contre l’État pour “inaction face aux changements climatiques” par quatre ONG : l’Affaire du Siècle. Alors que la menace climatique n’a jamais été aussi palpable, le gouvernement explique aux 2 millions de citoyens ayant appuyé ce recours qu’il n’y aura aucun changement de cap de la part de nos dirigeants en matière de lutte contre le dérèglement climatique.

En décrochant les portraits présidentiels des mairies, et en laissant un espace vide  à la place,  les activistes d’ANV-COP21 dénoncent le vide de notre gouvernement en terme de décisions environnementales et sociales. Alors que Mr Macron continue de prononcer des beaux discours illusoires à travers le monde, qu’il nous enferme dans sa vision du grand débat et qu’il propose des solutions socialement injustes (taxe carbone), l’action concrète face à l’urgence climatique et à l’urgence sociale n’est pas au rendez-vous.  Tant que de réelles mesures à la hauteur de l’enjeu ne seront pas prises nous continuerons à “sortir Macron” des mairies pour lui faire voir le dérèglement climatique et l’extinction de la biodiversité en cours d’accélération, pour lui faire entendre les clameurs des gens en colère.

Si vous voulez rejoindre la commission ANV COP-21 et participez à d’autres actions non violentes pour dénoncer l’inaction climatique et les projets climaticides, contactez-nous 😉 rennes@alternatiba.eu

Revue de presse :

ANV national :

L’affaire du siècle :


  • -

Nous appelons Madame Appéré, Maire de Rennes à se positionner sur l’urgence climatique

Quelle cohérence de la politique de la Ville de Rennes pour le climat quand elle supprime les platanes de l’avenue Henri Fréville le 13 mars et qu’elle plante le samedi 16 mars matin un chêne place Honoré-Commeurec ?

En marge des mobilisations climat des 15 et 16 mars, Citoyens pour le Climat – Rennes, Youth for Climate – Rennes, Alternatiba Rennes, Incroyables Comestibles Rennes, ATTAC Rennes, le Collectif des Citoyens Affranchis, le collectif SDE et le Pacte Finance Climat 35 s’associent pour présenter à Mme la Maire une lettre lui présentant trois demandes:

– Signer l’Appel pour une Constitution Ecologique, comme l’a fait Mme Hidalgo, le 20 février à Paris, en présence des associations portant ce projet.
– Rejoindre les « Territoires qui se défendent », et qui interpellent TOTAL quant à son activité climaticide
– Déclarer l’état d’urgence climatique, comme l’a fait Sadiq Khan, Maire de Londres, en fin d’année 2018.

Nous demandons à Mme Appéré de se prononcer avant le prochain conseil municipal du 1e avril 2019, sans quoi nous réitérerons notre demande, de vive voix.
Notre municipalité, souvent citée en exemple pour son action en faveur de l’écologie doit à présent aller plus loin et affirmer sa position sur les questions climatiques. Nous, citoyens, devons pouvoir compter sur nos premiers édiles pour nous représenter. Les collectivités ont un rôle à jouer, nous souhaitons les y aider!

Télécharger la lettre envoyée à la Maire de Rennes

Ajoutez vos signatures aux nôtres via la pétition en ligne

Et partager autour de vous !

Alternativement vôtre, Alternatiba Rennes.

Revue de presse


  • -

Action non violente publique lors de la Marche du Siècle samedi 16 mars

Pour la journée de grève mondiale des jeunes pour le climat vendredi 15 mars 2019, plus de 6000 jeunes (lycéen.ne.s, étudiant.e.s) étaient rassemblés place de la Mairie pour répondre à l’appel de Greta Thunberg, la jeune Suédoise de 16 ans, qui manifeste depuis plusieurs mois pour réclamer la mise en place de mesures contre le dérèglement climatique.

La Marche du Siècle a suivi samedi 16 mars 2019, environ 10 000 personnes au départ de l’esplanade Charles de Gaulle en début d’après-midi pour dénoncer, comme les précédentes marches, l’inaction du gouvernement en matière de politique climatique.

A cette occasion, les militants d’Action Non Violente COP 21 ont repeint les vitrines de LCL, rue de l’alma à Rennes, pour demander “plus de banquise et moins de banquiers”. Cette action non-violente visait à dénoncer les banques qui financent le dérèglement climatique en investissant dans les énergies fossiles, et en plaçant notre argent dans les paradis fiscaux.

Pourquoi cette action ? Pour affirmer que “L’argent pour le climat existe, il est dans les Paradis Fiscaux” car “si le climat était une banque, on l’aurait déjà sauvé…”

Si vous voulez rejoindre la commission ANV COP-21 et participez à d’autres actions non violentes pour dénoncer l’inaction climatique et les projets climaticides, contactez-nous 😉 rennes@alternatiba.eu

Revue de presse :

L’action non violente ANV COP 21 lors de la Marche de Siècle sur Twitter :

Le 15 mars

Le 16 mars


  • -

Samedi 16 février, halte à la mort des terres agricoles à Pacé

Le samedi 16 février 2019 a marqué une temps fort dans la mobilisation contre le projet Open Sky à Pacé.

Après ce début de mobilisation numérique et médiatique, une vingtaine d’opposants au projet de centre commercial, formés aux actions non violentes, se sont rassemblés devant la mairie de Pacé, samedi 16 février dans la matinée. Le but était de montrer au Maire de Pacé, qui soutient toujours ce projet, que la mobilisation ne s’arrêtera pas tant que la compagnie Phaslbourg aura toute légitimité à démarrer les travaux. Cette dernière reste toujours silencieuse depuis les déclarations du Président de Rennes Métropole sur le souhait de stopper ce projet, tout en laissant la porte ouverte à un autre “projet économique”.

En effet, les opposants au projet Open Sky défendent la vocation agricole des terres destinées au centre commercial de Pacé, pour y mener des projets respectueux de l’environnement, de la biodiversité et des Hommes.

Dans ce contexte, les 30 signataires du communiqué de presse ont appelé à un rassemblement pacifiste public devant Rennes Métropole samedi 16 février après-midi à 14h.

Lire le communiqué de presse

Christophe Leman, d’Alternatiba Rennes a pris la parole du haut d’une botte de foin pour lister les nombreuses raisons qui poussent les opposants à se mobiliser face au projet Open Sky :

  • destruction de terres agricoles,
  • bétonisation de la ceinture verte de Rennes,
  • imperméabilisation des sols,
  • mise en danger des commerces de proximité avec une désertification du centre ville de chaque commune,
  • amplification des problèmes de circulation sur la RN12,
  • inutilité face à de nombreux centres commerciaux existants déjà autour de Rennes (Cap Malo, Alma, Chantepie…) et bien sûr la large zone existante de Pacé.

Extraits du discours :

Alors même que la Région Bretagne cherche à favoriser l’approvisionnement local au travers du programme Breizh Alim’, que le département d’Ille et Vilaine développe un programme d’approvisionnement des cantines pour une alimentation responsable et que Rennes Métropole annonce dans son Plan Climat l’élaboration d’un Projet Alimentaire Territorial pour 2020, des terres agricoles sont chaque jour sacrifiées. En France, l’artificialisation des terres supprime chaque année de quoi nourrir l’équivalent de la ville de Rennes. 10 ha en moins à Pacé contribuent à leur mesure à cette incessante disparition de ces indispensables surfaces agricoles. Il est temps de mettre en cohérence les politiques publiques avec leurs actes !

Nous saluons le 1er pas du Président de Rennes Métropole, Emmanuel Couët, affirmant ne plus soutenir ce projet. Nous resterons toutefois mobilisés tant que l’abandon ne sera pas définitif. D’autre part nous serons vigilants au devenir de ces terres agricoles. Nous ne voulons pas d’un autre projet économique hors-sol. Nous souhaitons construire un véritable projet agricole répondant aux enjeux du réchauffement climatique et aux ambitions de la Métropole en terme d’autonomie alimentaire.

Des projets comme Opensky doivent cesser de voir le jour ! Nous ne voulons pas d’Open Sky ni à Pacé ni ailleurs! Nous avons une pensée pour les projets du même type, en particulier Open Sky à Valbonne près de Nice et Europacity, au cœur du triangle de Gonesse…. La mobilisation continuera. Des victoires récentes comme l’abandon de l’aéroport de Notre Dame des Lande ou bien de l’autoroute A45 en Rhône Alpes nous montrent le pouvoir des mobilisations citoyennes! Nous continuerons de nous soulever contre ce projet tant que nos revendications ne seront pas satisfaites.

Crédit photos : Arthur Brière

Près de 200 personnes se sont réunies en cette belle après-midi ensoleillée devant Rennes Métropole (métro Clémenceau à Rennes) pour réaliser un “die-in” symbolisant la mort des terres agricoles. Des bénévoles d’ANV COP21 délimitaient à la bombe à craie la silhouette des personnes allongées par terre, immobiles, comme mortes. Une fois relevés, les manifestants étaient invités à déposer des branches, plantes, fleurs sur les silhouettes dessinées à la craie afin de réaliser une zone de compensation écologique pour ces terres qui n’ont plus leur vocation originelle.

Crédit photos : Arthur Brière

Crédit vidéo : Erwan

Historique

Open Sky c’est quoi ? un projet démesuré de centre commercial étendu sur 9ha de terres agricoles dont 26 000 m² de surface commerciale à côté de l’IKEA de Pacé. Alors que la lutte contre le changement climatique est au cœur des débats, ce projet est en opposition avec le changement de paradigme indispensable face aux enjeux climatiques.

Qui sont les opposants ? Le collectif d’opposants composé d’associations, partis, commerçants s’est structuré et réuni autour d’un communiqué de presse commun le 30 janvier. Depuis, les prises de paroles dans la presse pour demander l’abandon du projet se multiplient et la pétition en ligne lancée par Europe Ecologie Les Verts a déjà réunie près de 7000 signatures !

Revue de presse

Plus d’infos sur la Page Facebook Open Sky, ne laissons pas Pacé

L’Humanité – 20 février – Dans la banlieue rennaise, le projet Open Sky ne fait plus recette

Challenges – 19 février – L’extension des zones commerciales de plus en plus contestée

Hitwest – 18 février – Ils disent non à l’Open Sky de Pacé

Le Télégramme – 16 février – Open Sky. Mobilisation contre le projet du méga centre commercial

Ouest France – 16 février – Rennes. 200 personnes contre le gigantesque projet commercial Open Sky

France 3 Bretagne : replay du JT 19/20 du 16 février – à partir de la 3e minute.

Alter1info – 16 février – Un jour, une photo : Ne laissons pas Pacé

Expansive.info – 15 février – La mobilisation “Open Sky” continue ce 16 février !

France 3 Bretagne – 14 février – Projet Open Sky : la colère du maire de Pacé face au revirement de Rennes Métropole

20 minutes – 14 février 2019 – Rennes: La mobilisation contre le projet de vaste centre commercial Open Sky se poursuit

Ouest France – 13 février – Rennes. Un rassemblement contre le projet Open sky à Pacé


  • -

La mobilisation “Open Sky” continue ce 16 février !

Malgré l’annonce d’Emmanuel Couet, Président de Rennes Métropole de renoncer au projet de centre commercial à Pacé, tous les feux restent au vert juridiquement pour la compagnie Phalsbourg qui peut entamer les travaux. A ce jour, hormis la volonté politique, rien n’est acté pour freiner la réalisation du projet. D’autant plus que les négociations avec la compagnie Phalsbourg pourraient déboucher sur un autre projet “économique” sur la zone ou le territoire de la Métropole.

C’est pourquoi, nous appelons à continuer la mobilisation et à la rendre visible. Après le communiqué de presse du 30 janvier et les nombreux articles de presse des dernières semaines, nous vous donnons rendez-vous ce samedi 16 février 2019 pour un :

Rassemblement pacifique devant l’hôtel de Rennes Métropole à 14h00 – métro Clémenceau

Nous formerons un “die-in” pour symboliser la mort des terres agricoles du projet Open Sky et nous réaliserons une zone de compensation écologique.
Pour cela, nous vous invitons à amener des fleurs, des jardinières, des branches, des feuilles…

Nous vous attendons nombreux !

Évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/2051413221830842/

Plus de 6500 signatures sur la pétition en ligne !

Revue de presse suite au Communiqué de presse du 30 janvier :

France 3 Bretagne – 09 Février – La métropole de Rennes ne soutient plus le projet Open Sky à Pacé, le maire consterné

Le Télégramme – 08 février – Open Sky. Les écologistes, le Carré Rennais et la CCI saluent l’abandon

20minutes – 07 février – Rennes: Le projet de centre commercial Open Sky a du plomb dans l’aile

Le Télégramme – 07 février – Open Sky. Emmanuel Couet : « Il est raisonnable de renoncer »

Ouest France – 07 février – Rennes. Le projet de centre commercial de 27 000 m2 bientôt enterré

Le Télégramme – 04 février – Projet de méga centre commercial à côté de Rennes. Embarrassée, la métropole cherche une porte de sortie

Ouest France – 04 février – Conseil municipal de Rennes. Les élus votent le budget 2019

Canal B – 02 février : Podcast de l’émission Anthropo-Scène sur le projet OpenSky

Ouest France – 30 janvier 2019 – Open Sky de Pacé : l’absurdité à ciel ouvert pour un collectif soutenu par Yannick Jadot

Le Télégramme – 30 janvier – Projet Open Sky à Pacé. Une nouvelle ZAD près de Rennes ?


  • -

Open Sky : l’absurdité à ciel ouvert

Contre le projet de centre commercial géant prévu en 2021 à Pacé, la mobilisation prend de l’ampleur !

Un collectif regroupant des citoyens, des associations, des syndicats, des organisations politiques et des élus a publié le 30 janvier un communiqué de presse dénonçant une aberration économique, sociale et environnementale. Alternatiba Rennes est un des 32 signataires.

En attendant une action commune comme ce nouveau projet climaticide, signez la pétition en ligne (déjà plus de 5800 signataires) et suivez les actualités sur la page Facebook dédiée “Open Sky ne laissons pas Pacé”

Le communiqué de presse du 30 janvier 2019

 

Télécharger le Communiqué de Presse

 

Contre le projet d’un immense centre commercial à Pacé, un collectif de citoyens, des associations, des syndicats, des organisations politiques et des élus se mobilisent

 

Un projet anachronique

À l’heure où la lettre d’Emmanuel Macron aux Français qualifie la transition écologique d’«essentielle à notre avenir», où les «Marches pour le Climat» se multiplient partout en France, où le gouvernement lance un plan pour redynamiser les centres-villes vidés de leurs commerces de proximité par l’implantation de zones commerciales périphériques, la Ville de Pacé et Rennes Métropole font un choix pour le moins anachronique : celui de construire un centre commercial de 40 000 m² sur 9 ha de terres agricoles fertiles auxquelles s’ajouteront les emprises des aménagements routiers programmés.

Une aberration économique et sociale

Un projet fondé sur le tout voiture, avec la disparition des commerces de proximité du fait de la désertification des centres-villes provoquée par la répétition de ce type de grande structure commerciale depuis les années 70. Concrètement, il s’agit de la mise en danger des commerces de centres-villes, des quartiers et des centres-bourgs de toutes les communes de la métropole et même au-delà à l’ouest de Rennes (Montfort-sur-Meu, Bédée, Montauban-de-Bretagne…), au profit de vagues emplois précaires.

Une aberration environnementale

Ce projet, qui va détruire encore des terres agricoles, est l’exact inverse des mesures qu’il est urgent de prendre pour répondre au défi du dérèglement climatique. Il va amplifier les problèmes de circulation sur la RN12 et à la sortie de Pacé. Il va aussi contribuer à la bétonisation de la ceinture verte de Rennes, à l’imperméabilisation des sols et à la destruction de la biodiversité.

Un collectif de citoyens, des associations, des syndicats, des organisations politiques et des élus dénoncent les impacts négatifs de ce projet qu’ils jugent économiquement vain, socialement aberrant et écologiquement irresponsable. Rassemblés dans un même combat, tous condamnent le soutien à ce projet de la ville de Pacé, de Rennes Métropole, du Pays de Rennes et de François André, député LREM de la circonscription de Pacé.

Alors que le début des travaux est imminent, l’opposition grandit et se structure

L’épuisement des recours juridiques (tribunal administratif de Rennes, cour administrative d’appel de Nantes, Conseil d’État) ne décourage ni les personnes, ni les organisations signataires: les travaux n’ont pas encore commencé et il n’est pas trop tard pour réagir. La consultation citoyenne vantée par le maire de Pacé se résume à l’enquête publique de 2015; dans un contexte d’urgence climatique, environnementale et sociale, les citoyens expriment aujourd’hui leur incompréhension face à ce projet des années 90.

Une pétition en ligne depuis décembre a déjà collecté plus de 5700 signatures. Aucune forme d’action n’est exclue, pourvu qu’elle s’inscrive dans un cadre non-violent, pour faire entendre ce refus d’un « Open Sky » à rebours de toute transition écologique et de toute valorisation de l’économie locale. A l’occasion de cette lutte contre un nouveau projet inutile et imposé, nous gardons à l’esprit la victoire de nos voisins de Notre-Dame-des-Landes sur les promoteurs immobiliers et les politiques mortifères.

Nous exigeons l’annulation de ce projet. Les terres concernées doivent retrouver leur vocation initiale de production agricole pour y mener des projets respectueux de l’environnement, de la biodiversité et des Hommes.

Alternatiba Rennes
Association des AMAP d’Armorique
Ar Vuhez
Comité Local ATTAC Rennes
Citoyens pour le Climat Rennes
Collectif Au Pré d’Chez Vous
Collectif COPAIN 35
Collectif Dispac’h
EELV Bretagne
Eau et Rivières de Bretagne
Generation.s Rennes
Groupes Thématiques Ecologie et Urbanisme France
Insoumise Rennes Métropole
Groupe d’Action Les Insoumis des Champs 35
Jeunes Ecologistes Rennes
La Bonne Assiette
Les ColocaTerre
LPO Ille et Vilaine
NPA Rennes
Parti de Gauche Ille et Vilaine

Paysages de France
Résistance à l’Agressivité Publicitaire Rennes
Sortir du Nucléaire – Pays de Rennes
Vitré Tuvalu
Union Démocratique Bretonne
Zéro Waste Pays de Rennes

 

Daniel Cueff, maire de Langouët
Groupe des élus PG-FI Rennes et Rennes Métropole
Groupe écologiste Ville de Rennes
Groupe écologiste Rennes Métropole
Joël Labbé, sénateur du Morbihan
Valérie Fribolle, élue « Commerce » CCI Ille et Vilaine
Yannick Jadot, député européen Verts/ALE

Contact presse : Christophe LEMAN / Alternatiba Rennes : rennes@alternatiba.eu

Page Facebook dédiée / Pétition en ligne

Revue de presse

Le Télégramme – 30 Janvier 2019 – Projet Open Sky à Pacé. Une nouvelle ZAD près de Rennes ?

Au coeur de 3 000 ha de terres agricoles, un centre commercial va voir le jour

Le Télégramme – 25 Janvier 2019 – Pacé. Centre commercial contesté : des vues opposées dans la majorité régionale

France 3 Bretagne – 20 décembre 2018 – Pacé : des voix s’élèvent contre le projet de centre commercial

Ouest France – 17 décembre 2018 – Centre commercial. Une pétition lancée contre le projet Open Sky, à Pacé

Le Télégramme – 6 décembre 2018 – Open Sky. Le projet de méga centre commercial près de Rennes passe mal

Centre commercial de Pacé : néfaste pour l’environnement et le commerce de proximité

Le Télégramme – 5 décembre 2018 – Près de Rennes. Feu vert pour le méga centre commercial Open Sky

Ouest France – 5 décembre 2018 – Commerce. Un centre commercial de 40 000 m² autorisé près de Rennes

Elus Parti de Gauche/France Insoumis/ FI/PG Rennes Métropole – 5 décembre 2018 – Nouveau centre commercial à Pacé : « Open sky » = « Dead lands » !


  • -

Dimanche 27 janvier, Rennes était debout pour le climat

Près de 2000 personnes ont répondu à l’appel de Citoyens Pour le Climat, Alternatiba Rennes et Extinction Rebellion Rennes ce dimanche 27 janvier 2019 pour une nouvelle mobilisation citoyenne pour le climat !

Après les marches nationales du 8 septembre, du 13 octobre et le « ClimateAlarm » du 8 décembre dernier, le week-end du 26/27 janvier était un premier temps fort de l’année 2019 en France et dans le monde pour alerter l’opinion publique et faire du changement climatique une priorité pour l’humanité et le vivant. Face aux lobbies et à l’inaction des gouvernements, la société civile ne démissionne pas.

Pour changer de format, à Rennes, les citoyens ont formé une chaine humaine sur le Mail François Mitterand de 14h à 14h30, entrainés par les bénévoles en gilets jaunes ANV COP 21 (Action Non Violente), le tout en musique grâce à la GangRennes – Fanfare Médecine de Rennes et à la Conga (orchestre de percussions cubaines) de part et d’autre du Mail. On a pu y apercevoir une planète terre gonflable que les personnes se passaient de mains en mains le long de la chaine. 4 “QRCode-man” se promenaient le long de la chaine pour se faire flasher recto/verso, portant les 8 pétitions relayées par les organisateurs de l’après-midi (voir en fin d’article).

Entre soleil, rafales de vent et averses, la foule s’est ensuite rassemblée en cortège derrière la banderole “Citoyens Pour le Climat” pour une marche qui a longé le boulevard de la Liberté, l’avenue Jean Janvier et les quais Sud de République avant de revenir sur le mail. On a pu y voir de nombreuses pancartes réalisées le samedi après-midi par les citoyens et bénévoles à la Halle du Triangle/Blosne autour de boissons chaudes et gâteaux maison. Les 2 000 personnes présentes (lycéens, familles, associations, collectifs, partis politiques) étaient unies et marchaient ensemble face au vent froid de ce dimanche de janvier pour réaffirmer leur détermination à agir encore plus en 2019 pour placer la lutte contre le réchauffement climatique au cœur de tous les choix économiques et politiques, pour notre avenir et celui de la planète.

Au retour sur le Mail François Mitterand, la buvette proposait des jus de pommes à prix libre et les bénévoles proposaient aux marcheurs de signer 9 pétitions à portée locale et nationale, toujours en musique grâce à la GangRennes ! L”ensemble de l’après-midi s’est déroulée dans le calme et la bonne humeur malgré une météo capricieuse.

Ce nouveau format de mobilisation a bien plu et nous avons pris plaisir à organiser cet évènement avec Citoyens Pour le Climat, à refaire !

1) Sauver les Arbres de l’avenue Henri Fréville : la Ville de Rennes envisage d’abattre 22 platanes sur 220 mètres compris entre le numéro 7 et le numéro 13 de l’avenue Henri Fréville à Rennes. Ces arbres d’une quarantaine d’années, dans la force de l’âge, sont parfaitement sains. De plus, à proximité immédiate, la Ville a également décidé d’abattre un grand nombre de beaux arbres qui agrémentent le Jardin du Semnon. Ce jardin constitue un écrin de verdure implanté entre les bâtiments,et un îlot de fraîcheur particulièrement précieux en été. Rejoignez les 725 signataires de l’appel !

2) Le projet Open Sky : Contre le projet d’un immense centre commercial à Pacé : une extension du centre commercial sur 9 hectares de terres agricoles, de 26 500 m2 avec 14 000 places de parking. Ce projet climaticide va à l’encontre de la volonté de conserver la ceinture verte autour de Rennes et de privilégier le commerce de proximité. La pétition soutenue par de nombreux citoyens, associations, syndicats, organisations politiques et élus. Déjà plus de 5 800 signataires.

3) 10 Objectifs pour une Bretagne écologique et solidaireProposition pour la Breizh COP qui décide en ce moment de la trajectoire de la Bretagne jusqu’à 2040 –> gonflez les rangs des 3150 signataires du plaidoyer.

4) Nous voulons des Coquelicots : Appel pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse – RDV tous les premiers vendredi du mois devant les mairies -> 484 000 ont signé l’appel national

5) Affaire du siècle : Quatre associations, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont décidé, au nom de l’intérêt général, d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vies, nos territoires et nos droits. – déjà 2 100 000 personnes ont signé la pétition en ligne

6) Constitution écologique : “La France est une République indivisible, laïque, démocratique, sociale, solidaire et écologique.” –> proposition de modifier l’article premier de la constitution et d’ajouter un titre supplémentaire “Titre XII bis De la transition écologique et solidaire”

7) Pacte Finance Climat : Lobby citoyen pour que l’Europe mette la finance au service du climat. En dirigeant la création monétaire vers l’économie réelle pour qu’elle finance, dans tous les Etats membres, les économies d’énergie et le développement des énergies renouvelables. Ce pacte est à dimension européenne a été lancé par Jean Jouzel, Pierre Larrouturou et plus de 500 personnalités issues de douze pays.

8) Attac : Stop à l’impunité des multinationales !  Une coalition de plus de 150 organisations de 16 pays européens a rendu publique ce mardi 22 janvier une pétition pan-européenne demandant aux dirigeants européens de mettre fin au système de justice d’exception dont bénéficient les entreprises multinationales et demande d’introduire des régulations contraignantes pour qu’elles respectent les droits humains et l’environnement –> déjà 226 000 participants !

9) La Montagne d’Or en Guyane : Projet de mine à ciel ouvert en forêt amazonienne guyanaise, entre deux réserves biologiques intégrales, et y creuser une fosse gigantesque. Déboisement prévu de 1513 hectares dont une déforestation de forêts primaires, à forte valeur écologique, de 575 hectares, sur un site où plus de 2000 espèces végétales et animales dont 127 protégées ont été inventoriées –> 118 200 personnes se sont déjà mobilisées !

La mobilisation pour le climat continue : 2019 sera l’année du climat !
Restez informés – la prochaine marche nationale est pour le moment fixée au samedi 16/03.


  • -

Debout pour le Climat ! Marche Citoyenne

“Face aux lobbies et à l’inaction des gouvernements, la société civile ne démissionne pas. L’inaction climatique est un choix politique. Le nôtre, c’est que tous les choix présents et futurs respectent l’impératif des +1,5°C.
Pour faire entendre nos voix, afin d’inscrire l’inaction envers le climat et la biodiversité en tant qu’écocide, nous devons agir, et nous rassembler: Marchons dimanche 27 Janvier à Rennes!”

———————-Appel à photographes et vidéastes———————-

Nous cherchons toujours des bénévoles pour couvrir l’après midi! Photographes, vidéastes bienvenus!


Calendrier

<< Avr 2019 >>
lmmjvsd
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

Pour une Bretagne écologique et solidaire !

Signez la pétition du collectif pour une transition écologique et solidaire de la Bretagne.

Lettre d’information

Envie de suivre l'aventure Alternatiba Rennes ? Laissez-nous votre adresse e-mail !