Protestations mondiales contre la 5G le 25 JANVIER 2020

Nous vous informons de la première Journée mondiale de protestation contre la 5G du 25 janvier 2020. Dans les jours précédents, l’appel spatial 5G, avec plus de 3 300 pages de signatures, sera remis en personne à de nombreux gouvernements.

Des manifestations publiques sont prévues le 25 janvier 2020 à Durban, en Afrique du Sud; Canberra et Sydney, Australie; Tokyo, Japon; Turin, Bologne, Ravenne et d’autres endroits en Italie; Londres, Édimbourg, l’île de Man et d’autres endroits au Royaume-Uni; Washington, DC, New York, Hawaï et d’autres endroits aux États-Unis; Montréal, Toronto, Vancouver et d’autres endroits au Canada; et en Belgique, aux Bermudes, à Chypre, en République tchèque, au Danemark, en Finlande, en Allemagne, en Hongrie, en Irlande, au Kenya, à Malte, en Nouvelle-Zélande, en Norvège, en Pologne, au Portugal, en Roumanie, en Espagne, en Suède et dans d’autres pays.   La liste s’allonge de jour en jour.

Des informations sur les événements dans votre pays, y compris les pages Facebook et les contacts par e-mail, sont disponibles sur le site Web de Stop 5G International, ici: https://stop5ginternational.org/5g-protest-day. Vous pouvez également contacter team@stop5ginternational.org pour les mises à jour. Un communiqué de presse sur la Journée mondiale de protestation a été publié aujourd’hui sur le site Web de Stop 5G International.

60 satellites supplémentaires ont été lancés aujourd’hui

Ce soir à 21h19 Eastern Standard Time, SpaceX a lancé 60 autres satellites sur une fusée Falcon 9 depuis Cape Canaveral, en Floride. Cela porte à 180 le nombre de satellites “Starlink” de SpaceX en orbite autour de la Terre. SpaceX prévoit de continuer à lancer 60 satellites à la fois, deux fois par mois, dans un avenir prévisible. Elle prévoit de commencer à fournir de la 5G depuis l’espace dès qu’au moins 420 satellites seront en orbite et la Federal Communications Commission a approuvé sa demande de vente d’un million de dispositifs utilisateurs au public américain. À ce jour, la FCC n’a pas approuvé cette demande. Le Cellular Phone Task Force a publié un résumé décrivant les plans satellites de SpaceX et de sept autres sociétés; comment les satellites seront intégrés au réseau mondial sans fil; et les effets attendus sur la santé et l’environnement.

En Italie: 125 villes italiennes opposées à la 5G:   liste de 125 municipalités en Italie qui ont adopté des résolutions ou ordonnances s’opposant à la 5G.

Au Nouveau-Mexique: De 2016 à 2018, les New Mexicans for Utility Safety ont travaillé avec d’autres organisations pour vaincre les compteurs intelligents dans une grande partie de notre État. Par conséquent, il n’y a pas de compteurs intelligents dans les principales villes et environs du Nouveau-Mexique.

Les satellites (suite):

SpaceX aux États-Unis, prévoit 42 000 satellites, en a déjà lancé 120, a l’intention d’en lancer 60 à la fois deux fois par mois en 2020 et développe une fusée plus grande pouvant en lancer 120 à la fois. Dès que 420 satellites seront en orbite, il prévoit de les mettre en marche. Cela pourrait être dès février 2020.  OneWeb au Royaume-Uni, prévoit 5260 satellites et prévoit d’en lancer 30 à la fois toutes les trois à quatre semaines à partir de janvier 2020. Dès que 300 satellites seront en orbite, fin 2020, il prévoit de les mettre en marche. Télésat au Canada, a des plans pour 512 satellites et prévoit de les mettre en service en 2021. Amazon a prévu 3236 satellites et prévoit de les mettre en service dès que 578 seront en orbite. Facebook a des plans pour des milliers de satellites mais n’a pas divulgué ses plans au public. Roscosmos, l’Agence spatiale russe, prévoit de déployer 640 satellites entre 2022 et 2026. Aerospace Science and Industry Corp., une société d’État chinoise, prévoit la mise en place de 156 satellites d’ici 2022.

Les sociétés ci-dessus ne diffuseront que la 5G et vendront des appareils utilisateurs qui seront montés sur les maisons et les véhicules et fonctionneront comme de petites cellules. Une autre société, Lynk, prévoit « plusieurs milliers » de satellites qui communiqueront directement avec les téléphones portables et diffuseront non seulement la 5G, mais aussi la 2G, la 3G et la 4G. Lynk a l’intention de les mettre en service en 2023.

En plus de ces plans satellites, Loon, une filiale de Google, a un contrat pour fournir Internet aux régions éloignées de la forêt amazonienne au Pérou à partir de ballons stratosphériques.

La Chine a déjà la 5G à l’échelle nationale et développe la 6G.  Deux pays ont déjà la 5G à l’échelle nationale, la Chine et la Corée du Sud.

L’appel international en français

Signez l’appel international

Non à la 5G en France