Yearly Archives: 2019

  • -
Conférence Société Générale

Conférence pirate sur le climat organisée dans l’agence Société Générale de Grenoble Victor Hugo !

Une conférence pirate sur le climat organisée dans l’agence Société Générale de Grenoble Victor Hugo !
Un maître de conférence à l’Université Grenoble Alpes prend la parole.

Vendredi 13 décembre 2019 – Ce jour, une vingtaine d’activistes d’Action Non-Violente COP21 ont organisé une conférence pirate sur le climat à l’intérieur même de l’agence Société Générale de Grenoble Victor Hugo (qui est aussi la direction régionale Isère et Hautes-Alpes) pour dénoncer les soutiens financiers massifs de la banque au gaz de schiste et l’appeler à se désengager du projet Rio Grande LNG aux Etats-Unis. 

Alors que le gouvernement américain vient de donner son feu vert au développement du méga terminal d’exportation de gaz de schiste Rio Grande LNG au sud du Texas [1], projet pour lequel Société Générale joue actuellement un rôle clé, 19 activistes d’Action Non-Violente COP21 et des Amis de la Terre, ainsi qu’un maître de conférence à l’université Grenoble-Alpes, ont organisé une conférence pirate dans l’Agence Société Générale de Grenoble, Victor Hugo. La direction de Société Générale reste sourde aux évidences scientifiques ? Les activistes s’installent directement dans ses agences pour informer clients et employés du caractère ultra nocif du projet !

Rio Grande LNG : l’avenir de Société Générale à + 5 °C

Des banderoles où l’on pouvait lire “Oudéa – Trump : même combat contre le climat ?” et “Rio Grande LNG : l’avenir de Société Générale à + 5 °C”, un public passionné : cette conférence désobéissante et ouverte au public a permis de rappeler pourquoi la société civile française et internationale pointe du doigt les sales affaires de la banque française aux Etats-Unis.

Depuis des mois, nous interpellons par tous les moyens à notre disposition la direction de Société Générale pour qu’elle se retire du projet Rio Grande LNG, clé de voûte du développement du bassin permien aux Etats-Unis, premier bassin de gaz et pétrole de schiste du monde. L’exploitation toujours plus intensive de ce seul bassin pourrait consommer 10 % du budget carbone mondial disponible pour rester sous le seuil de 1,5 °C de réchauffement global [2]. Société Générale et son PDG Frédéric Oudéa ont le doigt sur le détonateur d’une véritable bombe climatique. Malgré tout, ils restent sourds aux constats scientifiques et appels de la société civile, préférant faire le jeu de la politique climaticide de Trump. C’est cette réalité que nous venons révéler au grand jour dans les agences de la banque, pour expliquer le véritable impact du gaz sur le dérèglement climatique, et la responsabilité de Société Générale.”
Explique Amélie, une des activistes ayant participé à cette conférence.

L’empreinte carbone de Société Générale dépasse celle de la France entière

Société Générale est l’un des principaux bailleurs de fonds de l’industrie gazière dans le monde et un leader dans le secteur de l’exportation du gaz de schiste aux Etats-Unis, dont l’exploration est, rappelons-le, interdite en France. Par ces financements massifs aux énergies fossiles, la banque compte parmi les grands pollueurs français. Selon un récent rapport des Amis de la Terre France et d’Oxfam France, l’empreinte carbone de Société Générale dépasse celle de la France entière [3].

Le directeur général de Société Générale Frédéric Oudéa s’est engagé à décider d’ici la fin 2019 s’il maintiendrait ses soutiens à Rio Grande LNG et mènerait le financement du projet. Alors que trois de ses concurrentes, BNP Paribas, Crédit Agricole et Crédit Mutuel, ont déjà confirmé qu’elles ne soutiendraient pas le projet toxique, ANV-COP21 et les Amis de la Terre appelle Société Générale à refuser d’en être l’architecte.

Pour Jérémie autre activiste,
Le choix qui s’offre à Société Générale est simple :

continuer à faire le jeu d’un président qui vient de sortir officiellement son pays de l’Accord de Paris ; ou enfin mettre des actes en face de ses beaux discours sur le climat en refusant d’armer cette bombe climatique. Il est inacceptable qu’une banque française appuie sur l’accélérateur du dérèglement climatique : non seulement la banque doit se retirer du projet, mais de plus l’Etat doit prendre des mesures pour réguler l’activité des banques et permettre notamment la fin de leurs soutiens directs et indirects à l’exploration, l’exploitation, le transport, l’export et l’import des pétroles et gaz de schiste.” 

 


  • -

Décrochages de tableaux

 

ACTIONS DE DÉCROCHAGE, POURQUOI ?

 

Ces actions ont été menées en réaction à la réponse inacceptable du gouvernement au recours juridique déposé contre l’État pour “inaction face aux changements climatiques” par quatre ONG (la Fondation Nicolas Hulot, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France) : l’Affaire du Siècle.
Alors que la menace climatique n’a jamais été aussi palpable, le gouvernement explique aux plus de 2 millions de citoyens ayant appuyé ce recours quil n’y aura aucun changement de cap de la part de nos dirigeants en matière de lutte contre le dérèglement climatique.
En décrochant les portraits présidentiels des mairies, et en laissant des murs vides à la place, les activistes d’ANV-COP21 pointent l’absence de décisions courageuses du gouvernement face au péril climatique et à l’urgence sociale et dénoncent la faillite de l’État à son rôle de protection de la population.

 

Le gouvernement doit :

Dire la vérité

L’État doit dire la vérité sur le niveau de réchauffement climatique auquel conduit la politique qu’il mène actuellement, et ses impacts à venir en France et dans le monde pour les générations présentes et futures.

Être à la hauteur de l’enjeu climatique

La France doit mettre en place dès aujourd’hui des mesures ambitieuses et radicales dans tous les secteurs nécessaires pour s’aligner sur une trajectoire compatible avec un réchauffement climatique limité à +1,5°C.

Garantir la justice sociale

L’État doit immédiatement mettre en place des mesures d’accompagnement social ambitieuses pour les personnes les plus précaires et les plus vulnérables au dérèglement climatique.

 

MACRON DÉCROCHE DES OBJECTIFS CLIMATIQUES

En effet, malgré les beaux discours sur la scène internationale ou nationale, Emmanuel Macron décroche des objectifs de l’Accord de Paris de rester sous 2°C voire 1,5°C de réchauffement global. En 2018, les émissions de gaz à effet de serre françaises sont de nouveau à la hausse (+2,7°C) et la liste de projets et politiques climaticides ne cesse de s’allonger. Une attitude irresponsable pour celui qui se prétend leader climatique sur la scène internationale et pour le pays hôte de la COP21.

 

En décrochant le portrait présidentiel suite à la réponse insuffisante du gouvernement à l’Affaire du siècle, ANV-COP 21 a voulu dénoncer le fossé séparant les beaux discours des actes concrets du président et de son gouvernement en matière de climat et de transition énergétique.

Cette campagne est également en phase avec la colère qui gronde dans le pays, la révolte des Gilets Jaunes contre l’injustice fiscale et sociale

UN SUCCÈS GRANDISSANT MALGRÉ LA RÉPRESSION

 

L’exceptionnelle réaction et répression suscitées par ces actions confirme la sensibilité du sujet : six ministres ont condamné publiquement les actions, un échange vif a eu lieu à l’Assemblée nationale entre la députée Mathilde Panot et François de Rugy alors Ministre de la Transition écologique et solidaire, la cellule anti-terroriste a été saisie et, à Paris, les prévenus ont même été jugés devant la 16e chambre du Tribunal de Grande Instance (celle qui s’occupe également des affaires terroristes).

 

Concernant le prélèvement ADN. Créé en 1998 et prévu initialement uniquement pour les délinquants sexuels, nous faisons face désormais à une extension vertigineuse du fichier qui concerne aujourd’hui l’ensemble des délits (hormis les délits financiers et routiers).

 

Cette disproportion n’a d’égale que la détermination des citoyens. Plus de 80 personnalités ont appelé à passer à l’action, partout en France métropolitaine et Outre-mer, et à décrocher, toujours de manière non-violente, les portraits présidentiels là où ils se trouvent (mairies, bâtiments administratifs ou publics…).

 

OBJECTIF RÉUSSI : 125 DÉCROCHAGES POUR LE G7

 

Le 24 juillet, soit un mois jour pour jour avant l’ouverture du G7 à Biarritz, le 125ème portrait d’Emmanuel Macron a été décroché à Espelette.

Le 23 mai dernier, 80 personnalités avaient appelé à décrocher 125 portraits présidentiels pour le G7, autant que de jours qu’il a suffi à la France pour dépasser son empreinte écologique annuelle.

Les portraits sont ressortis pendant “la Marche des portraits” le dimanche 25 août en plein G7, dans les rues de Bayonne.

QUELQUES CHIFFRES (à ce jour)

 

134 portraits décrochés, provoquant 75 perquisitions

6 réactions de ministres « pas contents », et une saisie du bureau de lutte anti-terroriste

947 heures cumulées de garde à vue pour 95 personnes

63 personnes convoquées dans 21 procès


  • -

Procès d’Olivier à Grenoble 2 décembre 2019

 

Ce procès est le douzième depuis mai 2019 sur 21 procès prévus, après ceux de Bourg-en-Bresse, Strasbourg, Lyon, Paris, Orléans, Mulhouse, Nancy, Bonneville, Bordeaux.

Des scientifiques, élus, porte-paroles d’organisations ainsi que toute la communauté climat de l’agglomération grenobloise et plus largement de nombreux citoyens sont attendus en solidarité pour un rassemblement large, festif et revendicatif à deux pas du tribunal.

Ils rappelleront que ce sont des lanceurs d’alerte et non des criminels que l’on va juger et témoigneront des impacts du réchauffement climatique déjà concrets sur le territoire.

Viens nous rejoindre lundi 2 décembre devant le Tribunal de Grande Instance de Grenoble  à 12h30 pour soutenir Olivier à son entrée au tribunal.

Des scientifiques grenoblois travaillant sur les enjeux climatiques prendront la parole pour témoigner de l’urgence d’agir si on veut éviter le chaos climatique.

Nous avons prévu tout un programme d’animations festives au centre social 38 (38 rue d’Alembert) à partir de 18h : table ronde, spectacles, bal folk pour terminer la journée dans la joie et la bonne humeur.


  • -

Le 2 décembre le procès de l’inaction climatique et sociale à Grenoble

Aider financièrement Alternatiba Grenoble

Tous et toutes à Grenoble le lundi 2 décembre  pour soutenir Olivier !

Après Jérémie et Michel dont le procès s’est tenu le 4 novembre (le jugement mis en délibéré sera connu le 2 décembre) c’est au tour d’Olivier d’être convoqué devant le Tribunal de Grande Instance de Grenoble lundi 2 décembre.

Il avait participé à une action de désobéissance civile non violente de décrochage de portrait présidentiel dans une mairie du Grésivaudan le 26 juin 2019.

Cette action s’inscrit dans la campagne nationale  #DécrochonsMacron qui vise à pointer l’absence de décisions courageuses du gouvernement face au péril climatique et à l’urgence sociale. Elle dénonce également la faillite de l’État à son rôle de protection de la population.
Depuis février 2019, 133 portraits ont été décrochés partout sur le territoire, et la répression s’est accélérée.
Ce procès est le onzième depuis mai 2019 sur 20 procès prévus (après ceux de Bourg-en-Bresse, Strasbourg, Lyon, Paris, Orléans (2 procès), Mulhouse, Nancy, Bonneville, Bordeaux).

Olivier encoure 5 ans de prison et 75 000€ d’amende pour “vol en réunion”
Un signe de la criminalisation croissante de nos actions non-violentes !

Ce ne sont pas les lanceurs d’alertes qu’il faut condamner mais tous ceux qui contribuent à l’augmentation des gaz à effets de serre :

Total qui est une des entreprises les plus polluantes et qui est largement exonérée de la fiscalité Carbone,

Amazon ses prix bas, ses promotions quotidiennes poussent à la surconsommation et contribuent à la hausse des émissions de CO2 en démultipliant l’extraction des ressources, les transports par bateaux, avions ou camions,

La Société Générale aujourd’hui la première banque au monde à financer l’exportation de gaz de schiste via ses soutiens aux nombreux projets de terminaux de gaz liquéfié prévus sur les côtes américaines,

et bien d’autres toujours impunis.

Au lieu de revoir sa copie en matière de climat, le gouvernement préfère s’en prendre aux activistes non-violents

Toutes ces poursuites ont un coût non négligeable, nous ne bénéficions d’aucune subventions publiques, nous faisons  encore une fois appel à vous pour nous aider si vous le pouvez (Alternatiba Grenoble étant d’intérêt général les dons sont défiscalisés).

Aider financièrement Alternatiba Grenoble


  • -
Forum citoyen ALimentation Santé

Forum citoyen alimentation & santé

Tags : 

La transition agro-alimentaire dans nos assiettes (samedi 23/11)

Merci de vous inscrire rapidement sur ce lien : http://bit.ly/RCDForumAlim

Objectifs :

● Créer une culture commune sur le lien alimentation – agriculture – santé – environnement entre membres des Conseils de Développement et associations partenaires : connaissances théoriques et actions possibles.
● Pouvoir ensuite transmettre ces informations sur chacun de nos territoires aux élus et aux habitants,
● Pouvoir faire des propositions dans le cadre de chacun des territoires et dans le cadre du futur Projet Alimentaire inter-Territorial (PAiT)
● Contribuer à enclencher une dynamique citoyenne et à créer des synergies autour de ce PAiT

Date : samedi 23 novembre
Accueil et café : 8h30
Début de la journée : 9h
Fin de la journée : 17h
Salle : Maison du Rugby Montbonnot (accès Bus Express 1 et 2, arrêt Pré de l’eau)

Un stand de ressources sera mis à disposition pendant la durée du forum avec des informations sur les différentes structures qui interviennent et sur les actions déjà mises en place.

Introduction de la journée (9h-9h15)

Bertrand Christian – Président du Réseau des Conseils de Développement
Claudine Chassagne Vice-Présidente à l’Agriculture de la CC du Grésivaudan
Ernest Druon – Animateur du Réseau des Conseils de Développement
Brigitte Neyton – Co-présidente du Collectif Autonomie Alimentaire

1 / Eléments théoriques pour une culture commune : la transition alimentaire pourquoi ?
(9h15-10h15)

1.1. Agriculture et santé de la planète (changement climatique et biodiversité)
(20 min + 10 min questions)
Présentation de Marc Peyronnard (FNE, ancien agriculteur)
● Impact de l’agriculture intensive, changement climatique et biodiversité
● Pistes d’amélioration

1.2. Alimentation et santé :
(20 min + 10 min questions)
Présentation de Françoise Bousson (médecin diplômée en toxicologie, ex-formatrice en santé-environnement)
● Qu’y a t-il dans notre assiette ? On fait le point sur les deux volets d’une alimentation saine : apporter les nutriments nécessaires, limiter la contamination et les substances potentiellement nocives
● Quelle importance de la qualité de l’alimentation dans un contexte d’augmentation des maladies chroniques et de croissance des inégalités de santé ?

Courte pause (10h15-10h30)

2 / Table ronde : la transition alimentaire comment accélérer?
(10h30-12h)

Agriculteurs, collectivités et consommateurs : comment avancer ensemble vers une alimentation plus saine ?
À la table ronde :
● Pierre–Yves Longaretti, chercheur sur la thématique de la transition et de l’effondrement (labo STEEP/INRIA)
● Catherine Brette, ex-conseillère départementale (actions sur bio à la cantine) et ex-présidente du Parc du Vercors (action Alimentation santé territoire) , élue à Seyssins
● Christian Gaude, un agriculteur membre de l’Alliance PEC
● Yves François, élu à la Chambre d’Agriculture (point sur plan Ecophyto et actions agro-écologie, les verrous socio-techniques)
● Laurent Begue, sociopsychologue, directeur de la Maison des Sciences de l’Homme (Comment accompagner au changement de comportement dans la consommation et la production)

Marie Arnould, rédactrice en chef du magazine Les 4 Saisons, de Terre vivante animera les débats.

3 / Temps d’échanges autour d’un buffet local et bio
(12h-13h30)

Un buffet local et bio assuré par les plateaux des fermes de Chartreuse (avec le soutien de Grenoble-Alpes Métropole)

4 / Introduction du contexte local avec une présentation du Projet Alimentaire inter-Territorial
(13h30 – 13h45 : 10 minutes + 5 minutes questions)

Le Projet Alimentaire inter-Territoriale (PAiT) en cours de construction pourra avoir un fort impact sur le système alimentaire et devrait permettre d’accélérer la transition agro-alimentaire. Il est nécessaire de présenter les grands axes de ce projet afin d’introduire les débats de l’après-midi et faire des propositions opérationnelles. Les quatre fiches projets proposées par les partenaires du PAiT seront présentées par Florence Ghestem du Collectif Autonomie Alimentaire.
Des documents relatifs au PAiT seront envoyés à l’avance.

5 / Comment construire la transition alimentaire sur nos territoires?
(14h00-16h30)

5.1. Ateliers thématiques
(14h00-15h30)
L’après-midi sera dédiée à des ateliers autour de cinq grandes thématiques :
1) Restauration collective, comment cet outil peut favoriser la pédagogie sur une alimentation plus saine et encourager des modes de production locaux ?
2) Agroécologie, comment faire évoluer les pratiques agricoles en conciliant l’intérêt des consommateurs, des agriculteurs et l’écologie ?
3) Foncier, comment préserver et développer le foncier agricole, et le mettre à disposition des agriculteurs (existants ou en projet) ?
4) Accompagnement au changement, comment accompagner les acteurs dans leur changement de comportement ?
5) Accessibilité de toutes et tous à une alimentation saine, comment remédier aux inégalités de santé liées à l’alimentation en assurant l’accessibilité de toutes et tous à une alimentation saine ?

Les ateliers seront alimentés par trois personnes ressources avec pour objectif :
● d’échanger les bonnes pratiques, les retours d’expérience et les solutions déjà mises en places ailleurs ;
● d’identifier des blocages et des leviers ;
● de faire des propositions concrètes pour les territoires et la PAiT sous forme d’embryon de fiche action ;

Chaque intervenant-e préparera un court texte pour présenter son retour d’expérience.
Tous les textes seront ajoutés aux actes de la journée.

6 / Restitution de la journée
(15h30-16h30)

A la fin de la journée un représentant ou une représentante de chaque atelier fera part à la salle d’une proposition phare et d’une proposition qui a fait débat. Le reste des propositions seront visibles par tout un chacun sur les tableaux remplis dans chaque atelier et seront communiqués dans les compte-rendus. Pour conclure la journée, Hélène Caune (laboratoire Pacte) notre grand témoin nous fera part de son rapport d’étonnement, complété par le travail d’un facilitateur graphique: Vincent Kober.


  • -

4 nov 2019 Procès des Decrocheurs en vidéo

🎥 Petite vidéo qui retrace cette journée de procès du lundi 4 novembre

💚 Un immense MERCI à toutes et tous pour avoir fait de cette journée un vrai soutien à Michel et Jérémie !!! 💚

Michel et Jérémie ont été jugé pour refus de prélèvement ADN suite à une action de décrochage de portrait d’#EmmanuelMacron : 500€ avec sursis requis.
💥 Le délibéré sera le 2 décembre…

…Tiens ! Le même jour que le prochain procès à Grenoble de Olivier un décrocheur de portrait ! Olivier est convoqué le 2 DÉCEMBRE pour avoir réquisitionné un portrait également pour dénoncer l’inaction climatique et sociale du gouvernement.

Alors RDV le 2 décembre pour faire de cette journée le procès de l’inaction climatique ! Des lanceur.euse.s d’alerte au Tribunal, c’est pas normal !

🖐 Nous restons déterminé.e.s à agir pour affirmer l’urgence climatique et sociale et dénoncer l’inaction criminelle du gouvernement. Rassemblons-nous toutes et tous, contre la répression des lanceurs.euses d’alerte !

Aider financièrement Alternatiba Grenoble

 


  • -

  • -

  • -
Candidats aux municipales quelle action pour le climat

Municipales 2020 : C’est à vous!

Alternatiba se mobilise pour que les candidats aux élections municipales de la Métro s’engagent à construire un programme vraiment écologique et solidaire.

Pour cela, on s’appuie sur le Pacte pour la Transition : www.pacte-transition.org. Rédigé par une cinquantaine d’organisations, il propose des mesures concrètes et applicables localement.

Je donne mon avis. Je soutiens le pacte

pour la transition dans la métro

 

On compte sur vous pour faire circuler ce message au sein de votre réseau, le but étant de recueillir un maximum de déclaration de soutien.

Vous pouvez aussi vous inscrire à la liste de mail de votre collectif local:  www.pacte-transition.org/#sengager


  • -

Apérotiba 10 Octobre

🎉Jeudi 10 octobre c’est l’Apérotiba ! 🎉

Envie de rejoindre Alternatiba, de rencontrer des militants ou juste de découvrir notre association ? Rejoins nous !

👉Rendez vous à 19h au Square pour une petite présentation d’Alternatiba suivi d’un échange, autour d’un verre, bien sûr ! 🍻


Calendrier

Prochaines dates:
  • 22 avril 2021 18:30Pacte pour la Transition
  • 28 avril 2021 18:30Projet MARCHE ALTERNATIVES - Accueil nouveaux.elles
  • 28 avril 2021 19:00Projet MARCHE ALTERNATIVES
  • 29 avril 2021 18:30Pacte pour la Transition
  • 6 mai 2021 18:30Pacte pour la Transition
AEC v1.0.4 Voir agenda