PAU 5-7 avril : sommet pétrole offshore

2016-04_PAU_Sommet-petrole-offshore_affiche

Après la COP 21 : stop aux forages en eaux profondes !

Retour des activistes genevois après Pau :

Du 5 au 7 avril, 500 activistes d’Alternatiba, ANV COP21 et d’autres organisations ont bloqué et harcelé systématiquement le congrès de pétroliers en haute mer à Pau.

Dès l’ouverture (avec deux activistes cadenassés au podium) jusqu’à leur départ les congressistes ont été bloqués à l’entrée, gazés par la police, interpelés dans la rue, réveillés la nuit, bloqués dans leurs hotels… bref, ils ont compris que désormais l’industrie fossile sera sous pression permanente. Nous reprenons la main pour appliquer les belles promesses (en l’air) de la COP 21!

Faites-vous plaisir en regardant ces actions !
vidéo 1er jour  /  vidéo 2ème jour   /   vidéo 3ème jour

Et ne ratez pas les prochaines actions, pendant la semaine internationale contre les énergies fossiles Breakfree dans une douzaine de pays!

Par exemple :
– le 10 mai à Genève
– ou les 13-16 mai en Allemagne (bus depuis Zurich) vidéo

À diffuser sans modération…

Appel de Pau : stop aux forages en eaux profondes !

L’APPEL à signer ici

Trois mois après la COP21, les engagements salués comme « révolutionnaires » et contenus dans l’Accord de Paris vont-ils céder face aux logiques des compagnies fossiles ?

Début avril, les principales entreprises pétrolières se retrouveront pour un sommet international dont l’objectif est tout simplement d’organiser la destruction du climat.

Les grandes compagnies (Total, Shell, Exxon, Repsol, BP etc.) et opérateurs des marchés du pétrole et du gaz en eaux profondes se réuniront à Pau du 5 au 7 avril au sommet « MCE Deepwater Development» pour mettre en place des stratégies visant à exploiter les réserves d’hydrocarbures de la planète et des océans jusqu’à leur dernière goutte. Un sommet pour forer toujours plus loin, toujours plus profond, pour toujours plus de profit…

Tout juste ratifié, l’Accord de Paris et son objectif de maintenir le réchauffement « bien en-deçà des 2°C » court le risque d’être noyé en eaux profondes. .

Les engagements de la COP21 doivent passer des promesses diplomatiques aux réalités concrètes. Nous devons définitivement tourner la page des combustibles fossiles. Entre le sommet de Pau et le climat, il faut choisir !

Choisir le climat, c’est bloquer l’exploitation des nouveaux gisements d’hydrocarbures et protéger l’Océan.
Nous demandons donc au gouvernement français de suspendre tout type de financement au secteur des combustibles fossiles : ni subventions, ni investissements pour le charbon, le gaz et le pétrole ; d’annuler les permis de forages de gisements d’hydrocarbures en cours et de ne plus donner de droits d’exploration et d’exploitation aux compagnies fossiles. L’argent doit aller à la transition vers des sociétés justes et durables. Il doit également financer la reconversion des industries et personnels travaillant dans les énergies fossiles.

Nous appelons à se rassembler début avril à Pau, pour y empêcher de nouveaux crimes climatiques !

Inscrivez-vous pour participer aux actions  /  Faites un don pour soutenir l’opposition à ce sommet


Appel à bloquer la « COP21 des fossoyeurs du climat » !

Le sommet MCE (Marine, Construction and Engineering) Deepwater Development prévu à Pau (64) du 5 au 7 avril ne doit pas se tenir ! Action Non-Violente COP21 organise 3 journées d’actions non-violentes et de mobilisations massives pour empêcher la tenue de ce sommet. Alternatiba a acté en réunion de coordination des Alternatiba à Bordeaux du 20 au 21 Février de relayer cet appel et de mobiliser ses membres et sympathisants à se rendre à Pau. Nous ne laisserons pas les compagnies pétrolières couler le climat et pourrir les océans !

Du mardi 5 au jeudi 7 avril 2016, doit avoir lieu à Pau (64) le sommet MCE Deepwater Development qui rassemblera les décideurs stratégiques des marchés du gaz et du pétrole en eaux profondes : bref, une véritable « COP21 des fossoyeurs du climat ».

Alternatiba se mobilise pour le blocage du sommet MCE Deepwater Development

Des centaines de citoyen-e-s ont décidé de concrétiser les promesses de l’accord de Paris en empêchant la tenue du sommet MCE Deepwater Development. Alternatiba participe à cette mobilisation décisive.

Le sommet MCE Deepwater Development

Les dirigeants des multinationales pétrolières et gazières se réunissent à Pau du 5 au 7 avril. Qu’y feront-ils ? Vont-ils tirer les leçons des premiers signes graves du changement climatique et décider leur reconversion ?… Absolument pas. Quatre mois à peine après la COP21, ayant abouti à un accord limitant à 2 degrés la hausse des températures moyennes à l’horizon 2100, les majors du pétrole organisent  “l’avancement de l’exploration et de la production globale”. Total, BP, Exxon, Shell et beaucoup d’autres, cherchent à exploiter toujours plus les gisements connus d’énergies sales dont font partie le pétrole et le gaz, en intensifiant entre autres les forages en eaux profondes, dits offshore.

Qu’est-ce que le pétrole offshore ?

L’extraction offshore repose sur l’exploration et l’exploitation de pétrole en haute mer. Cette activité hautement émettrice de gaz à effet de serre contribue au dérèglement climatique et a de graves impacts sur les océans et l’humanité. Les prospections dans le sol précédant les forages, la construction, le fonctionnement et la déconstruction de plateformes pétrolières en mer émettent des gaz à effet de serre, rejettent des produits toxiques dans l’air et en mer, et perturbent les espèces végétales et animales. Les océans se réchauffent. Tout cela amène un bouleversement des écosystèmes : perturbation des cycles de vie et migrations de poissons, risque d’extinction d’espèces, etc.

Barrons la route aux pétrotrafiquants ! (Politis)

Txetx Etcheverry dénonce la tenue à Pau en avril d’un sommet pour l’exploitation pétrolière en eaux profondes et appelle à en empêcher le bon déroulement.

oins de quatre mois après la COP 21, un autre sommet international va se tenir en France. Organisé par la société américaine Quest Offshore, il réunira, du 5 au 7 avril, multinationales pétrolières et opérateurs offshore pour étudier comment « réussir une baisse significative des coûts pour que l’industrie opérant en mer profonde puisse rester compétitive […], à travers un changement d’échelle en matière d’efficience nécessitant des collaborations industrielles renforcées et des technologies innovatrices ». L’objectif est de pouvoir ainsi «développer l’extraction du pétrole et du gaz en eaux profondes »* malgré le contexte de baisse actuelle du prix du pétrole. Dans la feuille de route de cette conférence, intitulée MCE Deepwater Development (MCEDD), pas un mot sur le climat, sur la COP 21, sur l’accord de Paris et ses engagements… (article en entier)


Réunion du 28 juin: 70 representantEs d'associations et un bel enthousiasme pour construire le festival Alternatiba Léman 2016.
Des bénévoles et musiciens se sont annoncés.
Des stands de 80 associations sont prévus + une dizaine de conférences.

NEWSLETTER d’Alternatiba Léman

Vous souhaitez recevoir des nouvelles de notre réseau ? inscrivez-vous en écrivant à leman(at)alternatiba.eu

Suivez les rendez-vous du réseau Alternatiba Léman et transmettez vos événements à leman(at)alternatiba.eu

Appel aux BÉNÉVOLES !

Bénévoles, votre contribution est la bienvenue !

Contactez-nous à leman@alternatiba.eu pour participer à cette belle aventure !