Alternatiba

Tous ensemble contre le méga Port de La Nouvelle en Occitanie !


Bonjour à Tou-te-s
Le jeudi 14 novembre 2019 se tenait l’assemblée plénière du Conseil Régional Occitanie au Parc des expositions de Montpellier réunissant 158 élu-e-s au total. Etait à l’ordre du jour notamment la demande pour moratoire immédiat sur ces travaux d’extension du port de Port la Nouvelle déposée par un groupe minoritaire d’élus. Nous étions une délégation de citoyens engagés, de membres du collectif Balance ton Port, Alternatiba Narbonne et de la confédération paysanne de l’Aude, venus très motivé-e-s ce jeudi 14 novembre  pour assister à cette assemblée générale réputée être publique…ce qui nous a été refusé !! Finalement après quelques tensions et discussions, 3 proches collaborateurs de Mme Delga ont reçu 3 représentants de notre délégation dont vous trouverez le résumé de cette rencontre dans un prochain article

Bref, petit rappel des faits qui nous ont motivés à venir soutenir la demande de ces élu-e-s au Conseil Régional qui s’opposent également à ce méga port. Comme vous le savez, nous nous mobilisons depuis plusieurs mois contre le Grand Projet Inutile d’extension du Port de la Nouvelle par la Région d’un budget de plus de 400 millions d’euros qui aura un impact terrible au niveau écologique sur notre région pour une utilité plus que discutée…
En effet, ce projet doit être revu car c’est un mauvais projet à différents titres :
– toutes les études d’impacts n’ont pas été réalisées ou prise en compte ( dont celle de l’Ifremer ! ),
– au niveau économique les projections d’importations de pétrole et d’agro-carburants ne pourront doubler d’ici 2030 (de l’avis même de l’opérateur EPPLN la tendance est structurellement à la baisse de 6% par an) de même que les exportations de blé dur pour lequel la production ne fait que baisser depuis 2009, ces deux postes constituant 80% du trafic portuaire. Est ce bien raisonnable de prévoir d’exporter près de 1 Million 100 000 tonnes de blé dur vers l’Afrique du Nord alors même que la production nationale se chiffre à 1Million 500 000 tonnes ?? allons nous importer du blé durde Pologne ? Port la Nouvelle doit il devenir le port de Toulouse pour faire concurrence à celui de La Rochelle qui exporte déjà en partie ce même blé ?
– il est attendu qu’il y aura un impact écologique local tant au niveau de l’érosion de la plage de la Vielle Nouvelle qui sera également au passage amputée d’un km de plage bétonnée (soit 20% de la vieille nouvelle) que l’asphyxie de l’étang de Bages Sigean. La réserve naturelle de l’Ie Sainte Lucie… territoires vraiment protégés ?
– Qu’au regard du caractère expérimental des 8 Eoliennes flottantes qui peuvent de toutes façons être installées sans la méga digue, il est logique d’être prudent sur les capacités de production d’hydrogène vert qui se feront sur le surplus électrique….à ce propos, le collectif se positionne contre l’extension du port et non pas contre ce projet d’éoliennes.
Enfin, avec ce méga Port, la plage de la vieille nouvelle amputée d’un kilomètre de long, les wind-surfeurs du monde entier dont l’engagement inconditionnel pour notre région n’est plus à démontrer apprécieront…et la station balnéaire de Port la Nouvelle impactée par 5 ans de travaux se videra de ses touristes laissant commerçants et professionnels du tourisme aux abois, le miroir aux alouettes de supposés 3000 emplois crées nous laisse bien perplexes…

Alors, pourquoi nos élus se targuent ils qu’un investissement de plus de 400 millions est de toutes façons bénéfique pour Port la Nouvelle sans entendre la juste mobilisation citoyenne ? Nous ne sommes pas des anti tout comme certains voudraient nous faire passer… Nous sommes des citoyens éclairés et vigilants pour l’avenir de notre magnifique région Occitanie.

Nous demandons l’arrêt immédiat de la construction de la méga digue dont les travaux doivent durer 5 ans pour un coût de 230 millions d’euros au départ déjà augmenté à 302 millions avant même avoir commencé !

Nous espérons que bien d’autres élu-e-s nous rejoindront et reviendront sur ce projet qui a été décidé en dépit du bon sens sur des projets économiques d’un autre siècle….face à l’urgence climatique, nous attendons un engagement fort des élu-e-s impliqué-e-s dans ce combat qui doit est au centre de toutes les décisions pour l’avenir de notre région, de notre planète. Un autre aménagement est possible pour ce projet et c’est ce que les différents collectifs portent aujourd’hui.

Mme Carole Delga, Présidente de Région Occitanie, nous vous savons soucieuse vis à vis de l’urgence écologique. Renoncez à ce projet climaticide qui s’inscrit dans les grands projets inutiles au même titre que Notre Dame des landes…la presse nationale commence à s’emparer du sujet ! Souhaitez vous porter la responsabilité d’un tel projet ?

Nous avons déjà adressé Une lettre ouverte à Mme Carole Delga ainsi qu’à tous les élu-e-s du Conseil Régional d’Occitanie et fort des très nombreux soutiens que nous avons obtenus nationalement, il s’agit à présent de faire entendre plus haut notre voix contre ce grand projet inutile.

Nous attendons que les forces vives politiques régionales comme nationales qui portent l’écologie au coeur de leurs convictions se mobilisent massivement !!

Parmi les différentes personnalités mobilisées contre ce projet, vous retrouverez entre autres : JF JULLIARD, directeur général de Greenpeace France, Claude MULERO, ancien maire de Bages (11) et ancien président du Parc Naturel Régional de la Narbonnaise, José BOVE, ancien député européen VERTS/ALE ; Pierre RABHI, essayiste, Christine COMBARNOUS, géomorphologue-urbaniste et ancienne chargée de mission du Ministère de l’Environnement pour la création d’un espace protégé entre Port La Nouvelle, Narbonne et le Massif de La Clape ; Delphine BATHO, ancienne ministre, députée des deux Sèvres, présidente de Génération Ecologie ; Aurélie TROUVE, présidente d’ATTAC, Damien CAREME, député européen VERTS/ALE ; Caroline ROOSE – députée européenne VERTS/ALE….
lettre ouverte à Madame Carole Delga Présidente de la Région Occitanie