Actualités

  • 0

La mobilisation “Open Sky” continue ce 16 février !

Malgré l’annonce d’Emmanuel Couet, Président de Rennes Métropole de renoncer au projet de centre commercial à Pacé, tous les feux restent au vert juridiquement pour la compagnie Phalsbourg qui peut entamer les travaux. A ce jour, hormis la volonté politique, rien n’est acté pour freiner la réalisation du projet. D’autant plus que les négociations avec la compagnie Phalsbourg pourraient déboucher sur un autre projet “économique” sur la zone ou le territoire de la Métropole.

C’est pourquoi, nous appelons à continuer la mobilisation et à la rendre visible. Après le communiqué de presse du 30 janvier et les nombreux articles de presse des dernières semaines, nous vous donnons rendez-vous ce samedi 16 février 2019 pour un :

Rassemblement pacifique devant l’hôtel de Rennes Métropole à 14h00 – métro Clémenceau

Nous formerons un “die-in” pour symboliser la mort des terres agricoles du projet Open Sky et nous réaliserons une zone de compensation écologique.
Pour cela, nous vous invitons à amener des fleurs, des jardinières, des branches, des feuilles…

Nous vous attendons nombreux !

Évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/2051413221830842/

Plus de 6500 signatures sur la pétition en ligne !

Revue de presse suite au Communiqué de presse du 30 janvier :

France 3 Bretagne – 09 Février – La métropole de Rennes ne soutient plus le projet Open Sky à Pacé, le maire consterné

Le Télégramme – 08 février – Open Sky. Les écologistes, le Carré Rennais et la CCI saluent l’abandon

20minutes – 07 février – Rennes: Le projet de centre commercial Open Sky a du plomb dans l’aile

Le Télégramme – 07 février – Open Sky. Emmanuel Couet : « Il est raisonnable de renoncer »

Ouest France – 07 février – Rennes. Le projet de centre commercial de 27 000 m2 bientôt enterré

Le Télégramme – 04 février – Projet de méga centre commercial à côté de Rennes. Embarrassée, la métropole cherche une porte de sortie

Ouest France – 04 février – Conseil municipal de Rennes. Les élus votent le budget 2019

Canal B – 02 février : Podcast de l’émission Anthropo-Scène sur le projet OpenSky

Ouest France – 30 janvier 2019 – Open Sky de Pacé : l’absurdité à ciel ouvert pour un collectif soutenu par Yannick Jadot

Le Télégramme – 30 janvier – Projet Open Sky à Pacé. Une nouvelle ZAD près de Rennes ?


  • -

Open Sky : l’absurdité à ciel ouvert

Contre le projet de centre commercial géant prévu en 2021 à Pacé, la mobilisation prend de l’ampleur !

Un collectif regroupant des citoyens, des associations, des syndicats, des organisations politiques et des élus a publié le 30 janvier un communiqué de presse dénonçant une aberration économique, sociale et environnementale. Alternatiba Rennes est un des 32 signataires.

En attendant une action commune comme ce nouveau projet climaticide, signez la pétition en ligne (déjà plus de 5800 signataires) et suivez les actualités sur la page Facebook dédiée “Open Sky ne laissons pas Pacé”

Le communiqué de presse du 30 janvier 2019

 

Télécharger le Communiqué de Presse

 

Contre le projet d’un immense centre commercial à Pacé, un collectif de citoyens, des associations, des syndicats, des organisations politiques et des élus se mobilisent

 

Un projet anachronique

À l’heure où la lettre d’Emmanuel Macron aux Français qualifie la transition écologique d’«essentielle à notre avenir», où les «Marches pour le Climat» se multiplient partout en France, où le gouvernement lance un plan pour redynamiser les centres-villes vidés de leurs commerces de proximité par l’implantation de zones commerciales périphériques, la Ville de Pacé et Rennes Métropole font un choix pour le moins anachronique : celui de construire un centre commercial de 40 000 m² sur 9 ha de terres agricoles fertiles auxquelles s’ajouteront les emprises des aménagements routiers programmés.

Une aberration économique et sociale

Un projet fondé sur le tout voiture, avec la disparition des commerces de proximité du fait de la désertification des centres-villes provoquée par la répétition de ce type de grande structure commerciale depuis les années 70. Concrètement, il s’agit de la mise en danger des commerces de centres-villes, des quartiers et des centres-bourgs de toutes les communes de la métropole et même au-delà à l’ouest de Rennes (Montfort-sur-Meu, Bédée, Montauban-de-Bretagne…), au profit de vagues emplois précaires.

Une aberration environnementale

Ce projet, qui va détruire encore des terres agricoles, est l’exact inverse des mesures qu’il est urgent de prendre pour répondre au défi du dérèglement climatique. Il va amplifier les problèmes de circulation sur la RN12 et à la sortie de Pacé. Il va aussi contribuer à la bétonisation de la ceinture verte de Rennes, à l’imperméabilisation des sols et à la destruction de la biodiversité.

Un collectif de citoyens, des associations, des syndicats, des organisations politiques et des élus dénoncent les impacts négatifs de ce projet qu’ils jugent économiquement vain, socialement aberrant et écologiquement irresponsable. Rassemblés dans un même combat, tous condamnent le soutien à ce projet de la ville de Pacé, de Rennes Métropole, du Pays de Rennes et de François André, député LREM de la circonscription de Pacé.

Alors que le début des travaux est imminent, l’opposition grandit et se structure

L’épuisement des recours juridiques (tribunal administratif de Rennes, cour administrative d’appel de Nantes, Conseil d’État) ne décourage ni les personnes, ni les organisations signataires: les travaux n’ont pas encore commencé et il n’est pas trop tard pour réagir. La consultation citoyenne vantée par le maire de Pacé se résume à l’enquête publique de 2015; dans un contexte d’urgence climatique, environnementale et sociale, les citoyens expriment aujourd’hui leur incompréhension face à ce projet des années 90.

Une pétition en ligne depuis décembre a déjà collecté plus de 5700 signatures. Aucune forme d’action n’est exclue, pourvu qu’elle s’inscrive dans un cadre non-violent, pour faire entendre ce refus d’un « Open Sky » à rebours de toute transition écologique et de toute valorisation de l’économie locale. A l’occasion de cette lutte contre un nouveau projet inutile et imposé, nous gardons à l’esprit la victoire de nos voisins de Notre-Dame-des-Landes sur les promoteurs immobiliers et les politiques mortifères.

Nous exigeons l’annulation de ce projet. Les terres concernées doivent retrouver leur vocation initiale de production agricole pour y mener des projets respectueux de l’environnement, de la biodiversité et des Hommes.

Alternatiba Rennes
Association des AMAP d’Armorique
Ar Vuhez
Comité Local ATTAC Rennes
Citoyens pour le Climat Rennes
Collectif Au Pré d’Chez Vous
Collectif COPAIN 35
Collectif Dispac’h
EELV Bretagne
Eau et Rivières de Bretagne
Generation.s Rennes
Groupes Thématiques Ecologie et Urbanisme France
Insoumise Rennes Métropole
Groupe d’Action Les Insoumis des Champs 35
Jeunes Ecologistes Rennes
La Bonne Assiette
Les ColocaTerre
LPO Ille et Vilaine
NPA Rennes
Parti de Gauche Ille et Vilaine

Paysages de France
Résistance à l’Agressivité Publicitaire Rennes
Sortir du Nucléaire – Pays de Rennes
Vitré Tuvalu
Union Démocratique Bretonne
Zéro Waste Pays de Rennes

 

Daniel Cueff, maire de Langouët
Groupe des élus PG-FI Rennes et Rennes Métropole
Groupe écologiste Ville de Rennes
Groupe écologiste Rennes Métropole
Joël Labbé, sénateur du Morbihan
Valérie Fribolle, élue « Commerce » CCI Ille et Vilaine
Yannick Jadot, député européen Verts/ALE

Contact presse : Christophe LEMAN / Alternatiba Rennes : rennes@alternatiba.eu

Page Facebook dédiée / Pétition en ligne

Revue de presse

Le Télégramme – 30 Janvier 2019 – Projet Open Sky à Pacé. Une nouvelle ZAD près de Rennes ?

Au coeur de 3 000 ha de terres agricoles, un centre commercial va voir le jour

Le Télégramme – 25 Janvier 2019 – Pacé. Centre commercial contesté : des vues opposées dans la majorité régionale

France 3 Bretagne – 20 décembre 2018 – Pacé : des voix s’élèvent contre le projet de centre commercial

Ouest France – 17 décembre 2018 – Centre commercial. Une pétition lancée contre le projet Open Sky, à Pacé

Le Télégramme – 6 décembre 2018 – Open Sky. Le projet de méga centre commercial près de Rennes passe mal

Centre commercial de Pacé : néfaste pour l’environnement et le commerce de proximité

Le Télégramme – 5 décembre 2018 – Près de Rennes. Feu vert pour le méga centre commercial Open Sky

Ouest France – 5 décembre 2018 – Commerce. Un centre commercial de 40 000 m² autorisé près de Rennes

Elus Parti de Gauche/France Insoumis/ FI/PG Rennes Métropole – 5 décembre 2018 – Nouveau centre commercial à Pacé : « Open sky » = « Dead lands » !


  • -

Dimanche 27 janvier, Rennes était debout pour le climat

Près de 2000 personnes ont répondu à l’appel de Citoyens Pour le Climat, Alternatiba Rennes et Extinction Rebellion Rennes ce dimanche 27 janvier 2019 pour une nouvelle mobilisation citoyenne pour le climat !

Après les marches nationales du 8 septembre, du 13 octobre et le « ClimateAlarm » du 8 décembre dernier, le week-end du 26/27 janvier était un premier temps fort de l’année 2019 en France et dans le monde pour alerter l’opinion publique et faire du changement climatique une priorité pour l’humanité et le vivant. Face aux lobbies et à l’inaction des gouvernements, la société civile ne démissionne pas.

Pour changer de format, à Rennes, les citoyens ont formé une chaine humaine sur le Mail François Mitterand de 14h à 14h30, entrainés par les bénévoles en gilets jaunes ANV COP 21 (Action Non Violente), le tout en musique grâce à la GangRennes – Fanfare Médecine de Rennes et à la Conga (orchestre de percussions cubaines) de part et d’autre du Mail. On a pu y apercevoir une planète terre gonflable que les personnes se passaient de mains en mains le long de la chaine. 4 “QRCode-man” se promenaient le long de la chaine pour se faire flasher recto/verso, portant les 8 pétitions relayées par les organisateurs de l’après-midi (voir en fin d’article).

Entre soleil, rafales de vent et averses, la foule s’est ensuite rassemblée en cortège derrière la banderole “Citoyens Pour le Climat” pour une marche qui a longé le boulevard de la Liberté, l’avenue Jean Janvier et les quais Sud de République avant de revenir sur le mail. On a pu y voir de nombreuses pancartes réalisées le samedi après-midi par les citoyens et bénévoles à la Halle du Triangle/Blosne autour de boissons chaudes et gâteaux maison. Les 2 000 personnes présentes (lycéens, familles, associations, collectifs, partis politiques) étaient unies et marchaient ensemble face au vent froid de ce dimanche de janvier pour réaffirmer leur détermination à agir encore plus en 2019 pour placer la lutte contre le réchauffement climatique au cœur de tous les choix économiques et politiques, pour notre avenir et celui de la planète.

Au retour sur le Mail François Mitterand, la buvette proposait des jus de pommes à prix libre et les bénévoles proposaient aux marcheurs de signer 9 pétitions à portée locale et nationale, toujours en musique grâce à la GangRennes ! L”ensemble de l’après-midi s’est déroulée dans le calme et la bonne humeur malgré une météo capricieuse.

Ce nouveau format de mobilisation a bien plu et nous avons pris plaisir à organiser cet évènement avec Citoyens Pour le Climat, à refaire !

1) Sauver les Arbres de l’avenue Henri Fréville : la Ville de Rennes envisage d’abattre 22 platanes sur 220 mètres compris entre le numéro 7 et le numéro 13 de l’avenue Henri Fréville à Rennes. Ces arbres d’une quarantaine d’années, dans la force de l’âge, sont parfaitement sains. De plus, à proximité immédiate, la Ville a également décidé d’abattre un grand nombre de beaux arbres qui agrémentent le Jardin du Semnon. Ce jardin constitue un écrin de verdure implanté entre les bâtiments,et un îlot de fraîcheur particulièrement précieux en été. Rejoignez les 725 signataires de l’appel !

2) Le projet Open Sky : Contre le projet d’un immense centre commercial à Pacé : une extension du centre commercial sur 9 hectares de terres agricoles, de 26 500 m2 avec 14 000 places de parking. Ce projet climaticide va à l’encontre de la volonté de conserver la ceinture verte autour de Rennes et de privilégier le commerce de proximité. La pétition soutenue par de nombreux citoyens, associations, syndicats, organisations politiques et élus. Déjà plus de 5 800 signataires.

3) 10 Objectifs pour une Bretagne écologique et solidaireProposition pour la Breizh COP qui décide en ce moment de la trajectoire de la Bretagne jusqu’à 2040 –> gonflez les rangs des 3150 signataires du plaidoyer.

4) Nous voulons des Coquelicots : Appel pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse – RDV tous les premiers vendredi du mois devant les mairies -> 484 000 ont signé l’appel national

5) Affaire du siècle : Quatre associations, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont décidé, au nom de l’intérêt général, d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vies, nos territoires et nos droits. – déjà 2 100 000 personnes ont signé la pétition en ligne

6) Constitution écologique : “La France est une République indivisible, laïque, démocratique, sociale, solidaire et écologique.” –> proposition de modifier l’article premier de la constitution et d’ajouter un titre supplémentaire “Titre XII bis De la transition écologique et solidaire”

7) Pacte Finance Climat : Lobby citoyen pour que l’Europe mette la finance au service du climat. En dirigeant la création monétaire vers l’économie réelle pour qu’elle finance, dans tous les Etats membres, les économies d’énergie et le développement des énergies renouvelables. Ce pacte est à dimension européenne a été lancé par Jean Jouzel, Pierre Larrouturou et plus de 500 personnalités issues de douze pays.

8) Attac : Stop à l’impunité des multinationales !  Une coalition de plus de 150 organisations de 16 pays européens a rendu publique ce mardi 22 janvier une pétition pan-européenne demandant aux dirigeants européens de mettre fin au système de justice d’exception dont bénéficient les entreprises multinationales et demande d’introduire des régulations contraignantes pour qu’elles respectent les droits humains et l’environnement –> déjà 226 000 participants !

9) La Montagne d’Or en Guyane : Projet de mine à ciel ouvert en forêt amazonienne guyanaise, entre deux réserves biologiques intégrales, et y creuser une fosse gigantesque. Déboisement prévu de 1513 hectares dont une déforestation de forêts primaires, à forte valeur écologique, de 575 hectares, sur un site où plus de 2000 espèces végétales et animales dont 127 protégées ont été inventoriées –> 118 200 personnes se sont déjà mobilisées !

La mobilisation pour le climat continue : 2019 sera l’année du climat !
Restez informés – la prochaine marche nationale est pour le moment fixée au samedi 16/03.


  • -

Debout pour le Climat ! Marche Citoyenne

“Face aux lobbies et à l’inaction des gouvernements, la société civile ne démissionne pas. L’inaction climatique est un choix politique. Le nôtre, c’est que tous les choix présents et futurs respectent l’impératif des +1,5°C.
Pour faire entendre nos voix, afin d’inscrire l’inaction envers le climat et la biodiversité en tant qu’écocide, nous devons agir, et nous rassembler: Marchons dimanche 27 Janvier à Rennes!”

———————-Appel à photographes et vidéastes———————-

Nous cherchons toujours des bénévoles pour couvrir l’après midi! Photographes, vidéastes bienvenus!


  • -

Atelier pancartes – préparation de la marche du 27/01

Le 26/01, à partir de 14h, venez nous rejoindre pour un atelier familial de préparation de pancartes et slogans pour la marche du lendemain!

Amenez vos crayons, feutres, scotch, petit matériel, imagination et bonne humeur!

Apportons nos mugs, tasses et de quoi grignoter: nous pourrons partager tous ensemble un petit goûter espagnol. Nous vous offrons les boissons chaudes!

S’il fait froid, n’oubliez pas de prendre des vêtements chauds pour vous et vos enfants: la halle est couverte, mais ouverte!

Au plaisir de vous rencontrer et de partager avec vous ce moment créatif,

A bientôt!

L’équipe CplC Rennes & Alternatiba Rennes

—————-Appel à Vidéastes et Photographes—————————-

Nous cherchons aussi des photgraphes pour couvrir les préparatifs de la marche !

https://www.facebook.com/events/807611392913571


  • -

Alternatiba Rennes fait son bilan 2018 !

Quelle année ! L’agenda climatique de 2018 a été bien chargé : le Tour Alternatiba 2018, le Village des Possibles, 4 marches pour le climat à Rennes, de nombreuses actions non violentes et notre implication croissante dans les politiques territoriales avec la Breizh COP et le CODEV. Honnêtement, on avait presque oublié tout ce qu’on a fait car on était sur tous les fronts, merci à tous les bénévoles ! 

Retour détaillé sur l’ensemble de nos actions de l’année passée en ce début 2019 qui s’annonce toute aussi remplie ! On compte sur vous pour participer aux futurs évènements et rejoindre les différentes commissions pour organiser tout ça !

Alternatiba Rennes 2018 c’était :

Des actions non violentes

Ateliers et formation

  • 20 avril 2018 – Intervention lors d’un forum AFEV : ateliers sur la désobéissance civile au travers de l’action non violente
  • 4 décembre 2018 – Intervention à IEP Sciences Po Rennes : ateliers sur la désobéissance civile au travers de l’action non violente

Local

  • 3 février 2018 – Action contre les panneaux publicitaires numériques : Avec le groupe local de RAP, sensibilisation et mobilisation un an après l’installation de trente panneaux publicitaires numériques du groupe Clear Channel par la mairie rennaise
  • 17 novembre 2018 – Action non violente panneaux publicitaires lumineux : “Paysages de France” organisait une consultation citoyenne sur les panneaux publicitaires installés place de la République à Rennes. Les militants d’Alternatiba Rennes et de RAP (Résistance à l’agression publicitaire) y étaient !

Plastic Attack

  • 23 juin 2018: Alternatiba Rennes & Greenpeace Rennes ont sensibilisé les acheteurs du Super U de Rennes (rue de Nantes) sur l’utilisation à outrance des emballages plastiques pour la plupart des produits. Un caddie a été rempli de sur-emballages par les consommateurs en sortie de magasin pour mettre en lumière la très courte durée de vie de ces emballages et leur inutilité pour le consommateur.
  • 24 novembre 2018: En réaction au Black Friday, vitrine de la surconsommation, Alternatiba Rennes accompagnait le collectif citoyen “Il est encore temps Rennes” au Super U, place Hoche pour sensibiliser les consommateurs à la quantité de plastique que comportent leurs achats.

Société Générale, n°1 des banques françaises dans le financement des énergies fossiles

  • 30 novembre 2018: En amont de l’#OpérationNettoyage, des militants ANV COP21 Rennes se sont rendus dans 3 agences Société Générale pour échanger avec le personnel à propos du soutien massif de la banque au gaz de schiste ! Ils ont remis aux directrices des agences une lettre signée par plusieurs organisations françaises et internationales expliquant leur action. La banque appuie en effet le développement du terminal d’exportation de gaz de schiste Rio Grande LNG et du gazoduc Rio Bravo Pipeline au Texas, qui contribueraient à émettre autant que 44 centrales à charbon.
  • Semaine du 10 au 14 décembre 2018: Les militants d’ANV-COP21 Rennes ont réalisés des pochoirs devant des agences de la banque dans le centre ville de Rennes afin de rappeler à la Société Générale que le compte a rebours était lancé avant l’opération Grand Nettoyage, action nationale au siège parisien de la Société Générale le vendredi 14 décembre 2018.

Campagne Pas avec Notre Argent, avec Attac Rennes

  • 15 septembre 2018: Mobilisation des groupes d’ANV Action non-violente COP21 Rennes & Attac Rennes et Attac Saint-Malo pour lutter contre les investissements sales des banques, notamment dans le secteur des énergies fossiles. Les militants ont dénoncé les banques Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole à Rennes.
  • 15 décembre 2018: Les militants d’ANV COP 21 Rennes (Action non violente) et Attac Rennes ont symboliquement mis au vert l’agence BNP Kennedy à Rennes. Campagne Pas avec notre argent pour exiger la transparence des financements permis par les livrets de développement durable et solidaires.
    Article complet ici

TOTAL et ses forages d’exploration pétrolière en eaux profondes avec Greenpeace Rennes

22 septembre 2018: contre le projet de forage pétrolier à côté du Récif de l’Amazone. Les militants ont enfilé leurs combinaisons tâchées de (faux) pétrole et se sont rendus place de Bretagne pour dénoncer Total et sa politique d’extraction à proximité du récif de l’Amazone. Campagne menée dans de nombreuses autres villes françaises. NB : Depuis l’administration brésilienne a interdit le projet de forage de TOTAL : une belle victoire après plusieurs mois d’actions de la part de Greenpeace.

Des mobilisations citoyennes et notre implication dans les politiques territoriales

  • 8 septembre 2018 – 1e marche pour le climat : nationale organisée à Rennes à l’initiative du collectif pour une transition écologique et solidaire de la Bretagne dont Alternatiba Rennes fait partie. Lancement de la pétition qui fixe 10 objectifs à atteindre pour mener la transition écologique de notre région. Le collectif participe aux réunions de la Breizh COP, démarche initiée par la Région Bretagne, dans le cadre de son Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET).
    Article détaillé ici
  • 2 octobre 2018 – Conférence territoriale de Melesse : dans le cadre de la Breizh Cop, l’association était présente afin de co-construire avec les élus et différents acteurs locaux (agriculture, urbanisme, associations environnementales) la Bretagne que nous souhaitons pour demain : écologique, solidaire et dynamique. Après le discours d’entrée du président de région, les 200 participant.e.s lui ont posé des questions puis se sont regroupés en ateliers pour débattre des 38 objectifs proposés par la Bretagne. Deux bénévoles d’Alternatiba Rennes, ont ainsi pu mettre en avant les arguments que nous défendons. Par exemple, rappeler l’urgence d’en finir avec les pesticides de synthèse, sans attendre 2040. On soulignera que le président de région a évoqué la récente mobilisation citoyenne.
  • Du 10 au 23 octobre 2018 – Réunions publiques du Plan Climat : organisées par Rennes Métropole et le CODEV (Comité de Développement de la Métropole de Rennes), 4 réunions publiques dans 4 villes du territoire et ont rassemblé, côté citoyens, 100 personnes au total. Les militants d’Alternatiba Rennes y étaient !
    Retour précis dans cet article
  • 10 novembre 2018 – Ensemble pour le climat, sursaut citoyen à Rennes : en amont du vote début décembre par les élus du Conseil Régional de Bretagne des grands objectifs de la transition écologique et solidaire de notre Région, définis dans le cadre de la démarche « Breizh Cop », le Collectif pour une transition écologique et solidaire de la Bretagne, dont Alternatiba Rennes fait partie, a appelé à une nouvelle mobilisation citoyenne (dans la continuité des marches nationales pour le climat du 13 octobre et 8 septembre). Cette mobilisation rennaise a permis aux citoyen.ne.s à l’arrivée à Rennes Métropole de s’exprimer sur leurs attentes pour le climat. L’objectif : appeler nos élus à agir, mais aussi dénoncer les politiques territoriales qui sont élaborées sans les citoyens, avec des consultations publiques qui restent surtout symboliques.
    Article complet

Des évènements

  • 19 mai 2018 – Banquet contre Monsanto : Alternatiba était présent aux côtés de Greenpeace Rennes et de la Marche contre Monsanto, pour protester contre l’utilisation d’OGM et de produits nocifs tels que le glyphosate dans l’agroalimentaire. Un produit dont l’interdiction a été rejetée par nos députés…
    Retour sur l’évènement
  • 15 juin 2018 – soirée alternative Alternatiba Rennes & Perma G’Rennes : à l’éco-centre de la Taupinais : une soirée d’échanges et de rencontres pour faire connaître le projet Perma G’Rennes en visitant la ferme de permaculture et pour promouvoir les différentes actions d’Alternatiba ; le tout autour d’un repas partagé de récupération.
  • 4 au 7 juillet 2018 – Tour Alternatiba 2018 : organisation des étapes du Tour Alternatiba 2018 à Concoret, Langouët, Rennes, Bain de Bretagne et Derval avec une formation à l’action non violente chaque lendemain.
  • 22 septembre 2018 – Le Village des Possibles : co-organisé avec plusieurs associations comme Food Not Bombs, Greenpeace Rennes… Pour cette 2e édition à Rennes, 47 associations étaient présentes ainsi que 3000 visiteurs environ malgré le temps tempétueux. Programme complet
    Article bilan ici
  • 6 octobre 2018 – Arrivée du Tour Alternatiba à Bayonne : plusieurs militants et sympathisants d’Alternatiba Bretagne (Rennes, Brest, St Malo…) étaient présents pour accueillir les cyclistes et participer à ce grand rendez-vous ! Plus de 1000 bénévoles sur 2 jours, un village des alternatives dans toute la ville, un direct avec la vice présidente du GIEC (à la veille de la remise de leur rapport sur le dérèglement climatique), des concerts, des conférences à la Fac tout le week-end, des éponges envoyées à la Société Générale pour qu’elle nettoie ses investissements aux énergies fossiles, des militants venus des 4 coins de la France et aussi des curieux venus malgré la pluie. De la joie, de l’émotion et une bonne dose de motivation pour les grands défis qui nous attendent : le mouvement prend de l’ampleur et on l’a bien senti à Bayonne, nous entrons dans “le temps de l’espoir et de l’action” ! L’intégralité du manifeste ici

Projections et stands lors d’évènements

  • 28 janvier 2018 – Ciné débat pour l’ouverture du Festival Ciné’thique, en partenariat avec les associations La Bonne Assiette et Déclic Ethique, Qu’est-ce qu’on attend, de Marie-Monique Robin, un film qui raconte comment une petite ville d’Alsace de 2200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique, avec Christian ROGER, maire de Guipel, Vice-Président à la transition énergétique de la CC Val d’Ille-Aubigné et Vice-Président de BRUDED
  • 13 mars 2018 – projection du film Irrintzina avec CinéMA 35 à Liffré
  • 5 mai 2018 – stand lors de la projection du film “Hubert Reeves La Terre vue du cœur”: Alternatiba Rennes était présente le 5 mai au Cinéville de Rennes pour tenir un stand lors de l’avant-première
  • 29 juin 2018 – projection du film Irrintzina avec Le bar associatif La Cambuse à Langouët
  • 2 juillet 2018 – projection du film Irrintzina avec Vitré Tuvalu et le MAN Vitré.
  • 23 novembre 2018 – En réaction au Black Friday, vitrine de la surconsommation, Alternatiba Rennes accompagnait le collectif citoyen “Il est encore temps Rennes” pour le ciné apéro partagé à la Maison Saint-Cyr de Rennes, autour du film Irrintzina, sur la naissance d’Alternatiba.

  • -

Pour des livrets Développement Durable vraiment verts à la BNP

Ce samedi 15 décembre, les militants d’ANV COP 21 Rennes (Action non violente) et Attac Rennes ont symboliquement mis au vert l’agence BNP Kennedy à Rennes.

Selon Attac, les milliards d’euros du Livret de Développement Durable et Solidaire ne servent pas à financer, comme son nom l’indique, des projets de développement durable solidaire. En effet, “interrogées sur l’usage de cette épargne qui concerne 24 millions de français et représente 106 milliards d’euros, la BNP, comme les autres banques, ne fournit aucune réponse permettant de garantir qu’elle n’utilise pas cet argent pour financer une des 200 multinationales responsables de 90% des émissions de gaz à effets de serre, cause majeure des dérèglements climatiques.” Attac, via sa campagne #PasAvecNotreArgent, demande à BNP cette transparence !

C’est pourquoi, les militants des deux associations se sont rassemblés pour une action non violente et non dégradante samedi dernier, dans le but d’informer les passants et les employés et responsables de BNP à Rennes sur la réalité du LDDS et exiger la transparence de ces financements.
La peinture verte est entièrement biodégradable. Le but n’est pas de dégrader mais de lancer l’alerte sur les nombreuses pratiques douteuses des banques françaises et en particulier de la BNP.

 

Cette action non violente fait écho au grand nettoyage mené au siège de la Société Générale du vendredi 14 décembre à Paris où plusieurs centaines de militants d’ANV COP 21, Réseau Action Climat et Les amis de la Terre ont nettoyé symboliquement les murs de la banque, à l’aide d’éponges, balais, chiffons.

En effet, Société Générale soutient des grands projets d’énergie fossile à travers le monde, dont le projet LNG Rio Grande d’extraction de gaz de schistes au Texas, USA. Les militants ont régulièrement mené ce genre d’actions non violentes dans de nombreuses villes françaises depuis septembre 2018. L’action du 14 décembre était donc prévue depuis des mois, pour coïncider avec la date de clôture de la COP 24. Cette action non violente et non dégradante a été chahutée par les forces de l’ordre, mais les militants se sont ensuite répartis sur de nombreuses agences dans le reste de Paris.

A noter qu’une campagne similaire avait été menée en 2017 à l’encontre de la BNP, pour l’inciter à se retirer de projets d’énergie fossile. Cette campagne fut une première victoire car la BNP avait annoncé le 11 octobre 2017 son recul dans le financement de projets engageant les énergies fossiles non conventionnelles. “Si la méfiance reste de mise en attendant la réalisation de cette nouvelle politique, il n’en demeure pas moins que les mesures annoncées sont tout à fait réjouissantes ! Non seulement la BNP Paribas s’engage à ne plus financer de nouveaux projets d’exploration, production, transport ou exportation de gaz de schiste, sables bitumineux ou forage en Arctique, mais elle ne soutiendra plus non plus les entreprises qui y sont impliquées pour plus de 30% de leurs activités.

Plus d’infos dans l’article d’ANV COP 21

Ces actions ont impact sur l’image des banques, la mauvaise publicité est un bon moyen d’action pour infléchir leurs stratégies de financements.
De plus, ces actions sont minutieusement préparées et permettent de véhiculer des messages forts tout en prônant la non-violence et le dialogue en allant rencontrer les employés et directeurs d’agence.

Si vous êtes intéressés par de futures actions non violentes contre les projets et politiques climaticides : contactez la Commission Action Non-violente !

Plus d’infos sur la campagne #PasAvecNotreArgent, lancée à l’initiative d’Attac et de 350.org ici :

#PasAvecNotreArgent

 


  • -

Sursaut citoyen à Rennes le samedi 10 novembre

Les Bretons ont marché pour interpeller leurs élus sur l’urgence climatique

Le collectif pour une transition écologique et solidaire en Bretagne s’est formé au printemps 2018 et compte une dizaine d’associations. Depuis septembre 2018, une pétition en ligne propose aux Bretons de signer le manifeste qui propose notamment 10 objectifs à atteindre face au dérèglement climatique, pour la Bretagne de 2040.

Pourquoi un manifeste ?

À l’échelle régionale, en mars 2017, une conférence des territoires a lancé la Breizh Cop. Cette démarche vise à réunir tous les acteurs du territoire pour définir l’évolution de la Région Bretagne face aux enjeux climatiques. Ce projet sera formalisé dans le SRADDET (Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires) qui sera rédigé à l’issue de la Breizh Cop.

Après 5 réunions de concertation organisées dans toute la Bretagne, les élus régionaux voteront les 13 et 14 décembre prochain les objectifs déterminés lors des animations citoyennes. 2019 verra la mise en place d’outils pour atteindre ces objectifs :

“engagements volontaires, individuels et collectifs, nouvelles règles communes applicables dans les territoires (SCOT, PLUI, PLU), politiques publiques innovantes et participatives qui feront évoluer les modes de production, de décision, d’occupation de l’espace…”

(source : dossier de presse de la Breizh Cop).

La mobilisation du 10 novembre

Après les marches pour le climat des 8 septembre et 13 octobre, le collectif pour une transition écologique et solidaire a appelé les citoyens bretons à marcher à nouveau le 10 novembre pour le territoire breton. À Rennes et à Brest, les citoyens ont répondu présents. Le but de cette mobilisation était de montrer que les citoyens sont prêts à s’engager pour le climat et qu’ils exigent que leurs élus s’engagent eux aussi pour mener une véritable transition écologique et solidaire de la Bretagne.

À Rennes, 1 500 personnes se sont réunies sur le mail François Mitterrand et ont marché vers l’hôtel de Rennes Métropole. Là, une consultation citoyenne a eu lieu sous forme de post-it collés sur les fenêtres du bâtiment, sur lesquels les participants avaient écrit les engagements qu’ils demandaient à leurs élus. Le but était d’interpeller nos élus locaux et régionaux autour d’un message clair :

“Nous, citoyens, nous engageons pour le climat.

Et vous, à quoi vous engagez-vous?”.

Au moment où les citoyens remettent en question l’exercice de la démocratie, il était important de faire vivre la démocratie locale au travers de l’expression citoyenne. Et ce, quelques jours après la fin de la consultation publique peu médiatisée du PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial) et sous les yeux d’élus locaux. L’averse de cette fin de marche n’a pas empêché les nombreuses contributions des bretons rassemblées dans ce cahier.

Et après ?

Le collectif, dont Alternatiba Rennes fait partie, a sollicité une rencontre avec la Région Bretagne au sujet de la Breizh Cop. Le Président a reçu favorablement la demande du collectif et a reçu des représenrants ce vendredi 30 novembre.

D’ici le vote des élus régionaux mi-décembre, il est encore temps de signer la pétition du collectif pour donner plus de poids à nos contributions à cette Breizh Cop.

Voici les 10 objectifs inscrits dans le manifeste “Mobilisons-nous pour une Bretagne écologique, solidaire et dynamique” porté par le collectif :

  1. Diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre
  2. Reconquérir la biodiversité et les paysages
  3. 100% des eaux brutes et du littoral en bon état écologique
  4. Une Bretagne zéro déchet et économe en ressource
  5. Développer l’agriculture biologique et les circuits courts
  6. Diminuer l’artificialisation des sols
  7. 50% des déplacements en mode doux ou collectifs
  8. Équilibre et solidarité entre métropoles et territoires ruraux
  9. Aides publiques conditionnées à des projets de territoires durables
  10. Éducation et formation à la transition écologique

 

Le Collectif pour une transition écologique et solidaire en Bretagne regroupe : Alternatiba Rennes. Bretagne Vivante. Coben. Réseau Cohérence. Eau et Rivières de Bretagne. Fédération Bretonne Nature Environnement. GMB. Maison de la Consommation et de l’Environnement, et l’Union Régionale des CPIE de Bretagne.


  • -

Réunions publiques du Plan Climat Rennes Metropole – Alternatiba était là

« Avec une enveloppe de 350 millions d’euros et 109 actions concrètes, le Plan climat est un engagement l’ensemble des acteurs de la métropole », peut-on lire sur le site internet de Rennes Métropole. Vous êtes passés à côté de l’info ? Il s’en est fallu de peu : 4 réunions publiques sur le PCAET – Plan Climat Air Energie Territorial ont déjà eu lieu sur le territoire de Rennes Métropole.

Une centaine de participants aux réunions publiques

4 rencontres publiques ont eu lieu les :

  • 10 octobre 2018 à Vern-sur-Seiche
  • 15 octobre 2018 à Pacé
  • 16 octobre 2018 à Rennes
  • 23 octobre 2018 à Acigné

Organisées par Rennes Metropole et le CODEV (Comité de Développement de la Métropole de Rennes), ces réunions ont rassemblé, côté citoyens, 100 personnes au total. Pourtant, nous étions 4000 dans les rues de Rennes les 8 septembre et 13 octobre dernier à se sentir concernés par le défi et l’urgence climatique.

Une quinzaine de militants d’Alternatiba Rennes ont participé à 3 réunions sur 4. Après une présentation très synthétique du plan climat (qui comporte 109 actions), une vingtaine de minutes a été consacrée aux questions-réponses. Le CODEV a ensuite animé la 2e partie des réunions avec différents ateliers:

  • inscription sur des post-it sur les points forts, les points de vigilance et les points à améliorer parmi les propositions du PCAET
  • atelier « vision de la métropole en 2030 : ce qui est visible et par quels moyens ? »
  • imaginer une campagne de sensibilisation sur le climat (slogan, objectifs, cibles, moyens…)

Participer, même en dernière minute

Les moyens de communication sur ce plan climat n’ont sans doute pas été à la hauteur des enjeux. En effet, cette phase de concertation est ouverte au public depuis le 24 septembre jusqu’au …. 2 novembre ! Il reste une possibilité de s’exprimer sur le plan climat en ligne jusqu’au 2 novembre et d’y apporter sa contribution. Ensuite, après avis du Président de Région et du Préfet, le plan climat final devrait être présenté et adopté en avril 2019.

Mieux vaut tard que jamais, voici les 10 objectifs du PCAET de Rennes :

  1. Rénover 6 000 logements publics et privés par an (contre 1 500 aujourd’hui) : horizon 2024
  2. 100% de logements passifs ou à énergie positive dans les opérations publiques : horizon 2024
  3. Réduire le trafic routier de 10% : horizon 2030
  4. 80% des déplacements en mode décarboné sur le réseau de transports collectifs : horizon 2030 (70% en 2024)
  5. Atteindre l’objectif de covoiturer une journée par semaine : horizon 2024
  6. 85% de voyages supplémentaires sur le réseau STAR : horizon 2030
  7. Rénover 25% des surfaces de bâtiments tertiaires (public et privé) : horizon 2030
  8. Tripler la part des énergies renouvelables ou de récupération : horizon 2030
  9. Viser les 25% d’électricité renouvelable achetée par Rennes Métropole : horizon 2024
  10. Atteindre 100% des déchets valorisés : horizon 2024.

Mobilisation à venir à Rennes

Alternatiba Rennes et le Collectif pour une transition écologique et solidaire de la Bretagne vous invite à vous exprimer le 10 novembre lors d’une nouvelle grande mobilisation citoyenne pour le climat : Ensemble pour le climat, sursaut citoyen à Rennes. Rendez-vous à 14h sur le Mail François Mitterrand !


  • -

Le 13 octobre, des mobilisations partout en France

Après la marche pour le climat du 8 septembre, de nouveaux rassemblements ont eu lieu samedi 13 octobre dans toute la France. À Rennes, nous étions de 3 000 à 4 500 personnes – selon les sources – à ressortir banderoles et pancartes pour alerter une nouvelle fois sur l’urgence de la situation climatique.

Marche pour le climat du 13 octobre à Rennes

2e marche pour le climat : une forte mobilisation à Rennes

C’est sous un grand soleil et une improbable température de 24°C (en octobre !) que des citoyens, militants, étudiants, familles… ont une nouvelle fois marché pour le climat. Du Mail François Mitterrand à la Place de Bretagne, nous avons demandé ensemble des mesures concrètes et radicales face à l’urgence climatique.

Retour en images sur la 2e marche pour le climat à Rennes :


Revue de presse de la mobilisation à Rennes :

 

La Société Générale dans le feu des actions

Parallèlement aux marches, 33 actions non-violentes ont été menées devant des agences Société Générale pour protester contre son statut de banque n°1 des énergies sales, notamment via son soutien au développement des gaz de schiste aux Etats-Unis. Déployant des banderoles enflammées portant le message « Alerte rouge +3 °C : Société Générale brûle la planète ! » et brandissant leurs mains peintes en rouge en signe d’opposition, les activistes des Amis de la Terre et d’Action Non-Violente COP21 (ANV-COP21) ont mené des actions devant les agences de Société Générale dans de nombreuses villes.

Action Société Générale de Grenoble - source : anv-cop21.org

Action Société Générale de Grenoble – source : anv-cop21.org

Dans de nombreuses villes de France, d’Europe et du monde, les citoyens ont également aujourd’hui déposé le rapport du GIEC devant leurs mairies et leurs institutions pour porter le signal d’alarme des scientifiques et exiger le désinvestissement des énergies fossiles.

De nombreuses informations sur la montée en puissance du mouvement pour le climat et sur les différentes mobilisations en cours sont à retrouver dans cet article d’ ANV COP21.


Calendrier

<< Fév 2019 >>
lmmjvsd
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3

Pour une Bretagne écologique et solidaire !

Signez la pétition du collectif pour une transition écologique et solidaire de la Bretagne.

Lettre d’information

Envie de suivre l'aventure Alternatiba Rennes ? Laissez-nous votre adresse e-mail !