Category Archives: Coalition climat

  • 0

Retour sur le week end Action Climat des 26 et 27 janvier

 

 

  • 26 janvier à 20h30 : Projection du film-documentaire « On a 20 ans pour changer le monde » au Colisée, suivie d’un ciné-échange animé par Alternatiba.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes.

 

  • 27 janvier à 15h : Marche pour la justice sociale et climatique.

Nous étions environ 350 : familles, militant.e.s, mouvements climat et social, associations environnementales, « gilets jaunes »,…

Photos : https://framadrop.org/r/yJ2ZKs2GxJ#VwYg51kLOMc02OHu38zMdkDawkjx7W2JFxAo/d/elJQ

Vidéo : https://framadrop.org/r/3o1RFVxeXe#EjdH5dgz5R2t6PlQjqZIlicdo3YihM/uoW8NgUn2pnE

 

  • 27 janvier à 17h : Assemblée Citoyenne pour la justice sociale et climatique.

Nous avons échangé sur la Consommation en s’appuyant sur ce rapport : http://www.bl-evolution.com/Docs/181208_BLevolution_Etude-Trajectoire-rapport-special-GIEC-V1.pdf

Voici le Compte Rendu : à venir

Photos : https://framadrop.org/r/n_ULLzYecS#Mj+rtoJ7yxhEIlUCU3EzFPBxdBwbV9W/8nzg6xk80vw=

 

Liens vers les réseaux sociaux :

 

Voici les articles presse/média :

 

Retour évènements nationaux :

 


  • 0

On attaque l’état français en justice ?

 

 

L’AFFAIRE DU SIECLE !

4 associations, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont décidé, au nom de l’intérêt général, d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vies, nos territoires et nos droits.

Les changements climatiques sont là : ils affectent déjà nos vies et n’épargnent personne. Nous assistons à la montée des eaux, à la fonte des glaces, à la multiplication des évènements météorologiques extrêmes, tandis que les espèces animales et végétales disparaissent inexorablement. Les sécheresses et inondations sont de plus en plus dévastatrices. Nos exploitations agricoles sont en danger. L’air que nous respirons est pollué. Le prix de nos factures énergétiques explose. Partout, dans les pays du Sud comme dans les pays du Nord, les populations vulnérables sont les plus exposées.

Obnubilés par les enjeux du court terme, les Etats et les acteurs économiques restent sourds aux innombrables cris d’alarme des plus fragiles, des scientifiques, des associations. Alors que les investissements nécessaires pour remédier à la catastrophe devraient être financés majoritairement par les plus aisés, les classes moyennes et les plus démunis y contribuent aujourd’hui de manière indifférenciée. La lutte contre les changements climatiques ne doit pas se faire au détriment des plus fragiles.

La France a pris un retard conséquent. D’aveu public, elle n’atteint pas ses objectifs sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les inégalités face au changement climatique s’aggravent.

L’État a l’obligation d’agir.

Il doit prendre les mesures politiques qui s’imposent, tout en garantissant la justice sociale. Il doit réduire notre dépendance au pétrole et nous fournir des alternatives en matière de transport. Il doit, investir dans la rénovation des logements et promouvoir l’usage des énergies renouvelables, en abandonnant le recours aux énergies fossiles et nucléaire. Il doit instaurer l’accès de tous à une alimentation suffisante et de qualité, garantir un revenu décent pour les agriculteurs et lutter contre la déforestation. Il doit aussi mettre en place les dispositifs indispensables à l’adaptation de nos territoires et à la protection de nos côtes. Toutes ces mesures auront un impact positif sur nos vies. Pourtant, ce qui est sur la table aujourd’hui est largement insuffisant.

La justice est un véritable levier. Elle peut enfin contraindre à l’action.

Partout dans le monde, des citoyennes et citoyens saisissent la justice pour que leurs droits fondamentaux soient garantis face aux changements climatiques. Et ça marche ! Aux Pays-Bas, la justice a ordonné au gouvernement néerlandais de revoir à la hausse ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. En Colombie, 25 jeunes ont fait reconnaître par la Cour suprême la nécessité d’agir contre la déforestation et pour la protection du climat. Au Pakistan, un fils d’agriculteurs a demandé aux juges de contraindre son État à adopter une législation climatique capable de protéger l’exploitation de ses parents, et leur droit à l’alimentation.

Nous aussi, nous pouvons gagner. Nous pouvons changer les choses, si nous sommes ensemble ! Alors agissons pour la justice sociale et climatique, saisissons la justice pour que la France respecte enfin ses engagements sur le climat.

Ensemble, portons et remportons ce qui est déjà, partout dans le monde, et aujourd’hui en France, l’Affaire du Siècle.

 

 

Alternatiba Le Mans a signé ce soutien !

En moins de 24h, plus de 600 000 signatures !!!

Pour signer toi aussi c’est ici : https://laffairedusiecle.net/


  • 0

Appel à une assemblée citoyenne pour la justice sociale et climatique

Tags : 

Il y a dix ans, Hervé Kempf publiait « comment les riches détruisent la planète », il y écrivait que la crise écologique s’approfondissait et mettait en péril les possibilités futures d’une vie digne sur Terre.

Il démontrait dans ce livre

• que la crise écologique est indissociable d’une crise sociale marquée par la montée des inégalités depuis les années 80 et la constitution d’une oligarchie coupée de l’intérêt général ;
• que cette oligarchie, les personnes les plus riches, avaient une responsabilité éminente dans la crise écologique, tant par leurs actes que par le modèle culturel de consommation excessive qu’ils propagent ;

• et que l’oligarchie manifeste une tendance autoritaire de plus en plus marquée, reculant sur la démocratie pour maintenir ses privilèges.

10 ans plus tard, alors que des millions d’humains vivent dans leurs corps, payent ou ont payé de leur vie la destruction de leur environnement, nous sonnons l’alarme climatique.

Nous refusons qu’une poignée de personnes, en France et dans le monde, accaparant toutes les richesses, saccageant nos ressources communes, continuent à mettre en péril l’ensemble du monde vivant.

Car le constat est aujourd’hui celui d’une catastrophe pour le vivant, dans son intégralité, dont nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à être conscients de son caractère inéluctable.

Pourtant, nous pensons que nous pouvons encore agir sur l’ampleur de la catastrophe. Nous y préparer et nous y adapter certes, mais surtout mettre toute notre énergie, unir toutes nos voix pour limiter le dérèglement climatique et lutter pour chaque dixième de degré.

Du mouvement « Il est encore temps » en France ou « On a plus le temps » en Angleterre, vous choisirez lequel vous est le plus confortable pour envisager l’avenir…

Ce qui est sûr, c’est qu’un avenir dans lequel les mines, les barrages, le tourisme et le transport aérien, le modèle d’agro-industrie continuent à prospérer, ne sera pas vivable.

Les personnes à qui ce modèle promet l’enrichissement choisiront la violence.

Mais les personnes qui savent combien l’injustice est globale, les personnes qui l’ont expérimentée dans la rue, au fil des mouvements sociaux depuis des décennies, ou tout récemment, peuvent faire le choix du rassemblement. Avec les « gilets jaunes », nous devons faire la démonstration que la justice sociale est le chemin nécessaire par lequel les choix écologiques doivent passer.

L’alarme climatique nous appelle à déconstruire, maillon après maillon les chaînes qui maintiennent serrées nos vies dans le modèle de la croissance, une croissance mortelle.

Nous n’en pouvons plus de ce modèle qui manipule nos désirs les plus intimes pour nous amener à consommer toujours plus, étouffant le bonheur dans l’acte de posséder.

Nous n’en pouvons plus de cette pression constante pour accéder aux droits les plus vitaux : se nourrir, se loger, se chauffer, se déplacer, conduisant à échanger sa vie contre un salaire.

Nous n’en pouvons plus de cette confiscation du temps au motif de la productivité. Comment vivre libre, sans le temps pour penser, être ensemble, choisir, s’organiser, rêver ?

Nous n’en pouvons plus, et cela tombe bien, parce qu’à la mesure de notre épuisement, la Terre que nous empruntons aux générations futures commence à nous faire savoir.

L’alarme climatique appelle à construire une économie de paix : en désinvestissant massivement notre argent (y compris l’argent public) des projets extractivistes, pétroliers, ou de la production d’armes et d’énergie nucléaire, ce qui revient quasiment au même. Une économie de paix qui mise sur l’intelligence collective, sur la force des liens, sur l’empathie, sur la co-éducation permanente.

L’alarme climatique appelle à construire une écologie sociale : où s’organise l’entre-aide, le don, et la coopération, qui interroge sereinement nos besoins pour renoncer joyeusement à la croyance que consommer rend heureux, et ainsi garder nos euros pour vivre bien sans nuire au reste du monde.

L’alarme climatique appelle à expérimenter de nouveaux rapports à la nature et au monde : en mangeant mois de viande, en participant massivement à produire notre alimentation saine et naturelle, en inventant de nouvelles formes d’organisation, en reprenant le contrôle de notre temps.

L’alarme climatique appelle à faire le choix de la solidarité en accueillant dignement les personnes venues trouver l’exil en France, parce que l’accueil est une nécessité humaine et qu’y renoncer nous condamne en même temps que celles et ceux qui se noient dans la méditerranée.

Alors, cette alarme s’accompagne d’un appel. Un appel à créer aujourd’hui une « assemblée citoyenne pour la justice sociale et climatique ».

Cette assemblée devra peser sur les décisions locales :

-sur le Plan Climat Air Énergie Territorial, que Le Mans Métropole devra signer d’ici quelques mois et qui doit l’engager pour une réduction massive de ces gaz à effet de serre suivant les dispositions des accords internationaux de la COP21.

-sur des choix conditionnant notre avenir : le soutien à une agriculture saine tout autour des villes, le renoncement à de nouvelles zones d’activité, comme à Béner qui menace directement notre approvisionnement en eau, les aménagements nécessaires pour trouver des alternatives aux voitures individuelles : l’amélioration des transports en commun et sa gratuité, la facilitation du partage des trajets, la création d’un plan vélo.

Cette assemblée devra également renforcer les liens entre celles et ceux qui sont engagéEs dans les luttes écologiques et celles et ceux qui se sont emparé des questions sociales, et qui ne pourront procéder à la remise en cause générale du système les uns sans les autres. Nous proposons que cette assemblée se tienne pour sa première séance le 20 décembre prochain, à 20H. (les infos arriveront très vite)

Rouge de colère ou vert de rage, avec ou sans Gilet jaune : mettons-y de l’ardeur, de la détermination, de la joie et de l’amour…

A l’issue de cette marche, nous appelons à rejoindre le blocage du dépôt pétrolier au Mans, de façon non violente, à prendre part au discussions et aux actions qui permettront de sortir de ce monde de dépendance au pétrole. Merci à vous.


  • 0

Samedi 8 décembre, au Mans, la marche pour le climat aura bien lieu! Parce-que…

 

  • On n’a plus le temps. L’ONU annonce qu’il sera trop tard dans 2 ans.
  • Fin du monde et fin du mois, c’est la même urgence.
  • Il est vital de nous réunir et nous exprimer sans céder à la peur.
  • Cette marche sera non-violente, joyeuse et familiale.
  • Nous n’attendons pas qu’on nous donne la permission pour agir ici et maintenant
  • Actuellement les dirigeant⋅es des États sont réuni⋅es pour la COP 24.
  • Ce sera l’occasion d’appeler à former une assemblée citoyenne pour la justice climatique et sociale qui pèsera sur les politiques locales.
  • Tout⋅e seul⋅e on va plus vite, ensemble on va plus loin.
  • Pour nous désintoxiquer de notre dépendance au pétrole, nous avons besoin de transports en commun, de pistes cyclables et de relocaliser nos productions.
  • Un autre monde existe, il est dans celui-ci.
  • On n’a pas trouvé de chocolat sur une autre planète.
DEBOUT ET DÉTERMINÉ⋅ES, ON LÂCHE RIEN!

  • 0

Venez marcher pour le climat au Mans le 8 décembre #ClimateAlarm

RDV le samedi 8/12 à 14h30 sur le parvis de la gare nord au Mans pour la Climate Alarm !!!

 

Qu’est-ce que la Climate Alarm ?

C’est une manifestation citoyenne pour sonner l’alarme climatique. On vous invite donc à ramener tout ce que vous avez à disposition pour faire du bruit (casseroles, sifflets, instruments,…).

Le 8/12, comme dans 130 autres villes (eh oui l’évènement est international) nous marcherons, pédalerons, roulerons,…
Cette marche sera un peu spéciale car ce ne sera pas seulement une marche ! Elle sera divisée en deux parties : les piétons et les mobilités douces !!!!

 

C’est quoi le but ?

Cette marche pour le climat sera centrée sur les transports. En effet, il est temps de réclamer des aménagements dignes de ce nom pour les mobilités douces.

 

Pourquoi le 8 décembre ?

Loin d’être anecdotique, la date du 8 décembre a été soigneusement choisie puisque du 3 au 14 décembre prochains, les chefs d’Etats et de gouvernements se rassembleront en Pologne lors de la COP24 (24e conférence annuelle de l’ONU sur les changements climatiques) pour décider ou non de nouveaux engagements climatiques. Sachant que les engagements pris lors de l’Accord de Paris en 2015, même s’ils étaient respectés, amèneraient toujours vers une trajectoire de +3°C…
L’inaction climatique est un choix politique. Le nôtre, c’est que tous les choix présents et futurs respectent l’impératif des +1,5°C.

 

Le programme :

  • 14h30 : RDV gare nord
  • 15h : départ vers la place de la République en longeant les voies du tramway avenue du Général de Gaulle
  • 15h45 : prises de parole place de la République
  • 16h : départ vers le tunnel des Jacobins
  • 16h30 : prises de paroles au tunnel
  • 16h50 : départ vers la mairie
  • Et plein de surprises qu’on vous annoncera avant le départ à 15h …

 

Cette Marche au Mans existe tout d’abord grâce aux citoyen.ne.s qui sont de plus en plus nombreux.ses à participer à son organisation et à marcher, puis aux assos, orgas ou mouvements collectifs suivants : Alternatiba, ANV-COP21, ATTAC, Basse Tension, Collectif pour une Terre Plus Humaine, Cyclamaine, GreenPeace, Sortir du Nucléaire, Univ’Vert ainsi que les élu.e.s Verts.

 


  • 0

Coalition Climat : actions des 12 et 13 décembre

La mobilisation continue !

Restons motivéEs et poursuivons le mouvement !

 


  • 0

Coalition Climat Sarthe : 28 novembre : bilan des actions au Mans.

Le samedi 28 novembre, au Mans, la Coalition Climat Sarthe avait réuni les citoyenNEs pour une journée d’actions sur le climat avec : jeu de rôle de simulation des négociations pour le climat  s’adressant aux petits et aux grands ; ateliers créatifs et conviviaux de fabrication de moulins à vent ; 2 discussions sur les thèmes : « Le nucléaire ne sauvera pas le climat » et « Les ingrédients de la démocratie. Le pouvoir est-il dans l’assiette? ».

 

Lors des débats les citoyenNEs présentEs ont regretté avec force l’interdiction de la chaîne humaine d’abord autorisée par la préfecture, puis interdite ! Un climarathon a été spontanément improvisé dans le cœur de la ville : course à pied en relais, avec pour flambeaux olympiques, de symboliques éoliennes en papier, et, sur le parcours, de nombreux supporters installés aux terrasses des cafés que les autorités recommandaient de réinvestir.  Cette intervention « sportive et festive » originale nous a permis d’aller à la rencontre des passantEs et d’échanger avec eux dans une ambiance détendue.

 

Une soupe partagée a conclu cette journée.

 

La coalition climat 21 de la Sarthe réunie mercredi 1er décembre a tiré un bilan très positif de cette initiative spontanée qui a reçu un accueil enthousiaste et intéressé de la population mancelle.

 

Le programme.

Article publié dans Ouest France le 29 novembre :CC72-OF

 

 


  • 0

La Coalition Climat nationale

Alors que la France s’apprête à accueillir le vingt-et-unième sommet des Nations Unies sur le changement climatique (COP21), du 30 novembre au 11 décembre 2015, plus de 130 organisations de la société civile (des syndicats aux associations de solidarité internationale, en passant par des organisations confessionnelles, des ONG de défense des droits humains, de l’environnement ou encore des mouvements sociaux) se sont alliées au sein de la Coalition Climat 21.

Ensemble, elles affirment que ces négociations, si elles sont une étape nécessaire, ne seront pas suffisantes pour combattre le dérèglement climatique et les inégalités qu’il entraîne, comme nous l’ont montré les négociations des 20 dernières années.
C’est pourquoi elles appellent les citoyennes et les citoyens à profiter du rayonnement politique et médiatique de la COP21 pour s’organiser et se mobiliser largement afin de lancer ensemble un mouvement fort et durable pour la justice climatique.

Ouvert à toutes et à tous, ce mouvement puise sa force dans sa diversité.

Pour s’informer, agir et s’engager :

La Coalition Climat 21 nationale :


La Coalition Climat Sarthe.

 


  • 0

La Coalition Climat Sarthe

cc21_digit_arbres

 

 

La Coalition Climat Sarthe a été créée le 6 novembre 2015.

Elle regroupe les organisations suivantes :

  • Collectif Alternatiba Le Mans.
  • Collectif pour une Terre Plus Humaine.
  • FSU72.
  • Sortir Du NuclÈaire 72.
  • Peuples Solidaires.
  • Artisans Du Monde.
  • Les Petits DÈbrouillards.
  • Attac 72.
  • Parti de Gauche 72.
  • Nouvelle Donne 72.
  • Ensemble ! 72.
  • GAB72.
  • UNEF Le Mans.
  • Le Mans Renouveau Citoyen.
  • Association des Maires Ruraux de Sarthe.
  • CCFD-Terre Solidaire.
  • EELV.
  • L’Escampe.
  • NPA.
  • La ligue des droits de l’Homme.
  • Terre De Liens.

 

AGIR ENSEMBLE, AU MANS, C’EST POSSIBLE !

La Coalition Climat Sarthe vous invite à participer à deux événements :

1/ Samedi 28 novembre, au Mans

2/ Samedi 12 décembre, à Paris

 

Pour s’informer, agir et s’engager, au Mans et en Sarthe :

Coalition Climat 21 Sarthe : coalitionclimat72@riseup.net

Tract à télécharger : CoalitionClimat_Tract

Plus d’informations :

Appel à contribution à Coalitions Climat 21 locales à télécharger.
Site de la Coalition Climat nationale.


  • 3

Coalition Climat Sarthe : actions du samedi 28 novembre au Mans

Le 28 novembre, jour d’ouverture de la COP21.

 

Actions locales prévues au Mans :

 

De 9h30 à 12H30 à la Maison du Citoyen (place des Comtes du Maine) :

Jeu de rôle de simulations des négociations pour le climat.
Proposé par Le Collectif Pour Une Terre Plus Humaine, Les Petits Débrouillards et Alternatiba Le Mans
Dès 7 ans.

Pique-nique partagé sorti du panier.

De 14h à 19h sur la place des Comtes du Maine et à la maison du citoyen

  • « Les mains travaillent et les langues se délient », ateliers créatifs et conviviaux. Atelier de fabrication de moulins à vent, d’objets lumineux alternatifs, …
  • « Discutons, discutons, discutons ! » sur les thèmes :
    • « Le nucléaire ne sauvera pas le climat ».
    • « Les ingrédients de la démocratie : le pouvoir est-il dans l’assiette? ».
  •  Troc de graines (à confirmer).
  • improvisation d’actions visibles et créatives en petits groupes
  • Débat sur  l’état d’urgence climatique et social

A 17h30 sur la place de la Sirène : 

Création d’une « Chaîne Humaine Pour Le Climat De Paix » dans les rues piétonnes.

Action interdite par la préfecture.

A 19h00 à la Maison du Citoyen (place des Comtes du Maine) :

Soupe partagée (repas en commun convivial et gratuit)
Nous comptons sur toutes vos idées pour que cette journée donne à voir l’ampleur de notre engagement pour le climat!


Contact et inscription à la liste de diffusion
 :
 coalitionclimat72@lists.riseup.net