Actualités

  • 0

Garde à vue de 3 militant.e.s d’ANV COP21 Rennes

Lundi 6 Juillet – Ce matin, 3 activistes d’Action Non-Violente COP21 Rennes sont entendus par les forces de l’ordre, placés en garde à vue et perquisitionnés, suite à des actions de réquisition de portraits officiels d’Emmanuel Macron. Ces actions non-violentes avaient été menées pour dénoncer l’inaction du gouvernement pour le climat et la justice sociale. Ces nouvelles arrestations s’ajoutent à de nombreux.sesactivistes inquiétés suite à ces actions symboliques.

 A 7h15 ce matin, la gendarmerie de Betton a perquisitionné les domiciles de deux militant.e.s à la recherche du portrait pour ensuite les placer en garde à vue. Une militante a été relâchée sans poursuite comme elle n’était pas présente le jour de l’action. Deux autres militants ont reçu une composition pénale pour le 15 octobre pour vol en réunion.

Ces opérations surviennent après des actions non-violentes de réquisition de portraits d’Emmanuel Macron dans des mairies françaises.

Depuis le début du mouvement “#SortonsMacron” lancé le 21 février 2019,  149 portraits ont été réquisitionnés aux quatre coins de la France pour symboliser l’absence de mesures ambitieuses pour la justice sociale et climatique du gouvernement français. En réponse, depuis, au lieu d’actes forts à la mesure de l’urgence, plusieurs dizaines de militant.e.s ont été placés en garde à vue et perquisitionnés. 

Nous condamnons ces procédures injustifiables face à la nécessité de nous mobiliser face à au dérèglement climatique, sujet totalement occulté par le gouvernement actuel. La procédure de perquisition et de garde à vue est traumatisante ainsi qu’intrusive et ne devrait en aucun cas viser des militant.e.s non violents.

Nous soutenons pleinement les personnes interpellées à Rennes et partout en France, dans un climat de répression policière de plus en plus forte.


  • 0

Contre 14 juillet – Une manifestation festive et révolutionnaire à Rennes

 

Le collectif Plus jamais ça Rennes vous invite à un défilé du 14 juillet festif, révolutionnaire et populaire.

Réapproprions-nous cette date symbolique pour célébrer les soignant.e.s, les professeur.e.s, les caissier.e.s, les ouvrier.e.s, les routier.e.s, les agriculteurs.rices,… Toutes ces professions qui font fonctionner notre quotidien !
Réinvestissons les lieux publics pour construire notre “jour d’après”, qui se doit d’être écologique, anti-raciste, féministe et social ! Il est plus que temps de rompre avec les politiques menées jusqu’à ce jour !
Rassemblons-nous pour dénoncer le racisme systémique, le sexisme, les violences policières, la précarisation, la gentrification, la surproduction, le démantèlement des services publics… Et pour faire converger les luttes du territoire rennais.

Un cortège carnavalesque plein de surprises partira à 15 heures de l’esplanade Charles-de-Gaulle. Amenez votre plus beau déguisement !

Les premiers organisateur.ices sont :
Alternatiba Rennes
ANV COP21 Rennes
Attac Rennes
Collectif inter urgences
Résistance Écologiste Rennes
Collectif contre les réformes Blanquer
Snep Fsu Bretagne
Solidaires 35
Cipbretagne35

Si votre collectif souhaite participer à l’événement, n’hésitez pas à nous contacter en message privé ou par mail à plusjamaiscarennes@riseup.net

Si vous avez des draps, de la peinture ou des fournitures créatives (tissus colorés, cordes, élastiques…) à donner, merci d’envoyer un message privé ou un mail.

Des compétentes en danse, théâtre ou peinture et intéressé.e pour participer à l’événement ? Contactes-nous!

Retrouvez nos infos sur : http://plusjamaiscarennes.fr/


  • -

La problématique de la résilience alimentaire : comment se nourrir éthiquement, écologiquement et localement?

Depuis le début de la crise sanitaire, une des questions cruciales qui revient continuellement est celle de la résilience alimentaire. Nos systèmes d’approvisionnement, de production et de vente se sont révélés extrêmement fragiles : entre autre, la main d’oeuvre étrangère sur laquelle repose bon nombre de maraîchages n’était plus disponible et les marchés se sont vus fermés contrairement aux grandes surfaces et aux centres commerciaux.

Pourtant, la crise ne doit absolument pas être une excuse pour retomber dans la facilité des supermarchés et dans le système qui nous a justement mené à la tragédie que nous vivons.

Et à Rennes, comment ça se passe?

A Rennes, plusieurs marchés sont restés ouverts et de nombreuses initiatives se sont mises en places. La plupart de ces initiatives perdurent depuis la fin du confinement et laissent percevoir un possible changement de fond sur notre manière de consommer et de produire.

Retrouvez ici toutes les initiatives rennaises.

N’hésitez pas à nous envoyer des initiatives que nous n’aurions pas vu!


  • -

Droit d’interpellation pour la rocade Vitré

A l’heure de l’urgence climatique, les rocades et les nouvelles routes départementales sont-elles vraiment la priorité pour le département d’Ille-et-Vilaine ?
Ces investissements ne devrait-ils pas plutôt être orientés vers la transition ?

Vitré Tuvalu lance avec 8 autres associations (Alternatiba RennesBretagne Vivante Ille-et-Vilaine, la Passiflore Ivine Coben Pass Pasud ) s le “droit d’interpellation” du Département d’Ille-et-Vilaine. Pour dire réorienter la politique du tout routier, qui détruit des terres, pollue l’air et nous éloigne de nos engagements pour le climat. Vers des mobilités saines, écologiques et solidaires.

Si nous atteignons plus de 2000 signatures, la question sera soumise aux conseilles départementaux.

Le département d’Ille-et-Vilaine gère le réseau de routes “départementales”. En 2019, l’entretien du réseau coûtait 16 millions d’euros, contre 2 millions au budget eau / environnement (source : budget primitif 2019). L’investissement dans les nouvelles infrastructures routières s’est élevé à 36,5 puis 45 millions d’euros (en 2019 et en 2020), alors qu’ils étaient de 2,8 et 11 millions d’euros (sur la même période) pour les travaux pour les espaces naturels départementaux. Soit 4 à 10 fois plus dans de nouvelles routes que dans la protection du vivant.
Créer de nouvelles infrastructures routières est extrêmement coûteux. La création de ces routes départementales a des effets directs sur l’environnement : bétonisation des terres, destruction de zones humides, disparition d’espèces, etc. Elles ont aussi des effets moins palpables mais tout aussi néfastes à la santé : dégradation de la qualité de l’air et émissions de CO2 par les véhicules utilisant l’infrastructure. Nous considérons que développer le réseau départemental est en contradiction avec l’engagement de la France pour le climat. En effet, la décarbonation des véhicules – motorisation électrique – est illusoire à court terme: elle ne résoudra pas les problèmes d’engorgement des réseaux routiers et elle occulte le problème d’épuisement de nos ressources naturelles.
Nous, citoyen-ne-s d’Ille-et-Vilaine, nous ne pouvons plus et nous ne devons plus accepter que le département d’Ille-et-Vilaine investisse autant d’argent public pour créer de nouvelles infrastructures routières qui dégradent notre eau, notre air, le vivant, le climat et notre santé à tous, et qui sont en contradiction avec les enjeux de demain et “le monde d’après”.
La crise sociale et économique redessine les priorités et rend dérisoire ce genre d’investissement alors que des besoins urgents se déclarent pour la population et la planète.

Aussi, nous demandons à ce que le département d’Ille-et-Vilaine décide l’abandon de tout programme de nouvelles infrastructures routières (sauf raison impérieuse de sécurité pour les zones accidentogènes, avec accidents corporels). Ceci doit conduire à l’abandon des grands projets de contournements routiers comme ceux connus de Vitré, Châteaubourg et Fougères (pour ce qui relève du département en lien avec l’Etat, pour une nationale) notamment.

Nous encourageons le département à rebasculer les millions d’euros non investis dans les nouvelles routes vers la politique sociale, la préservation des biens communs (eau, biodiversité, air), et vers les mobilités actives de courte distance du quotidien (marche, réseau vélo …) ainsi que les nouvelles mobilités (covoiturage, autopartage).

Signez ici!


  • -

Save the date – Le Village des Possibles 2020 à Rennes !

La fête des possibles est de retour pour une nouvelle édition le 26 septembre🥳 ! Tu veux aider à mettre en avant les acteurs.rices de l’associatif du bassin rennais? Tu aimes l’organisation de festivals? Tu veux découvrir les différentes associations qui oeuvrent à rendre le monde plus juste et plus écologique?

Alors n’attend plus et inscris toi ici : 👉

Rejoins les bénévoles

Tout coup de main est le bienvenu, ponctuel, en amont ou le jour J, tu es le.la bienvenu.e 🤗

Si ton collectif/association souhaite avoir un stand, contacte nous par mail fetedespossiblesrennes@riseup.net


  • -

Agrandissement de l’aéroport de Rennes : un projet à contre-sens ⛔️ de l’urgence climatique 🌎 !

A Rennes, le lundi 15 juin 2020, une quinzaine de militant.e.s d’Action Non Violente -COP21, Extinction Rebellion Rennes et Youth For Climate Rennes était rassemblée devant l’aéroport de Rennes St Jacques.

En plus de l’impact écologique indéniable du secteur aérien, la reprise des travaux de rénovation des pistes est incompréhensible. Des personnes risquent leur vie 💀 et l’aggravation de l’épidémie 😷 pour des travaux NON-prioritaires et néfastes !

✈️ Rappelons que l’aviation est un des secteurs émetteur de gaz à effet de serre, réservé à une certaine catégorie de la population. La région Bretagne s’est engagée à développer l’aéroport de Rennes 😶 , à contre-courant du besoin urgent de lutter collectivement contre la crise climatique.

Signez la pétition ici : https://www.change.org/p/rennes-métropole-agrandissement-de-l-aéroport-de-rennes-un-projet-à-contre-sens-de-l-urgence-climatique

L’article initial : https://alternatiba.eu/rennes/aeroport-rennes/
Les autres campagnes : https://alternatiba.eu/rennes/aeroportsvsclimat-relance-coronavirus/
Suivez-nous sur Mastodon : @alternatibarennes@miaou.drycat.fr

La vidéo sur Peertube

  • -

Accueil des nouveaux.velles – Juillet 2020

Tu as envie de passer à l’action en t’engageant au niveau local?

Viens nous rencontrer le 8 juillet à partir de 18h30 au bar La Bascule.

Sur place, tout sera fait pour respecter au maximum les mesures de sécurité sanitaire.

Alors si tu es intéressé.e viens discuter de comment préparer le monde d’après et empêcher le retour à l’anormal!


  • -

L’antipub reprend du service

Le confinement se termine et les actions recommencent ! Nos valeureux militants ont redécoré les panneaux publicitaires.

 

La lutte continue! Et le monde d’après n’inclura pas la publicité!


  • -

Accueil des nouveaux.nouvelles – Juin

Le confinement et la situation actuelle te font réfléchir? Tu as envie de passer à l’action en t’engageant au niveau local?

Viens nous rencontrer le 3 Juin à partir de 18h30. Afin d’éviter un trop gros rassemblement, pour avoir le lieu de rencontre, contacte nous par mail (rennes@alternatiba.eu) ou message privé.

Sur place, tout sera fait pour respecter au maximum les mesures de sécurité sanitaire (distance de sécurité, pas de nourriture/boisson partagée).

Alors si tu es intéressé.e, apporte ton masque (ou non) et viens discuter de comment préparer le monde d’après et empêcher le retour à l’anormal!
https://www.facebook.com/events/2575765802695363/


  • -

Campagnes aéroports VS climat : du local à l’international

 👉”Une des leçons du coronavirus est que l’aviation n’est pas un secteur essentiel à notre société”

Au local

A Rennes, nous sommes mobilisé.e.s contre le projet d’agrandissement de l’aéroport de Saint Jacques de la Lande avec Avec Attac Rennes, Extinction Rebellion Rennes, Sortir du nucléaire pays de Rennes, Ivine Coben, Pacte Finance Climat 35. En plus de l’impact écologique indéniable du secteur aérien, la reprise des travaux de rénovation des pistes, début avril, est incompréhensible.

Des personnes risquent leur vie 💀 et l’aggravation de l’épidémie 😷 pour des travaux NON-prioritaires et néfastes! ✈️ Rappelons que l’aviation est un des secteurs émetteur de gaz à effet de serre, réservé à une certaine catégorie de la population. La Région Bretagne s’est engagée à développer l’aéroport de Rennes 😶 , à contre-courant du besoin urgent de lutter collectivement contre la crise climatique.

➡️ Notre article sur la campagne : https://alternatiba.eu/rennes/aeroport-rennes/

 

Signez la pétition de Rennes

Au national

Le collectif Résistance Climatique s’est entouré de Partager C’est Sympa, Pablo Servigne, Rob Hopkins, Laure Noualhat, Arthur Keller pour réaliser cette vidéo.

Le collectif appelle à passer à l’action pour exiger une relance qui prenne soin des gens et du climat !

  • Boycott de l’avion
  • Taxation du kérosene
  • Transfert de l’argent public vers des alternatives bas carbone 

Les 7 milliards d’argent public promis à l’aviation (contre l’avis du Haut Conseil pour le Climat) doivent être transférés aux alternatives bas carbone, non polluantes !

Engagez-vous à ne plus prendre l’avion !

 

 👉”L’aviation est le mode de transport le plus polluant, le plus inégalitaire et le moins nécessaire”

 

A l’échelle mondiale

Le Réseau StayGrounded a lancé la pétition #SavePeopleNotPlanes. Signée par 250 ONG, elle recueille près de 70 000 signatures. Rejoignez-les !

 #SavePeopleNotPlanes