Auditions d’activistes climat à Marseille

  • -

Auditions d’activistes climat à Marseille

Au matin du 11 juillet, 6 membres des collectifs Alternatiba et Action Non-Violente COP21 (ANV-COP21) de Marseille étaient convoqués à la gendarmerie du 10ème arrondissement de Marseille. 4 d’entre eux-elles ont subi une perquisition à leur domicile. Ces convocations faisaient suite au décrochage de portrait d’Emmanuel Macron ayant eu lieu à la mairie de Nans-les-Pins (Var) le 5 juillet dernier.
Cette action symbolique s’inscrivait dans le cadre de la campagne de désobéissance civile « Décrochons Macron », campagne lancée le 21 février suite au « refus de changer de cap » du gouvernement en réponse à l’Affaire du siècle¹. Elle consiste à décrocher le portrait présidentiel d’Emmanuel Macron des mairies, puisque lui-même a décroché des objectifs des Accords de Paris².

Les militant-e-s dénoncent le vide de la politique française en termes de mesures sociales et environnementales, et entendent ainsi « sortir » Macron, afin de le confronter à la réalité du dérèglement climatique et aux dégâts des politiques libérales. À ce jour, 106 portraits présidentiels ont été réquisitionnés partout en France, débouchant sur plus d’une centaine d’interpellations et 12 procès visant 40 activistes sur tout le territoire.

Brandissant des banderoles où l’on pouvait lire « De Rugy, Macron, Philippe : Coupables de crime climatique » ou encore « Marseille, Nancy, soutien aux activistes climat », une trentaine de militant-e-s et sympathisant-e-s ont escorté ce matin les 6 activistes jusqu’aux grilles de la caserne du 171, avenue de Toulon. Les chants et les applaudissements ont résonné pour saluer le courage et la détermination des auditionné-e-s.
Nicolas, activiste du groupe marseillais d’ANV-COP21, annonce « Aujourd’hui les activistes climat font face à une répression disproportionnée pour leurs actions non-violentes, mais nous sommes déterminé-e-s et nous continuerons à défendre la vie ! ».

Site Internet de la campagne Décrochons Macron : https://decrochons-macron.fr/

 

1. Le recours juridique signé par deux millions de personnes contre l’Etat pour « inaction face aux changements climatiques »

2. Les accords de Paris fixent aux états signataires une limitation du réchauffement global à +2°C, si possible 1,5°C


Newsletter

Restez informé-e-s en vous inscrivant à notre NEWSLETTER

Changeons le système, pas le climat !