Ça parle de nous !

 

Sud Ouest, le 10 septembre 2014

La quadruplette ouvre la voie

La quadruplette développe l'esprit d'équipe des militants d'Alternatiba. Photo Hélène Sireyjol

La quadruplette développe l’esprit d’équipe des militants d’Alternatiba. Photo Hélène Sireyjol

 

À Bègles, un curieux équipage sillonnait les rues dimanche matin : une quadruplette conduite par des militants d’Alternatiba allant rejoindre le festival Ouvre la voix.

La première étape étant située à Bacalan et la dernière à Latresne, l’engin, monté de ses quatre cyclistes, a parcouru une trentaine de kilomètres, sans incident ! Il s’agissait pour eux de promouvoir Alternatiba Gironde, un événement festif, écologique et solidaire qui aura lieu les 10, 11 et 12 octobre. Le village des alternatives ainsi que de nombreux débats et spectacles se déploieront dans le quartier Sainte-Croix de Bordeaux.

 


 

EcoloInfo, le 7 septembre 2014

Alternatiba Gironde, enfin le programme !

Par Camille

 

Je vous en parlais au mois d’avril, Bordeaux se prépare à accueillir du 10 au 12 octobre une nouvelle édition d’Alternatiba, l’événement festif des solutions alternatives aux crises que nous traversons. Ecolo Info est partenaire de l’événement et nous pouvons vous dévoiler dès aujourd’hui une partie du programme !

 

 

Vendredi 10 octobre, Alternatiba étudiant

L’événement démarre dès le vendredi avec une journée dédiée aux étudiants, en partenariat avec l’IUT Michel de Montaigne et les associations étudiantes. Toute la journée, il sera possible de participer à des ateliers : consommation responsable, art & écologie, éducation à l’environnement…

Les étudiants pourront également se mettre dans la peau des négociateurs pour le climat avec le jeu de rôle « COP in my city » pour mieux comprendre les enjeux et les rouages des grands sommets sur le climat.

 

 

Samedi 11 octobre, les grandes conférences

Le samedi, place aux conférences et débats pour s’informer, comprendre, échanger. De nombreuses thématiques seront abordées notamment :
– le point sur les négociations internationales sur le climat, un an avant la conférence COP21 à Paris,
– la transition sociale et écologique par le prisme de l’initiative citoyenne,
– comment consommer autrement,
– les grands projets inutiles, comment s’y opposer et quelles alternatives ?
– comprendre le grand marché transatlantique TAFTA,
– l’agriculture paysanne comme réponse à la faim et au défi climatique.

Tous les détails des conférences et le noms des intervenants sont sur le pré-programme de l’événement.

Cette journée intense sera clôturée joyeusement par une Vélorution, déambulation festive et revendicative à vélo, suivie d’un concert.

 

Dimanche 12 octobre, le village des alternatives

Enfin, le dimanche, place aux solutions concrètes pour changer la société ! Nous sommes des milliers à nous activer chaque jour pour que ça bouge, retrouvons-nous et montrons à nos dirigeants que le changement, c’est maintenant, mais pour de vrai cette fois !

Tout le quartier Sainte Croix sera investi par le village avec différents espaces :

« Mobilités soutenables » : venez réparer votre vieux vélo qui rouille dans le garage avec un atelier participatif géant ou trouvez votre bonheur dans la bourse à vélos, participez à un rallye pédestre ou un débat sur la multimodalité…

« Climat et sobriété énergétique » : venez voir la construction « live » d’une maison en paille ! Vous pourrez également comprendre le fonctionnement d’une éolienne, de fours solaires, de cuiseur thermique… Et aussi un débat qui promet d’être chaud « Le climat, pourquoi on s’en fout ? »

« Transition sociale et écologique » : des conférences gesticulées pour comprendre en s’amusant, des jeux coopératifs, des débats et la projectin du film « Ne vivons plus comme des esclaves » en présence de son réalisateur Yannis Youlountas.

 

« Objectif zéro déchet » : ateliers participatifs de récup’, lutte contre le gaspillage, expositions « Déchets et océans » et « Dessous de la high-tech », débats sur l’obsolescence programmée…

« Culture, éditeurs et médias engagés » : venez à la rencontre de ceux qui diffusent une culture alternative et qui s’engagent localement ou nationalement (presse, live radio, web, BD, fanzines…)

« Tous consom’acteurs » : les solutions locales et alternatives pour une consommation réfléchie et responsable avec des ateliers cuisine, des dégustations, des animations sur le commerce équitable ou encore comment bien lire les étiquettes…

« De l’agriculture à la santé » : comment l’agriculture paysanne et biologique est meilleure pour notre santé, l’environnement et celles et ceux qui nous nourrissent.

« Jeunesse » : animations pour les plus jeunes, conseils et démos pour les familles,  jeux coopératifs et zone de détente pour les parents et les enfants… de quoi souffler un peu dans cette abondance de solutions !

« Economies alternatives » : présentation des S.E.L (système d’échange local), des monnaies locales, jeux, débats sur le revenu de base et projection du documentaire de Marie-Monique Robin « Bhoutan : au pays de Bonheur national brut ».

De rue en rue dans tout un quartier de Bordeaux, c’est une multitude d’alternatives qui seront présentées et ne demandent qu’à être développées pour un monde plus solidaire et soutenable.

Alternatiba Gironde a besoin de bénévoles pour faire de ces 3 jours un succès. Si vous êtes motivé pour vivre un moment riche de sens et de belles rencontres, proposez votre candidature sur gironde[at]alternatiba.eu

 

D’autres Alternatiba sont actuellement en préparation dans toute la France. Retrouvez les événements près de chez vous sur la carte interactive et rejoignez le mouvement !

 


 

 

Rue89 Bordeaux, le 4 septembre 2014

Le progamme d’Alternatiba Gironde se précise

Dans un mois, un village des alternatives ainsi que de nombreux débats et spectacles se déploieront le 10, 11 et 12 octobre dans le quartier Sainte-Croix à Bordeaux sous la houlette d’Alternatiba Gironde.

Devant le peu d’intérêt manifesté par les politiques sur les questions de l’écologie, la mobilisation Alternatiba devient une force citoyenne majeure pour alerter l’opinion sur les dangers qui guettent la planète. Le programme des trois jours prévus à Bordeaux le 10, 11 et 12 octobre annonce des rendez-vous aussi bien politiques que festifs. Ils permettront d’envisager des solutions concrètes au changement climatique et de répondre aux enjeux de la transition sociale et écologique.

Conférences, concerts et spectacles sont au programme

C’est près de 40 conférences qui seront organisées le samedi 11 et le dimanche 12. Divers sujets seront abordés sur le climat et l’énergie, la transition sociale et écologique, l’habitat, la mobilité, le travail, les monnaies locales, l’agriculture, l’obsolescence programmée, le Tafta, les grands projets inutiles, la culture… en présence des personnalités engagées comme Marie-Monique Robin, Hervé Kempf, Jean-Marie Harribey, Yannis Youlountas, Olivier Razemon, Bridget Kyoto et beaucoup d’autres.

Une centaine d’animations et d’ateliers participatifs seront proposés ainsi qu’une quarantaine de concerts, de spectacles et de déambulations festives.

Un village alternatif pour mieux connaître et mieux consommer

Le village des alternatives présentera de nombreuses propositions concrètes au changement climatique et vous invite à des animations ludiques et éducatives pour toute la famille autour des grands thèmes comme la sobriété énergétique, le zéro déchet, l’importance de l’agriculture biologique, les économies alternatives…

Le cinéma Utopia proposera deux avant-premières le 30 septembre et le 2 octobre, avec entre autres le documentaire « Le sel de la terre » de Wim Wenders et Julliano Ribeiro Slagado.

En 2015, la France accueille la Conférence internationale de l’ONU sur le climat (COP 21). Alternatiba Gironde est une étape décisive pour afficher une mobilisation massive des citoyens et de pousser les responsables politiques à s’engager. Venez participer à une histoire de partage et de mobilisation collective dont l’objectif est de mieux vivre ensemble.

Rue89 Bordeaux est partenaire d’Alternatiba Gironde et vous propose de télécharger le pré-programme ici.

 

 


 

 

Passerelle Eco, le 15 juillet 2014

Octobre 2014 : Alternatiba Gironde

Il s’agit d’un week-end de mobilisation citoyenne, revendicative et festive qui prendra la forme d’un village des alternatives. Celui-ci mettra en évidence des initiatives individuelles, collectives et territoriales pour faire face à la crise climatique, écologique et sociale.

En 2015, la France accueille la Conférence internationale sur le climat (COP 21) et il est indispensable que la communauté internationale scelle en France un accord sur le climat ambitieux et juste pour tous. C’est une étape décisive pour limiter le réchauffement global en deçà de deux degrés et éviter un emballement irréversible du climat aux conséquences dramatiques pour les écosystèmes et les populations. C’est pourquoi une mobilisation citoyenne massive et déterminée doit pousser les responsables politiques à défendre des engagements significatifs et équitables.

Retrouvez l’appel d’Alternatiba Gironde, qui rappelle les objectifs d’Alternatiba et explique pourquoi il est nécessaire de se mobiliser.

[Suite de l’article en ligne]

 


 

 

Sud Ouest, le 24 juin 2014

Un Alternatiba à la bordelaise se profile

Laurie Bosdecher

Inspiré d’Alternatiba Bayonne, un rendez-vous citoyen, revendicatif et festif aura lieu du 10 au 12 octobre dans le quartier Sainte-Croix à Bordeaux. Au programme: village des alternatives, conférences et concerts

Conférence de presse Rue89Bx

Alternatiba Bayonne fait des petits. La manifestation qui a réuni 12 000 personnes en octobre dernier va se décliner dans plusieurs villes de France dans les prochains mois.

A Bordeaux, Les Amis de Terre épaulés par 94 associations partenaires vont proposer un Alternatiba Gironde du 10 au 12 octobre prochains dans le quartier Sainte-Croix.

Alternatiba est un rendez-vous à la fois revendicatif et festif, une manière de montrer de manière positive qu’il existe des initiatives individuelles et collectives face à la crise climatique.

Ce mouvement n’arrive pas de façon inopportune. En décembre 2015, Paris accueille la conférence internationale sur le climat. “Après les catastrophes de Copenhague et Varsovie, cette grande mobilisation citoyenne a pour objectif de pousser nos dirigeants à enfin prendre des initiatives pour le climat”, souligne Aurélie Schild, représentante des Amis de la Terre Gironde.

L’événement à Bordeaux se déclinera sur trois jours. Le premier sera orienté vers les étudiants. Le samedi sera rythmé par des conférences. Le dimanche, tout le quartier Sainte-Croix se transformera en village des alternatives. Concerts et animations sont également au programme de ces trois journées.

Le collectif bordelais compte déjà 200 bénévoles. “Il nous en faudrait le double d’ici la rentrée”, indique Romain Porcheron, des Amis de la Terre Gironde. L’appel est lancé. LEs candidats peuvent postuler à l’adresse suivante: gironde@alternatiba.eu

 


 

 

Rue89 Bordeaux, le 24 juin 2014

Alternatiba Gironde : le 10, 11, 12 octobre à Sainte-Croix

WS confpresse

Le 10, 11 et 12 octobre 2014 aura lieu le week end de mobilisation Alternatiba Gironde dans le quartier Sainte-Croix à Bordeaux. Inspirée d’Alternatiba Bayonne qui a attiré 12000 personnes en octobre 2013, la version girondine espère une mobilisation citoyenne, revendicative et festive.

94 associations se sont réunies pour mettre en place Alternatiba Gironde. Lors de la présentation de ces trois jours, Aurélie Schild et Romain Porcheron (Amis de la Terre Gironde) avec Dominique Hofmann (Maison de la nature et de l’Environnement) ont insisté sur la volonté d’une mobilisation citoyenne.

Le message est dans le logo : le tandem est un moyen pour « avancer » avec des moyens écologiques et dans un effort commun.

Le but est de mobiliser le public, de Bordeaux et de Gironde, autour des initiatives individuelles et collectives pour faire face à la crise écologique et sociale. Ces trois jours seront l’occasion de s’informer sur le réchauffement climatique d’abord et sur les moyens d’intervenir individuellement pour lutter contre.

Dans un village qui s’étendra de la place Sainte-Croix aux rues adjacentes, se dérouleront des conférences et des événements sur les moyens de réduire, voire supprimer, le gâchis énergétique. Il s’agira de proposer des idées créatives pour tous les âges dans un cadre voulu « ludique et festif ».

La première journée sera dédiée aux jeunes et aux étudiants à travers des animations éducatives. Une série de conférences se déroulera la deuxième journée avec des points forts allant des préoccupations internationales comme le marché transatlantique, en passant par des constats sur des problématiques plus proches et plus locales comme les aménagements de la ville et les projets considérés coûteux et inutiles. Une « Vélorution » aura lieu dans l’après-midi suivant un itinéraire en cours de définition sur la Cub.

La troisième journée verra la mise en place du grand Village des alternatives. Tout autour de l’église Sainte-Croix jusqu’aux quais, des espaces thématiques vont proposer des solutions et des idées concrètes sur la sobriété énergétique, la transition écologique, le zéro déchets, les modes de transports responsables, l’agriculture saine en présence de producteurs, les économies et les finances équitables, ainsi que les éditions et les médias engagés (l’équipe de Rue89 Bordeaux y sera présente).

Le samedi soir et le dimanche pour la clôture d’Alternatiba Gironde, 4 scènes et plusieurs lieux du quartier, notamment l’Église Sainte-Croix, permettront à des artistes de présenter des concerts et des spectacles de danse, de théâtre et des arts de la rue.

200 bénévoles sont déjà réunis pour l’organisation de cet événement, les organisateurs lancent un appel pour en réunir deux fois plus !

Cette initiative qui compte se multiplier sur tout l’hexagone espère sceller un accord sur le climat « ambitieux et juste » à la veille de la Conférence internationale sur le climat qu’accueillera la France en 2015.

 


 

 

Basta ! Gaz, le 23 juin 2014

Alternatiba Gironde : une mobilisation citoyenne pour un village des alternatives

En octobre prochain, un village des alternatives engagé et festif verra le jour à Bordeaux ! Objectif ? Faire face à la crise écologique et sociale que nous connaissons. Zoom sur une façon originale de revendiquer.

Le village des alternatives aura lieu les 11 et 12 octobre 2014.

Pour cela, 58 associations (issues des mouvements écologistes, sociaux et de solidarité internationale) ont répondu présentes à l’appel d’Alternatiba Gironde, à Bordeaux.

Au programme : des alternatives concrètes pour engager la transition, des animations, des débats, des concerts etc.

Et pour que tout fonctionne, pas moins de 12 commissions de travail planchent d’arrache-pied pour élaborer le programme et les animations.

Alternatiba Gironde se lance un grand défi : s’attaquer à l’indifférence et à la résignation !

Le village des alternatives souhaite mettre en évidence le foisonnement d’initiatives et d’actions individuelles, collectives et territoriales développées pour faire face à la crise écologique et sociale qui sévit.

Pour cela, il veut s’attaquer à l’indifférence et à la résignation, en mobilisant petits et grands et surtout les non convaincus par les questions que pose un avenir loin d’être certain.

 


 

 

Consoglobe, juin 2014

Un village des alternatives prend vie à Bordeaux

Eva Souto

En octobre prochain, un village des alternatives engagé et festif verra le jour à Bordeaux ! Objectif ? Faire face à la crise écologique et sociale que nous connaissons. Zoom sur une façon originale de revendiquer.

Alternatiba Gironde : une mobilisation citoyenne

Le village des alternatives aura lieu les 11 et 12 octobre 2014.

Pour cela, 58 associations (issues des mouvements écologistes, sociaux et de solidarité internationale) ont répondu présentes à l’appel d’Alternatiba Gironde, à Bordeaux.

Au programme : des alternatives concrètes pour engager la transition, des animations, des débats, des concerts etc.

Et pour que tout fonctionne, pas moins de 12 commissions de travail planchent d’arrache-pied pour élaborer le programme et les animations.

Alternatiba Gironde se lance un grand défi : s’attaquer à l’indifférence et à la résignation !

Le village des alternatives souhaite mettre en évidence le foisonnement d’initiatives et d’actions individuelles, collectives et territoriales développées pour faire face à la crise écologique et sociale qui sévit.

Pour cela, il veut s’attaquer à l’indifférence et à la résignation, en mobilisant petits et grands et surtout les non convaincus par les questions que pose un avenir loin d’être certain.

Le maître mot pour l’élaboration du programme est donc : l’imagination ! Et exit au déni, qui n’a pas sa place à la fête.

Le village des alternatives à Bordeaux : comment ça marche ?

Le village des alternatives occupera un quartier entier de Bordeaux : celui de Sainte-Croix.

Ce dernier sera rendu piéton pour l’occasion. Le quartier sera divisé en espaces thématiques : urgence climatique, énergie, consommation responsable, déchets et recyclage, agriculture, eau, air, santé, transition sociale et écologique, économies et finances alternatives.

L’objectif ? Montrer de façon ludique qu’il existe des solutions, créatrices d’emplois locaux, porteuses d’un monde convivial et solidaire. Et cela, aussi bien à l’échelon international qu’au niveau local au sein des territoires. Animations culturelles et artistes et concerts seront également proposés au village des alternatives.

Le village des alternatives : tous mobilisés

Près de 150 bénévoles sont déjà engagés dans la dynamique d’Alternatiba Gironde.

Cette sensibilisation vise une mobilisation massive pour la Conférence Paris Climat 21 (COP 21) qui se tiendra en 2015 en France.

Et cela, dans un but précis : faire pression sur les décideurs. En effet, les enjeux liés au climat sont essentiels et l’accueil de la conférence est une occasion de mobiliser les citoyens autour de ces enjeux. Mais aussi, de leur montrer que des alternatives existent !

Car la situation devient urgente : le 5ème rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) paru en septembre 2013 note que si nous n’agissons pas significativement pour réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre, les conséquences seront dramatiques pour les territoires et leurs habitants.

Le village des alternatives : déjà un succès à Bayonne !

L’initiative du village des alternatives n’en est pas à son coup d’essai ! En effet, en octobre 2013, près de 15 000 personnes s’étaient rassemblées à Bayonne pour la 1ère édition d’Alternatiba.

Un succès qui a permis de poser quelques jalons de la transition et de la justice sociale et climatique. Alors, que pensez-vous de ce mouvement ? Avez-vous envie de participer à ce genre d’événement ? Pensez-vous que cela soit utile ou seulement le berceau de – douces – utopies ?

 


 

 

EcoloInfo, le 18 avril

Alternatiba, changeons le système, pas le climat !

Par Camille

L’aventure Alternatiba a démarré en octobre dernier à Bayonne au pays basque à l’initiative de l’association Bizi ! Le dimanche 6 octobre 2013, 12 000 personnes se sont retrouvées dans ce premier village des alternatives pour faire face au changement climatique. Une large mobilisation mêlant militants de longue date et citoyens en quête de réponses à leurs questions. Ce premier événement s’est construit sur 2 jours : une journée de conférences et débats le samedi, suivi d’un village des alternatives le dimanche sous forme de stands répartis par grandes thématiques.

Depuis cet engouement sans précédent, de nombreux collectifs se sont mis en place pour créer d’autres villages Alternatiba partout en France. La dynamique est lancée, vous pourrez le voir en regardant la carte des villages en cours de création ! Ecolo Info est signataire de l’appel d’Alternatiba Gironde qui rassemble aujourd’hui plus de 70 organisations et de nombreux citoyens. A ce titre, nous participons aux réunions pour organiser cet événement majeur et nous vous tiendrons au courant des avancées de ce gigantesque travail au fil des mois.

Alternatiba Gironde aura lieu les 11 et 12 octobre prochain dans le quartier Sainte Croix de Bordeaux, rendu piéton pour l’occasion. Comme à Bayonne, le samedi sera consacré aux conférences et débats pour faire le point sur le changement climatique et le changement de société qui s’impose à notre civilisation. Puis le dimanche, ce sera « le grand déballage » avec aujourd’hui déjà près de 150 exposants répartis dans 7 villages :

– Transports et mobilités alternatives,

– Zéro Déchet,

– Climat Énergie,

– Agriculture Alimentation, Eau, Air, Santé,

– Économies et finances alternatives,

– Transition sociale et écologique,

– Consommation responsable.

Sont prévues également des animations : musique, théâtre, conférences gesticulées, animations pour les enfants, et même la construction d’une maison sur place ! Et en fin d’après-midi, un grand concert pour clôturer ces trois jours incroyablement fédérateurs.

Dans 6 mois, le cœur de Bordeaux vibrera de toutes ces initiatives qui construisent un demain plus serein. Associations, citoyens, bénévoles, donateurs, rejoignez la dynamique dès aujourd’hui !

 


 

 

Gazette Utopia, 8 avril

1er Alternatiba Gironde les 11 et 12 octobre 2014 à Bordeaux

Quartier Sainte Croix. Grande manifestation des alternatives concrètes. Les Alternatives existent, fêtons-les !
On le sait, notre climat yoyotte de la cafetière depuis qu’on a commencé à lui balancer sur la trombine tout un tas de cochonneries. Ça remonterait au début de notre ère industrielle. Pour trouver des solutions à nos problèmes, les grands de ce monde, pour la énième énième énième fois, doivent se réunir fin 2015 à Paris. On appelle ça la « COP21 » pour la Conférence internationale sur le changement climatique du xxie siècle.
En principe, les membres de cette auguste Conférence devraient prendre les décisions qui s’imposent, les bonnes. Mais, vu que ça fait déjà des lustres qu’ils s’y essaient et qu’il en ressort que dalle, ou presque, on s’est dit qu’il était peut-être temps de les pousser aux fesses en leur montrant, pourquoi pas, ce qui se fait, se pratique déjà dans cette funeste perspective, d’ailleurs pas si funeste que ça quand on y regarde de plus près et qu’on décide de faire les choses tout en essayant de garder sa bonne humeur.
Voilà pourquoi Alternatiba s’est mis en place, pour mettre la pression sur les décideurs. Et il va y en avoir tout un tas en France en 2015, il y en a même un de prévu en Suisse, en Belgique, en Corse, et même à Tahiti…
Alternatiba Gironde, c’est aujourd’hui 150 personnes impliquées, 70 organisations écologistes, sociales, de solidarité internationale, douze commissions thématiques proposant réflexion et alternatives qui peuvent nous aider à faire face aux problématiques engendrées par le changement climatique. Des thèmes tout simples et que nous connaissons tous, comme celui des transports, de l’agriculture, de la consommation, des déchets, du climat et de l’énergie, de la transition sociale, des personnes âgées, aussi des jeunes et des moins jeunes, tout le monde, quoi… L’allocation durant toute la vie, l’économie et la finance alternative, l’habitation, l’éducation, la culture et l’art, les médias alternatifs… Si vous voulez, quand vous voulez, vous pouvez intégrer une de ces commissions, voire en proposer une. N’hésitez pas à consulter le site internet, vous y trouverez les dates, heures et lieux des réunions, ainsi que les signataires de l’appel !

 


 

 

Sud Ouest, le 18 mars 2014

Les rameaux d’Alternatiba

Pierre Penin

Le village des alternatives aura des jumeaux nombreux.

Des milliers de personnes avaient répondu à l'appel d'Alternatiba. © Photo archives Jean-Daniel Chopin

Des milliers de personnes avaient répondu à l’appel d’Alternatiba. © Photo archives Jean-Daniel Chopin

Le 6 octobre dernier, plus de 10 000 personnes parcourraient les rues du « village des alternatives » : Alternatiba. Par cette initiative, l’association écologiste et sociale Bizi ! allait au delà de la simple alerte sur l’urgence climatique. Elle montrait, de façon pragmatique, les possibilités d’actions individuelles, collectives voire institutionnelles, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. « Créons 10, 100, 1 000 Alternatiba » invitaient les organisateurs, en fin de manifestation. Moins de six mois après l’événement bayonnais, 23 sont en gestation. « On voulait faire un travail volontariste, pour qu’Alternatiba ne soit pas une fin, mais une dynamique la plus large possible », expose Jean-Noël « Txetx » Etcheverry. Le militant a eu la bonne surprise de se voir exaucé plus vite et plus fort qu’escompté. « On a découvert que des initiatives se développaient sans notre intervention. »

Même Juppé…

Des groupes locaux Alternatiba se forment en Gironde, en Lot-et-Garonne, en Ile-de-France, en Loire-Atlantique, dans les Bouches-du-Rhône, en Haute-Garonne, dans le Nord… « À Bordeaux, déjà 70 associations et collectifs ont monté
un groupe organisateur. Ce sera un gros Alternatiba, au mois d’octobre. » Même Alain Juppé, certes en campagne électorale pour sa réélection à la mairie, a d’un « tweet » salué l’initiative. Txetx Etcheverry recense des contacts en Autriche, en Estonie, en Belgique, Suisse, Italie et Espagne. Une vingtaine d’autres Alternatiba se préparent, de tailles différentes. Mais tous inspirés du modèle bayonnais où experts de haut vol avaient alimenté le débat dans une sorte d’université à ciel ouvert. Où associations environnementales et institutions ont partagé leurs expériences.

Cop 21 en vue

Bizi ! a édité un « kit méthodologique » d’une quarantaine de pages, pour organiser « un Alternatiba dans sa ville, son canton, son territoire ». Sans oublier de copieuses annexes (plus de 90 pages). « On a une grosse équipe qui tourne partout en France et en Europe pour aider à la mise en oeuvre des futurs Alternatiba. » Des escouades  opérationnelles liées à la Coordination des Alternatiba. « Nous l’avons créée à Nantes, le 22 février. Elle compte 90 personnes qui représentent 37 territoires. » Sa vocation est européenne, vers les « 100, 1 000 Alternatiba ». Les futurs villages des alternatives seront la part visible du travail.

Deux ans de préparation à Bayonne décrivent un chemin que d’autres emprunteront. Cette construction, quasi quotidienne, est aussi celle d’un militantisme régénéré. « Faire émerger une nouvelle génération de militants à
l’heure où se joue l’avenir de la planète : c’est un objectif et une nécessité. On l’a vu avec l’écotaxe, nous sommes trop faibles dans le rapport de forces. » Bizi ! et les siens ne croient pas à l’activisme du jour « J » qui détourne l’attention plus qu’il ne la capte. Ils ne croient pas au « groupusculisme ». Avec les rameaux d’Alternatiba, avec l’unité des mouvements environnementaux, ils ambitionnent d’imposer un fait majoritaire. L’alternative mais pas la marge. Et cela au plus vite. Car 2015 et la conférence climatique internationale de Paris (Cop 21) est leur objectif. Bizi ! et les défenseurs de la planète ont vu de près l’échec de Copenhague, où les grandes puissances se sont empressées de prendre un temps que nous n’avons plus. La « société civile », les associations, ONG, syndicats… veulent du concret, à Paris.

 


 

 

MyGlobalBordeaux, 20 février 2014

Face à la crise écologique et sociale, Alternatiba Gironde organise son village

Par Isabelle Camus

En octobre 2013, près de 15 000 personnes se sont rassemblées à Bayonne, lors de la première édition d’Alternatiba organisée par l’association Bizi (oui ! nous sommes bien au pays basque). Le succès fut immense pour cet événement où l’on parla surtout transition et justice sociale et climatique.

À Bordeaux, 58 associations ont répondu présent à l’appel d’Alternatiba Gironde. Et la mobilisation citoyenne se prépare, qui, avec pas moins de 12 commissions de travail, élabore  le programme et les animations futures. Les 11 et 12 octobre 2014  un village des alternatives mettra en évidence le foisonnement d’initiatives et d’actions individuelles, collectives et territoriales développées pour faire face à la crise écologique et sociale…

C’est que le défi est grand ! Alternatiba Gironde veut par cet événement s’attaquer à l’indifférence et à la résignation, mobiliser les petits comme les grands et surtout les non convaincus par les questions que pose un avenir loin d’être radieux. L’ imagination est donc de mise pour l’élaboration de la programmation où le déni n’a pas sa place.

Concrètement, que va-t-il se passer à Bordeaux ?

Le feu vert a été donné par la Mairie de Bordeaux et la CUB. Concrètement, le village des alternatives occupera un quartier entier de Bordeaux, en l’occurrence le quartier Sainte Croix, rendu piéton pour l’occasion, et sera organisé en espaces thématiques : Urgence Climatique, Énergie, Consommation Responsable, Déchets et Recyclage, Agriculture, Eau Air, Santé, Transition Sociale et Ecologique, Economies et Finances alternatives.

Il s’agira de montrer de manière ludique qu’il existe de nombreuses solutions, créatrices d’emplois locaux non délocalisables, porteuses d’un monde convivial et solidaire, aussi bien à l’échelon international qu’au niveau local dans les territoires.

Des concerts, animations culturelles et artistiques seront également au cœur du village des alternatives !

Une mobilisation qui prend de l’ampleur

Près de 150 bénévoles sont déjà engagés dans la dynamique girondine et la sensibilisation vise une mobilisation massive pour la Conférence Paris Climat 21 (COP 21) de 2015 en France afin de faire pression sur les décideurs.

 


 

 

Les Amis de la Terre, 20 février 2014

Alternatiba Gironde : pour faire face à la crise écologique et sociale, un village des alternatives engagé et festif à Bordeaux en 2014 !

Hier soir, c’est près de 80 personnes qui étaient réunies aux Chartrons pour la 4ème plénière mensuelle d’Alternatiba Gironde. Tout juste trois mois après le lancement de la dynamique, près de 60 organisations girondines issues des mouvements écologistes, sociaux et de solidarité internationale s’impliquent dans la préparation de cet événement qui aura lieu les 11 et 12 octobre 2014 à Bordeaux. Au programme : des alternatives concrètes pour engager la transition, des débats, des animations, des concerts, etc.

Les mouvements associatifs sont en pleine effervescence !

Les enjeux liés au climat sont gigantesques et l’accueil de la conférence internationale sur le climat (la COP21) en France l’année prochaine est une occasion de re-mobiliser les citoyens autour des ces enjeux et de montrer que les alternatives existent ! Car le 5e rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) sorti en septembre 2013 est sans appel : si nous n’agissons pas significativement pour réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre, les conséquences seront dramatiques pour les territoires et leurs habitants, notamment les plus vulnérables. Alternatiba, un village des alternatives, Késako ? En octobre 2013, près de 15 000 personnes s’étaient rassemblées à Bayonne lors de la première édition d’Alternatiba et cet immense succès a permis de poser les jalons de la transition et de la justice sociale et climatique ! A Bordeaux, la mobilisation citoyenne se prépare, avec pas moins de 12 commissions de travail qui élaborent minutieusement le programme et les animations de ce village des Alternatives et des utopies devenues concrètes. Il mettra en évidence le foisonnement d’initiatives et d’actions individuelles, collectives et territoriales qui existe pour faire face à la crise écologique et sociale…

Hier, la réunion plénière s’est déroulée dans une ambiance conviviale sous la forme d’un débat ouvert, où pouvaient se rencontrer des associations d’univers différents qui échangeaient et élaboraient ensemble les ateliers, animations et conférences au travers d’ateliers thématiques (climat-énergie, déchets, mobilité, agriculture, transition, etc.). C’est que le défi est grand ! Alternatiba Gironde veut par cet événement s’attaquer à l’indifférence et à la résignation, mobiliser les petits comme les grands et surtout les non convaincus par les questions écologiques et sociales, c’est donc avec plein d’imagination que se construit l’événement.

Et concrètement, que va-t-il se passer à Bordeaux ? Le feu vert a été donné par la Mairie de Bordeaux et la CUB. Concrètement, le village des alternatives occupera un quartier entier de Bordeaux, rendu piéton pour l’occasion, et sera organisé en espaces thématiques : Urgence Climatique, Énergie, Consommation Responsable, Déchets et Recyclage, Agriculture, Eau Air, Santé, Transition Sociale et Ecologique, Economies et Finances alternatives. Il s’agira de montrer de manière ludique qu’il existe de nombreuses solutions, créatrices d’emplois locaux non délocalisables et porteuses d’un monde convivial et solidaire, aussi bien à l’échelon international qu’au niveau local dans les territoires. Des concerts, animations culturelles et artistiques seront également au cœur du village des alternatives !

La mobilisation prend de l’ampleur et vous ?

Près de 150 bénévoles sont déjà engagés dans la dynamique girondine et la mobilisation grandit chaque jour, avec l’objectif de mobiliser massivement pour la COP 21 de 2015 en France et faire pression sur les décideurs. Pour rejoindre la mobilisation, rendez-vous sur le site www.alternatiba.eu/gironde.

 


 

 

Radsi

Alternatiba Gironde, le RADSI s’engage

En novembre 2013, un groupe d’associations emmené par les Amis de la terre Gironde décide d’organiser sur Bordeaux, Alternatiba Gironde.

Actualité internationale et Alternatiba

Alternatiba est un espace d’information et d’interpellation sur l’urgence climatique et sociale dans la perspective de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21) qui aura lieu en France en novembre/décembre 2015. A l’horizon 2015 les questions de solidarité internationale et coopération seront liées aux questions environnementales par un nouveau cadre d’intervention les Objectifs du développement durable (ODD) qui remplaceront les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD)

Alternatiba et le RADSI

En janvier le RADSI a été interrogé sur la faible présence des associations de solidarité internationale dans le portage d’Alternatiba Gironde. Or nous savons tous que les premières populations à être impactées par les changement climatiques sont aussi celles qui sont déjà aujourd’hui les plus fragiles. Nous associations de solidarité internationale avons donc une voix à porter.

Le conseil d’administration a donc souhaité que le RADSI s’engage dans cet événement de quatre façons :

– en devenant signataire de l’Appel Alternatiba Gironde et en vous invitant à devenir vous aussi signataire de l’appel.

– en vous informant sur l’événement et vous invitant à être présents les 11 et 12 octobre prochain à Bordeaux. Nous diffuserons aussi l’information sur les projets d’Alternatiba locaux. Des réflexions en cours à Pau dans le Lot et Garonne.

– en vous invitant à vous investir dans les commissions thématiques et/ou transversales de votre choix pour y porter les questions de coopération et de solidarité internationale.

– Quelques Infos sur Alternatiba Gironde :

Ses objectifs :

Informer sur l’urgence climatique et la nécessité de baisser rapidement et drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre. Sensibiliser aux conséquences dramatiques de l’absence éventuelle d’un accord international sur le climat ambitieux et équitable pour tous. Il s’agit sur ce point précis de mobiliser massivement pour la COP 21 de 2015 en France.

Appeler à s’engager très vite dans la transition pour répondre à l’urgence écologique et sociale

S’attaquer à l’indifférence et à la résignation en montrant qu’il existe de nombreuses solutions, créatrices d’emplois et porteuses d’un monde convivial et solidaire, aussi bien à l’échelon international qu’au niveau local dans les territoires

La manifestation :

Véritable village des alternatives et des utopies devenues concrètes, au cœur de Bordeaux, organisé en quartiers thématiques : Climat, Énergie, Consommation responsable, Déchets/Recyclage, Agriculture/alimentation, Eau Air, Santé, Transition sociale et écologique etc.. le tout, parsemé d’animations festives, culturelles, artistiques et ludiques !

La mairie de Bordeaux et la CUB ont donné leur accord pour fermer un quartier entier de Bordeaux pour accueillir le village.

Les structures porteuses :

Des organisations pour la majorité actrices de l’Économie sociale et solidaire. A la dernière plénière, nous étions plus de 50 organisations représentées.

Son organisation :

Des commissions thématiques (1/ Agriculture-alimentation-Eau-Air-Santé, 2/Climat-Énergie, 3/Consommation responsable, 4/Déchets-Recyclage, 5/Transition sociale et écologique, Économie alternative et financière), transversales (communication, la logistique, les partenariats, l’éducation, l’aspect culturel et festif) et une plénière.

 


 

 

Sepanso

Alternatiba (Bordeaux- Octobre 2014) 

L’urgence climatique, écologique et sociale nous amène à repenser collectivement nos modes de vies

Après Bayonne l’année dernière, un Alternatiba se prépare à Bordeaux pour l’Automne 2014, une vingtaine d’autres sont en projet en France, Belgique et Suisse.

Trois jours de fête en octobre 2014 :
le vendredi 10 : conférences, débats, concerts pour un public de jeunes et l’université de Bordeaux,
le samedi 11 : conférences, débats, tribunes, plateaux TV, dans le quartier Sainte-Croix
le dimanche 12 : un véritable village des alternatives et des utopies devenues concrètes, au cœur de Bordeaux, organisé en quartiers thématiques : Climat, Énergie, Consommation responsable, Déchets et Recyclage Agriculture, Eau Air, Santé, Transition sociale et écologique etc.. le tout, parsemé d’animations festives, culturelles, artistiques et ludiques !

Par cet évènement, nous voulons :
Nous attaquer à l’indifférence et à la résignation en montrant qu’il existe de nombreuses solutions, créatrices d’emplois et porteuses d’un monde convivial et solidaire, aussi bien à l’échelon international qu’au niveau local dans les territoires.
Informer sur l’urgence climatique et la nécessité de baisser rapidement et drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre. Sensibiliser aux conséquences dramatiques de l’absence éventuelle d’un accord international sur le climat ambitieux et équitable pour tous. Il s’agit sur ce point précis de mobiliser massivement pour la COP 21 de 2015 en France.
Appeler à s’engager très vite dans la transition pour répondre à l’urgence écologique et sociale.
Les alternatives concrètes dans les territoires existent, fêtons-les !

Lancée en novembre 2013, la dynamique Alternatiba Gironde rassemble en janvier 2014 déjà une centaine de personnes et plus de 60 organisations sont impliquées dans l’organisation générale et les commissions thématiques.

Si vous souhaitez rejoindre l’organisation et lors de la manifestation sur le terrain, n’hésitez pas, vous êtes les bienvenus !

 


 

Gazette Utopia, 15 février

1er Alternatiba Gironde en 2014 !

Le dérèglement climatique s’aggrave et s’accélère, mettant à mal dès aujourd’hui les populations les plus pauvres de la planète et à moyen terme les conditions de vie civilisée sur terre ». Stéphane Hessel, parrain d’Alternatiba Bayonne, le 19 décembre 2012.
1er Alternatiba Gironde en 2014 ! Grande manifestation à l’automne des alternatives concrètes. Les Alternatives existent, fêtons-les !

L’urgence climatique, écologique et sociale nous amène à repenser nos modes de vies et inventer des sociétés soutenables. Les solutions existent, les voies de la transition énergétique se multiplient ; elles sont d’ores et déjà expérimentées par des milliers d’associations, d’individus, de communes, de régions à travers la planète. Ces milliers d’alternatives participent au quotidien à la construction d’une société plus sobre, plus humaine, plus conviviale et plus solidaire.
Alternatiba, initiée par Bizi ! en 2009 à Bayonne et lancée à Bordeaux en novembre 2013, n’est pas une fin en soi, mais se veut un moment fort de lancement d’une nouvelle dynamique de mobilisation citoyenne et populaire sur l’urgence climatique et la justice sociale.
L’objectif est de créer un événement d’ampleur : un véritable village des alternatives et des utopies devenues concrètes, avec des animations festives, culturelles, artistiques et ludiques au cœur de Bordeaux.
Vous pouvez rejoindre Alternatiba à tout moment. N’hésitez pas à consulter le site internet, vous y trouverez les dates, heure et lieu des réunions, ainsi que les signataires de l’appel !