Le mouvement

/Le mouvement
Le mouvement 2018-01-19T14:08:11+01:00

Une petite page d’histoire pour comprendre d’où l’on vient et vers où on pédale.

 « Il est minuit moins cinq pour sauver le climat »

C’est en ces termes que le président du Groupe Intergouvernemental pour l’Evaluation du Climat (GIEC) a résumé la crise climatique à l’occasion de la parution du 5ème rapport de son groupe en septembre 2013. Ce dérèglement inédit, massif et brutal du système climatique est un défi sans précédent dans l’histoire de l’humanité.

L’enjeu est clair : réduire radicalement nos émissions de gaz à effet de serre dans les 10 ans à venir, afin de ne pas franchir les seuils dangereux, voire irréversibles, de réchauffement et de déstabilisation du climat.

  • Le formidable élan d’Alternatiba Bayonne

Alternatiba Bayonne 2013

Le dimanche 6 octobre 2013, 12 000 personnes se sont retrouvées à Bayonne dans le premier village des alternatives au changement climatique Alternatiba, quelques jours après la publication du Volet I du 5ème rapport du GIEC.
Cette mobilisation large, au delà des militants convaincus, a démontré qu’il était possible de mobiliser massivement le grand public sur la question de l’urgence climatique. La porte d’entrée d’Alternatiba était les alternatives concrètes au changement climatique et à la crise énergétique, les solutions tangibles, les moyens concrets de baisser ici et maintenant les émissions de gaz à effet de serre dans tous les domaines.

alternatiba059

Ailleurs, près de 50 000 personnes se sont rendues en 2013 et 2014 aux Alternatiba de Bayonne, Lille, Socoa, Gironde et même Tahiti , confirmant que la dynamique Alternatiba est en route ! Elle va s’amplifier jusqu’au sommet sur le climat de Paris de décembre 2015 (COP21). Une soixantaine d’Alternatiba sont en préparation en Europe en 2015. Ils sont coordonnés, et reconnus comme un interlocuteur majeur à la fois par les ministères en charge de l’organisation de la COP21 à Paris, et par la Coalition Climat21, l’alliance des ONG se mobilisant en France pour la COP21.

  • La quadruplette du Tour Alternatiba

En 2015 la coordination européenne des Alternatiba a organisé de plus le tour Alternatiba. Du 5 juin au 26 septembre, ce “road-movie climatique” a parcouru en “quadriplette” à pédales 5000 km en 180 étapes en France et en Europe pour rendre visibles les alternatives en faveur de la lutte contre le changement climatique. Sur ses vélos 3 et 4 places, symboles de la transition écologique et de la solidarité, il a porté haut et fort le message suivant : “les alternatives au changement climatique existent, et elles nous permettent  de construire une société plus conviviale, plus juste, plus humaine”. Ainsi chacune des 187 étapes s’est révélée riche en rencontre avec des alternatives locales, mais aussi des résistances contre les fausses solutions et Grands Projets Inutiles et Imposés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’arrivée du Tour Alternatiba à Paris le samedi 26 septembre 2015 a permis alors de cristalliser un mouvement citoyen pour une société plus juste, plus solidaire et à même de relever le défi climatique, avec plus 50.000 personnes mobilisées ou en soutien, dont des dizaines de porteurs d’alternatives et de luttes locales, rencontrés tout au long de ce périple, venus montrer leur implication dans la lutte contre le changement climatique. C’est ainsi qu’après deux ans d’existence, la dynamique Alternatiba a totalisé un demi million de participants !! Qu’il s’agisse des 94 villages des alternatives déjà organisés, ou des 187 étapes du Tour Alternatiba, plus de 500.000 personnes ont été sensibilisées à l’urgence climatique et aux alternatives concrètes qui existent déjà pour relever le défi climatique.

  • Le Village mondial des Alternatives à Montreuil

Après la tenue des villages des alternatives dans les villes et villages européens et le tour tandem, la mobilisation des Alternatiba a convergé à Paris en décembre 2015 au cours du sommet de la Cop 21. L’objectif était alors de faire pression sur les négociateurs afin d’obtenir un accord efficace et juste pour résoudre la crise climatique. Un Village Mondial des Alternatives regroupant des exemples d’alternatives a été déployé à Montreuil les 5 et 6 décembre, afin de prouver aux négociateurs qu’une planète B existe mais qu’elle se trouve sur celle-ci grâce notamment aux nombreuses initiatives que le réseau Alternatiba aide à faire connaître et à se déployer sur les territoires.

Affiche-village-mondial

Pour l’ensemble des militants qui ont travaillé très dur à l’organisation de ce Village Mondial des Alternatives, c’est une véritable victoire de constater à quel point l’événement a été une réussite : des allées et des places noires de monde, des sourires sur tous les visages, des rencontres et des échanges particulièrement riches. Au moins 28.000 personnes ont ainsi pu découvrir des centaines d’alternatives au cours de ces deux journées, allant à la rencontre d’acteurs issus de très nombreux territoires différents, avec 20 pays représentés. Pour tout savoir sur les temps forts de cet événement, cliquez ici.