Marches pour le climat

  • 0

Marches pour le climat

Marche pour le Climat du 8 décembre – Climate Alarm

Cette marche est la seconde que nous coorganisions avec le collectif #IlEstEncoreTemps Grenoble

15 000 personnes dans les rue de Grenoble ce samedi 8 Décembre Dont plus de 1 000 gilets jaunes Et zéro incident

Comme 140 villes en France, et dans 17 pays, Grenoble a été le théâtre d’une marche pour le Climat pacifiste et festive, malgré le contexte social tendu.

A l’appel du collectif Il Est Encore Temps et d’Alternatiba Grenoble, des milliers de citoyens se sont retrouvés dans les rues de Grenoble. Plus de 1000 gilets jaunes se sont joints à la marche. La foule à déambulée sans incident, dans une ambiance festive du parc Paul Mistral jusqu’au Jardin de Ville pour demander aux décideurs politiques, de prendre les mesures adéquates pour préserver le climat, notre environnement et sa biodiversité et qu’ils les appliquent !

Loin d’être choisie au hasard, la date de cette nouvelle marche s’inscrit dans une semaine cruciale pour l’avenir de notre planète. Du 3 au 14 décembre se tiendra la COP24 à Katowice, en Pologne, conférence internationale où les chefs d’Etats et de gouvernements se rassembleront pour décider ou non de nouveaux engagements climatiques.

Cette action venait à la suite des deux journées mondiale d’action pour le Climat, du 8 septembre et 13 Octobre dernier. Le 13 Octobre, 10 000 personnes s’était réuni à Grenoble et 150 000 en France.

Pour cette nouvelle Marche, le parcours a été pensé pour que nous passions devant deux instances du pouvoir politique local : Grenoble-Alpes Métropole et la Préfecture de l’Isère. En raison du blocage de la place de Verdun, l’interpellation de la Préfecture a été réalisée lors de l’arrivée au Jardin de ville.

Justice sociale, climat : même combat !

La convergence, c’est encore et toujours celle de l’écologie avec la justice sociale. « On a la même colère que celle des gilets jaunes : on combat ce gouvernement qui n’agit ni contre la fin du monde, ni contre les fins de mois difficiles », explique Célia d’Alternatiba.

« Il y a une forte volonté de rapprochement pour allier la justice climatique et la justice sociale, qui sont indissociables à nos yeux », précise William du collectif Il est Encore Temps.

Interpellation de la Metropole

Lors du premier arrêt du cortège devant la Métropole, une lettre ouverte cosignée par 20 associations et collectifs a été lue pour émettre le souhait d’une implication plus forte de la société civile dans la phase d’élaboration du Plan Climat de la Métropole.

Mr Dutroncy, Vice-président délégué à l’environnement, l’air, le climat et la biodiversité, a ensuite détaillé au nom de Mr Ferrari, Président de Grenoble-Alpes Métropole, les mesures mises en place par la Métropole afin de “mettre la transition énergétique et écologique au coeur de son projet de territoire”.

Gregory L’Azou a conclu « Mr Dutroncy, nous prenons acte que M. Ferrari accepte de donner à la société civile, la place qu’elle mérite dans l’élaboration du plan climat. Nous vous en remercions et nous veillerons à ce que cet engagement soit tenu. ».

Interpellation de la Prefecture

Arrivée au jardin de ville, des membres du collectif pour des alternatives à l’élargissement de l’A480 ont interpellé le préfet sur le rapport de l’enquête publique environnementale biaisée et le coût prohibitif du projet. Ils ont énoncés leurs propositions: ouverture d’une troisième voie sans élargissement en utilisant la bande d’arrêt d’urgence, limitation de la vitesse à 70 km/h, généralisation des murs anti bruits, …

Justice sociale, climat: même combat” voilà le message que la foule déterminée a voulu faire passer malgré la météo peu clémente.


Calendrier

Prochaines dates:
  • 29 août 2019 19:00Alternatiba-CPLC interassociative
AEC v1.0.4 Voir agenda