Un Village des Alternatives en Haïti

  • 0

Un Village des Alternatives en Haïti

Sur plus de 150 collectifs Alternatiba, il en existe deux dans les pays du sud : au Sénégal et en Haïti.
J’ai eu la chance de participer au troisième Village des Alternatives organisé par Alternatiba-Haïti à Port-au-Prince les 8 et 9 décembre 2017.

Après avoir tenu ses deux premières éditions en 2015 et 2016 à Kenscoff, quartier tranquille de Port-au-Prince, le Collectif Alternatiba Haïti et le Groupe d’Action Francophone pour l’Environnement (GAFE) ont choisi Cité Soleil comme lieu de leur troisième édition sur la thématique de la gestion des déchets.
Il faut préciser que Cité Soleil est un bidonville de Port-au-Prince touché par l’extrême pauvreté et réputé pour son insécurité.
C’était donc pour les organisateurs un double enjeu : arriver non seulement à organiser le Village dans ce quartier, mais aussi y faire venir le public !
Challenge réussi car il y a eu un record de participation : plus de 4000 visiteurs, plus de 600 bénévoles (recrutés parmi les habitants de Cité Soleil) et une cinquantaine d’exposants.

Le Village était organisé sur le terrain de sports de la Fondation Athlétique d’Haïti avec une dizaine de grands chapiteaux sous lesquels se déroulaient des conférences (4 tables rondes autour de la vulnérabilité du département de l’Ouest, la transition énergétique, la valorisation des déchets et l’engagement citoyen), des animations, des ateliers d’éducation à l’environnement pour les jeunes et les enfants.
Il y avait aussi un espace restauration et un espace réservé à la presse.
Dans l’un des chapiteaux étaient projetés en continu des films sur l’environnement (dont « Demain ») et une projection d’ « Irrintzina, le cri de la génération climat » a été organisée le soir sur grand écran extérieur.
Des jeux collaboratifs étaient organisés (relais, équipes…). Un toboggan, une balançoire et un tourniquet installés pour les enfants ont été offerts à Cité soleil.
Il y avait tout autour du terrain des stands permettant la découverte d’initiatives concrètes qui se développent en Haïti dans les domaines des énergies renouvelables, de la gestion des déchets, de la citoyenneté, de l’éducation relative à l’environnement, de l’alimentation et de la construction écologique…
L’entreprise locale Enersa avait installé des grands panneaux solaires pour produire l’électricité du Village.
Les deux soirées de concert étaient organisées sur une véritable scène par la « commission animation » avec des groupes issus de Cité Soleil.

Challenge réussi aussi auprès des habitants avec un énorme travail de préparation du Village pendant un an avec le Collectif Alternatiba et le GAFE, menés par David et Virginie Tilus (qui étaient venus à Grenoble assister à la Coordination nationale des Alternatiba en novembre 2017).
Dans un pays dévasté à tous points de vue (économique, politique, social, écologique), les habitants découragés et fatalistes ont tendance à être passifs et en position d’assistés (à cause de leur passé de dictature, de la présence des ONG et des congrégations religieuses…).
L’enjeu principal du Collectif Alternatiba-Haïti est de changer les mentalités pour que les gens se prennent en main et soient capables de porter des changements dans les problématiques majeures de leur quotidien à la fois environnementales et sanitaires en agissant sur les détritus, l’alimentation…

Ainsi la préparation d’un Village sollicite leur collaboration et leur capacité d’entraide, leur permettant de voir leur quartier sous un autre jour et d’en faire un laboratoire d’idées et d’initiatives porteuses d’espoir.
En ayant mobilisé plus de 600 personnes de Cité Soleil, en ayant fait participer au Village les écoles du quartier, c’est un véritable travail de terrain qui est mis en place sur de la durée car il ne s’arrête pas après la tenue du Village. Des ateliers et des formations continuent désormais et la réussite du Village des Alternatives a été un stimulant pour la population.

Une quatrième édition de Village Alternatiba se prépare en Haïti dans le Plateau Central les 6 et 7 avril 2018 à Hinche et Bassim Zim, sur la thématique de l’agriculture.

Pour voir le programme du Village des Alternatives de Cité Soleil

Actualité d’Alternatiba-Haïti et du GAFE sur Facebook

Signer la pétition pour l’interdiction des ustensiles en styrofoam (polystyrène expansé peu coûteux et très répandu en Haïti dans la composition de la vaisselle jetable)

En plus d’être ni biodégradable ni recyclé, cet élément peut s’avérer toxique quand il est soumis à la chaleur, tant pour l’être humain que pour l’environnement où il ne cesse de s’accumuler. Il existe un arrêté ministériel du 10 juillet 2013 qui interdit de fabriquer, de commercialiser et d’utiliser des objets en styrofoam sur le territoire national, mais il n’est absolument pas respecté. C’est pourquoi Alternatiba-Haïti et le GAFE ont lancé une pétition qui demande au gouvernement l’application stricte de ce texte.

Article de presse


Calendrier

Prochaines dates:
  • 22 octobre 2018 19:00Apéro d'accueil des nouveaux au bar restaurant le Trankilou
  • 25 octobre 2018 19:00Réunion PCAET à l'ODTI
  • 13 novembre 2018 19:00Réunion de coordination Alternatiba Grenoble MDA (223)
AEC v1.0.4 Voir agenda