Category Archives: Tour Alternatiba 2018

  • -

L’hymne du Tour Alternatiba : Kalune – “Les fleurs de la résistance”

A chaque étape, on chante ensemble “Les fleurs de la résistance”, l’hymne du Tour Alternatiba !

On prend soin de notre Terre
Parce qu’on est bien les seuls à pouvoir le faire
On y met beaucoup d’amour
Au nom de toutes ces choses qui nous entourent
On se bat pour un avenir meilleur
On fait ce qu’on peut, ce qui nous semble bon
Et pardon si on fait des erreurs
C’est qu’on pouvait pas rester dans l’inaction
Faudra en grimper des étages
En inventer des solutions
Remplacer le béton par du végétal
Le vert est la couleur de la révolution

REFRAIN
On se bouge, on se lance
On vise l’autosuffisance
Et on ose, on propose
Un profond changement des choses /
On se bouge, on avance
Dans la désobéissance
Et on sème, en urgence
Les fleurs de la résistance

On en passera des nuits debouts
Et des journées à genou dans les champs
On apprendra de nos doutes, toujours
Dans le partage et dans l’échange
Ensemble, on s’en ira le long des routes
Montrer comment la nature se défend
Si on refuse de le faire pour nous
Qu’on le fasse au moins pour nos enfants
Parce qu’on veut pas être complices
Faut bien qu’on puisse faire pousser des astuces
Pour s’extraire de ce qui nous divise
Faire notre part et 100 fois plus
Sans jamais oublier nos piliers
D’un côté je m’oppose, de l’autre je propose
Puisqu’il semble que nous sommes les derniers
A pouvoir faire changer les choses

REFRAIN
On se bouge, on se lance
On vise l’autosuffisance
Et on ose, on propose
Un profond changement des choses /
On se bouge, on avance
Dans la désobéissance
Et on sème, en urgence
Les fleurs de la résistance

On s’en va nettoyer les plages
Et faire passer le message
Pour la lutte anti spécisme
Et contre l’anthropocentrisme
On veut protéger les semences
Remettre en question la croissance
Faire interdire les pesticides
Préserver les zones humides /
On montre ce qu’on a dans le ventre
On met l’écologie au centre
Le cœur plein de bienveillance
Que notre combat ait un sens
Pour l’accueil de l’étranger
Pour faire pousser des forêts
Pour une justice climatique
Un changement de paradigme

Découvrir Kalune :
https://www.facebook.com/kalune.musique/
https://www.youtube.com/channel/UCnIp_QHlvpBIyQvr73IQ1gQ


  • -

Témoignage de Raphaël, cycliste du Tour Alternatiba

Le Tour Alternatiba. Comment le résumer ? Impossible. J’y suis allé non pas tant dans l’idée de sauver le monde (encore qu’il ne faut pas négliger l’impact d’un groupe motivé), que poussé par le besoin de faire quelque chose face à ce système fou, face aux destructions de notre environnement et face aux injustices qui y sont liées.

J’y ai découvert des gens portés par une volonté, une détermination, un effort permanent pour créer un mouvement de masse afin de lutter contre le dérèglement climatique. Les triplettes sur lesquels nous effectuons ces 5800km pourraient en être le symbole autant qu’elles le sont de la transition écologique. Il y a dans ce mouvement un pragmatisme qui manque malheureusement à beaucoup de ceux qui veulent un autre monde et qui est aiguillonné par la conscience de l’impact réel que les gaz à effet de serre auront sur notre vie quotidienne.

C’est d’autant plus remarquable que comme le dit Jon Snow dans une métaphore à peine voilée dans la série Game of Thrones : “il est difficile de se mobiliser face à un ennemi que l’on ne voit pas”.

Mais tout cela on ne s’en aperçoit pas tout de suite lorsque l’on rejoint le Tour Alternatiba pour la première fois, car on a en permanence « le nez dans le guidon » avec quelque chose à faire. Monter et démonter les stands, conduire les camions, pédaler chaque jour sur des dizaines de kilomètres, réparer les vélos, préparer les conférences et les formations, rencontrer les organisateurs des étapes et le public venu pour se renseigner sur les alternatives aux changements climatiques… Cela peut être aussi épuisant qu’enthousiasmant et enrichissant.

Un autre aspect important est la vie en groupe, qui permet de découvrir des personnalités parfois très différentes mais rassemblées autour d’un objectif et de valeurs communes. Chaque jour des missions sont affectées à chacun pour le lendemain, afin d’être sûr qu’elles soient réalisées et d’encourager la montée en compétence des militants, mais si quelqu’un est débordé il se trouvera le plus souvent aidé par les autres. Et ceux qui acceptent d’avoir des nuits plus courtes trouveront le temps de faire la fête. Cette attention portée aux participants afin qu’ils ne se sentent pas mal alors qu’on leur en demande beaucoup est primordiale pour moi, car j’ai vu trop de situations où ce n’était pas le cas dans le milieu associatif.

L’extrême organisation du mouvement a d’ailleurs aussi pour but l’efficacité afin d’éviter des situations qui épuiseraient inutilement tout le monde. A contrario il a les défauts de ses qualités, car il est souvent frustrant de quitter des lieux et des personnes extrêmement intéressants, alors qu’ils auraient encore à nous apprendre en tant qu’individus ou en tant que mouvement. La rigidité du planning laisse peu de place aux imprévus et à la sérendipité. Le contre-exemple serait cette fois à Sillery où je me suis éloigné du groupe afin de pouvoir manger sereinement mon repas, ce qui m’a permis en quelques minutes d’échanger avec une mère de famille qui désirait adopter un mode de vie plus conforme avec ses valeurs et n’avait pas vu le stand. Ce court échange l’a amené à s’y rendre et à s’y procurer le guide des lieux alternatifs qui j’espère l’inspirera.

Tel est le prix à payer sans doute pour réaliser deux étapes par jour et toucher le maximum de monde. Et si les journées sont intenses, nombreux sont les militants qui désirent revenir une fois terminée la période sur laquelle ils étaient inscrits, car ils ont goûté à un engagement qui a du sens dans un groupe qu’ils apprécient.


  • -

Récit de Tanika : deux semaines avec le Tour Alternatiba

Pour moi, le Tour Alternatiba ne commence pas le jour où j’arrive Nantes, mais le jour où je découvre Alternatiba. D’abord à Montpellier, où une amie me parle du village Alternatiba qui a lieu ce week-end et où je me rends déjà convaincue des enjeux de ce qu’ils proposent , puis deux ans plus tard, l’association où je fais mon service civique y tient un stand sur le thème de la citoyenneté et finalement en rentrant après mes études à la Réunion je rencontre l’antenne locale qui va être invitée quelques mois plus tard à participer au Tour (merci déjà pour ça).

Tanika tient un drapeau de la Réunion

Tanika

Mais c’est vrai que quand j’arrive à Nantes ce lundi 2 juillet et que je rentre dans cette grande maison, que je retrouve mes copains de la Réunion, que j’y vois plein de gens en train de s’activer un peu de tous les côté… Je suis super excitée de voir ce que nous réserve la suite de l’aventure !! Moi qui ne suis pas une grande sportive, je commence tout juste à appréhender les kilomètres de vélo qui nous attendent. Après les premiers échanges, la distribution des rôles de la semaine, l’annonce des rôles du lendemain, la présentation des triplettes, du vélo sono, des camions, de la quadriplette, un petit tour de table et les prénoms des personnes avec qui on va passer de si bons moments dans les prochains jours, on prépare le repas, on se régale, on se détend (pour ceux qui viennent d’arriver et qui ne se rendent pas encore compte du rythme à venir, les autres sont sur le qui-vive jusqu’à 2h du mat’ encore !).

Tanika place des pâquerettes au casque d'un cycliste

Photo : Philippe Peneau

Enfin c’est parti, pour le premier jour on a le droit à une triplette de réunionnais, la route est belle en quittant Nantes ! Et à partir de là je crois que je perds toute notion du temps, les moments s’enchaînent tous plus magiques les uns que les autres, il y a d’abord la première vélorution, puis on est accueilli le midi on nous propose un super repas qui fait du bien après ces premiers kilomètres, et tous les jours on a le droit à des repas tous aussi bon! A chaque arrivée un même rituel et toujours des ambiances différentes, les acteurs locaux et les solutions face au dérèglement climatique sont présents à chaque étape.

Adopte une initiative

Village des Alternatives à Angers

Les solutions pour nous loger chaque soir ont elles aussi déjà été trouvées à l’avance, un coup on est dans une maison, puis dans un grand gymnase (où on a quand même faillit dormir dans les douches avant de se reprendre et d’amener les matelas dans la grande salle), j’ai aimé la fois aussi où il y avait un détecteur automatique de mouvement pour la lumière dans la salle où l’on dormait, j’ai adoré la fois où l’on a dormi sous un chapiteau, mais aussi quand on dormait en ville dans des apparts qui me rappelaient mes anciennes collocations ! J’ai aimé rencontrer tous ces gens qui se sont joints à nous pour pédaler, il faut savoir que ce n’est pas toujours si facile de nous suivre, il faut s’accrocher sur les horaires mais il y avait presque toujours des cyclistes autonomes et motivés pour nous suivre et tous de bonne compagnie !

Tanika tient un vase de tournesol sur sa tête

La Flèche

De plus, j’ai pu participer aux formations à l’action non-violente et à la désobéissance civile face aux projets climaticides ! J’ai adoré arriver à Rouen après le jour de la finale et de la fin de la coordination européenne des Alternatiba ! Après déjà deux semaines de vélo dans les pattes, on revoit plein de gens qui nous ont accueillis sur les étapes précédentes, c’est le bonheur ! Et c’est parti pour une vélorution dans les rues de Rouen, on est toujours bien plus chaud que le climat et déterminé à faire changer le système.

Le lendemain, la dernière journée de vélo sur le Tour est déjà arrivée, aujourd’hui c’est toute la journée sur les triplettes, grosse étape le matin, on monte, on descend, on se perd (un tout petit peu), on remonte, on redescend, on arrive pour le déjeuner trooooooop fières de nous et l’après-midi je n’ai pas vu d’étape aussi tranquille en ces deux semaines de vélo que cette arrivée à Beauvais ! Juste de quoi prendre le temps de réaliser que les triplettes c’est fini pour cette fois et qu’il faut vraiment qu’on prépare l’extension du tour à la Réunion ! Les cyclistes n’auront qu’à bien préparer leurs cuisses pour les plus courageux qui veulent s’aventurer dans les Hauts et pour les moins téméraires, le littoral réunionnais est magnifique !

Les cyclistes du Tour Alternatiba sautent dans l'air devant un chapiteau

Couffé

On ne peut pas tout raconter de ces deux semaines en une page et la première et la dernière journée ne ressemblent à aucun des jours qu’il y a eu entre ce début et cette fin. Je ne vais pas prendre le risque de citer toutes les personnes avec qui j’ai aimé échanger pendant mon passage sur le Tour Alternatiba mais j’espère qu’elles se reconnaîtront et j’en suis sûre d’ailleurs ! Merci pour tout ce que vous faites, pour ce Tour, sur vos territoires, sur le terrain, pour votre joie de vivre et votre détermination, on se retrouve très vite !

Tanika


  • -

Du 8 septembre au 8 octobre, faisons des alternatives la norme !

Septembre

Etape du Tour Alternatiba à Ath, le 27 juillet 2018

Pour cette rentrée 2018, la mobilisation climat accélère ! Ce n’est pas un jour, ni un week-end, ou une semaine, mais bien un mois de mobilisation entier qui se profile ! A vos agendas : du 8 septembre au 8 octobre, date de la publication du rapport spécial du GIEC, on s’mobilise pour le climat !

Du 8 septembre au 7 octobre : dernier mois du Tour Alternatiba

SeptembreLe Tour Alternatiba poursuivra sa route pendant encore un mois pour mettre en lumière, à chaque étape, les solutions qui permettent de lutter contre le dérèglement climatique sur les territoires. Chaque soir sera donnée la conférence “Climat est-ce déjà trop tard? Alternatives et Résistances pour agir concrètement” pendant laquelle seront évoquées les alternatives existantes après un rapide état des lieux de l’urgence climatique.

Rejoins-nous sur une étape : http://etapes.tour.alternatiba.eu/
Suis le Tour Alternatiba sur Youtube

 

Du 15 au 30 septembre : Fête des possibles

septembreLe projet de société juste et soutenable auquel une grande majorité des citoyens aspire s’écrit jour après jour depuis des dizaines d’années. Des milliers d’initiatives concrètes se développent sur nos territoires et constituent de nouvelles habitudes de vie, de nouveaux modes de consommation et de production.

La Fête des Possibles aspire à faire connaître et grandir ce chemin vers un monde plus juste, plus écologique et plus humain, au travers d’événements près de chez vous pour rencontrer celles et ceux qui agissent au quotidien. Les étapes du Tour Alternatiba qui se dérouleront du 15 au 30 septembre s’inscrivent dans le cadre de la Fête des Possibles.

On s’y retrouve donc du 15 au 30 septembre 2018 pour continuer à fêter et amplifier cette dynamique citoyenne sans précédent !

Plus d’informations : https://fete-des-possibles.org/
Inscris ton événement à la Fête des Possibles!

 

Les 6 et 7 octobre : arrivée du Tour Alternatiba et Grand Village des alternatives à Bayonne

septembreAprès avoir parcouru 5 800 km, traversé 200 territoires et rencontré des dizaines de milliers de personnes, le Tour Alternatiba achèvera son périple à Bayonne le 6 octobre. La plus grande mobilisation climat depuis la COP21 se cloturera avec un message fort : oui, les alternatives et résistances existent, elles sont expérimentées partout, et chacune des étapes du Tour Alternatiba en est le témoignage.

Le 7 octobre se tiendra le Grand Village des alternatives où les acteurs locaux de la transition écologique seront réunis pour des conférences, des ateliers, tables rondes et animations. Rappelons que 50 à 70 % des leviers d’action pour le climat se situent à l’échelle du territoire. Il est indispensable d’accélérer la transition écologique dans nos villes et villages, et la ville de Bayonne montrera les actions qu’elle mène à son échelle.

Organise la venue d’un bus de ta ville à Bayonne ou porte-toi bénévole !

8 octobre : publication du rapport du GIEC

septembreLe GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) a été mandaté pour étudier scientifiquement ce qu’implique le respect de l’objectif de 1,5°C de réchauffement moyen à l’échelle planétaire.

Son rapport, qui sortira le 8 octobre, abordera les solutions possibles pour atteindre cet objectif. La mobilisation citoyenne reste plus que jamais nécessaire pour faire pression sur les décisions !

 

Du 8 septembre au 8 octobre, c’est aussi le moment de passer à l’action.


  • -

Le Tour Alternatiba est à mi-parcours : plus de 100 territoires déjà traversés !

Tour Alternatiba

Depuis son départ de Paris le 9 juin, le Tour Alternatiba a parcouru plus de 3000 km.

Ces dernières semaines, les alternatives et résistances ont été rencontrées sur chacune des étapes pour montrer qu’il est possible d’enclencher la transition écologique dès aujourd’hui. À Bure, le Tour Alternatiba à rappelé l’urgence de changer de modèle énergétique et a rencontré les opposants au projet d’enfouissement de déchets radioactifs CIGEO. À Rennes, la monnaie locale Galleco rencontre un vrai succès depuis sa création en 2013. Sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, des alternatives sont mises en œuvre avec un projet de « chantier école » qui dispenserait des formations aux métiers de la construction et du bois, une brasserie artisanale, ou encore du maraîchage. Nous avons aussi rencontré Jean, de la coopérative CLEF à Leuze-en-Hainault, qui produit de l’électricité citoyenne et 100 % renouvelable. Bruxelles, Lille, Roubaix, Dunkerque, Calais, Beauvais, Rouen, Angers, Le Mans, Nantes… partout, les citoyen⋅nes agissent pour changer le système, pas le climat.

Tour Alternatiba

Étape à Châlons-en-Champagne

Des milliers de personnes déjà mobilisées

Alors que le Tour Alternatiba n’en est qu’à mi-parcours, ce sont déjà près de 25 000 personnes qui ont participé aux étapes, que ce soit aux vélorutions, aux conférences, aux villages des alternatives, ou aux formations à l’action non-violente.

 

Et ça continue !

A Strasbourg, Fessenheim, Lausanne, Genève, Grenoble ou encore Lyon, le Tour Alternatiba poursuit sa route pour mettre en lumière les alternatives face au dérèglement climatique.


Rechercher sur le site

744 226 !!

Nombre de personnes ayant participé à un Village Alternatiba ou à une étape d'un Tour.

Restez informés !

Entrez votre adresse électronique pour recevoir notre infolettre

-> Regardez nos vidéos sur la chaîne Youtube Alternatiba

Suivez-nous sur Twitter