Imprimer ceci Page

Charte Alternatibaïoli

Afin d’assurer le bon fonctionnement du collectif, toute personne qui en est membre s’engage à respecter les règles qui suivent. 
But du collectif :
 
Face au défi de la justice climatique qui impacte tous les champs de la vie en société, il est important de fédérer toutes les énergies individuelles et collectives avec pour but :
 
– de sensibiliser et informer le grand public et les élus aux conséquences du dérèglement climatique et aux mesures indispensables à prendre pour faire évoluer les comportements individuels et collectifs,
 
– de montrer que des alternatives concrètes existent déjà, d’en construire des nouvelles (alimentation, agriculture, énergies renouvelables, transports doux, monnaie locale…) et d’engager chacun à agir à son niveau,
 
– de s’opposer aux projets climaticides et aux fausses solutions (agro-carburants, méga-centrales, géo-ingénierie, nucléaire, gaz de schiste, accords de libre échange comme leTafta, etc.),
 
– de conduire des actions de non-coopération (boycott, changement de banque, désinvestissement des industries fossiles…),
 
– de conduire des actions de désobéissance civile dans un cadre de non-violence telle que définie par ANV COP 21 et ALTERNATIBA (http://anv-cop21.org/wp-content/uploads/2015/10/Crite%CC%80res-sur-la-non-violence.pdf)
 
 
Cadre éthique :
La dynamique d’Alternatiba Marseille vise à mettre en route la transition sociale, écologique et démocratique en s’appuyant sur des valeurs de solidarité, de justice, de tolérance, de sobriété heureuse, et sur un fonctionnement qui met en avant le vivre ensemble, la mutualisation, le partage et l’intelligence collective. 
 
Ce fonctionnement est inclusif, convivial, chaleureux et soucieux du bon accueil de ses membres.
 
Le bon fonctionnement d’un groupe suppose la confiance et le respect de chacun. Par conséquent, l’utilisation d’un langage ou d’un comportement qui jette la suspicion, qui vise à insulter ou à blesser un des membres n’est pas compatible avec ce fonctionnement.
 
Les désaccords éventuels doivent être exprimés clairement, sans chercher à blesser ou parler par insinuation.
Conduite des réunions :
Les réunions doivent être préparées soigneusement à l’avance par un groupe restreint choisi de préférence en fin d’AG. Chacun s’engage à respecter les consignes des personnes qui sont désignées collectivement en début de séance pour assurer le bon déroulement de la réunion (maître du temps, animateur…) Le bon déroulement des réunions suppose le respect du temps imparti à chaque sujet.
La parole doit circuler au maximum, priorité est donnée à ceux qui n’ont pas encore parlé. Il est important de ne pas monopoliser la parole et d’éviter de revenir sur des idées déjà exprimées : chacun s’assure donc qu’il n’est pas en train de redire ce qui a été dit et sinon d’accepter qu’on le lui signifie (poliment).
Prise de décision :
 
Les assemblées sont l’organe souverain du mouvement. A ce titre, elles sont seules compétentes pour décider des actes essentiels.
 
Les décisions se prennent :
Au consentement :pas d’objection argumentée 
Au consensus : solution satisfaisante pour tous
A la majorité simple des membres présents si le consentement ou le consensus n’est pas obtenu
 
Entre deux assembles, les groupes mandatées peuvent prendre des décisions liés à leur mandat. 
 
Au cas où l’urgence obligerait une prise de décision entre deux assemblées, et uniquement dans ce cas, la ou les personnes responsables de cette décision devront préalablement en informer les membres et les concerter. Cette décision devra être présentée et argumentée lors de l’assemblée suivante.
Cas particulier des échanges par mail :
 
Les mails nous envahissent et peuvent rapidement décourager les gens de s’impliquer dans un collectif. Il convient donc de respecter certaines règles.
 
PRINCIPE D’EFFICACITÉ : 
– mettre un titre de sujet simple et efficace pour se repérer
– si on répond à ce mail pour un autre sujet, changer la description du sujet.
– avant de répondre, choisir si l’on répond à l’expéditeur, soit à tout le monde 
 
PRINCIPE DE BIENVEILLANCE ET DE CONVIVIALITÉ :
Dans les échanges par mail, plus encore que pour les échanges oraux, faire attention à la formulation en évitant les mises en causes personnelles. 
Le bon fonctionnement d’une liste internet suppose la confiance et le respect de chacun. Par conséquent, l’utilisation d’un langage qui jette la suspicion, qui vise à insulter ou à blesser un des membres n’est pas compatible avec ce fonctionnement.
En cas de désaccord, ne pas agresser une personne directement ou indirectement. Si une personne est visée par un mail, ne pas répondre directement, mais inviter à en discuter en dehors des listes.
À partir du moment où une personne est dans une liste de courriel, elle s’engage à respecter ce principe. Dans le cas contraire, elle sera invitée à se retirer ou sera invitée à une réunion exceptionnelle pour que les désaccords éventuels soient mis à plat en commun et discutés autour d’une table et non via des mails qui découragent tout le monde et éliminent beaucoup de personnes désireuses de construire une dynamique collective bienveillante et efficace.
 
 
 Règlement des conflits
 
 En cas de non respect de ces règles, les personnes s’engagent à se retirer du collectif ou à faire état des désaccords en présence d’une commission désignée en assemblée pour régler le problème spécifique.