Déc 02

COP21 : PENDANT QUE LES NÉGOCIATEURS PLANCHENT, L’AGRICULTURE AU MENU

J+2 Retour sur le Mardi 1er décembre 2015

Les deux thèmes de la journée étaient la forêt et l’agriculture

le-jardin-foret

Le 1er décembre, entre 14h et 18h, l’ Agenda des Solutions a mis en avant la question des liens entre l’agriculture et le climat.

LE SYSTÈME ALIMENTAIRE, CONTRIBUTEUR MAJEUR AUX ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

L’Agenda des Solutions rassemble des acteurs étatiques et non étatiques venant de tous les pays pour qu’ils coopèrent sur la mise en place de solutions pour lutter contre les changements climatiques. Le 1er décembre, entre 14h et 18h, cet Agenda des Solutions a mis à en avant la question des liens entre l’agriculture et le climat.

Aujourd’hui, nous produisons à l’échelle mondiale 4 600 kilocalories par personne et par jour. Soit suffisamment pour nourrir 12 milliards de personnes.

Mais près de la moitié de cette production est gaspillée, perdue ou destinée à l’alimentation animale.

Par ailleurs, entre 44 % et 57% du total des émissions de gaz à effet de serre proviennent du système alimentaire, mondial basé sur l’agro-industrie.

Enfin, contrairement à ce qu’avancent les lobbies de l’agro-business, l’enjeu n’est pas d’augmenter la production mondiale mais d’assurer la souveraineté et la sécurité alimentaire des pays par la promotion de l’agro-écologie paysanne. En effet, la croissance de la production agricole n’a jamais permis d’assurer la sécurité alimentaire mondiale, d’après un rapport de l’ONG GRAIN et de la Via Campesina.

Les Etats doivent donc se désengager de l’agriculture industrielle comme des énergies fossiles.

Cependant, toutes les “solutions” ne sont pas bonnes à prendre. Et certaines des solutions mises en avant par les Etats ou l’industrie agro-alimentaire font peser des risques majeurs sur la société et les écosystèmes : parce qu’elles sont trop hasardeuses, trop coûteuses et porteuses de plus d’inégalités.

Ainsi, les agrocarburants, les OGM ou l’agriculture intelligente face au climat (concept flou promu notamment par des multinationales de l’agriculture industrielle) peuvent à bien des égards être qualifiés de fausses solutions.

NOS CHOIX ALIMENTAIRES SONT DES ENGAGEMENTS CLIMATIQUES

Nous soutenons, par nos choix alimentaires, un certain type d’agriculture. Une agriculture parfois réellement écologique et peu nocive pour le climat, ou une agriculture intensive basée entres autres sur la pétrochimie et fortement émettrice de gaz à effet de serre.

L’alimentation représente plus d’un tiers des émissions liées à la consommation des français. Mais ce sont surtout les produits alimentaires issus d’une agriculture industrielle qui sont en cause. Les émissions sont en particulier liées à la production et l’épandage des engrais azotés, à l’importation d’aliments pour les animaux, à la transformation et l’emballage des produits alimentaires, à la gestion des déchets, etc.

7 grandes recommandations peuvent être faites pour mettre notre alimentation au service du climat :

  • Manger moins et moins riche
  • Manger moins de viande et de produits laitiers
  • Manger de saison
  • Moins gaspiller
  • Manger local
  • Acheter moins transformer et moins emballé
  • Manger bio

Voir ici comment nos comportements alimentaires impactent le climat

Sur l’agriculture, la France doit donner l’exemple : limiter les importations et exportations, encourager les citoyens à changer leurs comportements alimentaire et développer enfin massivement une agriculture réellement écologique. En sortant de l’agriculture industrielle, la France pourrait diviser par deux ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

L’analyse entière d’hier sur le lien suivant : http://macop21.fr/les-negociateurs-planchent-pendant-que-lagriculture-est-a-lhonneur/
Retrouvez la position inter-associative du Réseau Action Climat sur l’agriculture et l’alimentation dans le PDF ci-joint  : RAC agriculture et alimentation

Voir aussi:

Via Campesina qui publie une série de contributions concernant l’agriculture VRAI PROBLÈME , FAUSSES SOLUTIONS pendant la durée de la COP 21  :

N° 1 – les OGM : http://www.infogm.org/5851-video-ogm-a-qui-profitent-vraiment-les-changements-climatiques

N° 2 – les agrocarburants : http://viacampesina.org/fr/index.php/actions-et-nements-mainmenu-26/changements-climatiques-et-agrocarburants-mainmenu-71/1175-climat-vrai-probleme-fausses-solutions-2-les-agrocarburants

Aujourd’hui dans les eco du RAC :  le pdf du RAC : eco3-cop21

  • 1,5°C : Une ambition internationale à portée de main
  • Pas de fossile du jour mais le rayon du jour
  • Énergie, Ecodéveloppement et Résilience en Afrique