Alternatiba-Besançon

Sources lors du passage su France bleu

Paniers hebdomadaires de légumes de saison (liste des AMAP en Franche-Comté – Une autre assiette)
Les Points Relais pour les vêtements (où trouver un conteneur près de chez vous)
Vacances en vélo avec la Véloroute Nantes-Budapest !
Les Vergers retrouvés (Jura)
Des jardinières 100% récup à fabriquer (Incroyables Comestibles)

Parade immobile contre le sommet de Pau sur le développement du forage en eaux profondes

Mur d’expression improvisé sur le Pont Battant à Besançon les 6 et 7 avril où chacun pourra apporter sa contribution : venez accrochez vos messages ! 

Article sur macommune.info

Le sommet MCE Deepwater Development
Les dirigeants des multinationales pétrolières et gazières se réunissent à Pau du 5 au 7 avril. Qu’y feront-ils ? Vont-ils tirer les leçons des premiers signes graves du changement climatique et décider leur reconversion ?… Absolument pas. Quatre mois à peine après la COP21, ayant abouti à un accord limitant à 2 degrés la hausse des températures moyennes à l’horizon 2100, les majors du pétrole organisent  “l’avancement de l’exploration et de la production globale”. Total, BP, Exxon, Shell et beaucoup d’autres, cherchent à exploiter toujours plus les gisements connus d’énergies sales dont font partie le pétrole et le gaz, en intensifiant entre autres les forages en eaux profondes, dits offshore.

Les alternatives aux énergies fossiles existent
Nous savons que pour empêcher le dérèglement du climat, nous devons remplacer les énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz) et adopter, comme le préconise le Scénario Négawatt, des mesures fortes en matière de sobriété et d’efficacité énergique, et de développement des énergies renouvelables.
Cela passe d’abord par un large effort collectif visant à cesser le gaspillage énergétique actuel. Dans l’hexagone, plus de la moitié de l’énergie consommée pourrait être économisée (Scenario Negawatt 2011).

Plus d’informations sur : https://alternatiba.eu/2016/04/alternatiba-se-mobilise-pour-le-blocage-du-sommet-mce-deepwater-development-2
Pétition : http://350.org/fr/appel-de-pau-stop-aux-forages-en-eaux-profondes/

Retour en vidéo sur les messages laissés à Besançon pour le Climat suite à la clôture de la COP21

Merci à Soubinh Saysamay pour cette vidéo.

Rassemblement le 12 à Paris, pétition et gestes symboliques à Besançon

La COP 21 se termine et les négociations vont aboutir très certainement à des résultats en deça du nécessaire pour maintenir la hausse des températures sous les 2°à la fin du siècle.

Alternatiba organise à Paris un rassemblement ce samedi 12 décembre à Paris pour déclarer l’état d’urgence climatique. Nous relayons également dans le lien ci-dessus une pétition pour soutenir cette action et marquer
notre inquiétude.Il reste des places dans le bus du CCFD au départ de Montbéliard, Besançon et Beaune. Pour vous inscrire, merci de contacter Marie-Thérèse Descourvières au 03 81 98 17 30 ou par mail à mtdescourvieres@yahoo.fr

A Besançon, nous investirons le pont battant avec des messages et des chaussures la journée de samedi. Pour participer à ce geste symbolique, vous n’avez qu’à fabriquer des pancartes (tous formats, tous supports) et les apporter ce samedi pour les accrocher au pont battant. L’idée n’étant pas d’être présents mais de témoigner par nos pancartes de notre préoccupations et de profiter de l’affluence au centre ville pour sensibiliser l’opinion. Soyons imaginatifs !

Leurs propriétaires ayant été empêchés de marcher pour le Climat, plus de 500 chaussures se sont réunies spontanément, dimanche 29 novembre, sur la place de la Révolution à Besançon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Interdiction de marcher : déchaussons-nous !!

Nous avons appris officiellement hier mercredi 25 novembre que la marche pour climat prévue le dimanche 29 novembre était interdite par arrêté préfectoral dans le cadre de l’état d’urgence. Nous regrettons que l’interdiction de se rassembler cible spécifiquement les manifestations à caractère revendicatif précisément les 28/29/30, soit les dates prévues de manifestation pour le climat. L’état d’urgence aujourd’hui c’est aussi l’état d’urgence climatique. Les nécessités minimales pour une planète juste et vivable sont des lignes rouges qui sont depuis longtemps franchies.

A ce jour, et afin d’éviter toute poursuite judiciaire à l’encontre des organisateurs déclarés, la manifestation prévue à 14h30 place de la Révolution est annulée.

Malgré les multiples interdictions de manifester, la période encadrant la COP 21, du 28 novembre au 12 décembre, reste un moment clé de mobilisation citoyenne pour le climat. La mobilisation pour le climat ne peut se faire sans les mouvements sociaux et citoyens et la COP 21 seule ne saurait suffire. Nous encourageons donc chacun.e à se mobiliser pour le climat et la justice sociale, dans les formes qui leur sembleront les plus justes, de manière autonome.

Le cadre de la Coalition Climat 21, comportant plus de 130 organisations au niveau national, et riche de diversité, peut servir de caisse de résonance aux initiatives prises par chacun. Le site de la Coalition Climat répertorie les initiatives citoyennes de mobilisation : http://coalitionclimat21.org/fr/contenu/plans-de-mobilisations-prevues-pour-le-29-novembre-paris.

Nous vous proposons quant à nous de venir déposer vos vieilles chaussures (ou empreintes découpées, …) à partir de 14h00 place de la Révolution, afin de symboliser les pas des personnes qui devaient participer à cette marche pour le climat.

Pour que chacun.e puisse montrer sa mobilisation et ses attentes, nous proposons également à tous d’afficher au maximum, dans la ville, sur nos fenêtres, nos balcons, du vert sous toutes ses formes (chiffons, bottes, t-shirt, objets verts de toutes sortes…) accompagné ou pas d’un message.

Coalition Climat 21 de Besançon (dont fait partie Alternatiba)
coalitionclimat.besancon@laposte.net
http://coalitionclimat21.org
https://www.facebook.com/events/191615817842220/

Défi citoyen relevé pour ce sommet local et collectif, une réussite au-delà de nos espérances : un climat d’espoir pour les visiteurs, nombreux, comme pour les organisateurs.

Les initiatives de la place Marulaz, de l’Esplanade des Droits de l’Homme et de la promenade Granvelle ont trouvé des échos forts auprès des visiteurs ce week-end tandis que la programmation battait son plein en terme de spectateurs et de participants (la plupart des débats et conférences ont affiché complet). Beaucoup de questions, de discussions, de rires, d’encouragements, de surprises, de débats, de sourires, des remerciements… On en ressort galvanisé malgré la fatigue, le cœur rempli et des images plein la tête.
Un grand merci à tous ceux et celles qui ont participé de près ou de loin au succès d’Alternatiba-Besançon. Après ce week-end plein de promesses.

Pour voir la vidéo qui restitue ce week-end joyeux  et festif, cliquez ici.
Les médias parlent de nous et on parle dans les médias : cliquez ici.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos de Daniel Bordür / article sur Factuel.

Premières restitutions de la programmation

  • Diaporama sur les matériaux écologiques (pdf)
    Conférence de Samuel Courgey et Bruno Jarno / Dimanche 18 au Centre Diocésain
  • La faim, l’autre visage du changement climatique (vidéo)
    Conférence de Maureen Jorand, CCFD-Terre solidaire / Dimanche 18 au Centre Diocésain

C’est quoi Alternatiba ?

Il s’agit d’un mouvement citoyen lancé en 2013 dans le sud-ouest de la France. En l’espace de quelques jours, un ou plusieurs villages éphémères sont construits dans une ville. Cette année, en parallèle de la COP21 de décembre à Paris, environ 50 Alternatiba ont déjà ou vont être organisés en France et en Europe.

À quoi sert Alternatiba ?

Composés de stands d’associations, de coopératives, d’entreprises et d’initiatives individuelles, mais aussi d’espaces de démonstrations, de débats, de conférences et de spectacles, Alternatiba se charge :

  • de diffuser le message de l’urgence climatique, c’est-à-dire sensibiliser le grand public et les élus à la nécessité de baisser rapidement et radicalement nos émissions de gaz à effet de serre, interpeller sur les conséquences dramatiques de l’absence d’accord international ambitieux, efficace, contraignant et juste sur le climat ;
  • de mettre en lumière un large panel de solutions et d’alternatives locales et concrètes à mettre en pratique individuellement et collectivement, répondant au dérèglement climatique. Ces alternatives sont à ce jour encore méconnues alors qu’elles sont à notre portée, créatrices d’emplois, porteuses d’un monde plus humain, convivial, durable et solidaire ;
  • de rassembler des citoyens de toute origine autour d’un projet constructif qui protège la planète et ses habitants pour longtemps, plutôt que de contester et de critiquer sans agir. Il n’est pas question de faire culpabiliser les habitants d’un territoire sur leurs consommations. Il s’agit juste de leur montrer qu’une forte mobilisation citoyenne, créative, festive et porteuse d’un message positif sur notre avenir existe et est à l’œuvre partout autour d’eux, et qu’il n’appartient plus qu’à eux de la rejoindre.

photoALT2

Qui sont les organisateurs ?

Vous, nous, les habitants de la région ! Nous sommes actuellement des dizaines d’associations, de syndicats, de collectifs, de structures d’État, d’entreprises et d’individus qui se réunissent chaque semaine depuis cet hiver. Notre message ne cesse d’attirer de nouvelles personnes et structures. Nous sommes des salariés, des retraités, des chômeurs, des étudiants. Nous représentons le service public et le secteur privé.

Nous n’avons qu’un seul point en commun : faire se rencontrer celles et ceux qui inventent et veulent partager leurs pratiques, avec celles et ceux qui veulent agir mais qui ne savent pas forcément comment s’y prendre.

Nous souhaitons que toutes les alternatives et initiatives, allant dans le sens du changement de nos modes de consommations, soient connues du plus grand nombre, pour peser sur les décisions politiques à prendre lors de la COP21 afin de voir émerger une transition citoyenne et énergétique.

Avec vous, nous voulons changer le système, pas le climat ! 

Télécharger le communiqué de presse

> Vous souhaitez suivre nos actualités ?
Retrouvez-nous sur Trello, Facebook et sur Factuel.
> Vous voulez nous soutenir financièrement ?
Les dons sont possibles et faciles via HelloAsso.
> Vous aimeriez en savoir plus et/ou devenir bénévole
> Vous  souhaitez faire partie de notre liste de diffusion ?
Contactez-nous via alternatibzak@laposte.net

Lien Permanent pour cet article : https://alternatiba.eu/besancon/