Alternatiba, c’est quoi ?

Accueil/Alternatiba, c’est quoi ?
Alternatiba, c’est quoi ? 2017-06-15T19:13:23+02:00

 « Il est minuit moins cinq pour sauver le climat »

C’est en ces termes que le président du Groupe Intergouvernemental pour l’Evaluation du Climat (GIEC) a résumé la crise climatique à l’occasion de la parution du 5ème rapport de son groupe en septembre 2013.

Ce rapport a confirmé que le dérèglement climatique est très vraisemblablement causé par les émissions de gaz à effet de serre humaines, et qu’il s’aggrave et s’accélère, mettant à mal les populations les plus pauvres de la planète et à moyen terme les conditions de vie civilisée sur Terre. Tous les signaux d’alerte sont au rouge : sécheresses, désertification, modifications des saisons, inondations, ouragans, typhons, feux de forêts, fonte des glaciers et de la banquise… Ce dérèglement inédit, massif et brutal du système climatique est un défi sans précédent dans l’histoire de l’humanité.

Resterons-nous sans rien faire ? Allons nous continuer à regarder la planète brûler ?

L’enjeu est clair : réduire radicalement nos émissions de gaz à effet de serre dans les 10 ans à venir, afin de ne pas franchir les seuils dangereux, voire irréversibles, de réchauffement et de déstabilisation du climat.

Le formidable élan d’Alternatiba Bayonne

Alternatiba-Bayonne-village-des-alternatives

Alternatiba Bayonne 2013

Le dimanche 6 octobre 2013, 12 000 personnes se sont retrouvées à Bayonne dans le premier village des alternatives au changement climatique Alternatiba, quelques jours après la publication du Volet I du 5ème rapport du GIEC.
Cette mobilisation large, au delà des militants convaincus, a démontré qu’il était possible de mobiliser massivement le grand public sur la question de l’urgence climatique. La porte d’entrée d’Alternatiba était les alternatives concrètes au changement climatique et à la crise énergétique, les solutions tangibles, les moyens concrets de baisser ici et maintenant les émissions de gaz à effet de serre dans tous les domaines.

Débat place de l'éco-habitat, anciennement place du change

Conférence sur l’auto-éco-construction

Ce dimanche 28 septembre 2014, ce sont plus de 10 000 personnes qui se sont retrouvées à Alternatiba Nantes pour découvrir une centaine d’alternatives concrètes, positives et joyeuses. Dans le quartier Bouffay, organisé pour l’occasion en 10 espaces thématiques (énergie/climat, éco-habitat, éducation alternative, alimentation, gouvernance, transports/mobilités, santé/bien être, alter-économie, recyclage/valorisation, échanges/moyens de communication), les citoyen-ne-s se sont réapproprié-e-s l’espace public autour de nombreux débats improvisés dans la rue. Ils ont démontré qu’un autre monde, solidaire et durable, existe déjà dans celui-là, et qu’il ne tient qu’à nous de le faire émerger pour régler la crise climatique et les autres crises.

Le pari des alternatives était gagné ! Pour revivre ce moment cliquer ici

tourAlternatiba

La quadruplette du Tour Alternatiba

Ailleurs, près de 50 000 personnes se sont rendues en 2013 et 2014 aux Alternatiba de Bayonne, Lille, Socoa, Gironde et même Tahiti , confirmant que la dynamique Alternatiba est en route ! Elle va s’amplifier jusqu’au sommet sur le climat de Paris de décembre 2015 (COP21). Une soixantaine d’Alternatiba sont en préparation en Europe en 2015. Ils sont coordonnés, et reconnus comme un interlocuteur majeur à la fois par les ministères en charge de l’organisation de la COP21 à Paris, et par la Coalition Climat21, l’alliance des ONG se mobilisant en France pour la COP21.

En 2015 la coordination européenne des Alternatiba a organisé de plus le tour Alternatiba. Du 5 juin au 26 septembre, ce “road-movie climatique” a parcouru en “quadriplette” à pédales 5000 km en 180 étapes en France et en Europe pour rendre visibles les alternatives en faveur de la lutte contre le changement climatique. Sur ses vélos 3 et 4 places, symboles de la transition écologique et de la solidarité, il a porté haut et fort le message suivant : “les alternatives au changement climatique existent, et elles nous permettent  de construire une société plus conviviale, plus juste, plus humaine”. Ainsi chacune des 187 étapes s’est révélée riche en rencontre avec des alternatives locales, mais aussi des résistances contre les fausses solutions et Grands Projets Inutiles et Imposés.

L’arrivée du Tour Alternatiba à Paris le samedi 26 septembre 2015 a permis alors de cristalliser un mouvement citoyen pour une société plus juste, plus solidaire et à même de relever le défi climatique, avec plus 50.000 personnes mobilisées ou en soutien, dont des dizaines de porteurs d’alternatives et de luttes locales, rencontrés tout au long de ce périple, venus montrer leur implication dans la lutte contre le changement climatique. C’est ainsi qu’après deux ans d’existence, la dynamique Alternatiba a totalisé un demi million de participants !! Qu’il s’agisse des 94 villages des alternatives déjà organisés, ou des 187 étapes du Tour Alternatiba, plus de 500.000 personnes ont été sensibilisées à l’urgence climatique et aux alternatives concrètes qui existent déjà pour relever le défi climatique.

Après la tenue des villages des alternatives dans les villes et villages européens et le tour tandem, la mobilisation des Alternatiba a convergé à Paris en décembre 2015 au cours du sommet de la Cop 21. L’objectif était alors de faire pression sur les négociateurs afin d’obtenir un accord efficace et juste pour résoudre la crise climatique. Un Village Mondial des Alternatives regroupant des exemples d’alternatives a été déployé à Montreuil les 5 et 6 décembre, afin de prouver aux négociateurs qu’une planète B existe mais qu’elle se trouve sur celle-ci grâce notamment aux nombreuses initiatives que le réseau Alternatiba aide à faire connaître et à se déployer sur les territoires.

Pour l’ensemble des militants qui ont travaillé très dur à l’organisation de ce Village Mondial des Alternatives, c’est une véritable victoire de constater à quel point l’événement a été une réussite : des allées et des places noires de monde, des sourires sur tous les visages, des rencontres et des échanges particulièrement riches. Au moins 28.000 personnes ont ainsi pu découvrir des centaines d’alternatives au cours de ces deux journées, allant à la rencontre d’acteurs issus de très nombreux territoires différents, avec 20 pays représentés. Pour tout savoir sur les temps forts de cet événement, cliquez ici.

Alternatiba à Nantes

Alternatiba-logo-v5_1-2015Alternatiba Nantes est un collectif de citoyen-ne-s qui œuvre depuis novembre 2013 pour organiser des villages des alternatives en 2014 et 2015 à Nantes, dans le cadre des mobilisations pour la COP21.
Fort du succès d’Alternatiba Nantes 2014 qui avait déjà attiré plus de 10 000 visiteurs sur une journée, un nouveau Village a eu lieu un an après, toujours au mois de septembre et dans le même quartier du centre de Nantes, celui du Bouffay. Comme l’année précédente,  nous avons cherché à mettre en relief plus d’une centaine d’alternatives locales concrètes mais en donnant une plus centrale à leurs liens avec les enjeux de la crise climatiqueAlternatiba Nantes a organisé des événements annonciateurs de l’événement. Des réunions et actions publiques ont été organisées au cours de l’année 2015 dans les communes de Nantes Métropole, afin de sensibiliser les habitant-e-s à la crise climatique et aux alternatives positives et concrètes. Enfin, le Village s’est déroulé cette fois-ci sur deux jours : le samedi était dévolu aux conférences, projections et table-rondes autour des alternatives et du climat, dans les locaux de la Manufacture. C’est le dimanche que le Village des alternatives a repris forme dans les rues du Bouffay.

Quelques jours avant, le 31 août, nous avons accueilli le tour tandem Alternatiba, qui a sillonné les communes de la métropole accompagné d’un cortège de vélos.

L’année 2016 a été davantage été une année de réflexion pour Alternatiba Nantes. Ce qui n’a pas empêché le collectif d’animer plusieurs débats et ciné-conférences.  Nous avons aussi organisé un premier Tour Vélo local des alternatives le 24 septembre, entre Nort-sur-Erdre et Sucé-sur-Erdre, en passant par Saint-Mars-du-Désert. Ce temps de détente et de découverte était axé sur la rencontre de personnes engagées dans des domaines tels que la réalisation d’habitats sains basse consommation d’énergie, la production d’énergie alternative, le développement de circuits courts ou d’entraide locale et de partage, ou encore sur la nouvelle paysannerie en lien avec les réseaux d’agro-écologie et de permaculture. Résumé de ce tour vélo local ici.

Mais le collectif s’est aussi étoffé au cours de l’année 2016. Dans l’impulsion du collectif national ANV Cop 21 (Action Non-Violente Cop21) créé par le réseau Alternatiba en lien avec Attac France et Les amis de la Terre à l’automne 2015, lors du Sommet pour le Climat à Paris, un groupe local s’est constitué peu à peu : le GIGNV (Groupe d’Intervention des Grenouilles Non-Violentes).  Ces batraciens pas comme les autres se sont donnés une mission : mettre en oeuvre des actions locales non-violentes de désobéissance civile afin de dénoncer les acteurs et les projets nuisibles au climat. Tout en étant une entité d’Alternatiba Nantes, le GIGNV fonctionne en autonomie dans son fonctionnement et dans la planification et l’organisation de ses actions.

gignvlogo

Depuis le début de l’année 2017, Alternatiba Nantes maintient d’une part une forme de continuité en poursuivant par exemple l’animation des Alternati’bars.  Le collectif a connu d’autre part une phase de transition avec le souhait de pouvoir renouveler la dynamique en passant le témoin à de nouveaux membres. C’est dans ce sens qu’un cycle de formation à l’organisation d’événements alternatifs a été organisé les 5 et 18 mars derniers. Il s’agissait pour les militant.e.s d’Alternatiba qui avaient impulsé le collectif de transmettre leur savoir-faire au plus grand nombre, pour poursuivre l’objectif de former de nouvelles générations de militant.e.s. Le but était également de donner un maximum de clefs à de nouveaux membres “moteurs” du collectif afin de mettre en oeuvre un nouvel événement le 23 septembre, intitulé La Rue de La Transition Energétique & Citoyenne. Ce nouveau RV avec la population de la région nantaise s’inscrira en même temps dans une dynamique nationale du réseau des Alternatiba, autour de l’opération du Grand Défi des Alternatives, démarrée le 15 mai et qui durera jusqu’au 3 décembre.

IMG_20170515_114203