ATTAC participe à l’organisation du village

Un mouvement d’éducation populaire tourné vers l’action citoyenne

Attac se mobilise contre l’hégémonie de la finance et la marchandisation du monde ; pour la prise de pouvoir par les citoyen.ne.s sur leur vie, la construction d’une démocratie active et pour la construction de convergences entre mouvements sociaux, au sein du mouvement altermondialiste.

Il existe des alternatives, pour une transition vers une société solidaire et respectueuse de la nature. Nous ne sommes pas condamné.e.s à subir les ravages de cette mondialisation et le cynisme des élites.

La plateforme fondatrice

Se réapproprier ensemble l’avenir de notre monde

La mondialisation financière aggrave l’insécurité économique et les inégalités sociales. Elle contourne et rabaisse les choix des peuples, les institutions démocratiques et les États souverains en charge de l’intérêt général. Elle leur substitue des logiques strictement spéculatives exprimant les seuls intérêts des entreprises transnationales et des marchés financiers.

Au nom d’une transformation du monde présentée comme une fatalité, les citoyens et leurs représentants se voient disputer le pouvoir de décider de leur destin. Un tel abaissement, une telle impuissance nourrissent la progression des partis antidémocratiques. Il est urgent d’enrayer ce processus en créant de nouveaux instruments de régulation et de contrôle, aux plans national, européen et international. L’expérience indique assez que les gouvernements ne le feront pas sans qu’on les y encourage. Relever le double défi d’une implosion sociale et d’une désespérance politique exige donc un sursaut civique et militant.

La liberté totale de circulation des capitaux, les paradis fiscaux et l’explosion du volume des transactions spéculatives acculent les États à une course éperdue aux faveurs des gros investisseurs. Au nom de la modernité, 1500 milliards de dollars vont et viennent chaque jour sur les marchés des changes à la recherche d’un profit instantané, sans rapport avec l’état de la production et du commerce des biens et services. Une telle évolution a pour conséquences l’accroissement permanent des revenus du capital au détriment de ceux du travail, la généralisation de la précarité et l’extension de la pauvreté.

Désormais, sous couvert de sécurité, les salariés sont invités à troquer leurs systèmes de retraite contre un mécanisme de fonds de pension qui aboutit à soumettre un peu plus leurs propres entreprises aux seuls impératifs de la profitabilité immédiate, à y aggraver les conditions de travail, à étendre la zone d’influence de la sphère financière et à persuader les citoyens de l’obsolescence de constructions solidaires entre nations, peuples et générations.

Au prétexte du développement économique et de l’emploi, les pays membres de l’OCDE n’ont pas renoncé à signer un Accord multilatéral sur les investissements (AMI) qui donnerait tous les droits aux investisseurs et imposerait tous les devoirs aux États. Dans le même temps, la Commission européenne et certains gouvernements entendent poursuivre leur croisade libre-échangiste par la mise en place d’un Nouveau marché transatlantique (NTM) visant ouvertement à asseoir l’hégémonie des États-Unis dans l’audiovisuel et à démanteler la politique agricole commune.

La plupart des engrenages de cette machine inégalitaire, entre Nord et Sud comme au cœur des pays développés eux-mêmes, peuvent encore être enrayés. Trop souvent, l’argument de la fatalité se nourrit de la censure de l’information sur les alternatives. C’est ainsi que les institutions financières internationales et les grands médias (dont les bénéficiaires de la mondialisation sont souvent propriétaires) ont fait le silence sur la proposition de l’économiste américain James Tobin, prix Nobel d’économie, de taxer les transactions spéculatives sur les marchés des devises. Même fixée à un taux particulièrement bas de 0,05%, la taxe Tobin rapporterait près de 100 milliards de dollars par an. Collectée, pour l’essentiel, par les pays industrialisés, où sont localisées les grandes places financières, cette somme pourrait être reversée aux organisations internationales pour des actions de lutte contre les inégalités, pour la promotion de l’éducation et de la santé publique dans les pays pauvres, pour la sécurité alimentaire et le développement durable. Un tel dispositif mettrait du sable dans les rouages de la spéculation. Il alimenterait des logiques de résistance, redonnerait des marges de manœuvre aux citoyens et aux États et, surtout, signifierait que le politique reprend le dessus.

A cette fin, les signataires se proposent de créer l’association, Attac (Action pour une taxe Tobin d’aide aux citoyens) qui leur permettra de produire et de diffuser de l’information pour agir en commun, tant dans leurs pays respectifs qu’aux niveaux européen et international. En vue d’entraver la spéculation internationale, de taxer les revenus du capital, de sanctionner les paradis fiscaux, d’empêcher la généralisation des fonds de pension et, d’une manière générale, de reconquérir les espaces perdus par la démocratie au profit de la sphère financière et de s’opposer à tout nouvel abandon de souveraineté des États au prétexte du « droit » des investisseurs et des marchands. Il s’agit tout simplement de se réapproprier ensemble l’avenir de notre monde.

Voir le site

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://alternatiba.eu/nord-essonne/attac-participe-lorganisation-du-village/

Les incroyables comestibles participent à Alternatiba Nord Essonne

Le mouvement “Incredible Edible”, en anglais, ou “Incroyables Comestibles”, en français, est une initiative citoyenne lancée en 2008 par deux mères de famille dans une petite ville du nord de l’Angleterre qui s’appelle Todmorden.

La démarche vise à créer un nouvel art de vivre en redynamisant les échanges locaux par le partage de fruits et légumes “bio” cultivés par les habitants et offerts librement à tous. De proche en proche, l’action permet de reconnecter gens entre eux avec la Terre nourricière.

On plante, on arrose et on partage. Et puis aussi, on cuisine et on fait la fête de l’abondance partagée des récoltes entre tous.

En trois ans, alors qu’elle connaissait un déclin économique sévère, la ville de Todmorden a réussi à retrouver son rayonnement. On vient la visiter du monde entier. Grâce aux Incredible Edible, les 15 000 habitants ont changé de regard et de comportement. Depuis, 83% des achats de nourriture proviennent de produits locaux. De plus, la police de Todmorden a constaté une baisse importante des actes d’incivilité et de délinquance.

Désormais, chaque semaine, quelquepart dans le monde, une nouvelle collectivité se joint à la démarche des Incroyables Comestibles. L’action en France a été lancée au printemps 2012, suivie de la Belgique et de la Suisse. En Essonne, des particuliers lancent le mouvement dès 2013 à Corbeil, et accompagnent depuis les nouvelles initiatives dans le reste du département.

En reliant les bacs de production des incroyables comestibles entre eux, il devient possible de créer un circuit d’échange et de découverte, la “Route Verte” des incroyables comestibles.

 

Voir le site

 

Lien Permanent pour cet article : https://alternatiba.eu/nord-essonne/les-incroyables-comestibles-participent-alternatiba-nord-essonne/

Prochaine rencontre le jeudi 5 février

Notez dans vos agenda notre prochaine rencontre – en plénière – de coordination du collectif qui aura lieu le 5 février 2015 à 20h à la Maison de la Formation et de l’Emploi à Massy . Ce sera l’occasion de coordonner les tâches entre les groupes de travail et les commissions.

Lien Permanent pour cet article : https://alternatiba.eu/nord-essonne/pleiniere/

En 2015, changeons le système et laissons le climat intact

Toute l’équipe d’Alternatiba Nord Essonne vous souhaite une bonne année 2015 et vous invite à la rejoindre!

Le collectif d’Alternatiba Nord Essonne, composé de citoyens et citoyennes, organise un Alternatiba: un village des alternatives dans différents domaines : climat, alimentation, agriculture, énergie, transports, habitat, économie, éducation, culture). Il sera composé d’ateliers, d’animations, de conférences, d’expositions, de pièces de théâtre et concerts.

L’objectif est de valoriser les alternatives concrètes qui existent déjà sur le Nord de l’Essonne ou que l’on peut mettre en place localement. Et ce afin de relever ensemble le défi du changement climatique.

Grâce à une mobilisation citoyenne, près de 70 Alternatiba se montent en Europe. Voilà de quoi montrer aux décideurs politiques qui se réuniront à Paris en décembre 2015 lors d’un sommet international de l’ONU sur le climat (COP 21) que des solutions existent et que nous sommes déterminé-e-s à agir.

Chacun, chacune, peut rejoindre l’organisation d’Alternatiba Nord Essonne à tout moment. Il existe des groupes de travail et des commissions techniques. Les 4 et 5 juillet 2015, plusieurs centaines de bénévoles seront nécessaires à cet Alternatiba Nord Essonne.

Lien Permanent pour cet article : https://alternatiba.eu/nord-essonne/en-2015-changeons-le-systeme-et-laissons-le-climat-intact/

5000 km pour le climat

La campagne de financement participatif (crowdfunding) en soutien au Tour Alternatiba a été lancée.

afitxa Tour Alternatiba 2(1)e Tour Atlternatiba, c’est un vélo 4 places qui parcourra 5000 km entre Bayonne et Paris, durant l’été 2015. Les cyclistes pédaleront d’alternatives en alternatives, rencontreront des personnes avec qui échanger sur les solutions alternatives pour le climat et le justice sociale.

Vous pouvez les soutenir!

 

Coup2pouce en diffusant cette vidéo ci: https://www.youtube.com/watch?v=0pCG4TJTGO8

et/ou en contribuant financièrement là: https://alternatiba.eu/crowdfunding/

 

Lien Permanent pour cet article : https://alternatiba.eu/nord-essonne/5000-km-pour-le-climat/

Prochaine rencontre le 3 décembre 2014

Notre prochaine rencontre – en plénière – de coordination du collectif aura lieu le 3 décembre 2014 à 20h30 à la salle Marceau à Palaiseau. Ce sera l’occasion de coordonner les tâches entre les groupes de travail et les commissions.

Lien Permanent pour cet article : https://alternatiba.eu/nord-essonne/reunion-du-collectif-4/

Après-midi de co-construction du 23 novembre 2014

Notre collectif grossit de jour en jour. Ce dimanche 23 novembre, une quarantaine de personnes s’étaient réunis aux Ulis pour construire ensemble l’Alternatiba Nord Essonne.

Après avoir présenté le projet Alternatiba, un film sur l’Alternatiba Nantes, cinq groupes de travail se sont constitués pour travailler sur les différentes thématiques du festival : Climat, Agriculture/Alimentation, Éducation/Culture, Économie, Énergie/Transports/Habitat.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous remercions tous les participants et si vous n’avez pas pu nous rejoindre il n’est pas trop tard pour nous rejoindre !

Lien Permanent pour cet article : https://alternatiba.eu/nord-essonne/apres-midi-de-co-construction/

Appel à participer à cette grande aventure

Notre collectif Alternatiba Nord Essonne récemment constitué avec l’implication de plusieurs associations souhaite organiser un festival des alternatives le week-end des 4 et 5 juillet 2015 aux Ulis. Nous souhaitons valoriser les initiatives locales et alternatives du territoire du nord de l’Essonne qui s’inscrivent dans des thématiques aussi diverses qu’intimement liées : énergie, économie solidaire et sociale, transports, culture, éducation, agriculture… Dans une ambiance conviviale, festive et positive (nous cherchons à éviter tout discours alarmiste), nous aspirons à faire découvrir aux citoyens d’autres façons d’envisager leur quotidien et le monde de demain.

 

Nous invitons toutes les personnes ou associations désireuses de participer à ce festival à nous contacter rapidement et à venir le dimanche 23 novembre de 14h à 19h au LCR (Local Commun de Réunion) du Lubéron – 9 rue du Vaucluse aux Ulis afin de choisir ensemble, les thématiques à développer et concevoir les multiples animations de ce festival des alternatives.

 

Appel-novembre
Si tu souhaites nous rejoindre ou avoir plus d’informations n’hésite pas à nous contacter à nord-essonne@alternatiba.eu

Lien Permanent pour cet article : https://alternatiba.eu/nord-essonne/appel-participation/

Réunion du collectif élargi

Ce mercredi 15 octobre 2014, le collectif Alternatiba Nord Essonne s’est une nouvelle fois réuni aux Ulis. Huit nouvelles organisations nous ont rejoins. Le collectif compte ainsi maintenant douze organisations différentes : Citoyens Ecologistes et Solidaires, SoliCités, Les Collibris Massy Palaiseau, ATTAC, Greenpeace, Barbes vertes, PôleS NOE – Résea-2P, NDDL – Plateau de Saclay, Terre & Cité, Jardins de Cocagne, AMAP Les Jardins de Cérès, AMAP La chèvre et le chou d’Yvette. Nous espérons avec impatience que d’autre organisations nous rejoignent.

Plusieurs groupes de travail fonctionnels sont constitués : Budget, Communication, Lieu, Logistique, Coordination des associations. Chacun des membres présents a été invité à participer à un groupe de travail. Si d’autres personnes souhaitent s’impliquer dans le processus, elles sont les bienvenues.

 

Une demi-journée de travail en ateliers sera organisée le dimanche 23 novembre de 14 h à 18 h au LCR du Lubéron – Rue du Vaucluse aux Ulis pour former les groupes thématiques.

 

La prochaine rencontre de coordination aura lieu le mercredi 5 novembre à 20h la Maison pour Tous des Amonts aux Ulis.

Lien Permanent pour cet article : https://alternatiba.eu/nord-essonne/reunion-du-collectif-elargi/

Naissance du collectif Alternatiba Nord Essonne

Ce mercredi 17 septembre, le collectif Alternatiba Nord Essonne est né de l’impulsion de quatre organisations : Citoyens Ecologistes et Solidaires, SoliCités, Colibris Massy Palaiseau et  ATTAC Nord Essonne.


Nous avons pour ambition de mettre en place un festival des Alternatives sur une commune du Nord de l’Essonne.

Nous souhaitons élargir le collectif à d’autres organisations et nous nous réunirons le mercredi 15 octobre 2014 à la Maison pour Tous des Amonts des Ulis.

Lien Permanent pour cet article : https://alternatiba.eu/nord-essonne/naissance-du-collectif-alternatiba-nord-essonne/