Category Archives: Alternatiba Le Mans

  • 0

Fête de Tavannerie : un jardin partagé!

Tags : 

Pour fêter officiellement l’ouverture du jardin partagé de Tavannerie, nous vous invitons à venir découvrir ce lieu magnifique : MERCREDI 22 MAI à partir de 15H

Au programme :

Visite du jardin… bien-sûr!

Troc de plantes et de graines (amener vos boutures, graines…)

Des contes dans une bulle en terre et en paille

Atelier pour apprendre à entretenir vos outils de jardin, affûtage de faux et de faucilles (amener vos outils!)

A partir de 16H, partage d’un goûter bio et zéro déchet (amenez vos boissons à partager, nous offrons les gâteaux*)

A 17H : moment de musique avec le chœur d’hommes dirigée par Sophie…

*si vous souhaitez participer à l’atelier de confection des gâteaux la veille ou aux derniers préparatifs de la fête, appelez le 02 43 24 70 24

(RDV mardi 21 mai à partir de 16H au centre social S. Veil, )

 

Le Jardin de Tavannerie est né en 2015 sous l’impulsion d’un groupe d’Alternatiba, collectif pour la justice sociale et climatique, rêvant de faire vivre un lieu suivant les principes et l’éthique de la permaculture… 4 ans plus tard, et après la signature d’une convention avec la mairie en mars 2019 : le jardin va pouvoir commencer à s’ouvrir au quartier et retrouver la vie que les voisinEs lui ont connu…


  • 0

Convocations en gendarmeries suite au décrochage de portrait d’Emmanuel Macron à Rouillon

Des journalistes et une de nos militantes sont convoqués en gendarmeries cette semaine en Sarthe suite à l’action décrochage de portrait d’Emmanuel Macron #SortonsMacron

 

Toute l’actualité ici :

 


  • 0

Sortons Macron – réquisition du portrait du président en Sarthe le 23 mars

 

 

Climat, justice sociale – Sortons Macron ! Malgré la répression gouvernementale, 16 militants climat réquisitionnent à leur tour le portrait du président Macron à Rouillon (72)

 

Ce samedi matin, 16 militants climat d’Action Non Violente-COP 21 du Mans et de Touraine se sont emparés du portrait officiel du président Macron, dans la mairie de Rouillon (72). En dépit des condamnations prononcées par les ministres Franck Riester, Bruno Le Maire et Sébastien Lecornu et une répression démesurée, les militants restent déterminés à dénoncer l’inaction d’un président Macron se contentant de beaux slogans et de grands débats face à l’urgence climatique et sociale. Brandissant des banderoles où l’on pouvait lire « Climat, justice sociale : où est Macron ? » ou encore « Climat, justice sociale, sortons Macron ! », les militants répondent ainsi à l’appel lancé pour généraliser de telles actions de réquisition sur la France entière.

 

 

En réaction à la réponse du gouvernement à l’Affaire du siècle – action en justice contre l’Etat français pour inaction face au dérèglement climatique signée par plus de 2 millions de personnes – 16 militants d’Action Non Violente COP 21 ont réquisitionné le portrait officiel du président Macron, dans la mairie de Rouillon. Jugée inacceptable par les militants d’ANV-COP21, cette réponse confirme en effet qu’il n’y aura aucun changement de cap de la part du gouvernement français en matière de lutte contre le dérèglement climatique. Il  se satisfait des petits pas conduisant notre planète à devenir une étuve. Vingt-six actions de réquisition ont été menées en tout, à Paris, à Lyon, en Alsace, au Pays-Basque, dans le Loiret, l’Ain et les Pyrénées Orientales.

 

Pour les militants climat, nul besoin de nouvelles consultations ou procédures de débat pour savoir ce qu’il faut faire : réduire radicalement et tout de suite les émissions de gaz à effet de serre au lieu de les augmenter comme ce qui se passe actuellement en France, laisser les énergies fossiles dans le sol au lieu d’autoriser Total à explorer pour en trouver de nouvelles, mettre en place des politiques d’économies d’énergie et de transfert sur des mobilités douces ou ferroviaires au lieu de continuer à faire des autoroutes et à booster le transport aérien, partager les richesses et lutter contre l’obsolescence programmée au lieu de produire toujours plus, préserver les terres de leur bétonisation au lieu d’autoriser Europacity, relocaliser et réguler au lieu de ratifier le CETA.

 

Une réponse gouvernementale pas à la hauteur des enjeux

 

Mercredi 27 février, le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy recevait 175 signataires de la pétition l’Affaire du Siècle Déçues par la réponse du gouvernement, les quatre ONG à l’origine de la pétition ont annoncé un recours devant le tribunal administratif de Paris.

 

Les citoyens ne se contentent plus de beaux discours, il faut des actes immédiats et concrets à la hauteur de l’enjeu. Face à l’inaction du gouvernement et face à la répression pour seule réponse, la détermination des militants ne faiblit pas. Depuis le début des actions de réquisition, 21 militant.e.s ont été placés en garde à vue et et 14 sont poursuivies en procès. Ils sont nombreux à mettre en jeu leur responsabilité pénale lors d’actions non-violentes symboliques qui appellent les dirigeants politiques à leur propre responsabilité.

 

 

Retours presse et médias locaux :

 

Plus de détails sur l’action nationale ici : https://anv-cop21.org/sortons-macron-requisitions-de-portraits/

 


  • 0

Actions Climat des 15 et 16 mars – Grève et Marche du siècle pour le climat

La réponse du gouvernement à l’Affaire du Siècle (https://laffairedusiecle.net/) est malheureusement en parfait accord avec la politique actuelle : l’inaction climatique !!!
Pour montrer que nous, citoyen·nes·s, ne sommes pas d’accord avec cette politique, sortons dans les rues du Mans les 15 et 16 mars !

 

L’évènement du 16 mars sera l’occasion de dénoncer le projet “Bener” (construction d’un centre commercial Leclerc/Ikea) et notamment un risque très probable de pollution de l’eau alimentant tout Le Mans en eau potable !
Le projet “Bener” en détail ici : https://www.facebook.com/BENER-Un-autre-avenir-Officiel-1655501851351173/

Lien vers l’évènement Facebook du 16/03 : https://www.facebook.com/events/427118837829332/

Voici le parcours du 16/03 : https://framacarte.org/fr/map/itineraire-marche-du-16-mars_43556#14/48.0003/0.2155
Il sera ponctué d’animations et d’actions non violentes, accessibles à tou.te.s, dont un die-in et un ramarchage (venez avec sacs et gants) !
RDV à 12h sur l’espace vert derrière la Maison de l’Eau (51 rue de l’Esterel) pour un pique-nique géant zéro déchet.
13h30 : photo de groupe – Venez avec des sacs Leclerc et Ikea (fabrications artisanales bienvenues ;-)), caddies barrées dessinées sur des pancartes, banderoles sur le thème « Bener »,…
14h : départ de la marche
16h30 : arrivée place des Jacobins pour une convergence avec les Gilets Jaunes (fin du mois et fin du monde, même combat !) et un moment festif, joyeux et musical ouvert à tou.te.s (venez avec votre créativité et vos talents …) !

 

Le 15 mars aura lieu la grève pour le climat lancée par la jeune suédoise Greta Thunberg ! Celle-ci a décidé de faire une grève scolaire pour le climat tous les vendredi devant le Parlement suédois pour demander aux élus d’agir contre le dérèglement climatique.
#Fridaysforfuture
Sa question est la suivante : “Pourquoi devrions-nous étudier pour un futur qui n’existera bientôt plus, alors que personne ne fait rien pour le sauver ?”.
Alors, face à l’inaction climatique du gouvernement (encore une fois montrée par sa réponse à l’Affaire du Siècle), un appel a été lancé par la jeunesse : Faisons une grève internationale pour le climat le 15 mars ! Ne laissons pas les politiques décider de notre avenir à notre place !
Lien vers l’évènement Facebook du 15/03 : https://www.facebook.com/events/406124146811038/

 


  • 0

Plénière Alternatiba de février

20 Février à 18h30
Maison du Citoyen
(Place des Comtes du Maine, descendre l’escalier en face de l’arrêt de tram)

18h30-20h30 : Au programme de la Plénière

Accueil des nouveLLEaux

Actualité et Partages des groupes, des actions en cours, des chantiers en cours ou à venir
• Quelle radicalité à Alternatiba ? Réflexion, écriture d’un texte à soumettre à la coordo nationale
• De nouveaux porteurs de projets se présentent !
• « Le Plastique, c’est Pas Fantastique » : Démarche du groupe Terre à table avec le plastique à l’hôpital
• Abattage d’arbres au Mans !
• Retours sur le Village des Alternatives à l’Université
• Grève Mondiale pour le Futur et le Climat les 15 et 16 mars
• Camp climat, pour vivre et apprendre sur la transition !
• ANV-COP21 : dossier Amazon + Formation à la désobéissance civile
• Comment Alternatiba peut répondre aux sollicitations, intervenir lors d’une animation ?
• Des groupes se créent pour des territoires en transition (faire appel au Co-mains comme support ?)
• Développement d’un outil informatique participatif pour les collectifs (notamment les jardins partagés)

Discussion en petits groupes
A partir des présentations et des discussions dans un format court, lors la première partie, nous choisissons quelques sujets à aborder plus en détails en petits groupes
Retour en grand groupe

Petites annonces Flash Info Lutte

20h30 : Repas partagé !
Apporte un petit quelque chose !

Pour covoiturer et partager l’info largement, direction sarthe.demosphere : https://sarthe.demosphere.net/rv/2459

 


  • 0

Retour sur le week end Action Climat des 26 et 27 janvier

 

 

  • 26 janvier à 20h30 : Projection du film-documentaire « On a 20 ans pour changer le monde » au Colisée, suivie d’un ciné-échange animé par Alternatiba.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes.

 

  • 27 janvier à 15h : Marche pour la justice sociale et climatique.

Nous étions environ 350 : familles, militant.e.s, mouvements climat et social, associations environnementales, « gilets jaunes »,…

Photos : https://framadrop.org/r/yJ2ZKs2GxJ#VwYg51kLOMc02OHu38zMdkDawkjx7W2JFxAo/d/elJQ

Vidéo : https://framadrop.org/r/3o1RFVxeXe#EjdH5dgz5R2t6PlQjqZIlicdo3YihM/uoW8NgUn2pnE

 

  • 27 janvier à 17h : Assemblée Citoyenne pour la justice sociale et climatique.

Nous avons échangé sur la Consommation en s’appuyant sur ce rapport : http://www.bl-evolution.com/Docs/181208_BLevolution_Etude-Trajectoire-rapport-special-GIEC-V1.pdf

Voici le Compte Rendu : https://alternatiba.eu/lemans/wp-content/uploads/sites/50/2019/02/Assemblée-citoyenne-pour-une-justice-climatique-et-sociale-27-janvier-2019.pdf

Photos : https://framadrop.org/r/n_ULLzYecS#Mj+rtoJ7yxhEIlUCU3EzFPBxdBwbV9W/8nzg6xk80vw=

 

Liens vers les réseaux sociaux :

 

Voici les articles presse/média :

 

Retour évènements nationaux :

 


  • 0

Marche pour la justice sociale et climatique et Assemblée Citoyenne – Dimanche 27 janvier

Ce dimanche 27 janvier nous marcherons pour la 4ème fois au Mans comme dans beaucoup d’autres villes de France, d’Europe et du Monde. Nous montrerons que nous n’acceptons plus l’inaction de nos gouvernements nationaux, élus locaux ou entreprises face au dérèglement climatique et à l’injustice sociale alors que nous proposons des solutions depuis des années.

Nous prendrons la rue pour chanter, danser, crier et manifester notre besoin immédiat et impératif de changement du système.

Nous assisterons au procès de l’Affaire du siècle devant le tribunal du Mans ! (https://laffairedusiecle.net/ )
Plus de 2 000 000 de personnes ont signé l’appel à soutien de 4 ONG qui poursuivent l’Etat français en justice pour inaction face au dérèglement climatique. Cette pétition a battu tous les records … Nous démarrerons donc ce procès sur notre territoire !!!

RDV Gare Nord à 15h, parcours animé jusqu’à la Place du Jet d’eau pour le Procès!
Poursuite jusqu’à la Maison du Citoyen (Place des Comtes du Maine) où se déroulera à 17h l’Assemblée Citoyenne pour une justice sociale et climatique.

Cette Marche sera musicale, festive, joyeuse, pacifique et familiale.
Retrouvez slogans, FlashMob et chansons dans l’événement Facebook :  https://www.facebook.com/events/414115942658715/

Venez nombreux.ses et en famille protéger votre avenir et celui de vos enfants !

 

Pour en savoir plus sur l’urgence climatique, RDV samedi 26 janvier à 20h30 au Colisée pour un ciné-débat animé par Alternatiba après la projection du film-documentaire “On a 20 ans pour changer le monde”

 


  • 0

On attaque l’état français en justice ?

 

 

L’AFFAIRE DU SIECLE !

4 associations, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont décidé, au nom de l’intérêt général, d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vies, nos territoires et nos droits.

Les changements climatiques sont là : ils affectent déjà nos vies et n’épargnent personne. Nous assistons à la montée des eaux, à la fonte des glaces, à la multiplication des évènements météorologiques extrêmes, tandis que les espèces animales et végétales disparaissent inexorablement. Les sécheresses et inondations sont de plus en plus dévastatrices. Nos exploitations agricoles sont en danger. L’air que nous respirons est pollué. Le prix de nos factures énergétiques explose. Partout, dans les pays du Sud comme dans les pays du Nord, les populations vulnérables sont les plus exposées.

Obnubilés par les enjeux du court terme, les Etats et les acteurs économiques restent sourds aux innombrables cris d’alarme des plus fragiles, des scientifiques, des associations. Alors que les investissements nécessaires pour remédier à la catastrophe devraient être financés majoritairement par les plus aisés, les classes moyennes et les plus démunis y contribuent aujourd’hui de manière indifférenciée. La lutte contre les changements climatiques ne doit pas se faire au détriment des plus fragiles.

La France a pris un retard conséquent. D’aveu public, elle n’atteint pas ses objectifs sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les inégalités face au changement climatique s’aggravent.

L’État a l’obligation d’agir.

Il doit prendre les mesures politiques qui s’imposent, tout en garantissant la justice sociale. Il doit réduire notre dépendance au pétrole et nous fournir des alternatives en matière de transport. Il doit, investir dans la rénovation des logements et promouvoir l’usage des énergies renouvelables, en abandonnant le recours aux énergies fossiles et nucléaire. Il doit instaurer l’accès de tous à une alimentation suffisante et de qualité, garantir un revenu décent pour les agriculteurs et lutter contre la déforestation. Il doit aussi mettre en place les dispositifs indispensables à l’adaptation de nos territoires et à la protection de nos côtes. Toutes ces mesures auront un impact positif sur nos vies. Pourtant, ce qui est sur la table aujourd’hui est largement insuffisant.

La justice est un véritable levier. Elle peut enfin contraindre à l’action.

Partout dans le monde, des citoyennes et citoyens saisissent la justice pour que leurs droits fondamentaux soient garantis face aux changements climatiques. Et ça marche ! Aux Pays-Bas, la justice a ordonné au gouvernement néerlandais de revoir à la hausse ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. En Colombie, 25 jeunes ont fait reconnaître par la Cour suprême la nécessité d’agir contre la déforestation et pour la protection du climat. Au Pakistan, un fils d’agriculteurs a demandé aux juges de contraindre son État à adopter une législation climatique capable de protéger l’exploitation de ses parents, et leur droit à l’alimentation.

Nous aussi, nous pouvons gagner. Nous pouvons changer les choses, si nous sommes ensemble ! Alors agissons pour la justice sociale et climatique, saisissons la justice pour que la France respecte enfin ses engagements sur le climat.

Ensemble, portons et remportons ce qui est déjà, partout dans le monde, et aujourd’hui en France, l’Affaire du Siècle.

 

 

Alternatiba Le Mans a signé ce soutien !

En moins de 24h, plus de 600 000 signatures !!!

Pour signer toi aussi c’est ici : https://laffairedusiecle.net/


  • 0

Plénière mensuelle Alternatiba – 19/12/2018

 

 

Au menu du 19/12 : perspectives, Marche pour le climat, Actions Non-Violentes, Etats Généraux des Migrations,…

 

RDV démosphère : https://sarthe.demosphere.net/rv/2457

 


  • 0

Appel à une assemblée citoyenne pour la justice sociale et climatique

Tags : 

Il y a dix ans, Hervé Kempf publiait « comment les riches détruisent la planète », il y écrivait que la crise écologique s’approfondissait et mettait en péril les possibilités futures d’une vie digne sur Terre.

Il démontrait dans ce livre

• que la crise écologique est indissociable d’une crise sociale marquée par la montée des inégalités depuis les années 80 et la constitution d’une oligarchie coupée de l’intérêt général ;
• que cette oligarchie, les personnes les plus riches, avaient une responsabilité éminente dans la crise écologique, tant par leurs actes que par le modèle culturel de consommation excessive qu’ils propagent ;

• et que l’oligarchie manifeste une tendance autoritaire de plus en plus marquée, reculant sur la démocratie pour maintenir ses privilèges.

10 ans plus tard, alors que des millions d’humains vivent dans leurs corps, payent ou ont payé de leur vie la destruction de leur environnement, nous sonnons l’alarme climatique.

Nous refusons qu’une poignée de personnes, en France et dans le monde, accaparant toutes les richesses, saccageant nos ressources communes, continuent à mettre en péril l’ensemble du monde vivant.

Car le constat est aujourd’hui celui d’une catastrophe pour le vivant, dans son intégralité, dont nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à être conscients de son caractère inéluctable.

Pourtant, nous pensons que nous pouvons encore agir sur l’ampleur de la catastrophe. Nous y préparer et nous y adapter certes, mais surtout mettre toute notre énergie, unir toutes nos voix pour limiter le dérèglement climatique et lutter pour chaque dixième de degré.

Du mouvement « Il est encore temps » en France ou « On a plus le temps » en Angleterre, vous choisirez lequel vous est le plus confortable pour envisager l’avenir…

Ce qui est sûr, c’est qu’un avenir dans lequel les mines, les barrages, le tourisme et le transport aérien, le modèle d’agro-industrie continuent à prospérer, ne sera pas vivable.

Les personnes à qui ce modèle promet l’enrichissement choisiront la violence.

Mais les personnes qui savent combien l’injustice est globale, les personnes qui l’ont expérimentée dans la rue, au fil des mouvements sociaux depuis des décennies, ou tout récemment, peuvent faire le choix du rassemblement. Avec les « gilets jaunes », nous devons faire la démonstration que la justice sociale est le chemin nécessaire par lequel les choix écologiques doivent passer.

L’alarme climatique nous appelle à déconstruire, maillon après maillon les chaînes qui maintiennent serrées nos vies dans le modèle de la croissance, une croissance mortelle.

Nous n’en pouvons plus de ce modèle qui manipule nos désirs les plus intimes pour nous amener à consommer toujours plus, étouffant le bonheur dans l’acte de posséder.

Nous n’en pouvons plus de cette pression constante pour accéder aux droits les plus vitaux : se nourrir, se loger, se chauffer, se déplacer, conduisant à échanger sa vie contre un salaire.

Nous n’en pouvons plus de cette confiscation du temps au motif de la productivité. Comment vivre libre, sans le temps pour penser, être ensemble, choisir, s’organiser, rêver ?

Nous n’en pouvons plus, et cela tombe bien, parce qu’à la mesure de notre épuisement, la Terre que nous empruntons aux générations futures commence à nous faire savoir.

L’alarme climatique appelle à construire une économie de paix : en désinvestissant massivement notre argent (y compris l’argent public) des projets extractivistes, pétroliers, ou de la production d’armes et d’énergie nucléaire, ce qui revient quasiment au même. Une économie de paix qui mise sur l’intelligence collective, sur la force des liens, sur l’empathie, sur la co-éducation permanente.

L’alarme climatique appelle à construire une écologie sociale : où s’organise l’entre-aide, le don, et la coopération, qui interroge sereinement nos besoins pour renoncer joyeusement à la croyance que consommer rend heureux, et ainsi garder nos euros pour vivre bien sans nuire au reste du monde.

L’alarme climatique appelle à expérimenter de nouveaux rapports à la nature et au monde : en mangeant mois de viande, en participant massivement à produire notre alimentation saine et naturelle, en inventant de nouvelles formes d’organisation, en reprenant le contrôle de notre temps.

L’alarme climatique appelle à faire le choix de la solidarité en accueillant dignement les personnes venues trouver l’exil en France, parce que l’accueil est une nécessité humaine et qu’y renoncer nous condamne en même temps que celles et ceux qui se noient dans la méditerranée.

Alors, cette alarme s’accompagne d’un appel. Un appel à créer aujourd’hui une « assemblée citoyenne pour la justice sociale et climatique ».

Cette assemblée devra peser sur les décisions locales :

-sur le Plan Climat Air Énergie Territorial, que Le Mans Métropole devra signer d’ici quelques mois et qui doit l’engager pour une réduction massive de ces gaz à effet de serre suivant les dispositions des accords internationaux de la COP21.

-sur des choix conditionnant notre avenir : le soutien à une agriculture saine tout autour des villes, le renoncement à de nouvelles zones d’activité, comme à Béner qui menace directement notre approvisionnement en eau, les aménagements nécessaires pour trouver des alternatives aux voitures individuelles : l’amélioration des transports en commun et sa gratuité, la facilitation du partage des trajets, la création d’un plan vélo.

Cette assemblée devra également renforcer les liens entre celles et ceux qui sont engagéEs dans les luttes écologiques et celles et ceux qui se sont emparé des questions sociales, et qui ne pourront procéder à la remise en cause générale du système les uns sans les autres. Nous proposons que cette assemblée se tienne pour sa première séance le 20 décembre prochain, à 20H. (les infos arriveront très vite)

Rouge de colère ou vert de rage, avec ou sans Gilet jaune : mettons-y de l’ardeur, de la détermination, de la joie et de l’amour…

A l’issue de cette marche, nous appelons à rejoindre le blocage du dépôt pétrolier au Mans, de façon non violente, à prendre part au discussions et aux actions qui permettront de sortir de ce monde de dépendance au pétrole. Merci à vous.