Transformation de Saint Sauveur par la MEL : vers la ville insoutenable

1438766780-capture-d-ecran-2015-08-05-a-11-23-46

Plusieurs membres de différentes associations ont interpellé ce mercredi 13 septembre 2017 Martine Aubry, Maire de Lille, des représentants de l’agence Gehl et de la SPL Euralille lors de la réunion publique marquant la fin de la phase de consultation sur les grandes orientations de l’aménagement de la friche de Saint Sauveur.

Les impacts de la densification intensive et de l’artificialisation de ce site actuellement paisible sont négligés de façon inquiétante de la part des élus promoteurs de ce projet. Car c’est bien l’ensemble de la ville qui sera touché par ce programme titanesque.

La MEL souhaite implanter un nouveau quartier sur 23 hectares au cœur de la ville en construisant 300 000 m2 de bâtiments de logements, de bureaux et de commerces ce qui représente environ la totalité de la superficie des bureaux inoccupés sur le territoire (1).

Le projet actuel prévoit désormais un parc de 3,4 hectares – le Jardin de la Vallée sous le métro aérien – l’équivalent du parc Jean-Baptiste Lebas, à comparer aux 60 hectares du Bois de Boulogne. Cependant Lille ne comptera alors toujours pas plus de 16 m2 d’espaces verts par habitant contre une moyenne nationale de 31m2.
Lille se classe parmi les agglomérations les plus polluées de France or le nouveau quartier induira un flux de plusieurs milliers de voitures supplémentaires par jour selon une étude d’impact datant de 2015 (2). Enfin, l’installation d’une piscine olympique a été décidé arbitrairement en début d’année sur un espace destiné à être un parc.

La métropole souhaite maintenant aller vite et démarrer en 2018 un chantier qui pourrait s’échelonner sur près de 15 ans.

Fausse solution aux maux de la ville, le projet Saint-Sauveur s’inscrit de surcroit dans la continuité du programme non terminé de la Porte de Valenciennes et de la construction de Lillenium, ce centre commercial de 50 000 m2 situé à quelques rues de la friche. Un tel gigantisme sans limite menace de faire de Lille une ville toujours plus congestionnée, polluée, surchauffée et inégalitaire entre ses quartiers

Nous devons refuser de voir cette situation s’aggraver ; 11000 personnes ont déjà exprimé leur désaccord sur la mise en œuvre du projet Gehl à l’occasion d’une pétition (3) balayée d’un revers de main par l’exécutif de la MEL ce 13 septembre.

Nous demandons une ville qui respire, un accès à la nature à la portée de tous les habitants et un aménagement soutenable qui prend la mesure du dérèglement climatique et de la sortie des énergies fossiles.

Cette mobilisation ne fait que commencer.

____

(1) : 80770 m2 en neuf et 215 000 m2 en seconde main : https://hautsdefrance.cci.fr/content/uploads/sites/6/2017/03/OBM-Comptes-propres-2016-R.pdf par ailleurs 40 000 logements sont inoccupés sur la MEL : http://www.20minutes.fr/lille/2003311-20170126-lille-transports-chauffage-logement-cinq-ambitions-metropole-lille

(2) : le volume des déplacements en voitures est estimé à 10 202 par jour voir page 167 (trafic tombant à 8 578 en page 170) : http://www.lillemetropole.fr/files/live/sites/lmcu/files/docs/DIALOGUE-CITOYEN/Lille-Saint-so/etude_impact.pdf

A lire aussi cette critique de l’étude d’impact du projet Gehl : https://drive.google.com/file/d/0B405-pWrqbVmYjl1TDF3dW5mUGM/view?usp=sharing

(3) : Stop ! On étouffe, sauvons Saint Sauveur, Lille a besoin de respirer ! : https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/stop-etouffe-sauvons-saint-sauveur-lille/28041