Roland Ramade, parrain du Festival des Alternatives 2018 !

Cheveux mi-longs, bandana rouge dans les cheveux, éternelles lunettes noires, Roland Ramade, cet homme charismatique au cœur gros comme ça, nous fait le plaisir et l’honneur de parrainer notre Festival des Alternatives 2018. Lui qui, souvent dans sa vie, a dû avoir besoin demettre de l’huile pour qu’ça glisse, nous apporte son soutien médiatique pour faire briller nos idées au fronton de sa notoriété.

« Mets de l’huile petit homme, dans la vie y faut qu’ça glisse« mets de l’huile petit homme… »

Qui suis-je ?

Quelle drôle de devinette ?
Dit-il avec l’accent de Sète !
Un auteur peut-être ?
Un nôteur avec si peu de bonnes notes ? Un chanteur à ses heures ?

On réponds pas à des questions par des questions ! NON !
Un musichien ?
Un peu débile ?

Qui passe le tempsà mettre de l’huile ? Un poète ? …(Roland Ramade)

Auteur-compositeur de morceaux comme « Mets de l’huile » du groupe Reglyss notamment, dans les années 80, Roland Ramade participe à de nombreuses formations musicales au cours de sa carrière. Quittant souvent sa petite camargue melgorienne, il continue inlassablement à arpenter les scènes locales, régionales, voire nationales et, à travers des formations comme « Les Révérends », à porter sa voix de bluesman aux accents tantôt camargais tantôtrocailleux de langue d’oc et à cuisiner de « l’Artà Tatouille» musicale avec ses potes deMauguio ou d’ailleurs, handicapés ou valides.

page1image1750528

Très sensible aux inégalités dans notre société, il porte aussi, à travers son chant, ses messages de paix et de bienveillance, de reconnaissance de la différence, avec une musique toujours renouvelée.

Il anime aussi de nombreux ateliers d’écriture de chants et ne ménage pas son énergie au service d’institutions comme les écoles, ESAT….

Nous lui souhaitons la bienvenue dans notre festival et le remercions de porter avec nous, aussi loin que possible, les idées de transition, de lutte contre le réchauffement climatique et de responsabilité de chacun dans ce combat, au cours de ces quatre jours de festival et bien après.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *