Communiqués de Presse Archives - Alternatiba

Category Archives: Communiqués de Presse

  • -

L’AlterTour et le Tour Alternatiba se retrouvent à Bure pour dénoncer les aberrations d’un modèle énergétique dépassé

Le 2 août 2018 – Alors que la France peine à tenir ses engagements du Plan Climat, les citoyens, eux, agissent concrètement pour lutter contre le dérèglement climatique. Le Tour Alternatiba et l’AlterTour, deux tours citoyens pour la transition écologique, se sont donnés rendez vous à Bure le 4 août pour rappeler l’urgence de changer de modèle énergétique.

Une mobilisation anti-nucléaire à vélo le 4 août

Le Tour Alternatiba, l’AlterTour, et les associations anti-nucléaire du collectif Bure Stop se retrouvent le 4 août pour redire leur opposition au projet d’enfouissement de déchets radioactifs de CIGEO. La grande convergence aura lieu à 11h30 St Dizier pour une manifestation à vélo dans la ville. A Bure, un second rassemblement est prévu à 19h devant CIGEO, pour une manifestation et prise de parole publique.

Refuser l’enfouissement et changer de modèle énergétique

« Le nucléaire est une énergie du passé, dangereuse et incontrôlable dont les conséquences peuvent s’avérer terribles comme le prouvent les catastrophes toujours en cours de Tchernobyl ou de Fukushima, et dont les déchets représentent un fardeau mal maîtrisé non seulement pour nous mais aussi pour les générations futures. Sortir de ce modèle énergétique est non seulement réaliste, mais aussi souhaitable en termes  d’emplois, de qualité de l’air, de réduction de la précarité énergétique… » explique Léa Vavasseur coordinatrice d’Alternatiba pour le Grand-Est.

« Nous unissons nos forces pour peser dans le débat. Sobriété et efficacité énergétiques, énergies renouvelables entre les mains des citoyens : les solutions pour changer de modèle énergétique sont connues et les citoyens sont déterminés à agir pour mettre en oeuvre ce un changement. » complète Fabien Goblet, organisateur de l’étape de l’AlterTour.

 

Promouvoir les alternatives partout en France

L’AlterTour et le Tour Alternatiba parcourrent les routes de France et des pays frontaliers tout l’été avec une même ambition :  faire connaître les solutions pour la transition écologique et sociale et soutenir les luttes de résistance aux projets climaticides. Sur leur parcours de 5800 km, les quadruplettes emblématiques d’Alternatiba font étape sur 200 territoires pour réunir les porteurs d’alternatives, organiser des conférences sur le dérèglement climatique et ses solutions, et proposer des formations à l’action directe non-violente. Avec l’AlterTour, ce sont plus de 300 cyclistes qui partent à la rencontre des projets et découvrent chaque jour une alternative en rencontrant et mettant la main à la pâte lors de chantiers participatifs. Avec énergie et enthousiasme, ces deux tours engagés proposent à chacun de rejoindre le mouvement.

 

Contacts presse :

AlterTour – Julie Lefort 06 67 11 92 60
Tour Alternatiba – Malika Peyraut 06 88 48 93 68


  • -

17e Coordination européenne à Rouen : déjà 50 territoires mobilisés pour le Tour Alternatiba !

Coordination européenne de Rouen

Rouen, le 16 juillet 2018 – Alors que le Tour Alternatiba a déjà sillonné 1600 km pendant cinq semaines sur 50 étapes et témoigne déjà d’un grand succès de mobilisation citoyenne, la 17e Coordination européenne d’Alternatiba et d’ANV-COP21 s’est réunie à Rouen du 13 juillet au 15 juillet. 56 personnes, représentant 16 territoires [1], étaient présentes.   

Parti le 9 juin dernier de Paris pour atteindre Bayonne le 6 octobre, le Tour Alternatiba a déjà parcouru 50 étapes et rassemblé plus de 17 500 personnes à seulement un quart du trajet global. A Clermond-Ferrand, La Rochelle, Nantes, Redon ou encore Rennes, le Tour Alternatiba a permis de rassembler les porteurs d’alternatives concrètes permettant de lutter contre le dérèglement climatique : parcs éoliens citoyens, AMAP ou circuits courts dans les cantines, monnaies locales et de nombreuses autres initiatives portant sur tous les secteurs de la transition écologique et sociale : finance, économie, alimentation, éducation, énergie, citoyenneté, solidarité internationale, reconversion industrielle…

Le Tour Alternatiba est également l’occasion de mettre en lumière les luttes de résistance aux projets climaticides menées par les citoyens. Projets alternatifs à Notre-Dame-des-Landes, résistance au projet de centre commercial Europacity à Gonesse, lutte contre le nucléaire à Dampierre-en-Burly… les cyclistes ont pu découvrir et rencontrer celles et ceux qui résistent au quotidien.

Dans cet esprit de résistance, l’action non-violente est, en plus des conférences quotidiennes de sensibilisation au dérèglement climatique, au cœur du dispositif du Tour Alternatiba. Chaque jour, une formation à l’action non-violente se tient dans les territoires pour mobiliser un nombre croissant de citoyens et citoyennes et préparer les mobilisations à venir. Déjà 500 personnes ont été formées depuis le début du Tour Alternatiba.

La préparation des futures mobilisations était d’ailleurs centrale dans les discussions du week-end lors de la 17e Coordination européenne d’Alternatiba et d’ANV-COP21. L’agenda politique de la rentrée s’annonce en effet chargé avec le soutien de plusieurs campagnes d’associations partenaires, l’arrivée du Tour Alternatiba le 6 octobre pour le grand village des alternatives de Bayonne et la sortie du rapport du GIEC le 8 octobre. Dans la perspective des élections municipales, un travail de bilan intermédiaire et de planification de la campagne Alternatives Territoriales a également été mené. Ce projet vise à mobiliser les citoyens pour s’impliquer dans les politiques locales sur le climat. Près de 3000 personnes se sont inscrites et 31 territoires ont déjà constitué des groupes de travail.

La Coordination a également été l’occasion d’acter l’affiliation avec Les Amis de la Terre qui permettra un rapprochement entre ces deux associations déjà en collaboration sur plusieurs campagnes, notamment le Tour Alternatiba.  De plus, cette Coordination s’est construite autour d’un forum ouvert sur les projets envisageables après la fin du Tour Alternatiba, un moment de co-construction participatif avec les membres de tous les groupes locaux présents.

Le Tour Alternatiba poursuit maintenant sa route en Normandie et dans le Nord de la France pour atteindre bientôt la Belgique. Il traversera le reste de la France et 4 autres territoires européens (Allemagne, Suisse, Belgique, Espagne) jusqu’à son arrivée à Bayonne. Solidarité avec les migrants à Calais, enjeux de reconversion industrielle au terminal méthanier de Dunkerque, lutte contre la pollution de l’air à Lille et territoire en transition à Loos-en-Gohelle font partie des multiples temps forts des jours à venir.

 

[1] Angers, Argenteuil, Arles, Auch, Caen, Clermont-Ferrand, Le Mans, Lyon, Marseille, Nantes, Orléans, Paris, Poitiers, Rennes, Rouen, Strasbourg

 

Contact presse : Coralie Giraudet, giraudet.coralie@gmail.com, 06 69 91 75 99

 

Pour suivre l’actualité du Tour :

Twitter

Facebook

Site

Instagram

Pour venir couvrir une étape, contacter : malika.peyraut@amisdelaterre.org, 06 88 48 93 68


  • -

Des milliers de personnes à Paris pour le départ du Tour Alternatiba

Paris, le 9 juin 2018 – À 17h, la quadruplette et les triplettes symboliques du Tour Alternatiba se sont élancées de Paris, entourées de milliers de personnes. Près de 100 organisations, de nombreuses personnalités et artistes étaient présents pour donner le coup d’envoi de l’événement qui s’annonce comme la plus grande mobilisation sur le climat depuis la COP21.

© Maeva Vita

Pari réussi pour le coup d’envoi de la seconde édition du Tour Alternatiba : des milliers de personnes étaient présentes au départ des cyclistes du Tour Alternatiba place Stalingrad, entourées de personnalités comme la réalisatrice Marie-Monique Robin, le chanteur international Patrice ou des youtubeurs engagés, et de 100 partenaires associatifs, syndicaux et de l’économie sociale et solidaire. La mobilisation se poursuivra jusqu’en soirée.

Les vélos multiplaces, symboles de la transition écologique et sociale, viennent de donner le premier coup de pédale d’un périple de 4 mois au travers de 200 territoires dans l’Hexagone et dans les pays frontaliers, dans l’objectif de montrer que les alternatives concrètes permettant de lutter contre le dérèglement climatique existent déjà. Le Tour arrivera à Bayonne le 6 octobre. En connectant les porteurs d’alternatives et les luttes de résistance, le Tour Alternatiba renforcera la dynamique de mobilisation citoyenne pour le climat.

En effet, l’année 2018 est cruciale en matière d’agenda climatique. Alors que le prochain rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) s’apprête à rendre son nouveau rapport alarmiste sur le dérèglement climatique en octobre, plusieurs échéances politiques seront autant d’opportunités de mettre les décideurs face à leurs responsabilités : échéance pour la rédaction de politiques climat au niveau local, 24e Conférence de l’ONU sur le climat en Pologne, sommet des acteurs non-étatiques à San Francisco.

Le Tour Alternatiba est donc l’opportunité de faire prendre conscience à la fois de l’urgence climatique, qui menace les conditions de vie civilisée sur Terre et impacte dès aujourd’hui des millions de personnes, notamment dans les pays du Sud, et la possibilité d’agir concrètement en développant les alternatives sur les territoires et en s’opposant aux politiques et projets climaticides. Parmi les nouveautés de cette édition : plus de 100 formations à l’action non-violente seront organisées sur le passage du Tour Alternatiba afin d’intensifier les actions citoyennes.

De nombreuses étapes symboliques jalonneront ainsi le passage du Tour : Calais et Grande-Synthe pour parler migrations et dérèglement climatique, Dunkerque, Gardanne ou encore la Mède pour aborder les enjeux de la reconversion juste des sites industriels, Ungersheim, ou Saillans pour mettre en avant des territoires en transition. Ce projet fédérateur à l’initiative d’Alternatiba rejointe cette année par ANV-COP21 et les Amis de la Terre, réunit dès aujourd’hui de nombreuses organisations [1] qui participeront activement à promouvoir leurs alternatives et projets localement. Après la place Stalingrad, les cyclistes marqueront leur premier arrêt à Gonesse, auprès des opposants au projet Europacity.

Voir la vidéo :

Les photos libres de droit sont disponibles ici

 

Vous pourrez suivre le Tour Alternatiba au quotidien :

sur le site
sur Twitter
sur Facebook

 

[1] La liste des organisations partenaires est présente ici : https://tour.alternatiba.eu/


  • -

16ème Coordination Alternatiba et ANV-COP21 : dernière ligne droite avant le Tour Alternatiba !

Nantes, le 23 avril 2018 – Alors que le Tour Alternatiba entre dans sa dernière phase de préparation et que les territoires s’apprêtent à accueillir la plus grosse mobilisation pour le climat depuis la COP21, la 16ème Coordination européenne d’Alternatiba et d’ANV-COP21 s’est réunie à Nantes du 20 au 22 avril. 130 personnes, représentant 41 territoires [1], étaient présentes.

Sept semaines avant le départ du Tour Alternatiba
Cette 16e Coordination européenne a démontré la vivacité et l’ampleur du mouvement né en 2013 : 41 territoires représentés, de nombreux jeunes et nouveaux bénévoles, activement mobilisés localement et dans l’équipe d’animation générale en vue d’un projet d’ampleur. Le Tour Alternatiba, co-organisé par Alternatiba, Action Non-Violente COP21 (ANV-COP21) et les Amis de la Terre, partira de Paris le 9 juin depuis la place Stalingrad pour atteindre Bayonne 4 mois et 5 800 kilomètres plus tard le 6 octobre. Vélorution, conférence sur l’urgence climatique, formation à l’action non-violente… chaque étape mettra en avant les solutions concrètes pour le climat.

La première édition en 2015 avait réuni plus de 60 000 personnes : cette année, le Tour Alternatiba s’annonce comme la plus grosse mobilisation sur le climat à l’échelle de l’Hexagone depuis 2015 et les mobilisations ayant lieu autour de la COP21.

Lors de cette coordination, des représentants des 200 étapes ont donc pu présenter l’avancée de leurs préparatifs visant à mettre en avant les alternatives locales au dérèglement climatique et les résistances aux projets et politiques climaticides.

Des projets concrets pour que les alternatives changent d’échelle
Les mois qui s’annoncent vont permettre au mouvement de mettre en oeuvre des projets concrets, pendant le Tour Alternatiba et au-delà. Afin de peser pour des politiques climat ambitieuses, 31 groupes se sont engagés dans la campagne “Alternatives territoriales”, une campagne de plaidoyer local menée conjointement avec le Réseau Action Climat pour s’impliquer dans l’élaboration des Plans Climat Air Énergie Territoriaux (PCAET) et autres futures échéances locales.

La Coordination a également voté en faveur d’un partenariat avec Enercoop visant à soutenir le premier fournisseur d’électricité 100% renouvelable en appelant les citoyens à y souscrire. Une décision qui s’inscrit dans la volonté poursuivie par le mouvement d’un changement d’échelle des alternatives.

Renforcer le mouvement pour la justice climatique
Ces derniers mois, Alternatiba et ANV-COP21 ont soutenu plusieurs campagnes de leurs partenaires, s’impliquant notamment dans la campagne de mobilisation contre la pollution de l’air portée par le Réseau Action Climat, ou la lutte coordonnée par les Amis de la Terre contre les activités climaticides de Société générale, et notamment le projet Rio Grande LNG .

Le Tour Alternatiba sera une étape supplémentaire dans la construction d’une dynamique citoyenne non-violente pour le climat, mettant en avant toutes les alternatives qui sont déjà à notre portée et qui peuvent transformer nos territoires pour relever le défi climatique. Ce projet sera également l’occasion d’organiser des formations à l’action non-violente sur chaque étape, en vue d’une multiplication des actions à l’été et à l’automne 2018. Alternatiba et ANV-COP21 ont également acté le principe de s’affilier à la Fédération des Amis de la Terre France, membre du plus grand réseau écologiste mondial présent dans 72 pays.

Solidarité avec Notre-Dame-Des-Landes
Réunie à Nantes, à quelques kilomètres de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes, la Coordination européenne d’Alternatiba et ANV-COP21 en a profité pour réitérer son soutien à la lutte locale pour la défense de ce territoire historique, véritable laboratoire d’alternatives. Une action symbolique de solidarité a notamment été menée à l’initiative du GIGNV (Groupe d’Intervention des Grenouilles Non-Violentes) au lancement de l’événement sportif “Les Foulées de Nantes”.

Prochain rendez-vous national : le départ du Tour Alternatiba le 9 juin, place Stalingrad à Paris.

[1] Les territoires présents étaient : Alfortville, Angers, Auch, Auray, Bayonne, Besançon, Brest, Caen, Clermont-Ferrand, Derval, Dunkerque, Evreux, Grenoble, Guéret, Houilles, La Roche-sur-Yon, La Rochelle, Le Mans, Limousin, Mauléon-Licharre, Montreuil, Nantes, Narbonne, Orléans, Paris, Perpignan, Poitiers, Redon, Rennes, Reparsac, Rhône, Rouen, Saintes, Sarrebourg, Savenay, Toulouse, Valence, Versailles, Vienne, Vitry le François
[2] Pour plus d’informations sur le Tour : https://tour.alternatiba.eu/


  • -

Vaste mobilisation climat à l’été 2018 : le Tour Alternatiba annonce sa deuxième édition

Communiqué de presse

Paris, le 20 novembre 2017 – Du 9 juin au 6 octobre 2018, les vélos multiplaces emblématiques du Tour Alternatiba repartiront sur les routes de France et des pays frontaliers. Promotion des alternatives au dérèglement climatique et résistance aux projets climaticides seront au programme de cette grande mobilisation populaire sur le climat, organisée par Alternatiba, les Amis de la Terre, Action Non-violente COP21. 41 partenaires du secteur associatif, syndical et de l’économie sociale et solidaire soutiennent déjà le projet.

Tour

Sur près de 5 800 kilomètres, le Tour Alternatiba s’élancera de Paris le 9 juin 2018 pour atteindre Bayonne le 6 octobre [1]. 200 étapes sont prévues dans toute la France et les pays frontaliers. Les triplettes et quadruplettes, symboles de la force du mouvement collectif, s’arrêteront ainsi dans des grandes villes comme Toulouse, Grenoble ou encore Nantes, mais aussi dans des territoires ruraux et des lieux emblématiques de lutte et de mise en oeuvre des alternatives,  et arriveront pour le Village des alternatives à Bayonne.

Résistance à l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, opposition à l’enfouissement de déchets nucléaires à Bure, mobilisation contre le projet de gazoduc Midcat à Perpignan, ville en transition à Ungersheim, parc citoyen photovoltaïque à Aubais, lutte contre la reconversion d’une raffinerie de Total en agrocarburants à Martigues, opposition à l’autoroute A45 à Lyon : autant d’exemples parmi les étapes qui permettront de mettre en valeur la multitude d’initiatives portées par les citoyens pour la transition écologique et sociale.

Ce projet d’envergure vise à aller au plus près des territoires et de ses habitants : chaque jour une conférence sera présentée par la délégation de cyclistes pour témoigner de la réalité du dérèglement climatique et des solutions qui existent pour y faire face. Les étapes seront également l’occasion d’organiser des formations à l’action directe non-violente, de diffuser des guides et outils pour favoriser le plaidoyer local, et de mobiliser largement avec des rassemblements, des vélorutions (manifestations à vélo) et des événements locaux.

Ce projet, co-organisé par Alternatiba, Action Non-Violente COP21 et les Amis de la Terre, réunit déjà près de 41 partenaires parmi lesquels des associations environnementales et sociales, des organisations de jeunes, des syndicats, des mouvements sociaux et des entreprises de l’économie sociale et solidaire. Tous sont signataires de l’Appel “Accélérons le développement des alternatives pour relever le défi climatique !” [2].

En 2015, la première édition du Tour Alternatiba avait mobilisé 60 000 citoyens partout sur le territoire en amont de la COP21 [3]. Alors que 2018 s’annonce comme une année importante pour le climat avec notamment la sortie d’un nouveau rapport du GIEC, le Tour Alternatiba vise à monter d’un cran la mobilisation pour le climat en sensibilisant et en formant une nouvelle génération de citoyens sur les alternatives existantes et sur la désobéissance civile non-violente.

#CTonTour

[1] Pour retrouver le projet : https://tour.alternatiba.eu/

[2] L’appel “Accélérons le développement des alternatives pour relever le défi climatique !” est disponible ici : https://tour.alternatiba.eu/ils-ont-signe-lappel/

[3] https://alternatiba.eu/2015/09/nos-enfants-nous-remercieront/


Rechercher sur le site

744 226 !!

Nombre de personnes ayant participé à un Village Alternatiba ou à une étape d'un Tour.

Restez informés !

Entrez votre adresse électronique pour recevoir notre infolettre

-> Regardez nos vidéos sur la chaîne Youtube Alternatiba

Suivez-nous sur Twitter