Lettre ouverte: exigeons la gratuité des transports en commun dès l’apparition des pics pollution

Exigeons la gratuité des transports en commun dès l’apparition des pics pollution.
 
Ce vendredi 11 octobre la MEL examinera une délibération pour la gratuité des transports en commun lors des pics de pollution, nous nous mobilisons pour que cette gratuité soit effective dès le premier niveau de pollution.
 
L’agglomération lilloise détient le triste record de deuxième ville la plus polluée de France pour les particules fines (PM10, particules de diamètre inférieur à 10 micromètres) et a dépassé en 2018 le funeste seuil des soixante jours de pics de pollution aux PM 2,5 (de diamètre inférieur à 2,5 microns) alors que l’OMS déconseille que ce seuil soit dépassé plus de 3 fois par an. 
Les habitants de la métropole lilloise sont particulièrement exposés à trois polluants atmosphériques émis principalement par le secteur des transports : les oxydes d’azote (NOx), les particules en suspension (PM10 et PM2,5, selon leur taille) et l’ozone (O3). Responsables d’impacts conséquents sur la santé et de 1700 décès prématurés sur la métropole lilloise en 2018, il est fondamental de prendre des mesures concrètes pour réduire les dépassements des valeurs limites légales de ces polluants et ainsi améliorer la qualité de l’air et la qualité de vie des habitants.
 
C’est pourquoi nous avons demandé via une lettre ouverte aux élu.e.s que dès ce vendredi la gratuité des transports en commun soit instaurée dès l’atteinte du 1er niveau de la pollution de l’air, soit dès l’atteinte du seuil d’information et de recommandation et que cette gratuité s’applique à l’ensemble des modes de transports (métro, bus Ilevia et Arc En Ciel métropolitain, tramway, train SNCF métropolitain, V-Lille).  
 
Cette mesure encouragera les automobilistes à délaisser leur voiture dès le dépassement du premier seuil de pollution et à limiter la concentration de polluants et la persistance de l’épisode de pollution. La gratuité pendant les pics de pollution sera socialement plus juste, permettant ainsi à ceux disposant de transports publics à proximité d’adopter des modes de transports moins polluants.
 
Conscient.e.s que cette mesure seule ne suffira pas, nous militons également pour, qu’à terme, les transports en commun soient totalement gratuits comme à Dunkerque ou bientôt Calais. Dans ce sens, nous demandons également l’expérimentation de la gratuité des transports 1 jour par mois, un moratoire sur le déploiement des portiques d’accès au métro et d’ouvrir la commission d’études sur la gratuité totale aux citoyen·ne·s.
 
Quant au coût d’une telle mesure, nous souhaitons simplement rappeler les coûts des frais de santé liés à la pollution de l’air estimés à 270 millions d’euros par an à l’échelle de la MEL, ainsi que le coût de l’investissement que vous avez voté de 60 millions d’euros dans des portiques de contrôle d’accès, pénalisant ceux qui n’ont pas les moyens de payer.
 
Afin d’accélérer le report modal, il sera nécessaire d’offrir des solutions de mobilités accessibles à tous et un maillage équitable du territoire qui doivent s’accompagner du développement et de la sécurisation des modes de transports actifs et de la mobilité partagée. Cela passe nécessairement par la réduction de l’usage et de la place de la voiture individuelle.
 
Depuis 2015, la MEL est compétente et donc responsable, en matière de qualité de l’air ; la reconquête de la qualité de l’air était alors affichée comme une priorité métropolitaine. En septembre 2019, les actes et les résultats se font attendre et les mesures de la qualité de l’air pour ce début d’année 2019 sont loin d’être encourageantes …
 
Il est vital de prendre des mesures concrètes à la hauteur de l’urgence climatique et de ce fléau sanitaire et écologique qu’est la pollution de l’air.
 
Afin d’encourager les élu.e.s à voter ces mesures nous posterons chaque jour une photo sensibilisant à la pollution de l’air et ses impacts sanitaires représentés par 5 cercueils (5 morts par jour dans la métropole lilloise liés à la qualité de l’air) et nous seront présents vendredi après-midi aux cotés d’autres collectifs devant la MEL pour une cérémonie d’hommage.
 
Les associations Les Amis de la Terre Nord, Alternatiba Lille et ANV-COP21 Lille