Category Archives: Camp Climat – Espère 2016

  • -

Save the Date – Le Camp Climat 2017 du 4 au 15 août

T’as raté le Camp Climat l’an dernier ou tu souhaites continuer à te former pour nos mobilisations futures ? Alors bloque d’ores et déjà ton agenda : le camp 2017 aura lieu du 4 au 15 août ! 

visuel-lancement-camp-climat-2017-assemblee

En août 2016, plus de 300 personnes venant de toutes les régions de France se sont réunies à Espère pour la première édition du Camp Climat organisée par Alternatiba, ANV-COP21 et les Amis de la Terre.

Pendant 10 jours, c’est une nouvelle génération militante qui s’est formée au travers de 275 sessions de formations à l’action non-violente, la stratégie de campagne, la communication, la logistique, la vidéo, la communication non-violente, la fabrication de banderoles, etc.

Le Camp Climat 2016 a rempli son objectif de formation, mais pas seulement. Il a également permis d’expérimenter les alternatives concrètes via le compostage de la grande majorité des déchets générés, de l’électricité 100% renouvelable fournie par Enercoop, des repas végétariens à base de produits locaux, un fonctionnement en autogestion, etc.

Pour cette nouvelle édition, nous sommes à la recherche d’un lieu qui pourrait accueillir jusqu’à 600 personnes donc plutôt un lieu collectif comme une commune en transition, un écovillage, etc. Si tu as des pistes, envoie un mail à campclimat2017(a)alternatiba.eu !


  • -

Il y a un an nous déclarions l’état d’urgence climatique. Depuis, nous n’avons rien lâché!

Tags : 

Face à l’incapacité du système à prendre la mesure de l’urgence climatique, nous devons tout mettre en œuvre pour construire la société de demain et contraindre les Etats et les industriels à se soumettre à l’impératif climatique. A l’occasion de l’anniversaire de la signature de l’Accord de Paris le 12 décembre 2016, nous rappelions que cet accord ne stabilisera pas le climat. Seule une mobilisation citoyenne de masse peut mener à ce que tous les Etats se donnent les moyens d’atteindre l’objectif qu’ils se sont fixés: maintenir le réchauffement du climat  au plus près des +1,5°C. A la fin de la COP21, nous nous sommes rassemblés sur le Champ de Mars pour déclarer l’état d’urgence climatique et délivrer ce message. Depuis, nous n’avons rien lâché !

 

Développement des alternatives concrètes

Nous continuons à renforcer cette dynamique de mise en lumière et renforcement des actions concrètes pour le climat et la justice sociale, et ce notamment à travers les Villages des alternatives festifs et populaires. Le principe d’investir la place publique pour permettre l’expérimentation collective de ces alternatives se propage au delà des frontières, dans des territoires où la population est directement impactée par le dérèglement climatique. En 2016, plusieurs villes de France (Martigues, Arcachon et son bassin, Mulhouse, Champigny-sur-Marne, etc.) se sont mobilisées, notamment lors de Journée de la Transition, le 24 septembre. Alternatiba essaime également bien delà des frontières de la métropole, ce qui permet aux citoyens et à leurs initiatives de créer ou renforcer leurs liens ! Les groupes Alternatiba de Genève en Suisse, Dakar au Sénégal, Kenscoff en Haïti puis Péi sur l’Île de la Réunion ont eux aussi organisé un Village, travaillant plusieurs mois durant pour mettre en avant leur alternatives locales. Déjà 8 villages sont annoncés pour l’année 2017!

A la dimension événementielle des villages s’ajoute la volonté de développer les alternatives de manière concrète et durable. À Lyon, Alternatiba Rhône a inauguré L’AlternatiBar, un lieu d’ancrage et une Maison des alternatives du collectif Alternatiba Rhône. Avec une programmation diversifiée alliant découverte d’alternatives émancipatrices, échanges autour des luttes locales, convivialité, animations culturelles et organisation de formations, l’AlternatiBar renforce la promotion des alternatives concrètes et la résistance pour relever le défi climatique. Alternatiba prépare également un Guide de création des lieux alternatifs afin que ce types de lieux se développent encore davantage sur nos territoires. Pour la transition de nos modes de vie et tendre vers une société plus juste et équilibrée, le maillage de nos territoires en réseau est important. La multiplication d’espaces où s’engage la transition écologique et sociale est une chance pour l’accélérer ensemble, par la mise en pratique des alternatives dans la vie de tous les jours.

14715625_1130091057075020_7710601694659104678_o

Le renforcement du mouvement climat et la structuration du réseau, c’est aussi sur la toile qu’ils ont lieu. Ainsi, une plateforme web des alternatives, compilant toutes les initiatives existantes, est en préparation. En un clic, vous pourrez avoir un aperçu de tous les porteurs d’alternatives au changement climatique près de chez vous.

Les deux jambes des alternatives et de la résistance !

Depuis la fin de la COP21 et la déclaration de l’état d’urgence climatique, Alternatiba a choisi de marcher sur deux jambes: celle des alternatives et celle de la résistance, pour relever le défi climatique.  Dès avril 2016, la participation massive d’Alternatiba au blocage du sommet du pétrole offshore à Pau a été l’occasion de rappeler que les lignes rouges qui nous conduisent à un dérèglement tragique du climat ne doivent pas être franchies. La multiplication d’actions non-violentes d’opposition nous a permis de faire participer le plus grand nombre au blocage. Entre actions de confrontation non-violentes, chaîne humaine, concert et die-in géant, chacun a pu trouver sa place dans la résistance selon son niveau d’engagement. L’installation du Camp Sirène à Emmaüs Lescar Pau pour préparer les trois jours de blocage nous a permis d’aller à la rencontre des compagnons, acteurs au quotidien de la transition écologique et sociale.

CP3

 

Alternatiba a maintenu son soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et les personnes de plusieurs collectifs ont participé aux manifestations et grands rassemblements pour défendre le site et les alternatives existantes ou envisagées. Ce projet est une aberration pour le climat, la biodiversité et les activités écologiques et sociales qui y ont lieu.

La fusion avec ANV-COP21 matérialise l’alliance entre alternatives et résistances. En novembre à Toulouse, se sont tenues pour la première fois la Coordination européenne des Alternatibas et l’Assemblée générale d’ANV-COP21, sur un week-end commun. Ainsi, beaucoup de militants des deux mouvements ont pu participer à l’ensemble du week-end et le rapprochement des deux mouvements s’est accéléré. Dans cette perspective, Alternatiba a signé l’appel du 9 janvier pour faire le procès de l’évasion fiscale, en marge du procès de Jon Palais, premier militant d’ANV-COP21 à être poursuivi une justice. Beaucoup de collectifs locaux ont ainsi participé aux actions de “siège” des agences BNP les 9 et 10 décembre dernier, dans le cadre de la campagne des Faucheurs de Chaises.

 

Ensemble, nous sommes une force immense !

Au delà de la fusion, Alternatiba s’articule avec les autres mouvements liés à la lutte climat, dans des campagnes et projets. Grâce au développement international, de nouvelles collaborations et horizons se dessinent. Pendant que la lutte contre les traités de libre-échange nous permettait de tisser des liens avec les réseaux européens et le collectif STOP Tafta en France, l’Odyssée des alternatives reliait six pays du bassin méditerranéen pour rejoindre les mobilisations citoyennes de la COP22 à Marrakech. Enjeux climatique, justice sociale et migrations, étaient les maîtres mots de cette odyssée.

En tant que membre du Collectif pour une Transition Citoyenne, nous continuons à tisser des liens avec les acteurs économiques associatifs de la transition. La Journée de la Transition citoyenne est l’occasion de porter un message commun. Le 23 septembre 2016, Alternatiba co-organisait localement au moins 40 journées sous des formats différents (comme ce Tour à vélo à Nantes).

La formation à grande échelle est un élément essentiel dans la construction d’un mouvement citoyen de masse, radical et populaire pour le climat et la justice sociale. Ainsi, en août 2016, pendant 10 jours, nous avons co-organisé un Camp Climat à Espère (Lot-et-Garonne) avec ANV-COP21 et les Amis de la Terre. La participation d’autres organisations comme 350.org, Enercoop, Notre Affaire à Tous, La Ligue des Droits de l’Homme et Résistance à l’Agression Publicitaire, a permis d’organiser une grande diversité de formations. Objectif : partager un maximum de compétences, dans une ambiance conviviale ! Au programme: 7 thèmes de formation, 8 cursus, 205 sessions de formation, 24 ateliers de travail collectif pour co-construire des campagnes, et 46 animations (concerts, spectacles, projections, ateliers, activités). Les 350 participants au Camp Climat ont ainsi eu l’occasion de se préparer et de construire collectivement les prochaines mobilisations, dont les premières pierres ont été posées en ce 2ème semestre 2016 et continueront de plus belle en 2017!

Les militants d’Alternatiba ont été accompagnés deux années durant par les réalisateurs Pascal Hennequin et Sandra Blondel du média alternatif Fokus21, dans le cadre du film « Irrintzina, le cri de la génération climat ». Ce documentaire sur les mobilisations populaires d’Alternatiba et d’ANV-COP2, notamment à travers des projections-rencontres organisées par les citoyens sur leur territoire, s’avère être un outil précieux pour sensibiliser et inviter à agir.

Face à l’urgence climatique et à l’insuffisant « Accord de Paris », les milliers de personnes des mouvements Alternatiba et ANV-COP21 ont montré qu’ensemble, nous sommes à la fois force de proposition par des actions de sensibilisation et de construction d’alternatives, et force de contrainte par des actions dénonçant les responsables et bloquant les projets climaticides. Nous avons réaffirmé le 12 décembre 2016 que l’accord de Paris était insuffisant. En écho, les militants du Collectif Alternatiba Ariège ont élaboré une action non-violente et festive « Birthday Party des pollueurs », illustrant que la COP21 et l’accord de Paris profitent aux pollueurs et multinationales climaticides, et qu’il n’offre en aucun cas les conditions d’une transition énergétique, sociale et écologique nécessaire.

ariege1

ariege2

Depuis la COP21, nous avons choisi de nous concentrer sur les axes stratégiques Transition Energétique Citoyenne et Stop TAFTA et CETA aux côtés de nos partenaires, de nous engager dans le développement d’alternatives concrètes et de préparer en 2017 un Grand défi des alternatives pour 10, 100, 1000 lieux pour la transition!
Les mobilisations citoyennes organisées autour de la COP21 n’étaient qu’une étape, elles se sont poursuivies en 2016 et continueront en 2017 : rejoignez-nous pour écrire la suite de l’histoire !


  • -

Alternatiba, de l’énergie pour le climat !

 capture-decran-2016-09-20-a-22-49-11

Cet été 2016, le mouvement pour la justice climatique s’est amplifié : des rassemblements contre les grands projets inutiles imposés, le Forum Social Mondial à Montréal abordant notamment les enjeux climatiques et droit des peuples, l’essor de la campagne d’opposition aux Tafta et Ceta (TTIP), des camps climats en Europe (France, Allemagne), etc.

L’un des temps forts de cet été, le « Camp Climat – Espère 2016 », co-organisé par Action Non-Violente COP21, Alternatiba et les Amis de la Terre , a réuni 300 personnes durant 10 jours. Ces participant.e.s, ont appris ensemble lors de formations et ateliers (stratégie, action non-violente, logistique, … ), participé à la vie du camp (cuisine de produits locaux, animations conviviales, partage de savoir-faire), et travaillé à l’élaboration de campagnes et projets, pour répondre à l’urgence climatique et engager une transition juste.

 

Des actions pour la justice climatique

Dans de nombreux territoires, des Villages Alternatiba sur les alternatives au changement climatique prennent place cet automne 2016 (Genève et Bassin d’Arcachon le 24 septembre, Dakar au Sénégal les 1er et 2 Octobre, Kenscoff à Haïti les 21 et 22 Octobre, et d’autres encore) ou se préparent pour 2017 (Versailles, Paris, Saint-Denis, etc.).

Alternatiba s’est engagé, depuis sa Coordination européenne en mai 2016, sur deux axes stratégiques que sont la transition énergétique et les traités de libre-échange, ainsi que sur des projets promouvant des alternatives concrètes pour la justice climatique.

 

La campagne « Transition Énergétique Citoyenne»  d’Alternatiba répond à quatre objectifs : la réappropriation des modes de gestion, de production et de consommation de l’énergie via des projets locaux et maîtrisés par les citoyen.ne.s ; la promotion des énergies renouvelables, des économies d’énergie et de l’efficacité énergétique tant au niveau individuel qu’au niveau collectif ; la mise en place d’outils permettant à chacun d’avoir les moyens d’agir ; enfin, des mobilisations pour engager la sortie du nucléaire et des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) en France.

logo_transition-energetique-citoyenne_v3Alternatiba lance un kit de mobilisation “L’énergie citoyenne est notre avenir” ! Chaque collectif Alternatiba, chaque citoyen.ne peut y retrouver des informations pour comprendre les enjeux et connaître les acteurs de la transition énergétique. Ce kit propose aussi des outils de mobilisation, des événements pour montrer sur son territoire des alternatives concrètes : comment organiser un Village ou un Tour à vélo sur les alternatives en matière d’énergie, comment mettre en place un appartement témoin, etc.

Au niveau local, des évènements citoyens sur les alternatives en matière d’énergie s’organisent déjà. Plusieurs Villages de l’énergie avec les collectifs Alternatiba sont prévus, comme à Toulouse ou en Saône-et-Loire, et Alternatiba Caen organise une Rando Vélo pour se rendre au rassemblement anti-nucléaire de Flamanville (28 au 30 septembre). Parce qu’il y a urgence à investir le champ des énergies renouvelables et  sortir du tout nucléaire, Alternatiba participe et appelle au rassemblement contre l’EPR et le “Grand Rafistolage” des vieux réacteurs, à Flamanville, les 1er et 2 octobre 2016. A l’occasion de l’anniversaire de la COP21, le 11 décembre 2016, une mobilisation rappellera que l’Accord de Paris pour le climat n’était pas à la hauteur de l’urgence climatique et que les gouvernants et les entreprises s’accrochent, encore, à leurs incohérences climaticides.

 

Alternatiba s’engage dans une campagne sur TAFTA et CETA, aux côtés du Collectif Stop Tafta, pour s’opposer à ces traités et valoriser des alternatives pour le climat et la justice sociale. TAFTA et CETA, ces traités commerciaux entre l’Europe et l’Amérique du Nord, donneraient un pouvoir écrasant aux multinationales. Celles-ci se préoccupant peu des enjeux climatiques, cela aurait des effets désastreux et irait à l’encontre de la transition de notre société vers plus de justice sociale et d’écologie. Il est nécessaire d’agir ensemble maintenant. C’est pour cela qu’Alternatiba s’associe aux mobilisations collectives: une tribune “Si le Ceta passe, l’accord de Paris sur le climat trépasse” publiée dans le journal Libération, une “Journée d’actions” a lieu ce 15 Octobre en France ( rejoindre l’événement Facebook ou s’informer sur le site du collectif) ;  La campagne Mon quartier hors tafta invite différents acteurs à manifester leur refus du traité en déclarant des territoires et lieux d’alternatives “hors Tafta” ;  les TIIP game over les 3,4 et 5 novembre, Bruxelles,  consiste en des actions de désobéissance civile non-violentes visant les traités de libre-échange.  Le kit regroupe toutes les informations des mobilisations  est disponible: kit-de-mobilisation-pour-en-finir-avec-les-traites-de-libre-echange-tafta-ceta-1

 

 

p1030654

Entre terres et mers, des projets pour la promotion des alternatives

Guide méthodologique des lieux alternatifs. Une équipe au sein d’Alternatiba, en partenariat avec le Collectif pour une Transition Citoyenne et la revue Silence!, œuvre à la rédaction et à la diffusion d’un guide méthodologique pour savoir comment créer des lieux alternatifs permanents (ressourcerie, café et épicerie associative, atelier vélo, théâtre…). Ce guide aspire à favoriser le développement de ces lieux dans tous les territoires. Pour Alternatiba, cela permettra aussi de créer un réseau de bases logistiques pour les collectifs locaux et facilitera l’organisation d’événements ou d’actions.

Ce guide, disponible en 2017 en version numérique et papier, proposera une série d’exemples de lieux existants, leur caractéristiques, fonctionnement, modèle économique, leurs points forts, etc. et des fiches outils utiles (budget, statuts,…). Vous pouvez d’ors et déjà signaler tout lieu alternatif ici : https://lieux-alternatifs.typeform.com/to/THLpUf

Une Cartoweb des alternatives. Avec plus d’une dizaine d’acteurs de la transition, Alternatiba travaille à la mise en place d’une plateforme web des alternatives. L’objectif ? Regrouper et clarifier les informations sur les alternatives, avec une cartographie, un annuaire et de la documentation, sur une plateforme, et ce afin de transmettre simplement à chacun.e les informations sur les alternatives! Ce projet fédère les outils existants et valorise les acteurs des alternatives, grâce à des technologies fournies par des expert.e.s du numérique… et à notre motivation.

L’Odyssée des alternatives Ibn Battûta. A l’occasion de la COP22 organisée en novembre à Marrakech, l’Odyssée des Alternatives reliera de nombreux territoires en Méditerranée. Les thématiques du climat, des migrations et de la justice sociale y seront à l’honneur. Les solutions au défi climatique et des dynamiques de partages seront mis en valeur au cours d’une demi douzaine d’escales reliées en quinze jours par la mer. Ces temps forts prendront la forme de forums, fêtes des alternatives et du pouvoir d’agir citoyen, avec pour toile de fond, l’adaptation au changement climatique basée sur les écosystèmes et les communautés. L’Odyssée prendra la mer le 19 octobre 2016 à Barcelone, elle fera étape à Seyne sur Mer où un grand événement permettra d’échanger sur les actions d’Alternatiba,  et arrivera le 10 novembre à Tanger. (http://odysseeibnbattuta.org/)

Le 24 septembre, Alternatiba rejoint la journée de la Transition avec de nombreux événements locaux!

couverture-facebookAlternatiba s’associe cette année encore à la Journée de la Transition. 290 événements sont prévus partout en France pour montrer que les solutions sont là, à la portée de tous et toutes (ateliers vélo, forum sur la transition citoyenne, jardins partagés, etc. ).

Cette année les collectifs Alternatiba locaux (co)-organisent plus de trente événements sur tout le territoire. Des Villages des alternatives prendront place à Genève avec Alternatiba Leman, à Andernos avec Alternatiba Bassin d’Arcachon ou encore à Toulouse, un Tour à Vélo est prévu avec Alternatiba Nantes, et d’autres encore. Retrouvez tous les événements organisés ici.

Notre détermination est immense, et ça ne fait que commencer!

qj7b5484


  • -

Camp Climat – Espère 2016 : 300 personnes formées  pour les prochaines mobilisations climat

 

Camp Climat Miniature Jour 5 Victoire Pau

ANV-COP21 / Alternatiba – Les Amis de la Terre

Espère », Lot-et-Garonne, le 16 août 2016 

Impressionnante mobilisation  pour le Camp Climat Espère  2016, co-organisé par ANV-COP21Alternatiba et les Amis de la Terre qui a réuni plus de 300 personnes du 5 au 15 août dans le Lot-et-Garonne. Dix jours de formations, d’ateliers, de réflexions stratégiques et de pratique des alternatives qui ont su remplir un objectif clair : renforcer le mouvement pour la justice climatique.

Une nouvelle génération se montre de plus en plus mobilisée et déterminée pour relever le défi de l’urgence climatique, en alliant de manière concrète résistances et alternatives. Le Camp Climat – Espère 2016, premier camp en co-organisation des trois mouvements [1] l’a démontré : des inscriptions closes à J-10, un programme riche en formations et mises en pratique (275 formations, ateliers et animations), l’ensemble des régions représentées, des participants de tous les âges dont une majorité entre 20 et 35 ans. « L’objectif de ce camp ouvert à toutes et tous est largement atteint : maximum dix ans pour gagner la bataille du climat, dix jours de formations et d’ateliers pour co-construire les campagnes et prochaines mobilisations. Climat et stratégie, non-violence, logistique, communication etc., débutants et plus expérimentés ont pu renforcer leurs compétences pour mener les prochaines campagnes et batailles face au défi de notre génération.» déclare Sylvine Bouffaron, porte-parole d’ANV-COP21. Le camp s’est ponctué par un entrainement géant : une simulation d’action de masse de désobéissance civile non-violente, réunissant 200 personnes, mettant en application les ateliers de la semaine (voir la vidéo de l’action)

Les alternatives en pratique !

Le Camp Climat – Espère 2016 a démontré que des alternatives existent et sont à la portée de toutes et tous. « Nous avons tenu le pari d’organiser un camp climat avec des alternatives concrètes et une participation de chacun aux tâches quotidiennes ! Le camp a fonctionné avec une électricité 100 % renouvelable, un approvisionnement auprès de producteurs et de commerces locaux, des systèmes d’économie d’énergie et de tri des déchets, etc. Chacun fait, chacun apprend et ensemble, nous sommes une force immense .» souligne Elise Ayrault, porte-parole d’Alternatiba.

 gjbkajpjfkdclnah

La mobilisation climat renforcée

Pendant toute la semaine se sont articulés des temps de co-construction des prochaines campagnes des trois mouvements (campagne anti TAFTA et Ceta, Transition Energétique, soutiens publics et privés au charbon, nouveau temps de mobilisation de la campagne des « Faucheurs de Chaises ») et des projets (Guide des lieux alternatifs, Odysée des alternatives Ibn Battûta, Cartoweb des alternatives, Prix Pinocchio, etc.) . « Nous avons cinq à dix ans pour relever la bataille climatique, cette nouvelle génération l’a bien compris. » déclare Malika Peyraut des Amis de la Terre. « Se former, se rencontrer pour renforcer le mouvement et préparer les rendez-vous de la rentrée : c’était le but de ce grand rendez-vous. Le succès du camp démontre leur motivation à relever le défi climatique. »

 bncclndnbokibkle

Le ton est donné pour la rentrée !

Après les mobilisations de la COP21 et du Sommet de Pau, c’est une nouvelle pierre qui a été posée pour le mouvement climat, renforcé et plus que jamais déterminé. De prochains rendez-vous sont déjà à l’agenda. Le 24 septembre, lors de la Journée de la Transition, chacun pourra participer à la campagne « mon quartier hors Tafta ». Le 1er octobre, week-end de mobilisation anti-nucléaire à Flamanville, sont prévues des actions visant à mettre en avant les alternatives citoyennes 100 % renouvelables. En octobre, l’Odyssée des alternatives, mettra les voiles depuis le continent européen pour arriver au Maroc durant la COP22. A l’automne, débute la 2eme phase de campagne pour les  Faucheurs de Chaises, « Faisons le siège des banques », en amont du procès de l’évasion de fiscale le 9 janvier à Dax.

QJ7B6628

[1] Voir la vidéo de lancement : https://www.youtube.com/watch?v=VPHdZYhz0kI

[2] Voir la vidéo de la simulation d’action : https://www.youtube.com/watch?v=D8ATuE96xTs&feature=youtu.be

Photos HD libres de droits, crédit Raphaël Bodin : https://drive.google.com/drive/folders/0B-Zsoq-0xSGUbnVWSTg2cld6YW8


  • -

Camp Climat-Espère 2016:Grand rendez-vous de l’été pour une nouvelle génération de militant.e.s climat

Communiqué – « Espère », Lot-et-Garonne, 1 août 2016

C’est 300 militant.e.s climat qui se sont donné rendez-vous du 5 au 15 août dans le Lot-et-Garonne pour un Camp Climat autogéré, des dizaines de formations, d’ateliers et de pratiques des alternatives. Une nouvelle génération bien déterminée à relever ensemble et de manière déterminée la bataille climatique !

image-camp-climat-3

La réussite est déjà au rendez-vous, les inscriptions étaient closes à J-10 pour le Camp Climat – Espère 2016, organisé par Action Non-Violente COP21, Alternatiba et les Amis de la Terre. 300 militant.e.s se sont ainsi donné rendez-vous dans une ferme du Lot-et-Garonne pour 10 jours de formations pratiques. Nous avons dix ans pour relever la bataille climatique, cette nouvelle génération l’a bien compris, déterminée à articuler dès maintenant alternatives et résistances (voir teaser Camp Climat 2016). L’objectif de ce camp ouvert à toutes et tous, est d’offrir des modules pour débutant.e.s et plus expérimenté.es et ainsi renforcer les compétences de chacun.e face à l’urgence climatique et aux batailles à mener. Climat et stratégie, non-violence, logistique, communication etc., un parcours de formations riche et la co-construction des campagnes à venir composeront le programme du séjour à côté des temps de convivialité et programme libre (voir le programme complet).

Un mouvement climat qui s’amplifie

Depuis la signature de l’Accord de Paris sur le climat,  Action Non-Violente COP21, Alternatiba et les Amis de la Terre ont mené de nombreuses actions non-violentes de masse pour mettre les pollueurs face à leurs responsabilités, tout en mettant en lumière et en proposant les alternatives pour un monde plus juste, plus humain et plus soutenable. Ce premier Camp Climat co-organisé est attendu par de nombreux.ses militant.e.s présent.e.s pendant les mobilisations de la COP21, du Blocage du Sommet de Pau  et d’Ende Gelände. Un grand rendez-vous donc qui accueillera des personnes de l’ensemble du territoire et au-delà. Le camp s’achèvera par une simulation d’action non-violente, élaborée intégralement sur place. L’actu du Camp Climat – Espère 2016 est à suivre sur les réseaux sociaux Evènement Facebook campclimat2016 PlusChaudQueLeClimat.

Un camp auto-géré, collectivement et en conscience

Les militant.e.s climat s’installeront dans une ancienne ferme du Lot-et-Garonne pour se former, partager et pratiquer les alternatives (économie d’eau et d’électricité, cuisine végétarienne et locale, toilettes sèches, récupération etc.). Basé sur l’autogestion consciente, chaque participant.e sera ainsi responsable du bon fonctionnement en contribuant aux tâches quotidiennes et aux animations, proposées par les participant.e.s eux-mêmes, une mise en pratique concrète dans la manière de partager, de prendre des décisions, de s’organiser et de construire ensemble.

Camp Climat – Espère 2016 : En plein mois d’août, une incroyable mobilisation et un signal fort que ce rendez-vous de 300 militant.e.s PlusChaudQueLeClimat

INFOS PRATIQUES

Programme

Evènement Facebook

Teaser vidéo


557 831 !!

Nombre de personnes ayant participé à un Village Alternatiba ou à une étape du Tour.

Restez informés !

Username:

-> Regarder nos vidéos