Jour 108 – 20 septembre – Rambouillet

Voici une journée du Tour Alternatiba, celle passée à Rambouillet :

Nous nous réveillons après une bonne nuit à l’auberge de jeunesse, avec encore pour certains, dans les yeux les couleurs de la fête de la Lumière de Chartres. L’étape aujourd’hui est particulière puisque nous ne pédalons que le matin pour arriver à Rambouillet pendant le village Alternatiba. Le revers de la médaille, c’est qu’il faut faire les 40 kilomètres dans la matinée !

On voit souvent la Beauce chartraine comme un plat pays. Démenti form20el de tous les cyclistes du Tour ce matin. Plusieurs jolies côtes nous coupent le souffle et presque les jambes. Mais il fait beau, et le plaisir de pédaler ensemble est toujours là. Malgré tout, nous sommes contents de voir surgir le panneau Île-de-France, annonçant la fin du voyage. C’est l’occasion d’une photo et d’une petite pause bienvenue.

https://alternatiba.eu/2015/09/tour-alternatiba-j-2-avant-larrivee/

On a un peu de mal à croire que depuis juin, nous avons réellement parcouru tout ce chemin, plus de 5 400 kilomètres pour arriver aujourd’hui aux portes de la région parisienne. Cela semble un peu irréel. Le pari était fou et aujourd’hui nous sommes sur le point de le réaliser !

Notre première vélorution francilienne traverse la forêt de Rambouillet et longe les murs de la Bergerie Nationale. L’exemple d’une institution très ancienne (elle date de Louis XVI), qui pourrait trouver une continuité en participant au soutien d’une agriculture ancrée dans les territoires, en s’orientant résolument vers la sauvegarde et la relance des races anciennes et locales de brebis… si elle dispose des moyens nécessaires.

Nous fi20-2nissons par le parc du château pour déboucher dans un village Alternatiba très dense et vivant. Nous sommes accompagnés pour les 100 derniers mètres par la Batucachapo, très belle entrée, merci à eux !

Le village fourmille d’alternatives. Les classiques, celles qui sont partout et aussi d’autres qu’on voit souvent mais dont on parle trop peu. Dans le domaine de l’information, on aperçoit un stand Wikipedia, cette encyclopédie en ligne entièrement gratuite et sans pub, financée par les dons, ou encore le magasine Kaizen du mouvement Colibri, qui explore les multiples facettes de l’écologie. Des alternatives culturelles avec L’art est dans le pré : c’est un jardin particulier qui ouvre pour des expositions d’artistes et d’artisans, des ateliers d’écriture etc. RDV le 27 septembre à Saint Robert. L’éducation avec une école Montessori et un espace de jeux coopératifs pour les enfants. Une zone de gratuité, une collecte de solidarité avec les réfugiés… Et  pour accompagner, un programme de conférences, d’ateliers et d’animations : théâtre de l’opprimé, polyphonies… Nous regrettons de ne pouvoir rester aux concerts mais nous sommes heureux de voir que le public est bien présent -2000 personnes seront passées sur l’ensemble de la journée- et que la fête va durer.

Belle manière d’amorcer notre tour d’Île-de-France !