11 janvier : action contre l’éclairage des vitrines la nuit dans le centre-ville de Rennes

  • -

11 janvier : action contre l’éclairage des vitrines la nuit dans le centre-ville de Rennes

Suite aux deux extinctions de vitrines éclairées la nuit les 27 octobre et 1er décembre derniers, les militant.e.s d’Action Non Violente COP 21 n’ont pas remarqué beaucoup de changements de pratiques en centre ville de Rennes.

C’est pourquoi, ils et elles menaient ce samedi 11 janvier, une nouvelle action non violente, cette fois-ci de jour, pour dénoncer cette pratique, interpeller les commerçant.e.s, passant.e.s et la municipalité ainsi que les futur.e.s candidat.e.s aux municipales.

Retrouvez les interviews radio :

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Qu’en pensent les commerçant.e.s ? Et les passant.e.s ? 

Durant l’action de ce samedi, les militants d’ANV COP21 ont proposé  aux  passant·e·s  de  s’exprimer sur  la question suivante “D’après vous, à quelle heure les éclairages des vitrines et des magasins devraient-ils être éteints ?”. Les réponses  écrites  sur  des  cartons  étaient  ensuite  affichées  et  la  grande  majorité  des  gens  ont  répondu “dès  la fermeture !”.

Les militant·e·s d’ANV COP21 sont également allé·e·s rencontrer les commerçant·e·s et ont reçu un bon accueil. La majorité des salarié·e·s soutiennent la cause tout en expliquant qu’ils ne peuvent pas faire grand-chose. La responsable d’une enseigne ne respectant pas la réglementation, a expliqué que depuis décembre, suite à l’affichage et au recouvrement au blanc de Meudon (une poudre qui part à l’eau) de sa vitrine, réalisée par ANV COP21, elle éteignait désormais les éclairages de son magasin la nuit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une pratique répandue mais INTERDITE 

A Rennes, de nombreux magasins laissent leurs enseignes ou leurs vitrines allumées toute la nuit. Cela est non seulement une infraction à l’arrêté du 25 janvier 2013 qui prévoit que les vitrines des commerces soient éteintes entre 1h et 7h du matin, mais c’est aussi un véritable non-sens écologique.

En effet, cette consommation d’énergie représente 250 000 tonnes de CO2, soit la consommation annuelle d’électricité de 750 000 ménages (Source ADEME). Cela représente également une pollution lumineuse supplémentaire.

Rien que dans le cœur du centre-ville, les vitrines de plus d’une cinquantaine de commerces – le plus souvent des grandes chaînes nationales – sont allumées les dimanche et en soirée.

 

Demandons l’extinction des lumières dès la fermeture des magasins ! 

Une pétition  demande  à  la  Municipalité  de  faire  respecter  la  loi  et  de  prévoir  une  réglementation municipale pour que les enseignes et vitrines soient éteintes dès la fermeture des magasins. Elle a recueilli plus d’une centaine de signatures et est disponible en ligne pour pouvoir  recueillir  un  maximum  de signatures.  Elle  sera  adressée  à  Nathalie Appéré, maire de Rennes, et communiquée aux candidat·e·s des prochaines élections municipales.

Je signe la pétition

En réaction à l’action, les listes Rennes en Commun et Choisir l’écologie pour Rennes se sont engagées, sur Twitter, à faire respecter la loi. 

Revue de presse 

France Bleu Armorique – 11 janvier

Le Télégramme – 12 janvier repris par le Mensuel de Rennes sur twitter

Ouest France – 12 janvier

Communiqué de Presse avant action – 6 janvier

Communiqué de Presse post action – 12 janvier