Bienvenue sur Alternatiba 63 !

Depuis 2014, Alternatiba 63 (anciennement appelé Alternatidomes) porte la voix des alternatives et de la résistance au dérèglement climatique à Clermont-Ferrand et dans le Puy-de-Dôme. Notre collectif citoyen est ouvert à tous, écolos débutants et militants confirmés. Notre mission est de mettre en lumière les porteurs des alternatives au dérèglement climatique et de résister aux projets climaticides grâce au plaidoyer et à l’action non violente.

Aujourd’hui, Alternatiba (dont Alternatiba 63 est une antenne régionale) est devenu un mouvement toujours grandissant, qui a déjà mobilisé les foules à travers le Tour Alternatiba et de nombreux villages des alternatives.

Pour en savoir plus sur l’historique d’Alternatiba, consultez la page Qui sommes nous ?

Vous êtes prêt•e•s à agir pour le climat ? Rendez vous sur la page Agir  !

[LETTRE OUVERTE AU MAIRE 🌍]

Les six associations donnent suite à l’action de l’arbre planté place de Jaude le 25 Mai et écrivent une lettre à Olivier Bianchi pour demander qu’il déclare l’état d’urgence climatique et sociale et qu’il mette en œuvre des actes concrets avant la fin de son mandat.

Voici la lettre ouverte à l’attention de Monsieur le Maire et Président de la métropole :
✉️ LETTRE OUVERTE + PIÈCES JOINTES : https://frama.link/lettreouverte_clfd

Merci de partager ce post pour montrer votre soutien!

🍀 La lettre sera lue en public le vendredi 28 Juin à 18h30, place de Jaude, où l’arbre a été planté. Venez nombreux.ses pour montrer votre soutien à ce courrier! Une installation artistique permettra de transformer l’arbre cassé pendant l’apéro partagé et le bœuf musical.

Alternatiba au Jardin Lecoq

Ce samedi 15 juin, Alternatiba 63 s’est installé au Jardin Lecoq pour son Village des Alternatives. Sur la journée c’est plus de 1500 visiteurs qui sont venus découvrir les alternatives concrètes au dérèglement climatique, malgré la pluie. Conférences, spectacles, ateliers, jeux … dans une ambiance conviviale et festive, Alternatiba 63 et les 70 structures exposantes ont encore montré que l’on peut vivre, et même vivre mieux, tout en respectant les ressources de la planète. Alimentation, finances, déchets, solidarité, mobilité, … dans chaque aspect de la vie quotidienne, le passage à l’action est possible pour créer un futur durable et plus solidaire.

Cette année, les visiteurs ont également été mis au défi du passage à l’action avec « les 10 défis de l’engagement » : 10 défis pour tout changer, à accomplir le jour même avec l’aide des porteurs d’alternatives présents sur le Village. Les Puydomois se sont pris au jeu, et en une journée c’est plus de 100 personnes qui ont testé une alimentation sans viande, 50 qui sont repartis avec une solution zéro déchet, plus de 50 nouveaux adhérents à la doume, la monnaie locale puydomoise, et bien d’autres victoires !

En plus de mettre en lumière les alternatives concrètes au dérèglement climatique, Alternatiba 63 a profité de cet événement annuel phare pour dévoiler son PACTE (Programme Actif Citoyen pour la Transition Écologique), un ensemble de 6 mesures que tout candidat aux municipales de 2020 devra intégrer à son programme et réaliser avant la fin de son mandat pour montrer son engagement réel envers la transition écologique et sociale. En effet, à l’heure où l’urgence climatique se fait de plus en plus pressante et où la mobilisation citoyenne autour de ces enjeux ne fait que grandir, les alternatives individuelles ne peuvent plus suffire.

C’est dans cette volonté d’amener une vision globale des enjeux liés aux changements climatiques et aux actions des citoyens face à ces changements qu’Alternatiba 63 a intégré à son Village des Alternatives les thématiques des mesures politiques prises pour le climat, de la désobéissance civile, et de l’autonomie de nos territoires. Il est temps de prendre des mesures concrètes, ambitieuses et engageantes pour le climat afin d’assurer un futur viable pour nous et pour les prochaines générations. Un futur solidaire où les alternatives sont devenues la norme !

Village des alternatives – cherche bénévoles et matériel !

Ca te dit de donner quelques heures de ton temps le 15 juin au Jardin Lecoq pour éplucher des patates, distribuer des dépliants, compter le nombre de visiteurs, ramasser des déchets, … et bien d’autres missions essentielles au bon déroulement de la journée ? 🌳 Et tout ça entouré d’une équipe de bénévoles hyper motivés et pleins de bonne humeur ? 😃🎉

Inscris-toi aujourd’hui pour être bénévole sur le village des alternatives 👉
https://forms.gle/5KYwfCNtAPJQFnME6

⚠️ Même si tu n’es pas dispo pour être bénévole le 15 juin, tu peux peut-être nous aider en nous prêtant du matériel ? La liste de nos besoins est dans le formulaire ci-dessus !

Alternatiba au Jardin Lecoq – découvrez le programme !

Rendez-vous le 15 juin au Jardin Lecoq !


Bloquez la date ! Programme à venir …

Assurer la transition écologique au coeur des programmes


Pour la troisième édition de son comité de suivi citoyen, Alternatiba 63 s’est réuni le mercredi 3 avril pour faire un point sur les mesures écologiques prises par les élus du territoire.

Depuis déjà six mois, ce comité se retrouve pour effectuer un suivi attentif des fiches actions votées dans le plan climat de Clermont Auvergne Métropole. Les participants s’emparent des actions proposées (réduction de l’ilot de chaleur de la Place Delille, mise en place d’une trame nocturne, lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines, …) et tentent d’enrichir et d’accélérer leur réalisation.

Ce mercredi 3 avril, un nouveau sujet émerge également : la ville. A Clermont-Ferrand et partout dans la région, les municipales approchent et la trentaine de participants veut s’assurer que la transition écologique et sociale sera au centre des programmes. Une première série de demandes citoyennes émergent. Toutes les thématiques sont abordées : l’alimentation, l’énergie, l’habitat, la mobilité, … Le but ? Proposer des objectifs réalisables mais ambitieux aux candidats aux municipales afin d’assurer une réelle transition dans les cinq prochaines années, et ainsi des villes vivables pour le futur.

L’ensemble de ces mesures rédigées par le comité de suivi seront assemblées dans un PACTE (Programme Actif Citoyen pour la Transition Ecologique) qui sera publiquement présenté le 15 juin 2019 au Jardin Lecoq pour le village des alternatives d’Alternatiba 63.

Pour rejoindre le comité de suivi citoyen, nul besoin d’être expert ou politique, il suffit de vouloir s’investir pour un futur plus juste, plus propre et plus solidaire. Rejoignez-nous le 15 mai (20H, Maison des associations Boulevard Trudaine) pour continuer l’élaboration du PACTE, et le 5 juin (20H, Maison des associations Boulevard Trudaine) pour faire un point sur le plan climat de la métropole.

Dessinons ensemble les villes de demain.

Alternatiba 63 a dansé pour le climat !


Clermont-Ferrand, le 18 avril 2018 – Le collectif Alternatiba 63 a organisé une soirée festive le 18 avril à la Maison du Peuple de Clermont-Ferrand. Plus de 500 personnes sont venues danser, profiter des animations et rencontrer les porteurs d’alternatives au dérèglement climatique présents sur cette soirée. Pour la deuxième année consécutive, cet événement festif permettra à Alternatiba 63 d’organiser son Village des alternatives au Jardin Lecoq cet été, un événement d’envergure, pour continuer sa mission : mettre en lumière les alternatives au dérèglement climatique, amener les porteurs de projets jusqu’au grand public, faire avancer la transition écologique et sociale dans le Puy-de-Dôme, et tout ça dans une ambiance conviviale et joyeuse !

Pour découvrir les alternatives au dérèglement climatique qui s’offrent à nous, Alternatiba 63 organisera son troisième village des alternatives le 15 juin au Jardin Lecoq de Clermont-Ferrand. Au programme : conférences, formations, concerts, projections, marché d’artisans et de producteurs, forum des associations, défis et animations, … La précédente édition en 2018 avait rassemblé plus de 70 structures et 5000 visiteurs pour montrer qu’il est possible de vivre, et de vivre mieux, tout en respectant les ressources de la planète. Cette année encore, venez nombreux découvrir de nouvelles possibilités : alimentation paysanne, locale et durable ; compte épargne dans une banque éthique ; déplacements quotidiens en vélo ; monnaie locale ; ou encore électricité 100% renouvelable grâce à un fournisseur coopératif comme Enercoop !

On danse pour le climat le 18 avril !

Une éolienne sur le Puy-de-Dôme ?

Pour le premier avril, Alternatiba 63 a joué la carte de l’humour en lançant la rumeur qu’une éolienne allait bientôt surmonter le Puy-de-Dome ! Alimentant le petit train électrique et faisant honneur à la récente inscription de la Chaine des Puys – faille de Limagne au Patrimoine mondial de l’UNESCO, cette éolienne démesurée – et imaginaire ! – serait le signe d’une nouvelle ère : celle d’une réelle transition écologique pour notre région.

En effet, si le canular avait pour objectif de faire rire, la menace du dérèglement climatique est plus réelle que jamais. Nous vivons aujourd’hui les dernières années où un levier existe encore pour garantir un monde vivable à nos enfants. Le temps est aux grandes mesures, aux décisions radicales et à un véritable changement de nos modes de vie. Pourtant le gouvernement continue sur une trajectoire qui nous emmène vers un réchauffement de +3 à +4°C, ce qui conduirait à une terre étuve et en partie invivable. A quand de véritables engagements en matière d’énergie ? A quand la priorisation de la transition écologique dans les politiques locales ?

C’est l’importante question qu’Alternatiba 63 pose à travers cette éolienne factice. Pour répondre à l’enjeu climatique, ce collectif propose d’agir à toutes les échelles : individuelle, collective et territoriale. Pour découvrir les alternatives au dérèglement climatique qui s’offrent à nous, Alternatiba 63 organisera son troisième village des alternatives le 15 juin au Jardin Lecoq de Clermont-Ferrand. La précédente édition en 2018 avait rassemblé plus de 70 structures et 5000 visiteurs pour montrer qu’il est possible de vivre, et de vivre mieux, tout en respectant les ressources de la planète. Cette année encore, venez nombreux découvrir de nouvelles possibilités : alimentation paysanne, locale et durable ; compte épargne dans une banque éthique ; déplacements quotidiens en vélo ; monnaie locale ; ou encore électricité 100% renouvelable grâce à un fournisseur coopératif comme Enercoop (bien mieux qu’une éolienne géante surplombant la ville) !

Avant le 15 juin, venez rencontrer Alternatiba 63 et agir à votre échelle contre le dérèglement climatique :

  • le 3 avril à 19H à la Maison des associations (boulevard Trudaine) pour un comité de suivi citoyen autour des mesures à prendre à l’échelle de nos villes et de nos métropoles en matière de transition écologique.
  • Le 18 avril à partir de 18H à la Maison du Peuple (place de la liberté) pour une soirée dansante et festive autour des alternatives, qui permettra au collectif de financer son village des alternatives 2019.

Printemps climatique du 15 et 16 mars !

Ce week-end à Clermont-Ferrand, le printemps climatique a été porté par 2100 étudiants et lycéens en grève, et plus de 3200 personnes qui ont manifesté samedi 16 mars pour déclarer l’état d’urgence climatique.

Les marches pour le climat prennent de l’ampleur, à Clermont-Ferrand et dans toute la France, et les actions s’amplifieront tant que des engagements concrets et efficients n’auront pas été pris pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C.

Dans cette démarche, ce week-end du 15 au 17 mars, “Citoyens pour le Climat” et de nombreux mouvements citoyens ont lancé le “Printemps Climatique” avec une multitude d’actions en France et dans le monde. Une nouvelle occasion pour tous ceux qui veulent agir pour la sauvegarde de l’humanité et du vivant de se rassembler et de faire passer leur message.

Vendredi 15 mars, plus de 2100 étudiants et lycéens ont décidé de faire grève pour le climat avec Youth for Climate pour réclamer un avenir. Les jeunes de Clermont-Ferrand rejoignent ainsi un mouvement international impulsé par Greta Thunberg et le mouvement Fridays for Future. Ce vendredi, des centaines de milliers de  jeunes du monde entier, dont plus de 189 000 dans 226 villes de France, ont fait le choix de lutter contre le dérèglement climatique.

Le lendemain, samedi 16 mars, plus de 3200 personnes ont défilé à pied et à vélo dans les rues. Citoyens, associations, gilets verts et gilets jaunes, justice climatique et justice sociale se sont réunies autour d’un même combat. Une Cleanwalk de plus de 100 personnes a également parcouru la ville, ramassant 77 kilos de déchets, dont au moins un tiers de mégots.

La revendication principale portée par les manifestants de Clermont-Ferrand : déclarer l’état d’urgence climatique. Il est temps d’orienter tous les moyens humains et financiers vers un objectif unique. Actuellement il existe des dizaines de lois, plans et stratégies en lien avec le climat et la biodiversité mais ils ne sont pas respectés. Cet état d’urgence permettrait de lever les freins.

Ce samedi, 350 000 personnes ont rejoint cette “marche du siècle” en France et dans le monde, (surnom donné en référence à la pétition “l’affaire du siècle” qui a récolté plus de deux millions de signatures pour attaquer l’état français en justice pour n’avoir pas répondu à la menace du dérèglement climatique), dans plus de 200 villes participantes et 15 pays. L’ampleur de cette mobilisation s’inscrit dans la suite des marches pour le climat qui se sont succédées depuis septembre 2018. Et Citoyens pour le Climat ne compte pas s’arrêter là. Le collectif prévoit, en co-organisation avec des associations citoyennes européennes, de se mobiliser à Bruxelles le mercredi 21 mars avec l’objectif de continuer à mettre la pression aux dirigeants lors du dernier Conseil de l’Europe avant les élections européennes.

Site internet : https://citoyenspourleclimat.org/ / https://www.littlecitizensforclimate.org/