Actualités

  • 0

8 et 9 février : week-end de préparation rennais pour la manif de convergence des luttes à Nantes le 29 février.

Les 8 et 9 février nous accueillons à Rennes la prochaine réunion d’organisation de la grande manifestation de convergence des luttes du Grand Ouest contre les projets inutiles qui aura lieu le 29 février à Nantes. 

Suite au dernier rassemblement à la ZAD de la Dune, nous vous invitons à un nouveau weekend à Rennes dans les lieux de Collectif Artistique Elaboratoire que nous remercions pour leur accueil ! 

Pour vous accueillir dans les meilleures conditions, nous aurions besoin d’avoir une idée du nombre de participant.e.s au weekend merci de remplir ce formulaire.

Je m’inscris

Contexte 

Notre initiative part d’un constat, nous sommes isolé·e·s dans nos luttes chacun·e dans nos coins, de ce fait nous devons réinstaurer un rapport de force plus global concernant les projets inutiles et retrouver un mouvement massif à grande échelle en appui de nos luttes comme ce fut le cas par exemple à Notre Dame Des Landes, mais aussi créer des liens de solidarité entre nos nombreuses luttes.

Carte non exhaustive des projets inutiles du Grand Ouest 

Pour cela, nous, membres des collectifs ZAD de la Dune, Terres Communes, Nantes Contre le Surf Park, Métropole en Lutte, Extinction Rebellion, ZAD Mobile, avons initié l’organisation collective d’une manifestation de convergence des luttes contre les projets inutiles du Grand Ouest, en date du samedi 29 février à Nantes.

Rappel des objectifs de cette mobilisation :

  •  Démontrer notre force, notre nombre et notre capacité à se mobiliser contre ces petits et grands projets inutiles selon les besoins des collectifs.
  •  Rappeler qu’il ne faut plus avoir peur de lutter contre les projets inutiles mais que ce sont aux élu·e·s et promoteurs·rices de ces projets d’avoir peur !
  •  Faire parler de nos luttes dans les villes et démontrer le lien entre les logiques de métropolisation et ces projets inutiles qui les concernent aussi.
  •  Fédérer les collectifs à l’échelle du Grand-Ouest et lancer une convergence durable de nos luttes.

 Pour que cette manifestation soit un succès en terme de mobilisation mais aussi un outil de la convergence de nos luttes, nous avons besoin de vous pour l’organiser ! Et pour cela, nous proposons le weekend du 8 et 9 février.

Que vous fassiez parti d’un collectif de lutte ou non, vous êtes les bienvenu·e·s. !

Programme

 – Samedi 8  –

Matin : programme à venir

Après-midi : Échanges en groupes sur l’organisation de la mobilisation à partir de ce qui a été discuté en janvier à la ZAD de la Dune:

    • Suite de la discussion sur la mobilisation (forme, programme, parcours et actions possibles à mener durant cette mobilisation …),

    • Discussion sur la logistique en amont et durant la manifestation,

    • Discussion sur la communication envers les autres collectifs et aussi envers la population du grand ouest,

    • Diffusion de l’affiche, du flyer et d’un appel à mobilisation pour le 29 (et création d’un second appel)

Soirée: on se joint à l’événement organisé par nos hôtes en soutien à la scolarité des mineurs étrangers isolés.

– Dimanche 9 –

Matin : programme à venir

Après-midi : Ateliers libres – Des locaux sont à disposition pour continuer les travaux des groupes et d’échanger sur nos pratiques dans la joie et la bonne humeur.

Sans oublier des pauses de temps en temps pour reposer nos cerveaux !

  Je m’inscris


  • -

11 janvier : action contre l’éclairage des vitrines la nuit dans le centre-ville de Rennes

Suite aux deux extinctions de vitrines éclairées la nuit les 27 octobre et 1er décembre derniers, les militant.e.s d’Action Non Violente COP 21 n’ont pas remarqué beaucoup de changements de pratiques en centre ville de Rennes.

C’est pourquoi, ils et elles menaient ce samedi 11 janvier, une nouvelle action non violente, cette fois-ci de jour, pour dénoncer cette pratique, interpeller les commerçant.e.s, passant.e.s et la municipalité ainsi que les futur.e.s candidat.e.s aux municipales.

Retrouvez les interviews radio :

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Qu’en pensent les commerçant.e.s ? Et les passant.e.s ? 

Durant l’action de ce samedi, les militants d’ANV COP21 ont proposé  aux  passant·e·s  de  s’exprimer sur  la question suivante “D’après vous, à quelle heure les éclairages des vitrines et des magasins devraient-ils être éteints ?”. Les réponses  écrites  sur  des  cartons  étaient  ensuite  affichées  et  la  grande  majorité  des  gens  ont  répondu “dès  la fermeture !”.

Les militant·e·s d’ANV COP21 sont également allé·e·s rencontrer les commerçant·e·s et ont reçu un bon accueil. La majorité des salarié·e·s soutiennent la cause tout en expliquant qu’ils ne peuvent pas faire grand-chose. La responsable d’une enseigne ne respectant pas la réglementation, a expliqué que depuis décembre, suite à l’affichage et au recouvrement au blanc de Meudon (une poudre qui part à l’eau) de sa vitrine, réalisée par ANV COP21, elle éteignait désormais les éclairages de son magasin la nuit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une pratique répandue mais INTERDITE 

A Rennes, de nombreux magasins laissent leurs enseignes ou leurs vitrines allumées toute la nuit. Cela est non seulement une infraction à l’arrêté du 25 janvier 2013 qui prévoit que les vitrines des commerces soient éteintes entre 1h et 7h du matin, mais c’est aussi un véritable non-sens écologique.

En effet, cette consommation d’énergie représente 250 000 tonnes de CO2, soit la consommation annuelle d’électricité de 750 000 ménages (Source ADEME). Cela représente également une pollution lumineuse supplémentaire.

Rien que dans le cœur du centre-ville, les vitrines de plus d’une cinquantaine de commerces – le plus souvent des grandes chaînes nationales – sont allumées les dimanche et en soirée.

 

Demandons l’extinction des lumières dès la fermeture des magasins ! 

Une pétition  demande  à  la  Municipalité  de  faire  respecter  la  loi  et  de  prévoir  une  réglementation municipale pour que les enseignes et vitrines soient éteintes dès la fermeture des magasins. Elle a recueilli plus d’une centaine de signatures et est disponible en ligne pour pouvoir  recueillir  un  maximum  de signatures.  Elle  sera  adressée  à  Nathalie Appéré, maire de Rennes, et communiquée aux candidat·e·s des prochaines élections municipales.

Je signe la pétition

En réaction à l’action, les listes Rennes en Commun et Choisir l’écologie pour Rennes se sont engagées, sur Twitter, à faire respecter la loi. 

Revue de presse 

France Bleu Armorique – 11 janvier

Le Télégramme – 12 janvier repris par le Mensuel de Rennes sur twitter

Ouest France – 12 janvier

Communiqué de Presse avant action – 6 janvier

Communiqué de Presse post action – 12 janvier


  • -

Janvier en grève : les retraité.e.s, une espèce en voie de disparition

Après les journées de mobilisation/grève contre la réforme des retraites de décembre (voir notre article et nos photos), le 9 janvier sonnait la “rentrée” de la grève générale.

Une dizaine de militant.e.s Alternatiba et ANV COP 21 étaient présent.e.s dans le cortège rennais qui est parti de l’esplanade Charles de Gaulle. En parallèle de la marche, certain.e.s militant.e.s menaient une action affichage anti-publicité : ils et elles ont remplacé les affiches publicitaires par des affiches slogans. Le tout, sans dégradation des vitrines et abris-bus. Un seul détournement d’affiche publicitaire cette fois-ci, car les grèves de décembre ont bien descendu nos stocks ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des idées de slogans, de détournements de publicité, de nouvelles formes de mobilisations et de grèves, de convergence des luttes ? Rejoins-nous pour en discuter ! 

Nous appelons à rejoindre les prochaines grèves intersyndicales et interprofessionnelles contre la réforme des retraites. 

➡️mardi 14 janvier : Rennes, Manifestation 11h Esp. Ch. de Gaulle

➡️mercredi 15 janvier : Rennes, Rassemblement de 12h à 14h devant le MEDEF, all. du Bâtiment

https://expansive.info/Amplifier-la-mobilisation-et-la-greve-pour-gagner-le-retrait-On-continue-les-14-1960


  • -

Actus et évènements de janvier à la une

Appel des Coquelicots – 1 million de signatures !

L’appel des coquelicots a recueilli plus d’un million de signatures de personnes qui souhaitent l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France !

Le collectif rennais se réunit, comme plus de 350 autres rassemblements en France, chaque premier vendredi du mois devant la mairie de Rennes pour faire connaître l’appel des coquelicots et le faire signer. N’hésitez pas à en parler à vos proches, en déposant des fiches de signatures dans vos commerces de proximité. Comme l’ont montré les Pisseurs Involontaires de Glyphosate ces derniers mois, les pesticides se retrouvent dans nos urines et sont l’affaire de tou.te.s (citoyen.ne.s, agriculteur.trice.s, collectivités). 

N’hésitez pas à participer activement vous aussi en rejoignant le groupe rennais sur FramavoxUne page Facebook existe également. Pour connaître les rassemblements proches de chez vous, la cartographie vous attend ici

A regarder jusqu’au 16 janvier :

Enquête de santé Pesticides, peut-on encore y échapper ? – Documentaire-débat en replay sur France 5 !

Plus d’infos

Pétition – ouverture des magasins dimanches et jours fériés ? 

POUR un droit pour les territoires à définir et appliquer des accords locaux en matière d’ouverture 🕘 des grandes surfaces de distribution alimentaire 🛒 les dimanches et jours fériés 📆.

Encadrer et limiter les ouvertures des magasins implique ➖de (sur)-consommation et ➕ de cohésion sociale. C’est aussi participer au regain d’activité et d’attractivité des centres villes et bourgs de toute la Région Bretagne !

 ➡️ La pétition est disponible en ligne sur le site de la Maison de la Consommation et de l’Environnement dont les associations signataires sont : Maison Consommation Environnement Eau et Rivieres de Bretagne,  AFOC 35 La Bonne Assiette Udaf 35 La CSF d’Ille et Vilaine Fédération Familles Rurales d’Ille-et-Vilaine Collectif Ethique sur l’étiquette…

Contre l’extension du port de Nantes-Saint Nazaire

 

❓ Ce projet “éco-industriel” destructeur sur 110ha en bord de Loire porté par le grand port maritime Nantes-Saint Nazaire (composé de l’Etat, de la région Pays de la Loire, du département, des collectivités locales et des multinationales TOTAL, YARA, ENGIE, CARGILL,…) ne doit pas passer ! 

 ✊ La résistance s’organise contre le projet avec la constitution d’un collectif local contre le projet, mais au vu de l’échéance des premiers travaux prévus (fin 2020) et des gros intérêts financiers et politiques que l’on affronte on aura besoin du plus grand nombre pour freiner puis faire tomber ce projet !

 ➡️ On compte sur vous ! La nature sauvage présente sur le site magnifique du Carnet à Frossay (44) compte sur vous !

Vous trouverez dans l’article partagé des infos sur les “raisons” de l’incompréhensible soutien des assos environnementales (LPO44, Bretagne Vivante et FNE Pays de la Loire) au projet industriel du Carnet, le tract à partager largement autour de vous et d’autres infos sur ce projet insensé.

N’oubliez pas non plus de noter et partager autour de vous la date importante de la grande mobilisation contre les projets inutiles du “grand ouest” le 29 Février à Nantes !

Evènements

On vous recommande ce mois-ci :

Le 10 janvier 2020 de 18h à 21h à la Maison Internationale de Rennes, une présentation des recueils sonores de la lutte contre la ligne THT Cotentin-Maine entre 2005 et 2013 est organisée par le Comité anti nucléaire du pays de Rennes.

Tous les détails des évènements sont à retrouver sur l’agenda du site internet, promis on le met à jour régulièrement !

Vers l’agenda


  • -

Accueil des nouveaux.velles – 30/01 – La Bascule et bilan de décembre

Le vendredi 20 décembre – à 18h, c’était l’accueil des nouveaux.elles à la Maison de la Consommation de l’Environnement. Les curieux.ses ont pu découvrir notre association Alternatiba Rennes et quelques un.e.s de ses militant.e.s.  

Si cette session d’accueil n’était pas dans un bar cette fois, c’était parce que la soirée se poursuivait par la projection d’Irrintzina – qui retrace la naissance du mouvement Alternatiba et Action Non Violente COP 21. Ce film est d’ailleurs disponible sur la plateforme hors GAFAM : Imago TV – une mine de reportages/films/documentaires/séries sur de nombreuses thématiques concernées par le climat. 

Et pour le prochain accueil?

Viens nous rencontrer au bar La Bascule le jeudi 3️⃣0️⃣ janvier à partir de 1️⃣8️⃣h.

Au menu : de la discussion 🗣, de la réflexion 🧠, des militant.e.s motivé.e.s 🦸‍♀️🦸‍♂️🦹‍♀️🦹‍♂️, de l’écoute 👂, de l’humour, de l’échange…

Le combat pour le climat a besoin de tou.te.s ! 🌿🌿

https://www.facebook.com/events/513111026221778/

Changeons le système, pas le climat !


  • -

Une 2ème victoire en 2019 pour la préservation des terres agricoles et contre le bétonnage à outrance!

Après le succès de la campagne Open Sky au début de l’année 2019, une autre campagne de mobilisation citoyenne sur les politiques territoriales a récolté des résultats, et pas des moindres : le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal

PLUi adopté : 160 ha de terres supplémentaires resteront agricoles ou naturelles

 

” Les zones  “AU”  [à urbaniser] entre  le  PLUi  arrêté  et  le  PLUi  approuvé  ont  été  réduites de 160 hectares.” Source Rennes Métropole.

Dans la continuité de notre article de septembre suite à l’enquête publique sur le PLUi de Rennes Métropole : nos revendications avaient été déclinées sous forme de recommandation, voire de réserve par la commission d’enquête. En synthèse, nos revendications portaient sur : 

  • 1% d’urbanisation plutôt que 3%
  • retour de la ZAC d’Open Sky en zone agricole
  • retour de la lande du Breil en zone agricole

Dans le PLUi définitif, adopté par le Conseil de Rennes Métropole le 19 décembre 2019, la réserve concernant la Lande du Breil a été levée : grâce à notre plaidoyer et à la mobilisation citoyenne, 50ha de terres resteront agricoles ou naturelles. Au total, ce sont 160ha de terres, soit 0.22% du territoire, qui sont préservées sur le document voté le 19 décembre par rapport au document arrêté un an auparavant.


Espérons que la commission d’enquête du Plan de Déplacements Urbains aura également écouté nos revendications !


D’autres batailles nous attendent

Cependant, ces victoires ne nous font pas oublier que la Compagnie de Phalsbourg et Blot possèdent toujours 10ha de terres et un permis de construire à Pacé. Nul doute qu’ils voudront concrétiser ce projet, une fois “verdi”, d’ici 4-5 ans. Nous n’oublions pas non plus que 2000ha de Rennes Métropole ont gagné un droit au béton d’ici 2035.

A l’heure où l’urgence climatique n’a jamais été aussi critique, nos futur.e.s élu.e.s doivent empêcher la région Bretagne et l’Etat d’avancer dans leur projet de développement de l’aéroport de Rennes Saint-Jacques.

Aussi, la suppression de la publicité commerciale de l’espace public, papier, lumineuse ou numérique, qui envahit Rennes ces dernières années, doit passer au premier plan des revendications des candidat.es des prochaines Municipales, loin devant certaines mesurettes de verdissement…

Changeons de système!

  • -

Empreinte carbone des mails

Les emails participent au dérèglement climatique. Chaque email sans pièce jointe a l’équivalent du bilan carbone d’un sac plastique jetable car chaque donnée circulant sur le netemail ou autreest stockée dans des data centers. 

Ces infrastructures créent une pollution dormante tellement importante qu’en prenant internet dans son ensemble, si c’était un pays, il serait classé 3ème au monde en termes de consommation électrique après la Chine et les États-Unis, (Gary Cook, Spécialiste des technologies du numérique chez Greenpeace) car elles nécessitent beaucoup d’énergie pour fonctionner et se refroidir.

En 2016, les data centers du monde entier ont consommé à eux seuls 416 térawattheures d’électricité. En comparaison, la France entière a consommé 473 térawattheures au cours de la même période.

Source :  https://www.arte.tv/fr/videos/081327-059-A/comment-reduire-l-empreinte-carbone-de-ses-e-mails/

Des bons réflexes existent

Pour réduire son empreinte écologique numérique, il existe de nombreux réflexes à prendre. Il faut par exemple supprimer régulièrement vos anciens messages et votre corbeille mais aussi lors d’un échange, penser à réduire le nombre de destinataires et la quantité de pièces jointes. 

Un email inutile est synonyme de consommation électrique inutile! Il est donc judicieux de vérifier que toutes les newsletters, services externes et alertes mails que vous pouvez recevoir vous intéressent toujours !

Plus particulièrement, si vous êtes inscrit.e à la newsletter Alternatiba, publiée chaque mois mais que malheureusement vous n’avez plus le temps ou l’envie de la lire, pas de soucis ! Il vous suffit de vous désinscrire via le lien à la fin de chaque newsletter. Vous pourrez vous réinscrire à tout moment en première page de notre site internet 😉 


  • -

Première action pour le Pacte de la Transition – Goûter du 16 décembre

Une première journée de mobilisation de la campagne Alternatives Territoriales a eu lieu le lundi 16 décembre, en vue des élections municipales pour faire connaître le Pacte pour la Transition.  

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au programme de cette journée : le collectif du Pacte pour la Transition Rennes et Alternatiba Rennes organisaient un goûter convivial 🍰 au square Louis Jouvet 🏡, près l’école élémentaire Clémenceau 🏫 comme de nombreux collectifs en France pour insister auprès des candidat.e.s sur les alternatives qui existent en termes d’agriculture et d’alimentation. 

Malgré la pluie, les parents, enfants ainsi que les listes Rennes En Commun (LFI), Choisir l’Ecologie pour Rennes (EELV) et ReleverRennes (LREM) étaient au rendez-vous ! Constatez plutôt sur la vidéo !

 📢 Exigeons une alimentation bio, locale et moins carnée dans la restauration collective !

 📢 Exigeons des mesures ambitieuses pour lutter contre le dérèglement climatique !

 👉 Appliquons le Pacte pour la Transition aux élections 2020 ⏳

 

Conférence de Presse Cohérence/Enercoop/Transition Citoyenne

Le lendemain, mardi 17 décembre, nous étions présents à la conférence de presse organisé par le Réseau Cohérence pour présenter le Pacte pour la Transition à 13h, avec Enercoop Bretagne, le Collectif pour une Transition Citoyenne, du Collectif Unis pour le Climat, Energies du Pays de Rennes.

La presse en parle : Ouest France – 17 décembre 2019 – Transition écologique. Les candidats bretons aux municipales interpellés sur leurs projets

Résumé en vidéo :

Plus d’infos : 

📣 Sur la séquence de mobilisations nationales par ici

🌍 L’article du Réseau Action Climat donne des clés pour développer des systèmes alimentaires plus résilients 

➡️ Une vidéo qui fait le lien entre alimentation et climat

 

Prochaine mobilisation 

 📅 Rendez-vous le 21 janvier 2020 pour interpeller les candidat•e•s sur la thématique des transports 👀💪

 


  • -

Accueil des nouveaux.velles – 20/12 – MCE

La lutte commence avec toi ! Deviens militant.e ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾✊🏿!

Viens nous rencontrer à la Maison de la Consommation et de l’Environnement le vendredi 2️⃣0️⃣ décembre à partir de 1️⃣8️⃣h.

Au menu : de la discussion 🗣, de la réflexion 🧠, des militant.e.s motivé.e.s 🦸‍♀️🦸‍♂️🦹‍♀️🦹‍♂️, de l’écoute 👂, de l’humour, de l’échange…

Et une projection d’ Irrintzina-le-film qui retrace la naissance de notre mouvement.Le combat pour le climat a besoin de tou.te.s ! 🌿🌿

Changeons le système, pas le climat !


  • -

Mobilisation du 5 décembre, 10,12 et 17 décembre : Tou.te.s contre la réforme des retraites !

Les journées de mobilisation du 5, 10 et 12 décembre sont des moments clefs pour s’opposer à la politique du gouvernement aggressive contre le modèle social français.

Cette réforme, en plus de plonger les plus précaires dans une pauvreté encore plus forte,  aggrave la crise climatique et écologique que nous subissons aujourd’hui. Faire travailler les gens plus longtemps, tout en voulant réduire le chômage, cela implique forcément de produire plus. Comme l’a dit le Premier Ministre lui-même jeudi 21 novembre sur France Inter, il faudra « travailler plus longtemps dans la vie, progressivement, mais travailler plus longtemps, soit par la durée de cotisations, soit par une mesure d’âge(…) Il faut dire aux Français, clairement, tranquillement, le faire progressivement, que nous allons travailler plus longtemps ».

Et produire plus, cela signifie exploiter plus de ressources de la planète, brûler des énergies non renouvelables et rejeter plus de déchets. Pourtant, la France se veut leader dans la lutte contre le dérèglement climatique, il parait donc impossible d’accepter des changements qui ne feraient qu’aggraver la catastrophe en cours.

Mobilisons nous !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est pour cela que nous, association militante, nous mobilisons avec tout les acteurs.rices de la lutte sociale, pour nous défendre contre une réforme antisociale et antiécologique.

Changeons le système, pas le climat!