Author Archives: brigitte

  • -
Marche des alternatives 10 avril 2021 Grenoble marche climat

Marche des Alternatives 10 Avril 2021 Grenoble

Tags : 

Appel à participation

Un an de crise sanitaire, un an de mise entre parenthèses des mobilisations. N’oublions pas l’autre crise et ses conséquences multiples : le péril climatique.
Il est temps de s’engager pour un autre destin, envisager de meilleures façons d’habiter la planète ? d’occuper le sol ? de s’alimenter ? d’envisager l’économie ? d’échanger des biens ? …

Alternatiba Grenoble et CPLC organisent conjointement un événement de
promotion des alternatives à Grenoble le 10 avril 2021. 

Une grande journée ambitieuse et festive avec

  • Une grande Marche pour le climat et la biodiversité
  • Un lieu éphémère : le village des alternatives pour découvrir ce qui se fait déjà, démultiplier et inventer d’autres possibles.

=> Nous avons besoin de toi, de ton collectif, ton association pour :

  • Faire connaître ton alternative sous la forme d’atelier, de conférence, de débat,
  • Rendre l’évènement festif : concert, animations, bal, théâtre, …
  • Construire le programme ensemble, les animations, …
  • Gérer la logistique, les emplacements, la signalétique, …
  • S’assurer de la sécurité, intégrer toutes les précautions sanitaires nécessaires

Rejoins un de nos groupes de travail et participe à cette grande aventure !

notre adresse mail pour nous rejoindre marche-alternatives@alternatiba-grenoble.org, pour plus d’infos la plaquette

 

=> On compte sur toi pour partager cet appel :

  • en partageant cet article
  • en likant les pages FB Alternatiba Grenoble, FB CPLC Grenoble,
  • en partageant les publications Instagram d’Alternatiba Grenoble (@alternatiba.grenoble ) et de CPLC Grenoble ( @marchepourleclimatgrenoble )
  • en collant l’affiche dans les lieux que tu fréquentes. lien vers affiche n&b et couleur
  • en parlant de l’évènement autour de toi!

 


  • -
Pacte pour la transition

Samedi 14 mars, Marche pour le Climat !

Tags : 

Le collectif Métro sera là !

Vous ne pourrez pas nous manquez, nous serons en personnes sandwiches avec les mesures du Pacte pour la Transition

Venez discuter avec nous, nous sommes là pour ça : présentation du Pacte national et adapté à la Métro, réponse aux questions, chants… Nous sommes de bonne humeur et nous ne mordons pas 😉 !

A samedi !


  • -

3 portraits présidentiels réquisitionnés

🔴 Aujourd’hui, 9 militant.e.s d’Alternatiba/ANV-COP21 Grenoble ont réquisitionné3️⃣ portraits présidentiels pour alerter sur l’inaction climatique et sociale du gouvernement face à l’urgence. Cela fait un total de 144 portraits décrochés par Anv-cop21 depuis le mois de novembre 2019 !!

Devant la mer de glace, E. Macron se lamente devant l’inaction politique, alors qu’il en est le digne héritier depuis presque 3 années. Il continue à encourager l’urbanisation des sols, l’utilisation des pesticides, à soutenir les grands projets routiers et aéroportuaires tout en suivant une politique du toujours plus : toujours + de croissance, tjrs + de consommation, toujours + de mondialisation, toujours + de traités de libre échange, toujours + de nouvelles technologies, d’antennes 5G. 💥

Les militant.e.s ANV-COP21 Grenoble démasque ce double discours présidentiel en laissant un mur vide sur dans les mairies de Coublevie, de Charencieu, de Montferrat.

⚡️ A compter d’aujourd’hui, jeudi 5 mars, la France a une dette climatique. Une étude du cabinet de conseil Carbone 4 évalue les émissions françaises à quelque 450 millions de tonnes équivalent CO2 pour 2020, alors que le pays s’est fixé un plafond annuel de 80 millions d’ici à 2050.

A quand les décisions ambitieuses pour faire face à l’urgence climatique et sociale ? Ce n’est que du BLABLA, qui causent de nombreux dégâts !

Rendez-vous le 13 mars, devant l’Elysée, pour faire le véritable bilan de la politique climatique et sociale du gouvernement en présence des portraits réquisitionnés

Décrochons Macron


  • -

Signature du Pacte pour la Transition

Tags : 

Le collectif Métro, soutenu par Alternatiba Grenoble, est un collectif de citoyens de la Métro.

Le but du collectif ? Faire signer le Pacte pour la Transition du Collectif Métro à l’ensemble des candidats des communes de la Métro. Le pacte, c’est un ensemble de mesures, sur lesquelles les candidats peuvent s’engager selon 3 niveaux: du minimaliste – niveau 1-  au plus ambitieux – niveau 3

 

✅ Etape 1: Le collectif a contacté les listes identifiées comme candidates aux élections municipales sur la Métro.

 

✏️ Etape 2: Le collectif rencontre actuellement les candidats afin de discuter des mesures et niveaux d’engagement des listes. Et surtout, faire signer le Pacte! Les engagements et signatures sont disponibles ici !

 

🔜 Etape 3:  Assurer le suivi de la mise en oeuvre et du respect des engagements  avec les listes élues.

 

Pour plus d’informations : https://alternatiba.eu/grenoble/municipales2020/


  • -
Hiver Climatique

Marche pour le Climat Grenoble

Tags : 

Samedi 1 février 2020 – Place Victor Hugo, Grenoble à 13h30

Cet hiver, la Convention Citoyenne pour le Climat finalisera ses travaux.
Dans un contexte d’urgence toujours plus marqué par l’inaction environnementale et climatique, la Convention rendra ses conclusions.
Alors que nos gouvernants se sont engagés à écouter ses conclusions et mettre en œuvre les actions.

Le collectif Citoyens Pour le Climat de Grenoble vous invite à une grande Marche Climat le 1er Février 2020.
Dans l’objectif de soutenir la convention dans son action, et pour l’encourager à être ambitieuse, exigeante, et réaliste devant les mesures à prendre pour protéger notre planète.

Le 1 er Février, rejoignons nous, toujours dans une ambiance festive et déterminée.
Pour affirmer notre engagement et exiger encore et toujours des actes à la hauteur.

Evenement Facebook


  • -

Pollution de l’air – mobilisation du 21 Janvier

Tags : 

Des citoyens et citoyennes interpellent les parents d’élèves devant l’école Joseph Vallier à Grenoble sur les transports polluants et les mobilités alternatives ce mardi matin 21 janvier. 

 

Le collectif Alternatiba et ANV-COP21 a mené le 21 janvier avec Greenpeace et le Collectif contre l’A480, une mobilisation. Elle a pour but d’interpeller parents d’élève premièrement, mais aussi les candidat.e.s aux élections municipales. Une vingtaine d’activistes ont discuté avec les parents et enfants sur la thématique des transports et de la pollution de l’air. L’exemple frappant des conséquences de l’élargissement de l’A480 sur la santé des enfants a été pris. Des revendications concrètes, en parties issues du Pacte pour la Transition, sont portées afin de réduire la place de la voiture et développer les mobilités alternatives pour tous, invitant les candidat.e.s à intégrer ces mesures dans leur programme.

C’est une nouvelle mobilisation qui a eu lieu nationalement sur la  problématique des transports et de la pollution de l’air. Cette journée, organisée par le Réseau Action Climat et Alternatiba dans le cadre de la campagne Alternatives Territoriales, vise à rehausser le niveau d’ambition des programmes des candidat.e.s afin de réduire le dérèglement climatique et développer leur résilience.

 

24% des émissions de gaz à effet de serre de la Métropole de Grenoble viennent des transports

Le secteur des transports représente la première source d’émissions de gaz à effet de serre au niveau national en raison de sa forte dépendance aux énergies fossiles. En 2019, 24% des émissions de gaz à effet de serre de la Métropole de Grenoble viennent des transports. De plus, le secteur des transports est l’une des sources majeures d’émissions  de polluants atmosphériques à Grenoble 52% des NOX et 28% des Particules Fines (PM10) (source ATMO AuRA). Néfastes  pour la santé, les particules fines sont responsables de 48 000 à 67 000 décès prématurés en France chaque année (PNAS Burkette 2019).

Les communes et intercommunalités ont les compétences nécessaires en terme d’aménagement de la voirie, de développement des transports en communs et des pistes cyclables, de gestion du stationnement etc… A Grenoble la géographie nous expose tous. 92% de la population respire un air dépassant le seuil de l’OMS (10µg/m3). Mais les riverains de tous les axes routiers respirent un air significativement plus pollués comme ici.

Nous avons interpellé depuis cette école, les candidat.e.s aux élections municipales de  la métropole parce qu’elle rassemble un public particulièrement sensibles que sont les enfants. En effet, le voisinage de la Rue Ampère et de l’A480 fait de cette école une des plus polluées de la métropole. Diminuer la pollution nécessite de diminuer le trafic et l’émission par véhicule.

Des solutions existent

Nous demandons aux candidat.e.s un engagement de la Métropole à prendre toutes le mesures pour éviter toute augmentation du trafic routier.

Une limitation à 70km/h sur l’A480. Selon les études scientifiques réalisées par l’ATMO AuRA cette mesure baissera de 5% la pollution des riverains et fluidifie le trafic.

Une voie de l’A480 réservée aux transports en commun et covoiturage.  L’élargissement de l’A480 constitue une menace sanitaire directe malgré les prévisions annoncées de trafic inchangé. Cette proposition permet d’assurer que le trafic n’augmente pas, et laisser plus de place aux transports les moins polluants. Offrir une alternative de transport efficace reste le meilleur moyen de réduire le trafic automobile.

La métropole de Grenoble est classée deuxième ville de France la plus avancée dans les mesures prises pour réduire les émission des transports selon le Réseau Action Climat, Greenpeace et UNICEF. Cette place flatteuse nous engage d’autant plus à innover pour des mesures inédites. “Les communes peuvent et doivent agir, mais beaucoup reste à faire.” souligne Lorène, porte-parole du nouveau “collectif métro” portant le Pacte pour la Transition sur Grenoble. “La transition dans le secteurs des transports passe par plusieurs mesures : réduire la place des véhicules polluants et rendre les mobilités alternatives plus attractives et accessibles à tous en réservant des voies pour le covoiturage et les transports en commun sur les grands axes autoroutiers par exemple. Nous demandons aux candidat.e.s un réel engagement de la Métropole à prendre toutes le mesures pour éviter toute augmentation du trafic routier.” continue Loïc, porte-parole pour Alternatiba. Ces mesures, inspirées du Pacte pour la Transition, répondent aux enjeux posés à Grenoble et ses alentours.


  • -

Aperotiba Mercredi 15 Janvier

Tags : 

Vous avez marché, changé vos habitudes de consommation et voté pour un changement de système, sans que rien n’arrive ? Changez d’échelle, devenez acteur du changement que vous voulez voir dans le monde ! 📣

 

🎉 Mercredi 15 Janvier, nous vous invitons à un Apérotiba, l’occasion pour tous ceux qui souhaitent s’investir dans le mouvement climat à Grenoble de découvrir les différentes facettes d’un mouvement populaire et déterminé pour lutter contre le changement climatique.

Cette soirée sera l’occasion de vous présenter l’association Alternatiba Grenoble, de vous parler des projets en cours dans son ensemble et d’échanger avec des membres de l’association !

 

👉Envie d’action sur le terrain et de résistance concrète ? ANVCOP21 n’attend que toi

👉Envie de pousser les décideurs politiques à prendre des décisions plus ambitieuses? Alternatives Territoriales est fait pour toi

👉Envie de sensibiliser à la cause climatique et de promouvoir les alternatives ? Rejoins l’organisation des évènements (stand, marches,…)

 

Il y a forcément quelque chose pour toi ! 🎉


  • -
Soirée d'échange Municipales enjeux climatiques et sociales

Soirée d’échanges pour centrer les Municipales sur les enjeux climatiques et sociales

Tags : 

MERCI à toutes et à tous pour être venu.e.s nombreuses et nombreux Jeudi 19 Décembre à cette soirée d’échanges et d’organisation.
L’objectif étant de centrer les municipales sur les enjeux climatiques et sociales !
Ainsi des collectifs de Grenoble et des alentours portant le Pacte pour la Transition, sont venus présenter leur travail en amont des municipales.
Les citoyen.ne.s se ont pu également échanger sérieusement ensemble lors de moments d’ateliers. Puis ce temp de d’échange s’est suivi d’un moment autour d’un buffet pour se détendre ! 👌

Restons déterminé.e.s face à l’urgence qui s’amplifie.
Car les municipales sont un réel levier pour agir au niveau local.
Influençons le programme des candidats pour appliquer des solutions efficaces et nécessaires pour nos territoires !

Restez connectés pour en savoir plus sur les prochaines actions autour des #Municipales2020 sur notre page Facebook, Twitter, Instagram.

Sur notre site Projets : Municipales 2020

#PacteTransition2020


  • -
Conférence Société Générale

Conférence pirate sur le climat organisée dans l’agence Société Générale de Grenoble Victor Hugo !

Une conférence pirate sur le climat organisée dans l’agence Société Générale de Grenoble Victor Hugo !
Un maître de conférence à l’Université Grenoble Alpes prend la parole.

Vendredi 13 décembre 2019 – Ce jour, une vingtaine d’activistes d’Action Non-Violente COP21 ont organisé une conférence pirate sur le climat à l’intérieur même de l’agence Société Générale de Grenoble Victor Hugo (qui est aussi la direction régionale Isère et Hautes-Alpes) pour dénoncer les soutiens financiers massifs de la banque au gaz de schiste et l’appeler à se désengager du projet Rio Grande LNG aux Etats-Unis. 

Alors que le gouvernement américain vient de donner son feu vert au développement du méga terminal d’exportation de gaz de schiste Rio Grande LNG au sud du Texas [1], projet pour lequel Société Générale joue actuellement un rôle clé, 19 activistes d’Action Non-Violente COP21 et des Amis de la Terre, ainsi qu’un maître de conférence à l’université Grenoble-Alpes, ont organisé une conférence pirate dans l’Agence Société Générale de Grenoble, Victor Hugo. La direction de Société Générale reste sourde aux évidences scientifiques ? Les activistes s’installent directement dans ses agences pour informer clients et employés du caractère ultra nocif du projet !

Rio Grande LNG : l’avenir de Société Générale à + 5 °C

Des banderoles où l’on pouvait lire “Oudéa – Trump : même combat contre le climat ?” et “Rio Grande LNG : l’avenir de Société Générale à + 5 °C”, un public passionné : cette conférence désobéissante et ouverte au public a permis de rappeler pourquoi la société civile française et internationale pointe du doigt les sales affaires de la banque française aux Etats-Unis.

Depuis des mois, nous interpellons par tous les moyens à notre disposition la direction de Société Générale pour qu’elle se retire du projet Rio Grande LNG, clé de voûte du développement du bassin permien aux Etats-Unis, premier bassin de gaz et pétrole de schiste du monde. L’exploitation toujours plus intensive de ce seul bassin pourrait consommer 10 % du budget carbone mondial disponible pour rester sous le seuil de 1,5 °C de réchauffement global [2]. Société Générale et son PDG Frédéric Oudéa ont le doigt sur le détonateur d’une véritable bombe climatique. Malgré tout, ils restent sourds aux constats scientifiques et appels de la société civile, préférant faire le jeu de la politique climaticide de Trump. C’est cette réalité que nous venons révéler au grand jour dans les agences de la banque, pour expliquer le véritable impact du gaz sur le dérèglement climatique, et la responsabilité de Société Générale.”
Explique Amélie, une des activistes ayant participé à cette conférence.

L’empreinte carbone de Société Générale dépasse celle de la France entière

Société Générale est l’un des principaux bailleurs de fonds de l’industrie gazière dans le monde et un leader dans le secteur de l’exportation du gaz de schiste aux Etats-Unis, dont l’exploration est, rappelons-le, interdite en France. Par ces financements massifs aux énergies fossiles, la banque compte parmi les grands pollueurs français. Selon un récent rapport des Amis de la Terre France et d’Oxfam France, l’empreinte carbone de Société Générale dépasse celle de la France entière [3].

Le directeur général de Société Générale Frédéric Oudéa s’est engagé à décider d’ici la fin 2019 s’il maintiendrait ses soutiens à Rio Grande LNG et mènerait le financement du projet. Alors que trois de ses concurrentes, BNP Paribas, Crédit Agricole et Crédit Mutuel, ont déjà confirmé qu’elles ne soutiendraient pas le projet toxique, ANV-COP21 et les Amis de la Terre appelle Société Générale à refuser d’en être l’architecte.

Pour Jérémie autre activiste,
Le choix qui s’offre à Société Générale est simple :

continuer à faire le jeu d’un président qui vient de sortir officiellement son pays de l’Accord de Paris ; ou enfin mettre des actes en face de ses beaux discours sur le climat en refusant d’armer cette bombe climatique. Il est inacceptable qu’une banque française appuie sur l’accélérateur du dérèglement climatique : non seulement la banque doit se retirer du projet, mais de plus l’Etat doit prendre des mesures pour réguler l’activité des banques et permettre notamment la fin de leurs soutiens directs et indirects à l’exploration, l’exploitation, le transport, l’export et l’import des pétroles et gaz de schiste.” 

 


  • -

Décrochages de tableaux

 

ACTIONS DE DÉCROCHAGE, POURQUOI ?

 

Ces actions ont été menées en réaction à la réponse inacceptable du gouvernement au recours juridique déposé contre l’État pour “inaction face aux changements climatiques” par quatre ONG (la Fondation Nicolas Hulot, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France) : l’Affaire du Siècle.
Alors que la menace climatique n’a jamais été aussi palpable, le gouvernement explique aux plus de 2 millions de citoyens ayant appuyé ce recours quil n’y aura aucun changement de cap de la part de nos dirigeants en matière de lutte contre le dérèglement climatique.
En décrochant les portraits présidentiels des mairies, et en laissant des murs vides à la place, les activistes d’ANV-COP21 pointent l’absence de décisions courageuses du gouvernement face au péril climatique et à l’urgence sociale et dénoncent la faillite de l’État à son rôle de protection de la population.

 

Le gouvernement doit :

Dire la vérité

L’État doit dire la vérité sur le niveau de réchauffement climatique auquel conduit la politique qu’il mène actuellement, et ses impacts à venir en France et dans le monde pour les générations présentes et futures.

Être à la hauteur de l’enjeu climatique

La France doit mettre en place dès aujourd’hui des mesures ambitieuses et radicales dans tous les secteurs nécessaires pour s’aligner sur une trajectoire compatible avec un réchauffement climatique limité à +1,5°C.

Garantir la justice sociale

L’État doit immédiatement mettre en place des mesures d’accompagnement social ambitieuses pour les personnes les plus précaires et les plus vulnérables au dérèglement climatique.

 

MACRON DÉCROCHE DES OBJECTIFS CLIMATIQUES

En effet, malgré les beaux discours sur la scène internationale ou nationale, Emmanuel Macron décroche des objectifs de l’Accord de Paris de rester sous 2°C voire 1,5°C de réchauffement global. En 2018, les émissions de gaz à effet de serre françaises sont de nouveau à la hausse (+2,7°C) et la liste de projets et politiques climaticides ne cesse de s’allonger. Une attitude irresponsable pour celui qui se prétend leader climatique sur la scène internationale et pour le pays hôte de la COP21.

 

En décrochant le portrait présidentiel suite à la réponse insuffisante du gouvernement à l’Affaire du siècle, ANV-COP 21 a voulu dénoncer le fossé séparant les beaux discours des actes concrets du président et de son gouvernement en matière de climat et de transition énergétique.

Cette campagne est également en phase avec la colère qui gronde dans le pays, la révolte des Gilets Jaunes contre l’injustice fiscale et sociale

UN SUCCÈS GRANDISSANT MALGRÉ LA RÉPRESSION

 

L’exceptionnelle réaction et répression suscitées par ces actions confirme la sensibilité du sujet : six ministres ont condamné publiquement les actions, un échange vif a eu lieu à l’Assemblée nationale entre la députée Mathilde Panot et François de Rugy alors Ministre de la Transition écologique et solidaire, la cellule anti-terroriste a été saisie et, à Paris, les prévenus ont même été jugés devant la 16e chambre du Tribunal de Grande Instance (celle qui s’occupe également des affaires terroristes).

 

Concernant le prélèvement ADN. Créé en 1998 et prévu initialement uniquement pour les délinquants sexuels, nous faisons face désormais à une extension vertigineuse du fichier qui concerne aujourd’hui l’ensemble des délits (hormis les délits financiers et routiers).

 

Cette disproportion n’a d’égale que la détermination des citoyens. Plus de 80 personnalités ont appelé à passer à l’action, partout en France métropolitaine et Outre-mer, et à décrocher, toujours de manière non-violente, les portraits présidentiels là où ils se trouvent (mairies, bâtiments administratifs ou publics…).

 

OBJECTIF RÉUSSI : 125 DÉCROCHAGES POUR LE G7

 

Le 24 juillet, soit un mois jour pour jour avant l’ouverture du G7 à Biarritz, le 125ème portrait d’Emmanuel Macron a été décroché à Espelette.

Le 23 mai dernier, 80 personnalités avaient appelé à décrocher 125 portraits présidentiels pour le G7, autant que de jours qu’il a suffi à la France pour dépasser son empreinte écologique annuelle.

Les portraits sont ressortis pendant “la Marche des portraits” le dimanche 25 août en plein G7, dans les rues de Bayonne.

QUELQUES CHIFFRES (à ce jour)

 

134 portraits décrochés, provoquant 75 perquisitions

6 réactions de ministres « pas contents », et une saisie du bureau de lutte anti-terroriste

947 heures cumulées de garde à vue pour 95 personnes

63 personnes convoquées dans 21 procès


Calendrier

Prochaines dates:
  • 2 mars 2021 19:00Réunion du réseau
  • 3 mars 2021 18:30Projet MARCHE ALTERNATIVES - Accueil nouveaux.elles
  • 3 mars 2021 19:00Projet MARCHE ALTERNATIVES
  • 4 mars 2021 18:30Pacte pour la Transition
  • 9 mars 2021 19:00Réunion de coordination du groupe local
AEC v1.0.4 Voir agenda